Archives de tags | coeur

Où loge l’âme ?

35644870_10156624988233919_5023172854938599424_o

Dessin de mon ami Eri Kel de la France

Où loge l’âme ?

« Tout le monde sait exactement où se trouve son cœur mais personne ne sait dire où loge son âme. »

par Thierry Montgaillard

Je hurle dans la nuit

DSC_8887

Réalisation Gabrielle Doutre 

Je hurle dans la nuit

 

Non, vous n’aurez pas la paix

Non, je n’aurai aucun regret

Car c’est vrai que je suis fou

Un autre fou parmi vous.

 

Seul devant ma table

Est-ce imaginable?

À écrire mon humble vie

Car cela n’a pas de prix.

 

Ô folie d’une sombre nuit

Folie qui ronge mon esprit

Et de mon cœur qui languit

À force de lire ce que j’écris.

 

Oui, j’écris et je suis nu.

Nu comme vous m’avez vu

Nu de mon corps et de mon âme

En rêvant à de bien belles dames.

 

Jugez-moi autant que vous voulez

Je n’ai que faire que vous m’accusez

De tous les maux de la terre

Cela ne saurait me faire taire.

 

Allez! Dites-moi le à l’endroit ou en l’envers

En verlan ou bien avec d’autres vers

Cela ne saurait m’empêcher d’écrire

Avec mon plus illustre sourire.

 

Je continuerai à hurler au clair de lune

Seul à ma table en rêvant d’une belle brune

Car c’est là que réside ma formidable folie

D’écrire lorsque je pleure ou que je ris.

De

 

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

Goldy tu es si jolie

Maker:S,Date:2017-12-23,Ver:6,Lens:Kan03,Act:Lar02,E-Y

Princesse Goldy

Goldy tu es si jolie

 

Goldy, ma chère minette, tu es si jolie.

Avec tes yeux qui brillent dans la douce nuit.

Tu es entrée dans un moment triste de ma vie,

Celui du départ vers les cieux de ma Plume chérie.

 

Tu es venue combler le vide son départ,

Avant qu’il me fasse à mon cœur trop de tord,

Car je ne savais comment survivre à son absence,

À ce plus terrible des maux causés par son silence.

 

Mais maintenant que tu es là, je souries

Et que je ris de voir tes jeux et tes espiègleries.

Ô ma belle Goldy ! Ô ma minette adorée !

Si tu savais comme je vais t’aimer, te dorloter.

 

Te caresser ! Te cajoler ! À longueur de la journée !

Te coller tout contre moi à toutes les nuits étoilées !

Ma belle Goldy ! Tu es celle que dame Plume m’a envoyé.

Sache ma belle Goldy, qu’avec moi tu seras toujours aimée.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

En allant me baigner

34744335_1552028244907784_6383436177797545984_n

Réalisation par mon ami Noble Roro de la France

En allant me baigner

 

En allant me baigner

Avec joie je t’ai rencontrée

Ah ce que tu étais belle ainsi

Je t’ai vue si nue mais si jolie

 

Sois rassurée beauté

Je n’ai fait que t’admirer

Avec cœur je t’ai regardée

Avec imagination je t’ai aimée

 

Près de la rivière enchantée

Je me suis tellement amusé

Te voir je n’aurais jamais pensé

Te voir en tenue d’Ève j’en ai si rêvé

 

En allant me balader

Ta beauté m’a émerveillé

Me baigner je n’ai point osé

Par la peur de te déranger.

 

De

 

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

L’art dans son essence la plus pure

L’art dans son essence la plus pure

de

Samuelle D.Henry

Bonjour tout le monde,

IMG_20180604_075052_219J’espère que vous allez bien et que le début du mois de juin se passe comme vous le souhaitez. Pour ma part, je suis passé par bien des émotions. En effet, le départ de ma minette que j’aimais tant a laissé un grand vide non seulement dans mon appartement, mais aussi dans mon cœur. Dame Plume a été une chatte adorable, affectueuse et toujours présente à mes côtés dans mes moments de joie comme dans mes instants de chagrin. Elle a été en une occasion bien précise un élément fort important qui m’avait empêché de commettre l’irréparable envers moi-même. Fait étrange ! Peu de temps après son départ vers le Paradis des animaux de compagnie, une charmante minette se cherchait désespérément un nouveau papa. Celui-ci devait être prêt à lui manifester de l’attention, voir à ses besoins et savoir la gâter de temps à autres tout en lui donnant de l’amour à chaque jour. C’est ainsi que princesse Goldy est entré dans ma vie. Sa venue est peut-être un présent que me fait dame Plume pour me remercier de lui avoir donné plus de neuf belles années. Neuf années où elle a été traitée comme une véritable petite dame.

La venue de princesse Goldy me fait penser à cette Maker:S,Date:2017-12-23,Ver:6,Lens:Kan03,Act:Lar02,E-Ydouce mélodie de Yann Tiersen et de Porz Goret. Mélodie magnifiquement interprétée par ces danseurs. C’est un peu comme si dame Plume avait discuté avec princesse Goldy afin qu’elle accepte de poursuivre avec moi sa route sur cette terre. Tout a été fait en douceur pour amoindrir la douleur qui allait transpercer mon cœur et mon âme. Merci dame Plume pour ces neuf années passées en ma compagnie. Sois la bienvenue princesse Goldy au sein de ma vie. Que le bonheur soit avec nous aussi longtemps que Dieu le voudra.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je ne t’oublierai jamais

Maker:S,Date:2017-12-23,Ver:6,Lens:Kan03,Act:Lar02,E-Y

Je ne t’oublierai jamais

 

Pendant mon voyage,
Alors que j’avançais en âge,
Une période de joie et de bonheur,
Tu avais choisi ce moment comme ton heure.

 

Dans le silence d’une nuit,
Tu as décidé de laisser ainsi la vie,
Sans faire de bruit tu as quitté cette terre,
Pour aller rejoindre celle de tes sœurs et frères.

 

Me laissant avec mes souvenirs,
Ceux qui me réconfortent et me font sourire,
De ce temps où tu étais légère comme une plume,
De ce temps qui disparaît de ma mémoire telle une brume.

 

Avec les journées qui ont passées,
Tu es devenue belle chatte apprivoisée,
Que j’aimais caresser avec mes mains imaginaires,
En écoutant ton ronronnement qui égaya les tristes soirs d’hiver.

 

De tes espiègleries bien innocentes,
Qui me récomfortaient de mes moments de solitude,
Durant les temps où mes amours ressemblèrent à des femmes si prudes,
Et que les jours passèrent dans des douleurs si accablantes et lancinantes.

 

Installée avec confort près de moi,
Je te flattais avec la douceur d’un noble roi,
Te prenant parfois dans mes bras l’espace d’un court instant,
En respectant ton désir légitime de ne point être trop insistant.

 

Puis vient le temps de nos étés,
De ces rares périodes de grandes festivités,
J’y allais avec plaisir mais comme de raison avec précaution,
De voir à tes besoins comme il se doit avec attention.

 

Car jamais il n’aurait été question d’oublier,
Toutes ces simples promesses auxquelles à toi j’étais lié.
De voir en tout temps à ton bien-être sans omettre de te choyer,
Ce que je fis avec amour à chaque jour où tu étais avec moi mon adorée.

 

Maintenant que tu n’es plus en ce monde,
Ni en mon cœur blessé et qui s’effondre,
Tu es partie sans me dire au revoir,
Alors que je te revenais au soir.

 

Sur la route du retour comme le voulait mon destin,
J’ai ressenti sur le pavé chaotique cet ultime chagrin,
Celui, ô combien cruel, ne pas t’avoir dit comme je t’aimais,
Et sache Dame Plume qu’au plus profond de moi je ne t’oublierai jamais.

 

De

 

Rolland St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

 

Mon cœur saigne de douleur.

 

Mon cœur saigne de douleur.

Désolé pour mon silence de ce jour.

33940214_10155714327607523_8316395817204187136_o

 

Repose en paix ma belle Plume

 

Le décès de ma belle Plume me bouleverse.

Maker:S,Date:2017-12-23,Ver:6,Lens:Kan03,Act:Lar02,E-Y

Il y aura qu’une seule et unique Dame Plume.

Ne t’inquiète pas

18766591_10155465277018919_4695194345626601925_o

 

Dessin réalisé par mon ami Eri Kel de la  France

 

Ne t’inquiète pas

 

Aujourd’hui, je te quitte après ces moments de  détente.

Mais, dans mon cœur tu y seras toujours présente.

Comment pourrais-je oublier celle qui partagea,

Mes nuits d’amour, de passion et me combla?

 

De ton corps je retiendrai sa douceur,

De tes lèvres, je me souviendrai la saveur,

De tes cris de jouissance, je me rappellerai ton désir,

De sans cesse continuer à te procurer tant de plaisir.

 

Oui, je pars en ce triste jour.

Mais je  te serai fidèle ô mon amour.

En rêvant de tes seins fermes et tendres,

Que j’aimais de ma bouche avec délicatesse prendre.

 

De ces positions inspirées du Kamasutra

Que nous prenions dans notre lit d’amants toi et moi.

Ô ma belle gaspésienne aux cheveux reluisant au soleil,

T’entendre jouir à chaque coups de mes hanches quelle merveille.

 

Me voilà presque  parti pour un autre monde,

Mais sois rassurée, je te reviendrai sur une vague féconde.

Pour te refaire avec ardeur l’amour aussi souvent que tu le voudras,

Car mon seul souhait qui me tient c’est de t’aimer avant que sonne le glas.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Matane (Québec)

Canada

 

P.S. Poème composé à Matane avant de quitter pour Québec

Mer déchaînée

33300192_10155701287712523_5102122819219619840_n

Photo prise à partir de l’hôtel Riotel de Matane

Mer déchaînée

 

Revoyant les souvenirs de mon enfance,

Le parcours de  ma vie dès mon adolescence,

Là où tout devenait possible où tout était libre de tout,

De ce temps où je croyais qu’un jour j’allais devenir amoureux fou.

 

De mes joies et de mes peines,

De ce noble sang qui coule dans mes veines,

De ces instants où Dieu merci j’ai tendrement aimé,

De ces nuits sombres où mort dans l’âme j’ai tellement pleuré.

 

De ces jours ensoleillés où je voguais sur l’océan,

À côté de cette femme de grande beauté que mon cœur aimait tant,

De celle qui occupait mon cœur venue d’une terre si lointaine,

Et qui pourtant croyait que mon cœur était remplie de haine.

 

Parfois, j’aimerais revoir ceux que j’ai connus.

Simplement pour leur dire, pour leur exprimer,

Mes mots d’amour et de reconnaissance,

D’avoir été là dès ma naissance.

 

Mais, maintenant que malgré moi j’avance en âge,

Même si je ne suis pas et de loin  très sage,

Car en moi réside encore cette passion,

De la jeunesse en éternelle perdition.

 

De mes pensées surgissent tant de rêves,

Tant de femmes qui pourraient devenir une nouvelle Ève,

Pour une nuit de plaisir charnel pour un moment intemporel,

Au risque d’allonger ces expiations du purgatoire pour un péché véniel.

 

De ces femmes magnifiques d’un temps de jeunesse,

Alors que viennent à moi le futur d’une incertaine vieillesse,

Alors qu’aujourd’hui tout autour de moi disparaît au fil du temps qui coule,

De ces beautés qui se collèrent près de moi loin de ce monde de cette foule.

 

Que me restera-t-il des conseils paternels ?

De la précieuse tendresse toute maternelle ?

De la présence de ces douces amitiés qui m’ont consolé,

Alors que je versais toutes les larmes de mon cœur esseulé ?

 

Je me sens telle une mer déchaînée,

Voulant gruger les rivages grisâtres du passé,

Alors que les saisons font leurs œuvres de manière inexorable,

Et de mes erreurs les réparer, j’en suis malheureusement incapable.

 

Calme-toi ! Reprends sur toi ! Je t’en prie. Ô mer froide et violente !

N’agit pas sur le coup des émotions telle une dangereuse démente.

Car sache, et tout sage te le dira,  qu’aux prochaines années,

Mon cœur et Mon âme à l’unisson sauront mieux aimer.

 

Ô mer déchaînée de cette journée pluvieuse en ce jour de printemps,

Emporte avec toi mes peines et mes fautes alors qu’il en est encore le temps,

Car je le jure avec vérité devant Dieu et tous les saints du Ciel avant le dernier jugement,

Que toutes les femmes qui ont peuplé en mon humble vie, je les ai aimées passionnément.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Matane (Québec)

Canada

À quoi penses-tu?

32880559_10156545701568919_1426161027556311040_o

Superbe dessin réalisé par mon ami Eri Kel de la France

À quoi penses tu?

 

Seule devant ces gens qui te regardent

Tu n’y penses même pas, tu n’y prends garde

Car ton esprit si pur si calme est ailleurs

Pour cet instant et pour ton plus grand bonheur

 

Penses-tu à ces jeux d’innocence

Où toi et moi jouions pendant notre enfance?

Penses-tu à notre premier tendre baiser

Où nous apprenions ce que veut dire le verbe aimer?

 

Yeux bleus grands ouverts vers l’infini

Pensant au moment où nous étions dans mon lit

De cet instant où tu m’as dit oui avec tes lèvres avec ton cœur

De cette nuit où nous avons fait l’amour sans compter toutes les heures

 

Tu prends la pose toute immobile sans bouger et sans peur

Alors que toi et moi en avions fait bien d’autres

En cette nuit où nous nous sommes offerts l’un à l’autre

Dans les draps de mon lit  imbibés de nos sueurs

 

Ce que j’aimerais revivre ce temps de jeunesse

Avant que viennent les années sombres de la vieillesse

Ressentir ce plaisir partagé et t’entendre gémir de plaisir

Et pour finir te sentir contre moi et ressentir ton soupire 

 

De

 

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada