Archives de tags | journées

Par un bon matin

Par un bon matin Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Pajunen Source : https://www.deviantart.com/pajunen/art/May-914942263

Par un bon matin

 

En ce temps-là, nous pouvions aimer.

Toutes les femmes que nous admirions.

Que nos regards portaient jusqu’à la vénération.

Être un homme authentique était loin d’être un péché.

 

Nous ne nous posions jamais mille questions.

Pas de réseaux sociaux peuplés de gens asociaux.

Qui ont plaisir à juger ceux qui font quoi de beau.

La vie, avec sa simplicité et sa beauté, nous la vivions.

 

Nous prenions les journées comme elles venaient.

Un jour mauvais ? Ce sera mieux demain ! Voilà le secret.

On se disait, avec raison, à quoi bon craindre mille regrets.

On s’arrangeait comme l’on pouvait avec ce que l’on avait.

 

Il y avait certes des reportages sur les conflits armés.

Mais, on savait fort bien quoi faire pour s’en défaire.

On éteignait la télévision et on partait prendre de l’air.

Aujourd’hui, on a les cellulaires pour être à l’affût de l’actualité.

 

Ne vous demandez pas pourquoi tant de gens marchent au Ritalin.

Tout porte à croire qu’il est interdit d’être simplement heureux.

Pourtant, les mers font encore de belles vagues sous le ciel bleu.

Et que tout soit possible si nous prenions entre nos mains notre destin.

 

Reviendra-t-il un jour, ce temps de l’amour sans chagrin ?

Cet âge où nous nous baladions dans le jardin de l’innocence.

En ce temps-là, il était permis respecter le droit au silence.

Je rêve tant me réveiller dans cette époque par un bon matin.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Un beau cadeau de Noël

Dessin de la modèle Atsuko de la France par Michel Debray

Un beau cadeau de Noël

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que vos préparatifs pour les fêtes vont bon train. Pour ma part, je vais très bien. Il en est ainsi de ma belle minette Princess Goldy. En ce qui concerne mes préparatifs pour les fêtes, ce sera assez calme surtout en cette période de pandémie. Un mot qui me pèse de plus en plus sur les nerfs. Je suis fatigué de l’entendre sur toutes les chaînes de télévision, les postes de radio, et de le voir dans les journaux. Mais, bon. On ne refera pas le monde.

Fort heureusement, mes occupations aident votre humble serviteur à passer du bon temps, si je peux me permettre cette expression. En effet, ma passion pour le cinéma est au beau fixe, et ce, grâce à de nombreuses chaînes de télévision spécialisée dans le cinéma. Il y a aussi mon amour inconditionnel pour la musique. Lequel est alimenté tant par des postes radiophoniques qui agrémentent mes journées par la diffusion de chansons aussi variées les unes que les autres.

Comment ignorer mon blogue artistique que j’embellis d’articles de manière quasi quotidienne depuis plusieurs années? Des articles qui portent notamment sur la nudité artistique, sur la poésie, la photographie et sur des thèmes que je qualifierais de réflexion personnelle. Fait intéressant à retenir! Ce blogue est devenu au fil du temps et des saisons un moyen de communication entre des artistes tant amateurs que professionnels et votre humble serviteur.

C’est ainsi que j’ai eu la chance incroyable de recevoir quelques photos et dessins de la part d’un couple qui a découvert mon blogue sur le web. Je ne m’attendais pas à un tel honneur de la part d’un couple qui, comme moi, est passionné par la nudité artistique. Qui plus est ! Ce couple, formé de Alain et de son épouse Atsuko, a eu l’amabilité de m’envoyer par courrier électronique ces magnifiques dessins. Des dessins qui méritent amplement de se retrouver au sein de mon blogue.

Je profite de l’occasion qui m’est offerte pour les remercier chaleureusement de cette belle pensée à mon égard et de leurs vœux pour la période des fêtes. Comme quoi la vie est souvent remplie de belles surprises.

Merci de m’avoir lu.

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Les jumelles

Les jumelles Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo :JRekas Source: https://www.deviantart.com/jrekas/art/A-kiss-of-love-894442104

Les jumelles

 

Quand j’étais jeune enfant,

Il y a de cela fort très longtemps,

À une époque où tous les rêves étaient permis,

Ces années folles où il faisait si bon vivre sa vie.

 

En ma cité, un cirque venait chaque été.

De sa présence tant attendue agrémenter nos journées.

Les premiers jours des vacances après les longs mois d’école.

Passés sur les bancs en écoutant parfois sagement l’enseignante Nicole.

 

Il y avait, sous le majestueux chapiteau.

Des clowns, des jongleurs, sans oublier des animaux.

Des lions qui par leurs pelages m’amenèrent sur de lointaines plages,

Des tigres et des éléphants provenant de l’Inde, pays de mystiques et de sages.

 

Étant assis à la première rangée pour ne rien manquer,

Deux jongleuses aux couleurs vives j’ai vite remarqué.

Des pastels variés agrémentèrent leur mystérieux regard,

De leurs prouesses, mes yeux d’enfant en étaient hagards.

 

Aucun mot leur était utile pour se comprendre,

Car chacun de leurs gestes était calculé sans s’y méprendre.

Costumées avec simplicité, elles mettaient l’accent sur leurs prouesses,

Leurs performances réalisées tant avec attention qu’avec délicatesse.

 

De leurs corps à la fois frêles et agiles,

Elles savaient mettre mon attention fébrile,

Balles multicolores passèrent de mains en mains,

Suivies de torches enflammées avec un aplomb certain.

 

Le tout accompagné avec grâce au son d’une mélodie,

Interprétée au piano par un pianiste vêtu d’un habit en satin gris.

Sous les projecteurs, elles savaient capter l’attention de l’auditoire.

Tel spectacle incroyable qu’elles offraient en cette représentation du soir.

 

Un divertissement qui restera pour toujours dans mon cœur d’enfant,

Un cœur qui vieillira au fil des jours, des mois et des saisons assurément.

Une chose restera à jamais gravée en ma mémoire à propos de ces jumelles,

Ce qu’elles étaient, sous les feux de la rampe, si captivantes et si belles !

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Tout est temporaire

Tout est temporaire Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo & modèle : JenovaxLilith

Tout est temporaire

 

Tout est temporaire,

Alors, pourquoi s’en faire?

La vie est à la fois le ciel et l’enfer,

Un ciel et un enfer sur cette vieille terre.

 

Aussi fins que sont les grains de sable sur la plage,

Aussi vite passent les journées au fil de l’âge,

Devant l’injustice vient une légitime rage,

Mais, se contenir est l’apanage du sage.

 

Même le roc est grugé par les houles,

Le roc semblable à une immense foule,

Qui, une fois le spectacle terminé, s’écroule,

Ressentant le poids du temps alors les rêves croulent.

 

Penchée vers l’avant,

Je marche vers mon destin assurément,

Le cœur léger, j’ai vécu ma vie passionnément,

Oui, tout est temporaire, mais je m’en moque éperdument.

 

Rien n’est éternel.

Même si la vie est pourtant belle.

Elle passe aussi vite qu’une hirondelle.

C’est un peu triste quand j’y pense, car elle n’a pas son pareil.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Bouquet champêtre

Bouquet champêtre Poème de RollandJr St-Gelais Peinture de Maryse Veysseyre de la France

Bouquet champêtre

 

Ma mère avait un magnifique jardin

Dont elle aimait prendre soin chaque matin

Elle arrosait les belles fleurs qu’elle avait plantées de ses mains

Et de ses yeux ébahis par tant d’attrait elle cessait de penser au lendemain.

 

Ce matin passé dans son jardin pouvait être son dernier

Puisque ses jours lui étaient malheureusement comptés

Mais ces fleurs lui rendaient par leur beauté son amour de la vie

Un souvenir qu’elle amènera le jour fatidique où elle partira vers l’infini.

 

En ces journées d’un été si beau, si chaud.

Elle savait que le jour de son départ viendrait bientôt

Étrangement, elle avait fait un grand ménage.

Comme si elle savait qu’arriverait la fin de son voyage.

 

Elle n’avait rien laissé au hasard,

Ses papiers réglés, ses factures payées.

Ses vêtements fraîchement lavés et remisés

Demain aurait peut-être été trop tard.

 

Les jours passèrent comme poussière dans le vent

Ce jour redouté arriva, où la mort, par belle clémence.

Est venue soulager par sa présence cette grande souffrance

Elle prit la vie de l’être cher qui était ma bien tendre maman.

 

Les fleurs du jardin semblèrent tellement affligées

De l’absence subite de leur jardinière attentionnée

Qu’elles finirent par se faner dans les jours précédant

De leur mère adoptive, l’enterrement.

 

En cette église où se réunirent la famille et la parenté

Les quelques proches qui l’avaient tellement aimée

Venus lui dire un dernier bonjour, un tendre au revoir

Qu’on le veuille ou non, arrivera tôt ou tard notre dernier soir.

 

J’ai été désigné pour lire la Bonne Nouvelle

Celle qui annonce une vie si belle et éternelle

Je me dirigeai vers l’autel avec le respect qu’il se doit

Le cœur lourd, mais avec fierté de ce privilège, y avoir droit.

 

C’est en lisant avec grande attention les saintes Écritures

Que j’ai vu que les fleurs suivront ma mère dans son aventure

Car elles ornèrent sa tombe de leurs plus belles parures

Comme un gage de leur amour envers son âme si pure.

 

Tel un bouquet champêtre!

Leur présence vint adoucir mon mal être

Celle qui aimait tant ces fleurs au parfum divin

Sera accompagnée d’un magnifique jardin.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada