Archives de tags | chants

Danse au soleil

Danse Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo & modèle : JenovaxLilith

Danse au soleil

 

Danse ma belle,

Danse sur les vagues,

Danse sur les vertes algues,

Danse sur l’air comme une tourterelle.

 

En ce dernier matin d’été,

Que je puisse encore t’admirer,

Que je puisse à ma guise te contempler,

Puisses-tu rassasier mon âme de ta beauté.

 

Sur les vagues si calmes de la mer,

Sur les vagues loin de la rigueur de l’hiver,

Sur les vagues qui avancent aux rimes de mes vers,

Sur les vagues qui recouvreront tes pieds fragiles comme du verre.

 

Que ta beauté resplendit pour toujours,

Que la grâce de ta féminité illumine mes jours,

Que tes mouvements donnent vie à mon cœur si lourd.

Qu’aux chants des oiseaux, tu fais mille pas et sans détour.

 

Je t’en prie, reine de beauté.

Je t’en supplie, superbe divinité.

Je t’en conjure, ô, gracieuse majesté.

Que par ta présence, mon esprit soit apaisé.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Que dois-je faire ?

Que vais-je faire ? Photo par Gb62da poème par Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/What-shall-I-do-881071932

Que dois-je faire ?

 

Il est déjà le petit-matin,

Et je fais face à mon destin,

Me questionnant sur la raison,

De t’avoir accordé mon pardon.

 

Malgré tes mensonges et tes erreurs,

J’avais réussi à éloigner de moi mes peurs

Je croyais pouvoir encore te faire confiance,

Pour me rendre compte que tu n’as que la défiance.

 

Pas une once d’amour ne réside en ton cœur,

Tes paroles résonnèrent comme des chants de chœur,

Tu savais me dire des mots d’amours, des mots suaves.

Afin de me soumettre à tes désirs et faire de moi ton esclave.

 

Nous nous étions donné rendez-vous en ce lieu,

Cet endroit discret et seul connu de quelques dieux, 

Mes rêves m’ont quitté aussi vite que j’ai enfin compris,

Tu as passé la nuit entière avec celle que ton cœur a choisie.

 

Maintenant, que vais-je faire?

Alors que mon cœur est figé comme le fer.

Aucune larme n’arrive à sortir de mon être,

Car rien en moi ne peut guérir mon mal-être.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

L’église de mon village

L’église de mon village Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Rando-Unissuy Source : https://www.deviantart.com/rando-unissuy/art/The-Church-in-the-Morning-872226792

L’église de mon village

 

Je me souviens,

À tous les matins,

Je me levais pour aller prier,

En cette église par le soleil illuminée.

 

J’adorais tout le calme environnant,

Qui enveloppait mon esprit le jour durant,

Un calme qui m’accompagnait au gré du temps,

De ce temps qui passait bien gaiement.

 

Je me rappelle les rayons qui annoncèrent le début de la journée,

Qui festoyèrent allègrement autour du coq sur le clocher.

De ce coq à la fière allure silencieusement perché,

Qui attendait que sonne la cloche avec sérénité.

 

À chaque tintement fuyaient les ombres des enfers,

Qui firent place aux parfums des jardins qui agrémentaient l’air.

Et aux chants des oiseaux qui volèrent avec allégresse,

Afin de souhaiter la bienvenue à la vie remplie de tendresse.

 

Certes, ce n’était point un sanctuaire,

Mais, elle me comblait dans mes prières.

Ces prières que je récitais avec tout mon cœur,

Et de mes prières, j’en ai tiré beaucoup de bonheur.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je le tiens fermement

Je le tiens fermement Œuvre de Josée St-Amant Poème de Rolland Jr St-Gelais

Je le tiens fermement

 

Voici mon ultime instrument,

Je le tiens bien fermement,

Telle la hampe de mon amant,

De mon homme que j’aime assurément.

 

C’est un violoncelle dont je suis devenue amoureuse,

Avec lequel je joue des mélodies langoureuses,

Des airs venus d’une époque un peu ténébreuse,

Mais qui, pourtant, me rendent tellement heureuse.

 

De ces airs graves venus de l’Europe de l’Est,

Qui ont traversé l’océan jusqu’en les terres de l’Ouest.

De ces peuples qui parlent avec des accents si particuliers,

Mais qui conjuguent à leur manière le verbe aimer.

 

Nous ne faisons qu’un avec le temps,

De ce temps qui a apporté tous ces chants,

De ces chants qui m’ont fait découvrir des pays,

Des contrées de verdure où l’on pleure et où l’on rit.

 

J’ai joué de cet instrument devant bien des foules,

Des foules où se trouvent des amoureux qui roucoulent,

Mais de tous mes souvenirs rien ne vaut plus à mes yeux,

Qu’avoir joué entièrement nue et d’avoir été écoutée par les cieux.

 

De

 

Rolland Jr Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Sens dessus dessous

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Sens dessus dessous

Depuis quelque temps, je me sens bizarre. Comme si la vie avait pris un autre chemin. Une autre voie où se perdent tous mes points de référence, où l’on ne voit plus les gens qui jadis se côtoyèrent avec joie et bonheur.

Que s’est-il passé pour qu’une telle solitude accable le commun des mortels? Quel crime l’humanité a-t-elle fait pour subir une telle punition? Un simple baiser est devenu interdit alors que l’on enseigne la haine sur les réseaux sociaux. Que s’est-il passé pour que le verbe aimer soit à jamais interdit?

Je me sens dessus dessous depuis le début de cette année. Quand cela va-t-il enfin s’arrêter? Que reviennent les beaux jours, les sourires des enfants et les caresses des amants. Que reviennent les chants des oiseaux librement entendus par tous ces gens émerveillés. Ces gens heureux de voir arriver des nouveaux jours ensoleillés.

De

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada