Archives de tags | corps nus

Et si nous recommencions ?

Recommençons
« Et si nous recommencions? » Poème de RollandJr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Et si nous recommencions ?

 

Chérie,
Dame de nuit,
Dame pour soir pour la vie,
Ou simplement parce que la vie me sourit.

 

Nous nous sommes rencontrés dans un bar,
Alors que la soirée commençait à se faire tard,
Nous nous sommes regardés longtemps sans dire un mot,
Afin d’éviter les malentendus par un mot de peu, ni un mot de trop.

 

Un simple geste de ta main a suffi pour me faire comprendre que tu me voulais,
Un simple geste mes yeux, tu as vite fait de déchiffrer comme je te désirais,
Chez-toi, bras-dessus bras-dessous, nous nous sommes dirigés.
Comme si nous étions des amants trop longtemps séparés.

 

Des amants séparés par des mers et des terres étrangères,
Un amant condamné à vagabonder en des contrées inhospitalières,
À chercher éternellement sa belle maitresse condamnée à la solitude,
Ah ! Comme pèsent les cœurs lourds quand le temps passe en décrépitude.

 

Arrivés en ta grande demeure,
De ce bar situé à peine quelques heures,
Tu m’amenas tout droit dans ta chambre sombre,
Où trônait un miroir devant lequel paraissaient deux ombres.

 

Deux ombres ressemblant étrangement à deux esprits,
À deux fantômes ayant l’un pour l’autre le cœur tant épris,
Épris de passion sans retenu car à quoi bon se retenir,
Si leurs vies étaient à la levée du jour disposées à finir.

 

Étendus dans ce lit, nu et sans aucune gêne,
Je te sentais haleter avec entrain ton agréable haleine,
Mais, tu ne m’as jamais dit ton prénom : serait-ce par Mégane ou Hélène?
Peu importe car ta sensualité et ton charme à fait gonfler ma hampe toutes ses veines.

 

En toi, tu m’invitas allègrement d’y entrer.
Avec plaisir, tu me dirigeas afin de te pénétrer.
Avec toute ma tendresse et mon ardeur, je t’offris mon corps.
Avec ton affection et ta volupté, tu m’offris ce moment précieux comme l’or.

 

Aucune position du Kâmasûtra ne nous étaient inconnues,
Des positions parfois drôles, parfois étranges et même parfois saugrenues.
Mais pourquoi se maintenir ? Car heureusement aucun de nos conjoints nous aurait vu.
Quel est le plus grand plaisir si ce n’est celui de la chair pour deux corps beaux et nus?

 

Et puis, une fois l’aube venue.
Une fois de notre appétit nous étions repus.
Voyant dans tes yeux bleus cette bien étrange question.
Cette question qui se manifesta vivement en moi comme de raison.

 

Je me suis dit : et pourquoi pas?
Puis encore dit : quel mal y-a-t-il à ça?
C’est alors que tu m’as demandé à ma grande satisfaction :
D’une voix douce comme une mélodie tu me dis : et si nous recommencions?

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Une exposition à découvrir absolument : Nudes à L’espace de la rue Etienne-Dumont de Genève

New Image 59

Une exposition à découvrir absolument :

Nudes à L’espace de la rue Etienne-Dumont de Genève

Bon début de semaine tout le monde,

New Image 54J’espère de tout coeur que vous allez bien. De mon côté, la vie est tout simplement magnifique. Une prise de conscience fort à propos puisque mon séjour en Europe m’a permis de voir des paysages mirifiques, de rencontrer des gens extraordinaires et de découvrir des lieux tout simplement époustouflants. Que puis-je dire de plus ? En effet, l’Europe regorge de richesses incroyables notamment dans le domaine artistique et, de surcroît, celui de la nudité. Une nudité où la recherche de la beauté, avec un soupçon de sensualité lorsque cela peut s’avérer être nécessaire, est sans contredit un leitmotiv fort important dans l’éthique de travail des artistes et de leurs modèles.

Comme je l’ai mentionné dans le précédent article, j’ai eu la chanceNew Image 60 inouïe de visiter une galerie où avait lieu une exposition sur un domaine bien particulier, et qui est précieux à mes yeux, c’est-à-dire la nudité artistique. Une telle exposition, intitulée « Nudes », a présentement lieu à « L’espace » de la rue Étienne-Dumont dans la belle ville de Genève en Suisse. Croyez-moi sur paroles ! Une telle exposition mérite amplement d’être visitée et ce, que vous soyez ou non attirés par le nu. En effet, la qualité des photos et des dessins, la présentation proprement dite des œuvres choisies et  leur variété étonnante font de cette exposition une découverte sensationnelle.

Qui plus est ! L’accueil est très chaleureux. C’est ce que j’ai notamment ressentie lorsque j’ai informé mon hôtesse de ma provenance en lui disant que j’avais réservé une journée spécialement pour venir voir cette exposition. Imaginez un seul instant ! Partir du Canada afin de parcourir une partie de l’Europe en ayant sans cesse l’idée en tête de visiter cette galerie pour y admirer l’ensembles des œuvres qui s’y trouvent pour le grand bonheur des visiteurs, sans omettre celui de votre humble serviteur. Oui, j’ai admiré les œuvres qui y ont été présentées au grand public. Et pour cause !

New Image 64Mon admiration concerne avant toute chose le courage que les modèles ont eu lorsqu’elles acceptèrent, j’emploi le pronom féminin vu que la quasi majorité des modèles nus sont des femmes, de poser nues devant une lentille de caméra ou bien de permettre à un artiste-peintre de mettre sur toile leurs formes corporelles les plus intimes. Bref, dans un cas comme dans l’autre, leur nudité fut immortalisée. Cependant, cela ne m’a pas empêché d’apprécier chacun des tableaux tant pour leur qualité que pour leur variété. En effet, comme les chapitres d’un roman pour adultes avertis, chacune des oeuvres me présentèrent un regard nouveau faisant ressentir chez votre humble serviteur des sensations de plaisir presque inavouables. (1)

New Image 66Enfin, je fus impressionné à la fois par le nombre des tableaux choisis et par celui d’artistes de renom qui ont eu le privilège de voir leurs oeuvres être présentées au sein de cette galerie. C’est ainsi que j’ai pu contempler des oeuvres d’arts réalisées notamment par Heinz Hajek-Halke, par Pierre Boucher et par Roger Parry ainsi que par Willy Ronis. Croyez-moi sur parole ! Cette exposition est un endroit que vous devez absolument visiter si vous allez en Suisse. D’ailleurs, je mets les coordonnées exactes de l’endroit au bas de cet article afin de vous permettre d’y aller. Sur ce, je vous souhaite beaucoup de plaisir. (2)

(1) Voir ici un plaisir où la volupté des corps nus se mélangent au grand respect auquel les modèles nus ont amplement le droit de recevoir de la part du grand public. C’est-là la moindre des choses. N’est-ce pas ?!

(2) Grob Gallery, «Nudes» chez Grob Gallery, 2, rue Etienne-Dumont à Genève (Suisse) lu-ve 14 h-18 h, jusqu’au 21 juillet.

Exposition de photos de nudité artistique

new-image8

Exposition de photos de nudité artistique

Bonjour tout le monde,

C’est avec un plaisir immense que je vous informe qu’une exposition aura lieu du 27 avril au 18 mai prochain en la bibliothèque Monique-Corriveau située au 1100 Route de l’Église dans la ville de Québec. Cette exposition dévoilera quelques-unes des réalisations effectuées par mon ami Simon Douviille. Il a réalisé une séquence de nudité artistique lorsqu’il était un étudiant dans le domaine de la photographie au collège. 

new-image16J’ai eu la chance incroyable d’être son tout premier modèle nu dans le cadre de son projet d’exposition sur le corps nu dit « atypique ». Un projet qui a pour mission de présenter d’abord des corps nus, ou semi-nus, de gens ayant subi des traumatismes divers et, ensuite d’y découvrir une beauté au delà du premier coup d’œil. Il s’agit pour votre humble serviteur de sa toute première expérience dans ce champ exploratoire. Qu’en sera-t-il du produit final ? Comment les gens le percevront-ils ? Quelles en seront les critiques ? Bien d’autres questions me viennent à l’esprit.

Quoiqu’il en soit ! Nous avons eu bien du plaisir à vivre une expérience vraiment enrichissante tout en y gardant un sens professionnel en tout temps à l’esprit. Ceci écrit, je vous y invite cordialement à y assister en grand nombre. Vous êtes les bienvenus.

Je reprends ici un extrait d’un article déjà publié au sein de ce bloguenew-image12 afin de vous expliquer de quoi il est question: «Au cours de sa formation dans le domaine de la photo, l’idée de photographier des gens ayant un corps atypique, pour reprendre un terme qui est souvent utilisé pour désigner ce qui n’est pas conforme aux critères liés à la normalité, lui est venue à l’esprit. Photographier afin de démontrer que la beauté peut se trouver au sein même de ces corps souvent meurtris mais qui possèdent une histoire de vie dont peu d’entre nous auront peut-être le courage d’affronter. Simon a donc eu l’amabilité de m’inviter à participer à son projet, surtout après avoir entendu parler maintes et maintes fois de mon expérience dans le domaine de la nudité artistique. Ce fut avec un plaisir immense que j’ai accepté sa proposition afin de lui venir en aide dans son projet d’études, surtout après avoir appris que plusieurs hommes avaient refusé de participer.»

Dates ? Du 27 avril au 18 mai 2017 Lieu ? Bibliothèque Monique-Corriveau au 1100 Route de l’Église à Québec.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Le modèle nu masculin

Le modèle nu masculin

Bonjour à vous,

Je désire aujourd’hui vous entretenir d’un sujet quelque peu tabou dans le domaine de la nudité artistique. Soyez rassurés! Il n’est nullement question de soulever un débat dans le présent article puisque le sujet est en soi des plus simples, si ce n’est des plus simplistes, dans l’art. Il s’agit en l’occurrence du modèle nu … masculin.

À vrai dire, trois éléments incitatifs ont procédé à l’élaboration d’un tel article. Chacun de ces  éléments, un peu à l’image des atomes qui sont à la base de la matière, est intiment imbriqué l’un à l’autre. En effet, renier l’un d’entre eux équivaudrait sans aucun doute à renier les autres et inversement.

Le premier de ces éléments se rapporte à la prépondérance du corps nu féminin dans l’utilisation de modèles. Pourquoi donc un tel engouement de la part des artistes? D’où provient leur intérêt envers cet « outil » pédagogique? Et, dernière question fondamentale à laquelle je tenterai de répondre selon mes capacités bien limitées, quelle image cela renvoit-il du modèle nu masculin au sein de notre société?

Le deuxième élément est l’influence, il va sans dire plus que néfaste, du phénomène de la pornographie dans le monde actuel pour qui l’acte d’un amour véritable entre deux personnes est malencontreusement devenu synonyme de sources de revenus et trop souvent d’une exploitation sans scrupule des plus démunis. Cela a-t-il une quelconque influence à l’égard de la nudité masculine dans le milieu artistique? Voilà une question qui mérite une réponse franche et sans aucune ambiguïté possible. C’est un fait indéniable que la pornographie, ce n’est que mon humble opinion, un peu au même titre que le nazisme la sacralité du corps nu. Il est donc plus que nécessaire d’y remédier une bonne fois pour toutes.

Enfin, tout semble indiquer que le monde artistique aurait plutôt tendance à se confiner à c523a96df5ba0e3d98c10374bee963c6l’utilisation du modèle nu masculin ayant un corps conforme aux critères de perfection physique présents au sein de la société. Que fait-on alors de la multitude des personnes qui ne répondent pas à ces critères? Sur quoi peut-on se baser pour dire qu’un corps est parfait alors qu’un autre ne l’est pas? Le domaine artistique ne doit jamais devenir l’instrument politique des gouvernements, et ce peu importe leurs couleurs, dans la promotion d’un groupe au dépend des autres.

L’instrumentalisation des arts par le IIIe Reich afin d’amener le peuple à accepter et à promouvoir ses orientations idéologiques est, et c’est triste à affirmer, un exemple parfait qui illustre bien mes propos. Bien entendu, je reviendrai sur le sujet dans le présent article.

C’est un fait! Les artistes ont un réel engouement à l’égard des modèles nus féminins. Une telle situation semble tirer son origine d’une part, de la facilité à peindre ou à dessiner l’ensemble du corps nu féminin, ce qui n’est pas toujours le cas pour certaines parties de l’anatomie masculine, et d’autre part, il faut tenir compte du vécu de l’artiste surtout s’il s’agit d’une femme. Qui plus est! Leur intérêt envers cet « outil » pédagogique se trouverait au sein de l’influence grecque dans l’histoire du nu artistique. Personnellement, j’ai un certain doute sur une telle supposition puisque l’on y retrouve bien entendu un grand nombre de sculptures qui représentent des corps nus masculins. 

Finalement, l’image du modèle nu masculin au sein de notre société apparaît être liée de près, je dirais même de trop près, à la sexualité. Or, il en est strictement rien. Est-il utile de vous rappeler qu’il est strictement interdit à un modèle nu masculin d’avoir une érection durant les séances de poses? Dois-je aussi vous mentionner que les rapports entre le modèle nu et les étudiants-es ou les artistes doivent se faire de manière respectueuse de part et d’autre? Voilà bien des preuves qu’il n’y a aucune connotation sexuelle dans le domaine du nu artistique. Ce qui ne veut tout de même pas dire que l’absence d’une certaine sensualité soit de mise. Bien au contraire! Mais, ce n’est guère le sujet de cet article.

Il va de soi que l’interdiction de toutes formes de lien envers la pornographie a une importance prépondérante à l’égard de la nudité masculine au sein du milieu artistique. L’influence principale, si il y en a une qui mérite d’être mentionnée est bien celle-ci,  consiste en la volonté de préserver le caractère sacré du corps nu.

En effet, aucune activité artistique ne peut avoir lieu si il n’y a pas d’emblée un code d’éthique lequel consiste à tout mettre en œuvre pour préserver l’intégrité physique du modèle nu tant masculin que féminin. Voilà pourquoi une entente de base doit être conclue, dans plusieurs cas cela peut être fait à l’amiable et c’est amplement suffisant, afin de délimiter les modalités des poses tant demandées que suggérées.

Je me souviens, en début de carrière, avoir signé une entente écrite avec un photographe érotique, un homme tout à fait remarquable envers qui j’éprouve un profond respect, afin de faire mes premiers pas au sein du site Meyhem. Le fait d’avoir signé une entente de travail m’avait beaucoup sécurisé. Et je ne l’ai jamais regretté. À vrai dire, je me sens privilégié d’être entouré par des gens extraordinaires dans un tel domaine. Malheureusement, ce n’est pas le cas pour plusieurs des personnes qui désirent faire une percé dans le nu artistique.

Enfin, et pour répondre à cette problématique cruciale, que fait-on de la multitude des personnes qui ne répondent pas à aux critères de beauté, de perfection et d’exemplarité corporelle? Ne pas en tenir compte consiste ni plus ni moins à rejeter une proportion non négligeable d’une partie importante de la population du globe terrestre. Vous ne me croyez pas?! Promenez-vous dans les rues de votre quartier et vous constaterez par vous-mêmes de la véracité de mes propos. Tout ceci a pour résultat qu’il est plus que nécessaire de se questionner, et de manière très approfondie, ce sur quoi on peut réellement se baser pour affirmer qu’un corps est parfait alors qu’un autre ne l’est pas. Il est bien évident que les pressions sociales ont un rôle prépondérant dans de tels critères d’où l’importance d’un esprit critique bien aiguisé afin d’y faire face de manière convenable.

En résumé, l’instrumentalisation des arts telle que véhiculée par les têtes dirigeantes du IIIe Reich, mais aussi par l’ensemble des régimes totalitaires du XXe siècle, doit être évitée à tout prix. Il en va non seulement de l’intégrité des arts mais aussi du respect inhérent à la déclaration des droits et des libertés. Le droit d’être tout simplement va de paire avec le bien-être face à sa nudité et à celle de l’autre.

Et vous?! Qu’en pensez-vous?


Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada