Archives de tags | coeur

C’est déjà l’automne

C’est déjà l’automne Poème de RollandJr St-Gelais Dessin par CapitaPerdu Source : https://www.deviantart.com/capitaperdu/art/Is-That-Joy-855783082

C’est déjà l’automne

 

Nous sommes le vingt-et-un,

Il n’y a pas si longtemps, nous faisions qu’un.

Sous le chaud soleil d’été nous dansions, nous nous aimions.

Regardant voguer sur les vagues de la mer les lointaines embarcations.

 

De ces navires en provenance de ces pays aux accents étrangers,

De ces pays habités par des gens soucieux d’être à leur tour aimés.

Nous rêvions de voyager sans cesse vers l’infini et de pays en contrés,

Que de paysages nous avions imaginés dans nos plus humbles pensées.

 

Soleil levant, soleil couchant,

Le jour précédant la nuit inlassablement,

La nuit faisant de même avec le jour inévitablement,

Le temps de la folie de notre jeunesse passa indubitablement.

 

De ces nuits où nous faisions l’amour sous la blanche lune,

De ces journées ensoleillées où nous nous étendions sur les dunes,

Ignorant que ce temps magnifique deviendra que souvenirs sous la brume,

Car plus les jours passèrent plus vite viendra le goût acide de l’amertume.

 

Sans dire un mot, tu semas en mon cœur de grands maux.

Tu y enfonças le poignard de la mort et du désespoir,

Dès que j’ai lu la lettre que tu m’as laissée hier soir,

Je n’ai pu m’empêcher d’éclater en sanglots.

 

De ces sanglots qui abreuvent ce coussin,

Où en t’embrassant je croyais que tu étais mon destin,

Difficile à croire mais c’est déjà la première journée de l’automne,

Saison si belle même si en mon être tant de questions résonnent.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

J’arrive

J’arrive Poème de RollandJr St-Gelais Photo par ESBL-Photography Modèle Sienna Hayes Source : https://www.deviantart.com/eslb-photography/art/Sienna-Hayes-43-827998017

J’arrive

 

Bonsoir ma tendre chérie,

Comme tu es belle en cette nuit,

Assise bien sagement sur notre lit,

Ce que mon cœur languit en te voyant ainsi.

 

Tu sais ma bien-aimée,

J’ai vraiment eu dure journée,

Mais en pensant à toi je n’ai pas cessé d’espérer,

Revenir vers toi afin de cette nuit avec toi la passer.

 

Je revoyais la splendeur de ton visage,

Lorsque des gens inconnus et de tous les âges,

Allèrent et vinrent ici et là perdus dans leurs desseins,

Remuant machinalement semblables à d’ordinaires pantins.

 

J’imaginais te voir faire tes petits pas,

Sur le précieux plancher construits en bois,

Je sentais tes cheveux parfumés à l’eau de rose,

Et comment puis-je décrire la pureté de ton regard? Je n’ose.

 

Tu es ma raison de vivre,

Tu es celle qui me donne le désir,

Tu es celle par qui en moi réside le goût de sourire,

Tu es celle par qui persiste ma volonté en ce monde de survivre.

 

Attends-moi, j’arrive.

À tes lèvres, je veux m’abreuver.

Près de toi est mon unique raison d’exister,

Mon cœur a trouvé en toi une source d’eau vive.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Couchée !

Couchée

Couchée Poème de RollandJr St-Gelais Photo par Joël Pèlerin Modèle : Indira Spr

Couchée !

 

Couchée, simplement couchée.

Attendant tes ordres que j’écouterai,

Pensant quelques fois à mes tatouages,

Qui me suivront au fil du temps et des âges.

 

Tes regardant me fixer sans faire un pas,

À travers de la lentille de ta caméra,

Tu sais avec précision déceler,

Ma féminité et ma beauté.

 

Cachant mon sein simplement par pudeur,

Même si le dévoiler je n’en avais point peur,

Car ceux qui me verront ainsi sauront admirer,

La femme que je suis et celle dans l’avenir je serai.

 

Collier au cou telle une rebelle,

Douce rebelle de ma jeunesse si belle,

Ornements faits de noir et de pointes d’argent,

Que j’enlèverai seulement pour mon plus fidèle amant.

 

Celui que je n’ai pas encore connu ni vu,

Celui que je n’ai pas eu la chance de voir nu,

Celui qui saura faire battre mon cœur à la folie,

Celui qui saura me faire perdre par son ardeur mon esprit.

 

Où est-il? Au moins existe-t-il?

Sur quelle contrée lointaine vit-il?

Attendant le jour qui n’est pas encore venu,

Je suis couchée en espérant en secret qu’il m’ait vue.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ce drap bleu

Ce drap bleu
Ce draps bleu Poème de RollandJr St-Gelais Photo par ThomasPhotoWorks Source : https://www.deviantart.com/thomasphotoworks/art/Nude-345-853809719

Ce drap bleu

 

Ce drap bleu recouvre ton corps si joli,

Ton corps qui, par sa beauté, m’ébahi.

Je peux avec respect admirer sa féminité,

Y déceler les formes gracieuses d’une divinité.

 

Ce drap bleu me rappelle le voile de ma mère,

Qui recouvrait avec dignité la tête en signe de pudeur,

En ces temps de conflit causé par la haine et bien des peurs,

Dans ce pays où je suis né où sévissaient la famine et la guerre.

 

Comme tu es belle en ce lieu,

Debout, sans bouger et entièrement nue,

Prenant avec simplicité la pose d’une déesse immortelle,

Ce que j’aimerais que cet instant merveilleux devienne éternel.

 

Je ressens couler une larme,

Qui provient de la profondeur de mon âme,

C’est tout ce que je peux t’offrir en ce moment de bonheur,

Accepte-la telle une belle fleur que je te donne avec mon cœur.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Le bain de Vénus

Le bain de Vénus
Le bain de Vénus Par RollandJr St-Gelais Dessin par CapitaPerdu Source : https://www.deviantart.com/capitaperdu/art/The-Bathing-Of-Venus-850167867

Le bain de Vénus

La belle Vénus, par un bel après-midi d’été, se promena sur les plaines ensoleillées. Nue et fraîche, telle une rose, elle sentit le soleil caresser sa peau satinée. Allant ici et là, vagabondant comme bon lui semble, elle vit un lac à l’onde claire et limpide.

Se sachant seule en ces lieux cachés, en cet endroit secret parmi tant d’autres, une idée lui vint à l’esprit : ‘’Dans cette eau pure et éclatante, je vais m’y baigner avec délectation. Car ce soir je rendrai visite à mon amant chéri. Celui dont le cœur est, envers-moi, si épris.

Je lui murmurerai des mots d’amour, des mots doux, des mots tendres. Car, je l’avoue, je l’ai bien fait attendre. Avec habileté, je lui ferai découvrir la douceur de mes lèvres et la féminité de mon corps. Avec patience, je lui enseignerai l’art de faire l’amour. Sans trop le faire patienter, mais juste assez pour que le moment venu, il sache l’apprécier.’’

Plongeant lentement ses pieds dans cette eau, elle s’y laissa glisser tel un nénuphar. Rafraîchissant avec un immense bonheur son corps de femme. Corps si parfait! Corps si magnifique! Corps à la silhouette si magique!

Faites silence! C’est le moment le plus solennel en cette contrée lointaine. C’est celui du bain de la belle et sensuelle Vénus.

De

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada