Archives de tags | rivière

Ce que j’aimerais

Ce que j'aimerais
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de Poème écrit par RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Ce que j’aimerais

 

Ce que j’aimerais être cet ourson,
Afin d’être dans tes bras me faire câliner,
Être dans tes bras et me faire tendrement cajoler,
Quel rêve un peu osé que je fais à en perdre la raison.

 

Ce que j’aimerais dormir avec toi,
Tu seras tellement bien colée contre moi,
Je t’écouterai me raconter tous tes petits secrets,
Et je te promets parole d’ourson que je garderai à jamais.

 

Ce que j’aimerais t’accompagner dans tes suaves rêves,
Surtout lorsque j’entends les gémissements sortir de tes lèvres,
J’imagine à peine de quoi il est question en t’écoutant prononcer son nom,
Car ce prince charmant semble avoir fière allure, grande beauté et noble renom.

 

Ce que j’aimerais goûter ce nectar qui sort d’entre tes cuisses,
Et qui les rend à première vue si brillantes et si lisses,
Ce doux nectar qui coule telle une rivière en été,
Ha ! Ce que j’aimerais être ton bien-aimé.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Les trois muses

Les trois muses
« Les trois muses » Poème par RollandJr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Les trois muses

 

Me promenant dans la forêt,
J’y ai trouvé une agréable rivière,
Dans laquelle y coulait eau pure et claire,
Occasion si belle de m’y baigner comme il me plaisait.

 

Aussitôt chemise et pantalon retirés,
À la rivière, je m’y suis prestement jeté.
Ne me souciant guère que de vivre cette liberté,
Moi, un homme vivant dans la brume d’une grande cité.

 

Corps immergé à moitié,
Dans cette eau fraîche si appréciée,
Quelle sensation agréable avec dame nature,
De pouvoir communier à la fois de corps et d’esprit pur.

 

Je ne pensais à rien,
Encore moins à tous ces vauriens,
Qui polluent de leurs présences mon existence,
Et qui plus souvent qu’autrement jouent avec ma patience.

 

C’est alors qu’apparurent à quelques mètres de moi,
Dames à fières parures sous le soleil brillant de tous ses éclats,
Trois dames si belles que germèrent en moi des idées inavouables,
Sans pour autant malgré mon éducation rigide ressentir un sentiment coupable.

 

Elles me firent signe d’avancer,
Sans attendre de leurs vœux, j’ai acquiescé.
Ne me doutant jamais un seul instant de ma virilité,
Elles allèrent allégrement l’admirer voire la contempler.

 

Elles sourirent bien gentiment,
En me demandant de rester là calmement,
Ha ! Ce qu’elles étaient jolies ces mystérieuses muses.
À ce que j’ai pu comprendre, une partie de mon anatomie les amuse.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Mon beau prince arrive

Mon beau prince arrive

« Mon beau prince arrive » Photo par G.B. d’Allemagne Modèle ? Chat noir

Mon beau prince arrive

 

Debout dans cette maison abandonnée,
J’y suis venu aussitôt soleil levé et moi réveillée,
Sans même avoir pensé un seul instant à m’habiller,
Car les caresses de mon amant m’ont tellement manquées.

 

Me rappelant des contes de mon enfance,
Alors que je vivais dans l’innocence de la romance,
Les belles histoires d’amour que me racontait ma précieuse mère,
Celles où il était permis de croire que la passion existe encore sur cette terre.

 

Plus tard j’ai inévitablement grandi,
Et j’ai vite appris la dureté de cette vie,
De mes désillusions j’ai péniblement surmontées,
Sans pour autant qu’un jour je saurai ce que veut dire aimer.

 

Et puis, le coup de foudre est survenu.
Sans crier gare ! Dès que ce bel homme j’avais vu.
Ses dents blanches comme de l’ivoire et ses yeux si merveilleux,
M’ayant invitée simplement à marcher le long de la rivière tous les deux.

 

Comme tu savais si bien m’écouter,
Comme tu savais si bien me rassurer,
Comme tu savais si bien atteindre mon âme,
Comme tu savais bien en moi rallumer ma flamme.

 

Tu as demandé la permission de me prendre par la main,
Sans hésiter un seul instant je te l’ai accordée avec joie et entrain,
Nous aurions pu aller beaucoup plus loin et faire des folies de jeunesse,
Des gestes que nous aurions sûrement regrettés lors de notre vieillesse.

 

Mais tout simplement au lieu de cela,
Tu m’as dit avec humilité que de m’offrir à toi,
Dans le fond de ton coeur ça ne pressait vraiment pas,
Car tout ce que tu désirais c’était notre bonheur à toi et moi.

 

Puis les jours de ce bel été rapidement passèrent,
Les jours où les couchés du soleil plus vite arrivèrent,
Nos regards de notre envie silencieux amplement comblèrent,
Car mon parfum et ta tendresse princière cela nous indiquèrent.

 

Nous indiquèrent que le bon moment était enfin venu,
Où toi et moi dans cette maison nous serons à l’abri des inconnus,
Où toi et moi nous pourrions nous offrir sans fausse pudeur et entièrement nus,
Où toi et moi sur ce drap blanc que j’apporterai avec douceur nous y serons étendus.

 

Loin était de moi ce rêve que j’avais tant espéré,
Car j’avais depuis longtemps croire en l’amour cessé,
Mais depuis que tu m’as conquise, je me sens enfin revivre,
Je te vois. Toi mon amour, tu seras bientôt là. Mon beau prince arrive !

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Rêves-tu à moi ?

Rêves-tu à moi
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Rêves-tu à moi ?

 

Dis-moi, rêves-tu la nuit ?
Dis-moi, à qui penses-tu dans ton lit ?
Dis-moi, te sens-tu seule dans la noirceur ?
Dis-moi, de quoi pourrais-je te rassurer de tes peurs ?

 

Bien du temps sont passé,
Depuis que nous nous sommes quittés,
Mais, sans cesse, à toi à chaque instant j’ai pensée,
Ne sachant comment faire pour mes erreurs les réparer.

 

Les secondes me sont parues être des éternités,
Alors que j’aurais voulu tant dans mes bras te serrer,
Et sentir ton divin cœur battre à l’unisson contre le mien,
Que je t’aurais donné avenant le cas où cesse de battre le tien.

 

Les minutes sont devenues un véritable supplice,
Un cruel et lent poison versé dans un calice,
Dont chaque gorgée me brûle les entrailles,
À quoi bon vivre car rien ne vaille ?

 

Les heures s’écoulent dans une rivière de souffre,
Dans laquelle, avec désarroi, je m’engouffre,
Devrais-je mettre fin à ma souffrance ?
Pour moi qui erre en ce lieu d’errance.

 

Les jours émergent des profondeurs des enfers,
Car, loin de toi, ô mon amour, je ne sais que faire.
Passant mon chemin sur la route ineffable de la solitude,
Seul devant la vie ! Je ne pourrai pas vivre, c’est une certitude.

 

Les nuits sans toi dans mon palanquin,
À quoi bon espérer un meilleur lendemain ?
Car est perdue ma satisfaction d’être en cet univers,
Et que mon âme porte avec peine le feu impitoyable des fers.

 

Rêves-tu à moi, quelques fois ?
Partages-tu mon envie de te faire l’amour ?
De t’exprimer par des gestes de tendresse qu’un jour,
De voguer de nouveau sur de chaudes mers toi et moi.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Je poursuivrai mon chemin

IMG_20181213_142631

Je poursuivrai mon chemin

 

Aussi loin que je me souviennes,

Bien des gens me chantent la même rengaine,

Une triste rengaine sur un air de dépit,

Une chanson sur un air de jalousie.

 

Mais, contre toute attente, je me suis tenu debout.

Car je n’ai que faire de tous ces jaloux,

Qui n’ont pas d’autres choses à faire,

Et qui n’ont pas appris à se taire.

 

Les paroles sont comme les glaces sur un cours d’eau,

Qui fondent au soleil aussitôt arrivés les beaux jours,

À jamais dissipées dans la rivière suivant son cours,

Allant rejoindre dans les limbes bien des maux.

 

Je suis tel un marin naviguant sur les mers,

À la découverte de ces nouvelles terres,

De leurs richesses et de leurs beautés,

De ces peuples à respecter.

 

Je suis tel un aigle survolant les paysages,

À la conquête des livres saints afin de devenir sage,

Et de percer avec mon regard les secrets de l’univers,

Tout en composant avec joie ces quelques vers.

 

Quelle a été ma destiné ?

Drôle de question depuis que je suis né.

Maintenant que sera-t-elle ?

Alors qu’il me reste à voir tant de merveilles.

 

Une chose que j’ai apprise de la vie,

C’est que rien ne droit être pris pour acquis,

C’est pourquoi mes craintes sont bien futiles,

Car de ces blessantes paroles envers moi ont été inutiles.

 

Désormais, je m’éloignerai de ces sots.

Qui ont  le cerveau aussi vide qu’un vieux seau,

Et sans cesse je continuerai à croire en demain,

Et comme toujours et à jamais je poursuivrai mon chemin.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La simplicité a souvent meilleur goût

statuina_2_by_anioblica_dbs5xb8-fullview

Rechercher l’harmonie entre la beauté et l’excellence.

La simplicité a souvent meilleur goût

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous allez bien. Pour ma part, je dois reconnaître que la vie coule bien tranquillement à l’image d’une rivière se préparant à accueillir l’hiver canadien. En effet, j’accueille la vie comme elle vient avec amour, patience et espérance. L’amour en la vie, la patience au quotidien et l’espérance en l’avenir. Voilà ce qui motive mon humble existence.

Bien des gens rêves de devenir riches, populaires et voyager dans le monde entier alors que moi, je désire profiter de l’instant présent, être apprécié dans le domaine qui me passionne vraiment, c’est-à-dire la nudité artistique et, enfin, découvrir ma belle province qu’est le Québec. La terre qui m’a vu naître et qui, à moins d’un imprévu majeur, me verra rendre le dernier soupir. Attention ! Je ne dis pas qu’il y a en moi l’absence de projets. Bien au contraire ! Mais devant l’inconnu face à notre époque, je préfère être modeste dans mes attentes. Serait-ce une question de prudence ? C’est fort possible.

img_20180915_161410256215794692612413.jpgQuoiqu’il en soit, s’il y a une chose que la vie m’a enseigné c’est que la simplicité a souvent meilleur goût. Combien de gens ignorent apprécier la vie comme elle est, avec ses hauts et ses bas, avec ses surprises et parfois avec ses déceptions, avec les espoirs et les rêves inachevés sans omettre bien d’autres aspects de l’existence humaine ? C’est une réalité indéniable : Nul d’entre nous ne peut savoir ce dont l’avenir sera fait. Mais, nous pouvons tous contribuer à notre bonheur actuel en y apportant notre contribution.

Là encore, faisons attention de croire que je ne donneLe pélerin aucune importance à l’avenir. Ce serait à la fois superflu et honteux d’affirmer une telle chose. Superflu par le simple fait que nos ancêtres ont cru en un avenir meilleur pour leurs descendants et ce, travaillant souvent pour ne pas dire toujours d’arrache pieds dans des milieux hostiles. Honteux de ne pas reconnaître notre responsabilité à l’égard du monde que nous laisserons aux générations futures et, par conséquent, d’accorder toutes priorités aux actions positives afin de leur éviter de vivre dans un monde invivable. C’est à mon avis une question de logique pure.

En résumé, la simplicité est devenue au fil du temps la pierre angulaire de mon existence. Une simplicité où il m’est tout de même permis de rechercher l’harmonie entre d’une part, la beauté en toutes choses et, d’autre part, la réalisation de l’excellence dans le monde qui m’entoure. Croyez-moi sur parole ! Une telle possibilité existe. Il suffit d’ouvrir grand les yeux et de prendre le temps en prenant tout son temps. Je vous souhaite de le découvrir par vous- mêmes.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La pierre noire

41330062_10156835588948919_3652066156996460544_o

 

Dessin par Eri Kel de la France

 

La pierre noire 

 

Bienvenue mes amis, 

Installez-vous confortablement, 

J’ai pour vous une histoire qui vous glacera le sang, 

Alors, tendez l’oreille et fermez les yeux mes tendres chéris. 

 

Je vivais jadis dans un pays africain, 

Dans un village reculé mais où tous les gens vivaient bien. 

Nous apprécions ce que nous avait offert mère nature, 

Nourriture abondante et rivière à l’eau si pure. 

 

Non loin de nous vivait une dame que l’on surnommait, 

La sorcière qui jetait mille sorts et qui nous tourmentait, 

Une femme aigrie par la vie ayant perdu enfants et mari, 

Tués par l’envahisseur blanc qui convoitait nos terres infinies. 

 

Voyant la peur habitée dans le cœur de mes frères, 

Constatant la crainte dans les yeux de mes congénères, 

J’ai pris la décision folle ou courageuse de m’offrir en tant qu’enfant, 

À cette vieille dame face à la grande solitude souffrant. 

 

Acceptant ma proposition avec gaieté, 

Elle me supplia de rester avec elle jusqu’à ma majorité, 

Voyant la sincérité de son cœur qui ne demandait qu’à être aimé, 

Avec tristesse que famille j’ai quittée et dans ses yeux la joie d’avoir accepté. 

 

Loin d’être méchante elle m’enseigna mille secrets, 

Des plantes médicinales jusqu’aux mélodies apaisantes, 

Pour guérir bien des maux et éloigner les mauvais esprits qui hantent, 

Elle me confia que seuls peuvent aimer les gens ayant leurs âmes en paix. 

 

Puis un jour ou peut-être une nuit, 

Veuillez me pardonner par mon âge un tel oubli, 

Une étrange maladie frappa le village du plus jeunes aux aînés, 

Cherchant un bouc émissaire à un tel fléau vieille sorcière était désignée. 

 

Voyant la foule en colère avancer vers notre demeure, 

J’en sortis pour affronter gens en furie malgré en moi une peur, 

Jurant que mon amie n’était point coupable de leur malheur, 

Et leur demanda d’amener vers moi leurs malades à cette heure. 

 

Concoctant recette secrète que m’enseigna maîtresse, 

Et en donnant à ces gens pour les guérir de leur mal, 

Tout en étant examinée par mon amie en aval, 

Foule conquise par cette bonté fut en liesse. 

 

Peuple qui voulait nous maudire, 

Maintenant ne faisait que de nous bénir, 

C’est alors que la sorcière nous enseigna cette parabole, 

Ô gens de cette contrée, écoutez bien cette sage parole. 

 

Ne rejeter jamais ce qui de vous est différent, 

Car il est comme vous en son âme et en dedans. 

Vous ne saurez jamais ce qu’il fera pour votre bien, 

Jusqu’à combattre à la mort le Vilain. 

 

Elle retira de son cou un mystérieux talisman, 

Un souvenir transmis de mère en fille seulement, 

Une pierre sculptée dans la nuit ! Une pierre noire ! 

C’est ce que je porte à mon cou pour vous ce soir. 

 

De 

 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

Dans la rivière, je m’y suis baigné.

IMG_9901_edited

Réalisation photo par Mélanie Dufresne à la Rivière Richelieu

Dans la rivière je m’y suis baigné

 

Parcourant mon coin de pays,

J’y ai découvert ce coin joli.

Ah ! Ce que j’y étais bien,

En y faisant simplement rien.

 

Sentant le parfum des fleurs,

Admirant le paysage aux riches couleurs,

Ne me souciant guère des problèmes de ce monde,

Sans me sentir coupable d’être devenu si immonde.

 

Je m’en allais sous le soleil luisant,

De la chaleur de l’été si apaisant bien calmement,

Avec pour seul but de profiter de cette vie,

De ce temps qui me semblait infini.

 

Quel bonheur de découvrir,

Ce qui me faisait maintenant sourire,

Une rivière pour m’y baigner nu comme un ver,

Quoi de mieux pour apprécier cet été si vert ?

 

Ce que j’étais heureux,

Lorsque tu m’as demandé,

Si tu pouvais m’accompagner,

Et ainsi nous serions nus tous les deux.

 

Viens ! Ô mon amour !

L’eau est si fraîche en ce jour,

Je n’attends plus que toi ma bien-aimée.

Voilà pourquoi dans la rivière je m’y suis baigné.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Une expérience enrichissante : une séance-photos conventionnelle 

IMG_20180826_053516_806

Photo: Mélanie Dufresne

 

Une expérience enrichissante :

une séance-photos conventionnelle 

Bon début de semaine tout le monde, 

IMG_0030_editedJe désire aujourd’hui vous parler de mon expérience vécue lors de la séance de nudité artistique qui a eu lieu dans la belle région de la Montérégie en juillet dernier. Toutefois, il sera surtout question des photos de style dit “conventionnel” réalisées durant la séance en Montérégie dans le présent article. En effet, j’ai tellement aimé à la fois réaliser une telle séance quelque peu inhabituelle pour moi et d’avoir posé dans un lieu aussi magnifique que la rivière Richelieu que je désire consacrer un tel article sur le sujet.  

Vous savez que ma spécialité est l’art du nu artistique.IMG_0069_edited Un art vécu tant dans des écoles d’arts que des ateliers ouverts au grand public. À vrai dire, il s’agit d’une véritable passion pour votre humble serviteur dont ses services sont reconnus aussi bien pour son sens professionnel que pour le respect envers les artistes. Deux aspects à retenir dans un tel domaine. Une telle expérience m’a permis de faire la connaissance de gens formidables avec qui je garde de bons liens amicaux sur mon Facebook et même dans le monde réel. Rien ne vaut une bonne poignée de mains pour entretenir une sincère amitié. N’est-ce pas ?! 

Or, je me suis questionné en quelques occasions sur ma capacité professionnelle en ce qui concerne la conceptualisation, la réalisation et la mise en place de séances photos de type dit “conventionnel”. Aurais-je la même vision de mon corps ? Quelles poses seraient avantagées par rapport à d’autres ? Comment l’artiste verrait-il le « tout » indépendamment ou non de l’environnement où aurait lieu une telle séance ? Serais-je à l’aise dans mes mouvements ? Finalement, la question cruciale qui est celle-ci : aimerais-je vivre une telle expérience ?  

IMG_0047_editedQuoi de mieux que de tenter le tout pour le tout avec une photographe ? Grâce à Dieu, j’ai eu l’opportunité de dialoguer en plusieurs occasions avec une charmante jeune dame qui possède un portfolio fort impressionnant. Un dialogue de longue haleine nous a amenés à envisager une double séance photos. En effet, ladite séance était envisagée en deux étapes distinctes à la fois dans le temps et dans l’espace. La première a eu lieu en pleine forêt au cœur de la Montérégie, près de la ville de Chambly. Elle a été réalisée sous le thème de la nudité artistique mais avec un regard plutôt « provocant », « déstabilisant” et même de « remise en question » en tentant de franchir des barrières que je n’avais pas osé franchir jusque-là. Je n’irai pas plus loin dans la description puisque j’aurais amplement le temps de le faire dans un avenir plus ou moins proche. 

Ici, une chose doit être clarifiée afin d’éviter toutIMG_0057_edited malentendu. Certains d’entre vous peuvent croire que j’ai choisi de débuter ladite séance avec des poses de nudité afin de satisfaire un quelconque fantasme sexuel. Désolé de vous décevoir, mais cette décision a été prise à la fois par la Mélanie Dufresne et votre humble serviteur. Notre décision commune se basait sur le postulat suivant : Une fois que cette première séance aurait lieu, nous aurons davantage de temps à allouer pour la seconde. Compte-tenu de la nature exceptionnelle des photos de type “conventionnel”, il nous a semblé qu’une telle option allait de soi. Il fallait aussi tenir compte du temps d’ensoleillement, de la température et de bien d’autres facteurs impondérables pour l’ensemble de la journée. 

IMG_9911_editedMais, de quoi s’agit-il lorsque je fais référence à des photos de type « conventionnel” ? Il s’agit d’une part de toutes photos où il y a absence de nudité et d’autre part, où l’aspect classique est mis en avant-plan. Certes, la notion de glamour peut se manifester, mais de manière très subtile. L’emphase est axée sur l’harmonie du modèle, ses vêtements et le milieu environnant. On peut comprendre aisément que l’on recherche à peu près la même chose dans une séance de nudité artistique à l’exception prêt que la fragilité du corps, ses caractéristiques physiques et les supports visuels peuvent être très différents. Il faut presque avoir vécu une séance de modèle nu pour comprendre de quoi il est question. 

Les photos de type “conventionnel” ont été largementIMG_0049_edited inspirées à la fois par la beauté des lieux et par la température ambiante. Comment pouvions-nous rester de marbre devant un paysage aussi magnifique que celui de la rivière Richelieu ? Une rivière qui de par sa puissance, le bruit du courant et le parcours sinueux offrait une possibilité inouïe de fonds pour les photos. Là encore, le style vestimentaire, la coupe de cheveux et l’entretien de la barbe ainsi que divers aspects de mon visage angélique devaient être mis en valeur afin de rendre le résultat final satisfaisant tant pour la photographe que pour moi-même. Rien n’a été laissé au hasard. Chaque parcelle de terrain, chaque angle, chaque pose et chaque mouvement fut recherché afin d’optimiser la chance de réaliser ce dont nous recherchions : l’excellence. 

IMG_0070_1_editedC’est un fait indéniable. La chance d’être dans un lieu si pittoresque n’est pas donné à tout le monde. Alors aussi bien tirer profit à la fois de la beauté enchanteresse de l’endroit, de nos expériences en photographie et comme modèle vivant. Pour être franc avec vous. J’ai eu du plaisir à poser cette journée-là comme jamais auparavant. La qualité des vêtements haut de gamme, l’entretien minutieux de mon corps et une certaine coquinerie, selon quelques-unes de mes amies, qui se dégage de mon regard ont largement contribué à façonner des poses faites avec une aisance indescriptible. Croyez-moi sur parole ! Avec l’expérience que j’ai dans ce domaine, je sais de quoi il en est. 

C’est l’aspect glamour qui m’a le plus étonné dans leIMG_0056_edited résultat final. Le regard fait en douceur, la position de certaines parties de mon corps, les lieux où je me trouvais en certains moments et, finalement, la capacité de présenter un homme vivant avec un handicap physique apparent de manière à rehausser sa beauté, voir son charme, renforce inexorablement son côté sex-appeal. En tout cas, les commentaires élogieux venant de la gente féminine n’ont pas manqué sur mon Facebook. Et que puis-je dire de l’inspiration pour mes futurs poèmes au sein de mon blogue artistique ? Vous le verrez bien. 

IMG_0093_1_editedEn résumé, force est d’admettre que l’optique de réaliser davantage de séances photo de type “conventionnels” fait maintenant partie de mes priorités. En effet, les opportunités de créativités sont beaucoup plus nombreuses de ce que l’on retrouve lors d’une séance de nudité artistique. Ce qui est tout de même très différent dans le cadre d’un cours de dessins ou de peintures puisque la vision d’ensemble est toute autre. Certes, je continuerai à poser nu pour les écoles d’arts et les ateliers. Toutefois, les séances photo de type « conventionnel » seront davantage recherchées de ce qui avait été jusqu’à ce jour par votre humble serviteur. Comme quoi, l’essayer c’est l’adopter.  

Merci infiniment pour votre support, votre attention et surtout un grand remerciement à Mélanie Dufresne pour m’avoir fait vivre une telle expérience. 

 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

Quel sera ton destin !

IMG_20180826_053516_806

Un regard vers la rivière Richelieu de la Montérégie

Quel sera ton destin !

 

L’autre jour, 

J’ai longé un parcours, 

Sur le bord d’une rivière, 

Dont m’avait parlé grand-mère.

 

Je me souvenais de ses paroles, 

Qui me rappelèrent certaines paraboles, 

Remplies de sagesses maintenant occultées, 

Par tant de gens trop occupés à perdre leurs étés.

 

C’est alors que je me suis souvenu, 

Comme la vie est belle ! M’a-t-elle souvent dit. 

Celle qui a affronté bien des temps interdits, 

Et qui pourtant se tenait debout face à l’inconnu.

 

Elle naquit à une époque de grande noirceur, 

Où régnèrent que des superstitions et des peurs, 

Où curés et conjoints controlèrent âme et corps, 

Et de les purifier par la crainte de l’enfer  brûlant l’or.

 

Sois bon envers toi, 

Et de ta vie tu en seras le roi. 

Sois tendres envers les nécessiteux, 

Ainsi tu auras la bénédiction des cieux.

 

Sois indulgent envers ton prochain, 

Car nul ne sait comment sera fait son chemin. 

Sois fier de ce que tu fais de beau et de bien, 

Car c’est grâce à tes actes que se construira ton destin.

 

De

 

RollandJr St Gelais 

Québec (Québec) 

Canada