Archive | septembre 2017

Cette main qui dessine

20170929_104137

Cette main qui dessine

 

Cette main qui dessine

Traces de douceur sur une ligne

Quelques traces noires

Sur du papier d’Ivoire

 

Regard furtif

Sur un corps fautif

Coups de crayons rapides

Pour rassembler idées insipides

 

Homme nu et agenouillé

Offrant son corps rouillé

Jeune dame émerveillée

Par une telle rareté

 

 

Main d’artiste 

D’un coeur un peu triste

De ne pouvoir garder pour elle

Un tel David ! Une merveille

 

De

 

Rollandjr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

De mes yeux

20170929_093152

De mes yeux

 

De mes yeux je vois ce monde,

Qui est loin d’être immonde,

Mon coeur y vagabonde,

Il voyage sur des longues ondes.

 

Heureux je le suis mes amis,

Car je vis en ma patrie,

Qui est aussi mon pays,

Et j’en souries.

 

De mes yeux, je vois toute la beauté.

De ces gens jeunes et vieux,

Qui n’ont que ce voeux,

Vivre pour l’éternité.

 

En cet instant précis,

Je m’agenouille et je pries,

Car qui sait ce que sera l’avenir?

Et je ne peux que gémir.

 

De

 

Rollandjr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

Devant vous !

20170929_104147

Devant vous

 

Devant vous

Je me tiens à genoux

Prêt à défendre ma peau

À lever mon sabre bien haut.

 

Droit devant moi

Je combattrai ces rois

Ces princes et ces vauriens

Qu’ils ne valent moins que rien.

 

Homme impur?

Je le suis et j’en ai cure.

Car ma fierté c’est ma virilité

Croyez-moi! Je vous dompterai.

 

Devant vos yeux

Je deviendrai un Dieu

Un Dieu ? Un démon? Non!

Car comme vous j’ai un nom.

 

De

 

Rollandjr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

Anomalies

  • 20170929_104127~2

Anomalies 

 

Qui suis-je?

Qui regardez-vous?

Qui réellement sommes-nous?

Sans votre regard existerais-je?

 

Je suis nu,

De ma peau, je suis vêtu.

De ma fragilité de ma chair,

Vous en êtes témoins depuis naguère. 

 

Offrir ces membres mutilés,

Sans y perdre ma masculinité,

Suis-je normal ou non?

Ai-je même un nom?

 

Oui, je vis et je jouis!

Je jouis de cet instant exquis.

Car vous voyez cette beauté inouïe,

Où d’autres ne voient que des anomalies.

 

De

 

Rollandjr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

 

 

En compagnie d’une professeure remarquable

IMG_20170929_114643_033

En compagnie d’une professeure remarquable.

Bonjour tout le monde, je suis en ce moment à Sept Îles, ville située sur la côte nord du Québec, où l’on m’a invité en tant que modèle nu pour un groupe d’étudiants et d’étudiantes tout à fait extraordinaire. J’ai été étonné par leur maturité et leur volonté de se surpasser lors de la séance.

Malgré le fait qu’ils et elles soient de niveau collégial, un pré requis pour se rendre dans les différentes universités au Québec, ce fut l’une des séances des mieux réussies jusqu’à maintenant. Il va de soi que leur professeure les a encouragés à maintes reprises.

Je publierai des articles sous formes de poèmes afin de garder mon blogue à jour. Prenez note que je dois utiliser mon portable durant mon séjour à Sept Îles.

Merci de votre compréhension.

Je vous aime.

Rollandjr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

La mélancolie

La mélancolie

Bonjour tout le monde,

md_pissenlits_racine_004Je profite de quelques instants de répit pour rédiger ce petit article afin de rendre hommage, une fois encore, à une actrice magnifique et qui est d’une beauté exquise. J’ai nommé madame Mireille D’arc. Toutefois, je ressens une certaine mélancolie lorsque je constate à tel point que le temps passe. Le temps passe et la mort survient ! Dit la vieille maxime. En effet, nous sommes condamnés à disparaître. Pour aller où ? Pour vivre quoi ? Pour revivre comment  ? Et qu’avons-nous appris en cette vie ? Que la beauté, la jeunesse et les rêves ne sont que passage sur terre. Une terre où tout le monde aurait pu vivre en harmonie si il n’y avait ni politique, ni religion et bien d’autres maux qui accablent l’humanité depuis que l’homme existe.

Par contre, je suis forcé d’admettre que la beauté est peut-être ce quimd_pissenlits_racine_002 rend la vie vraiment digne d’être vécue. Oui, c’est grâce à la beauté, notamment celle de la femme, que notre existence trouve sa raison d’être. Nous sommes beaux et belles chacun à sa manière. Et nous avons besoin de toute la beauté pour donner un sens véritable à notre chemin sur cette terre. Une terre où foisonnent milles merveilles. Merci à Mireille D’arc de me rappeler cette noble vérité : Beauté bien qu’éphémère égaye le cœur des gens en ce monde. Je termine présent article en vous informant que je rebloguerai certaines des réalisations de ma chère correspondante Angélilie au sein de son propre blogue, et ce dans l’objectif de garder le mien en vie et selon mes disponibilités. En effet, je serai modèle nu au sein du Collège d’enseignement général et professionnel de Sept-Îles du 29 septembre au 6 octobre prochain.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Repos bien mérité

Repos mérité

Réalisation de Eri Kel de la France

Repos bien mérité Par Eri Kel

Un véritable petit chef d’oeuvre.

Chef d’oeuvre qui me fait plaisir de partager avec vous.

RollandJr St-Gelais de Québec

Grâce

Légère comme l’air

Quelques pas devant le vent
Pour aller droit devant
Devant la pluie
Devant la vie.

Vêtue de blanc
Je vais vers les gens
Sautant avec aisance
Avec entrain et plaisance.

Je souris avec entrain
En me foutant des lendemains
De ces rumeurs et de ces mensonges
Qui accablent ce monde et qui le rongent.

Vivre maintenant !
Avec joie en mon coeur telle une enfant
Ne plus penser à tous ces jeux de guerre
Pour être simplement légère comme l’air.

De

Rollandjr St Gelais
Québec (Québec)
Canada

Omniprésence !

22007573_10155867373023919_2625611267451567075_n

Omniprésence !

Réalisé par Eri Kel de la France

 

Omniprésence du silence,

Omniprésence de la simplicité,

Omniprésence de la féminité,

Omniprésence de la fragilité !

Que puis-je dire de plus ?

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ces jours heureux où vous étiez nus

tityaev-ru-4

Réalisation photographique ? Tityaev Ru (Inspiré de Angelilie)

Ces jours heureux où vous étiez nus

 

Femme de ce temps perdu,

Où dans le jardin secret avec ton époux,

Où il te récitait de si jolis poèmes à tes genoux,

Sans gêne, ni fausse pudeur, vous gambadiez nus.

 

Au-dessus brillait le firmament,

Devant vous fruits poussèrent assurément,

De ces fleurs vous humiez leur parfum sereinement,

Et de vos baisers, vous vous combliez passionnément.

 

Ô chère et tendre Ève,

Qui as-tu rencontré dans ce rêve ?

Serait-ce le Malin qui est venu te tourmenter ?

Que qu’a-t-il dit ? Quel mensonge qu’a-t-il raconté ?

 

Pourquoi l’as-tu écouté ?

De ce fruit défendu, vous y avez  goûté.

Pris dans le piège de cette irrésistible tentation,

Pour l’éternité vous êtes à jamais bannis de cette Création.

 

Mais ne t’en fais pas !

Car pour toujours il sera avec toi,

Devant la souffrance et le travail ardu,

Vous penserez à ces jours heureux où vous étiez nus.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada