Archives de tags | coeur

Une femme admirant le paysage

Une femme admirant le paysage Poème de Rolland Jr St-Gelais Peinture par Maryse Veysseyre de la France

Une femme admirant le paysage

 

Jadis lorsque je n’étais encore qu’une gamine

Mes parents me disaient souvent que j’avais bonne mine

Quand nous venions à notre modeste cottage passer tout l’été

Je profitais de l’occasion pour parcourir les sentiers avec curiosité.

 

Car, belles choses, je découvrais chaque fois que j’y allais

Vous ne me croiriez pas, ce que j’ai découvert, si je vous le racontais

Les arbres avaient si grandi alors qu’à l’automne ils étaient si petits

Lorsque la première neige de l’hiver les avait de son manteau ensevelis.

 

Me promenant au gré du temps et de la chaude saison

En mon esprit, vint y surgir une drôle de question

Reviendrais-je en ces lieux lorsque j’aurai à mon tour grandi?

Y penserais-je lorsqu’un époux j’aurai choisi et une famille établie?

 

Car nul ne sait en ce monde de quoi sera fait son avenir

Aux premières larmes d’un enfant naissant succède le dernier soupir

Tout peut arriver à la vitesse d’une étoile filante dans le firmament

Santé et jeunesse font place à la maladie et à la vieillesse malheureusement.

 

Les années sont passées tel un coup de tonnerre et en un éclair

Diplôme avec mention honorable! De leur fille, mes parents étaient fiers.

Fiers de la femme belle et charmante que je suis devenue

Grande joie en leurs yeux émerveillés! Quel bonheur j’ai vu.

 

Enseignante en art, tel est mon choix de carrière.

L’art du pinceau j’ai enseigné tant aux enfants qu’aux mères

Voir se développer avec passion bien des talents cachés

Qui me demandèrent qu’à être avec précaution dévoilés.

 

Ayant aimé en secret une femme

À qui j’aurais tant aimé exprimer ma flamme

J’ai choisi de faire comme si rien n’était vu ce monde si incertain

Mieux être chez-moi pour ne point cacher mes larmes de mes mains.

 

Je suis devenue avec le temps si sage

Que pour préserver cet amour impossible en gage

J’ai retenu en mon cœur cet ultime secret d’un autre âge

Je ne suis maintenant qu’une femme admirant le paysage.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Vendredi, je suis en amour

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Vendredi, je suis en amour

 

C’est vendredi, je suis en amour

À vrai dire, depuis que je t‘ai rencontrée

Sur la piste de danse où toi et moi avons dansé

Je le suis chaque jour, car dans mon cœur tu y es toujours.

 

Nous sommes allés au petit resto

Où nous avions mangé peut-être un peu trop

Nous avions tant discuté de tout et de rien

Tout en se tenant avec douceur la main.

 

J’étais étonné par ton intelligence

Et ta beauté qui me faisait penser à un ange

Je buvais chacune de tes paroles que tu prononçais

Avec l’accent du pays de Goethe et de Martin Luther, tu venais.

 

Comme je ne restais pas tellement loin de ce restaurant

Je t’ai proposé de dormir chez moi, à cause du mauvais temps

Car il s’était mis à pleuvoir si violemment

Ce qui en cette saison était étonnant.

 

Avec un sourire si magnifique

Tu acceptas en cet instant féérique

Un instant qui restera à jamais dans mon cœur

Malgré le fait qu’aujourd’hui, à chaudes larmes, je pleure.

 

Après avoir ensemble longtemps dormi

À ton réveil, je t’ai apporté le petit-déjeuner

Café bien chaud avec quelques croissants dorés

Afin que tu puisses bien commencer la journée.

 

Du regard tu vis mon appareil-photo

Tu m’as alors demandé d’immortaliser cet instant

Ce à quoi je t’ai répondu que ce n’était pas le bon moment

Car, pour perpétuer cette matinée, je voulais que tout soit beau.

 

C’est ainsi qu’après avoir pris un léger repas

À ta requête, et pour mon plaisir, aussitôt j’acquiesçai

Tu m’as demandé curieusement quelle pose prendre

Afin que tout soit parfait telle une œuvre à vendre.

 

Je t’ai alors répondu celle dont tu seras la plus confortable

Puisque c’est toi qui seras sur la photo pour cet instant mémorable

Devant la lentille de ma caméra, tu resteras parfaitement immobile

Le temps de prendre mon appareil, et à mon cou, la courroie j’enfile.

 

À ma grande surprise il a suffi qu’une seule fois

Pour avoir de tous mes souvenirs le plus beau de toi

Une photo que j’ai conservée afin de me faire sourire

Les jours où viendront mes plus amers soupirs.

 

Mais, heureusement, depuis cet inoubliable vendredi

À chaque fois, je penserai à toi comme je t’ai promis

Car je regarderai, jour de pluie ou de soleil, avec gaieté

De mes yeux qui ont maintenant vieilli ton incroyable beauté.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Danse volée

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Danse volée

 

Aujourd’hui, je suis nue

Et cela m’est égal d’être ainsi vu

Enviée par mes voisines de mon corps

De ce corps qui, croyez-moi, vaut son pesant d’or.

 

Souhaitant écouter quelques chansons joyeuses

En cette période tellement ennuyeuse

Pour mettre un peu d’entrain

En me dirigeant vers le bain.

 

Glissant dans l’eau savonneuse

Comme en ce moment, j’étais heureuse

Je ne me souciais guère des jours à venir

Car je savais très bien que nul ne connaît son avenir.

 

À quoi bon s’en faire ? me dis-je.

Dans ce cas aussi bien me taire. Me répondis-je ?

Tout en caressant avec soin ma peau si soyeuse

Dans un état de bien-être qui me rendait si heureuse.

 

En sortant de l’eau

J’entendis l’un de ces airs si beaux

Qui me fit faire quelques pas de danse

En me rappelant ces années de grande romance.

 

Mon corps s’est mis à danser

Pendant que voguèrent mes pensées

En ces lieux secrets enfouis au plus profond de mon cœur

Des lieux où j’ai jadis dansé jusqu’aux petites heures.

 

Qu’à cela ne tienne

Cette minute de joie est mienne

Sous les airs d’une mélodie d’amour

Cette danse volée restera en moi pour toujours.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Mets ce que tu veux

Mets ce que tu veux Poème par RollandJr St-Gelais peinture à l’huile de Maryse Veysseyre

Mets ce que tu veux

 

Mets ce que tu veux,

Mets tout ce que tu peux,

Car il suffit vraiment de peu,

Pour dévoiler ta beauté à mes yeux.

 

Un simple drap de satin,

Fait par des minutieuses mains,

Que tu le portes ou que tu l’enlèves,

Tu ressembleras toujours à la belle Ève.

 

Cette femme qui par son charme légendaire,

Entraîna Adam vers le péché originel et son ère.

Que tu sois entièrement nue ou simplement vêtue,

Je saurai de bonne grâce préserver ta vertu.

 

À moins que si tel est ton plus sincère désir,

Tu offres ton corps pour une étreinte le temps d’un soupir.

Un soupir qui atteindra le fond secret de mon cœur,

Afin que de notre destiné nous en éloignions les pleurs.

 

Nos craintes en cette période étrange et aux sombres heures,

Où toutes les paroles prononcées ne sont que des leurres,

De ces éloquences faites par de gens sournois,

De leurs palabres, ils en font un tournoi.

 

Sors de cette eau et rejoins-moi,

Ô mon amour, ce que j’ai envie de toi.

De toi en cette journée si froide d’hiver,

Où tout me semble être tellement à l’envers.

 

Enlève ton vêtement,

Tu en seras belle assurément,

Porte-le, tu le seras éternellement.

De ton choix, je le respecte sûrement.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Double fantasme

Double fantasme Poème en hommage à John Lennon Photo pas Rick B., : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Double fantasme

 

Aujourd’hui, je te quitterai.

Pour quelle raison? Jamais, je te le dirai.

Tu le sauras, tu le verras quand le moment viendra.

Lorsque du studio nous serons de retour, toi et moi.

 

Mais, avant que commence ma dernière journée,

Laisse-moi te montrer, comme jamais, je t’ai aimée.

Laisse-moi t’embrasser, te cajoler et dans mes bras te serrer,

Car il y a quelque chose en moi qui me dit que ce jour est mon dernier.

 

Nous irons prendre un café et un petit-déjeuner à notre restaurant préféré,

Pour, ensuite, aller au studio y travailler et quelques chansons enregistrer.

Aujourd’hui, j’ai un double fantasme, celui de composer tout en te faisant l’amour.

Crois-moi ô ma chérie, je suis persuadé que cela en vaudrait vraiment le détour.

 

Te souviens-tu de notre Bed in à Montréal?

Ce Bed in réalisé dans un hôtel dans sa suite royale,

C’est-là, que nous avions chanté une chanson pour la paix,

Fredonnée en chœur par tant de gens que jamais je n’oublierais.

 

Aujourd’hui, je veux te demander une faveur,

Ce soir, bien malgré moi, tu vivras frayeur et douleur.

Mais je t’en prie, ô mon amour sèche très vite tes pleurs,

Car en cet instant, viendra simplement mon heure.

 

Ainsi va la vie. Ainsi va le destin.

Ainsi est la condition des êtres humains,

Je devrais quitter ce monde pour qu’un autre y naisse,

En y pensant bien, cela me permet d’être à l’aise.

 

Viens me rejoindre, afin que je puisse chanter.

Une chanson que pour toi j’ai cette nuit composée,

Une chanson qui restera dans ton cœur à jamais gravée,

Et que toi seule en temps et lieu, tu sauras fredonner.

 

Viens ! Viens ! Mon amour, viens me trouver.

Que mon double fantasme, je puis enfin le réaliser.

Avant que nous nous levions et que débute cette journée,

Laisse-moi ces mots d’amour à tes oreilles lentement les glisser.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada