Archives de tags | erreurs

Je poursuivrai mon chemin

let_s_go__by_rickb500_dd8gpdv-pre
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Je poursuivrai mon chemin

 

Le soleil brille en cette journée,
Car être heureuse, j’ai enfin décidé.
En dépit de mon passé de mes erreurs,
De mes doutes, de mes souvenirs, de mes peurs.

 

De mon passé de femme errante,
Et de mes pensées qui encore me hantent,
J’ai maintenant qu’un seul désir c’est de vivre,
Et de la vie lui faire mon plus beau sourire.

 

Être fort que je suis,
Ne sera plus ce qu’il était,
Désormais je fuis ce qui me détruisait,
À commencer par toi qui sans cesse me mentais.

 

Je suis femme devenue si belle et si fière,
Que pour toujours loin de moi est mon calvaire,
Je suis partie rejoindre ma liberté entièrement nue,
Tant pis pour tous ces gens hypocrites qui m’auront vue.

 

Je n’ai que faire de tes fausses valeurs,
Car je sais qu’au fond toi tu es qu’un menteur,
Et de ton joug, je veux pour toujours m’en libérer,
Je poursuivrai mon chemin, mon destin vers ma liberté.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Émotions

motions
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Émotions

 

Depuis quelques jours,
Je me sens perdue pour toujours,
Ignorant ce qui m’arrive, où je vais,
Répondez-moi quelqu’un s’il-vous-plaît.

 

Mon père me disait souvent une parole bien sage,
Que j’ai seulement comprise en avançant en âge,
Que parfois tout peut être gagné, perdu et joué,
Joué sur un coup de tête sur un coup de dés.

 

Certains me diront que c’est la loi du karma,
D’autres me répondront que le destin,
Quoiqu’il en soit c’est le même venin,
Qui brûle tout ce qui est en moi.

 

À trop désirer un amour interdit,
Grande peine rappellera ce qui est écrit,
Que malheur suit souvent un certain bonheur,
Et qu’en dépit de tout à l’humain surviendra son heure.

 

Apprendre de ses erreurs est une vérité,
Se l’avouer est une chose si difficile à réaliser,
Mais de toutes les émotions aimer est la plus cruelle,
Surtout que l’être tant convoité était de loin la plus belle.

 

Émotions nous portant à l’extase du septième ciel,
Pour ensuite nous précipiter dans les profondeurs des enfers,
Où les amoureux désillusionnés de leurs chagrins y seront aux pieds enchaînés,
Mais de toutes les émotions la pire est sans contredit le regret car il est en soi éternel.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Paix de l’esprit

Paix de l'esprit
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Paix de l’esprit

 

Je suis seule en ma demeure,
Et je vois sur mon horloge défiler les heures,
Les heures qui me rappellent qu’un jour sonnera le glas,
Sonnera le glas ! Sonnera le tintement de mon départ d’ici-bas.

 

Ai-je crainte de cet appel ?
Que me fera celui qui vit dans le ciel,
Ai-je peur de me retrouver dans les enfers ?
À vrai dire, je n’en sais rien et je n’en ai que faire.

 

Chaque jour apporte son lot d’erreurs,
À cela s’ajoutent parfois quelques bonnes actions,
Qui nous rappelle que nous sommes bonnes filles et bons garçons,
Alors pourquoi de l’inévitable mort devrions-nous avoir peur ?

 

Ne serait-il pas temps de simplement sourire à la vie ?
Car aucun sage ne sait si l’existence est promise à l’infini.
J’ai décidé d’avoir l’âme en paix à l’approche de minuit,
Car la plus grande des richesses consiste à avoir la paix de l’esprit.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Je continuerai de …

Je continuerai de ...
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Je continuerai de …

 

Aujourd’hui, j’ai décidé
De poursuivre mes rêves et ma destinée,
De reprendre enfin ma vie tel un nouveau-né,
Afin d’éviter de rejoindre le pays des regrets pour l’éternité.

 

Les pages de mon passé sont à jamais tournées,
Pour écrire des récits de ma nouvelle vie où je regarderai,
Assez de ces regrets, de ces chagrins et de ces funestes remords,
Tant que je serai en vie, nul est mon intention de nourrir le royaume des morts.

 

Ce jour est nouveau,
Car il est à mes yeux le plus beau,
J’ai décidé d’être pour toujours une femme affranchie,
Une femme libre de tous ces mensonges et toutes ces tromperies.

 

Malgré mes erreurs de jeunesse,
Celles qui en mon esprit me poursuivent sans cesse,
Celles qui m’ont enseigné l’art de l’empathie et de l’amour,
Puisqu’aucun être humain sur terre n’est parfait, et ce depuis toujours.

 

Je continuerai d’avancer sur ma route,
Avec mes erreurs, mes fautes, mes péchés et mes doutes,
Car c’est avec notre expérience et nos épreuves que l’on se construit,
Que l’on apprenne à s’élever, à se créer afin de mieux affronter la vie.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Rêves-tu à moi ?

Rêves-tu à moi
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Rêves-tu à moi ?

 

Dis-moi, rêves-tu la nuit ?
Dis-moi, à qui penses-tu dans ton lit ?
Dis-moi, te sens-tu seule dans la noirceur ?
Dis-moi, de quoi pourrais-je te rassurer de tes peurs ?

 

Bien du temps sont passé,
Depuis que nous nous sommes quittés,
Mais, sans cesse, à toi à chaque instant j’ai pensée,
Ne sachant comment faire pour mes erreurs les réparer.

 

Les secondes me sont parues être des éternités,
Alors que j’aurais voulu tant dans mes bras te serrer,
Et sentir ton divin cœur battre à l’unisson contre le mien,
Que je t’aurais donné avenant le cas où cesse de battre le tien.

 

Les minutes sont devenues un véritable supplice,
Un cruel et lent poison versé dans un calice,
Dont chaque gorgée me brûle les entrailles,
À quoi bon vivre car rien ne vaille ?

 

Les heures s’écoulent dans une rivière de souffre,
Dans laquelle, avec désarroi, je m’engouffre,
Devrais-je mettre fin à ma souffrance ?
Pour moi qui erre en ce lieu d’errance.

 

Les jours émergent des profondeurs des enfers,
Car, loin de toi, ô mon amour, je ne sais que faire.
Passant mon chemin sur la route ineffable de la solitude,
Seul devant la vie ! Je ne pourrai pas vivre, c’est une certitude.

 

Les nuits sans toi dans mon palanquin,
À quoi bon espérer un meilleur lendemain ?
Car est perdue ma satisfaction d’être en cet univers,
Et que mon âme porte avec peine le feu impitoyable des fers.

 

Rêves-tu à moi, quelques fois ?
Partages-tu mon envie de te faire l’amour ?
De t’exprimer par des gestes de tendresse qu’un jour,
De voguer de nouveau sur de chaudes mers toi et moi.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Tout me sera possible tant que je vivrai.

Témoins disparus
Magnifique photo par mon amie Elisa R.

Tout me sera possible tant que je vivrai.

 

Sur une terre étrangère,

Où j’y suis allé en une période passagère,

Pendant que je me questionnais sur le sens de ma vie,

Car un jour, bien malgré moi, la vie ne peut être infinie.

 

Je me suis promené dans un cimetière,

Drôle d’idée ! Vous me direz de bonne guerre.

Pourtant, c’est là où j’ai le plus réfléchi sur ma vie, ma destiné,

La destiné de chaque homme, de chaque femme depuis les temps reculés.

 

Nous sommes tous à la recherche du bonheur,

Avant que vienne, tôt ou tard, notre départ son heure.

Certains ont tant aimé, ont tant donné qu’ils se sont oubliés.

Tandis que d’autres ont poursuivis leurs chemins dans la clandestinité.

 

Ce que j’aurais aimé pouvoir avec tous ces gens, tous ces disparus discuter,

Apprendre de leurs expériences, de leurs erreurs, et surtout à quoi ils ont tant rêvé.

Quels enseignements secrets m’auraient-ils transmis ? Quelles leçons aurais-je eu ?

À moi, un simple homme parmi tant d’autres cherchant sa propre place sous les nues.

 

J’ai parcouru en ce lieu parsemé de milliers croix de bois, de de centaines de croix de fer.

Sans me poser une seule fois cette question théologique ; s’il y avait vraiment un Enfer.

Car bien des gens, tant riches que pauvres, le vivent depuis toujours sur cette terre.

J’ai alors entendu une voix qui me rappela que la vie est fragile comme le verre.

 

Ne reste pas là mon ami ! Va-t’en loin d’ici ! M’a dit cette voix.

Poursuis ton chemin, ne t’arrête jamais, et c’est alors que tu verras.

Que seul compte l’amour véritable que tu vivras au plus profond de toi,

C’est cet amour qui sans cesse te fera vivre quoiqu’il t’arrivera et comme il se doit.

 

De ce lieu saint je suis sorti le coeur léger,

Désormais, à jamais et pour toujours, déterminé.

À faire mon petit chemin quoiqu’il advienne et comme je le pourrai,

Car en cette parole de sagesse j’ai compris que tout me sera possible tant que je vivrai.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je vois bien

Je vois bien
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Je vois bien

 

Il est quatre heures du matin,
Je ressens en moi tout ce chagrin,
Cette peine que tu vis depuis longtemps,
Pour le comprendre cela m’a pris trop de temps.

 

Comment pourrais-je revenir sur mes pas ?
Afin de pouvoir encore t’ouvrir mes bras,
Et avec larmes te demander cette grâce,
De me laisser près de toi une place.

 

Pourtant c’est ton bonheur,
Que je désirais à chaque heure,
Sans cesse te combler de présents,
Être près de toi en silence à chaque instant.

 

Mais lorsque sérieusement j’y pense,
Lorsqu’en moi s’efface toute cette romance,
La vérité éclate avec amertume au grand jour,
Dans ton cœur je n’y serai jamais maintenant et pour toujours.

 

Pourtant j’étais prêt à tout te donner,
À te laisser-vivre ta vie celle que tu as aimée,
Être ce que tu es tout simplement,
Parce que je t’aimais vraiment.

 

Je t’entends respirer,
Alors que je désire t’embrasser,
Te faire l’amour avant de te quitter et de partir,
De tes yeux je serai loin pour toujours pour ne plus souffrir.

 

Je vois bien qu’il n’est pas trop tard,
Pour extirper cette douleur provoquée par ce dard,
Par ce dard, lancé par ce cupidon, que l’on nomme “amour”,
Et qui brise tant de vies sans effort et sans aucun détour.

 

Je vois bien que c’est inutile,
Que ma volonté et mes efforts sont si puérils.
Je vois bien que je ne serai jamais à la hauteur de tes attentes,
Alors loin de ton cœur j’irai chercher autre terre pour y planter ma tente.

 

Je vois bien que mes gestes ne remplaceront pas mon corps,
Qui malgré bien des apparences vaut son pesant d’or,
Je vois bien que ta grande beauté légendaire,
Est réservée pour celui qui saura te plaire.

 

Je vois bien qu’il est préférable de tout abandonner,
Je vois bien qu’il mieux de tout quitter,
Afin de cesser à jamais de te blesser,
De te blesser jusqu’à nous tuer.

 

Dans la noirceur de notre chambre,
Je revois cette photo de toi couleur d’ambre,
Je me rappelle d’avoir vu un si beau sourire
Lorsque tu approchas de moi avec un fou-rire.

 

Mais aujourd’hui je vois bien que c’est fini,
Même si dans mon cœur tu y vivras à l’infini,
Mais en cette nuit je vois bien que c’est terminé,
Sois sans crainte, mon amour, mes erreurs je les assumerai.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

La vie est un rêve

Rêves
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

La vie est un rêve

 

J’ai réfléchi au parcours de ma vie,
Parcours parfois ambigus, parfois drôles,
À en rire, à en pleurer, à en avoir peur de devenir folle,
Aurais-je du me retourner afin de savoir si j’étais suivie ?

 

Suivie par des gens en tous genres,
Des types parfois biens, parfois méchants,
Que je rencontre dans un bar ou bien en marchant,
Des mecs qui craindraient de devenir pour ma mère leurs gendres.

 

J’ai souvent songé à ce que j’ai fait,
À ce qu’il aurait pu être mais qui simplement est.
Avoir fait, avoir dit, avoir cru ! C’est souvent difficile à assumer.
Ne pas avoir fait, ni avoir dit, ni avoir cru ! Ceci aurait donné une autre réalité.

 

Oui, la vie est un rêve dont on ignore notre réveille.
En étant réveillée, je médite et je veille.
Veiller si tard dans la nuit,
Et même aujourd’hui.

 

Je rêve de trouver âme-sœur.
Mais, devant l’inconnu, j’en ai peur.
Peur de me tromper, peur d’aimer et d’être aimée.
Peur de vivre ? Peur de découvrir ? Peur d’exister ?

 

La vie est ce que j’en ai réalisée,
De mes erreurs je dois les assumer,
De mes erreurs, je dois arriver à me pardonner.
Me pardonner enfin de pouvoir dans l’avenir avancer.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Dans la noirceur

Dans la noirceur

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ 
Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Dans la noirceur 

 

Il est tard et je me sens abandonnée, 

J’ai froid et je me suis perdue dans ce lieu, 

Serais-je en un endroit maudit par les dieux, 

Dont son existence est ignorée depuis que je suis née ? 

 

Non mais, que suis-je venue y faire ? 

Serait-ce l’entrée des enfers ? 

Serait-ce un lieu de damnation ? 

Pour les âmes des nations ? 

 

J’entends les voix des damnés, 

À moins que je sois devenue folle à lier, 

De ces voix qui vous glacent le sang, 

Vous rappelant vos fautes pour longtemps. 

 

Je ferme les yeux pour m’y échapper, 

Car je suis fatiguée de pleurer, 

J’aimerais simplement retrouver, 

Celui que j’ai tant en secret aimé. 

 

Où est le soleil et ses mille merveilles ? 

Sortez-moi de ce cauchemar que je me réveille, 

Où sont ceux qui étaient si chers à mes yeux ? 

Que sont devenus les gens heureux ? 

 

Où suis-je à jamais rendue ? 

Quel est dont le crime que j’ai commis ? 

Malgré mes erreurs je vous ai aimé mes amis, 

Je vous dis la vérité, celle qui est comme moi toute nue. 

 

J’ai tellement peur, 

Je ne sais pas quelle est heure, 

Où je sortirai de ce mensonge, de ce leurre. 

Méritais-je de me retrouver dans cette noirceur ? 

 

Dans cette lugubre obscurité, 

Ma peau y est brisée par la froideur, 

Maintenant et à jamais détruit est mon cœur, 

Car j’y retrouve la racine de mes craintes sans cesse dévoilée. 

 

De 

 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

Je suis un être d’ombre et de lumière

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Photo par Phylactère

Je suis un être d’ombre et de lumière

 

La nuit est maintenant tombée,

La terre est recouverte d’un tapis blanc,

Un tapis balayé en ce temps par un fort vent,

Vent qui ne veut en aucun moment s’essouffler.

 

C’est alors que je réfléchis sur le sens de ma vie,

Qui suis-je aux yeux de celui qui me suit ?

Qu’attend de moi celle qui me regarde ?

Quelle question dont je n’y prenais garde !

 

Suis-je un ange ou un démon ?

Vais-je vers en aval ou en amont ?

Sur mon chemin parsemé tant de fleurs ?

Sur la route de mon destin où j’ai fait tant d’erreurs ?

 

Serais-je autant les deux ?

Serais-je mi-homme et demi-dieu ?

Sans vouloir être bien malgré moi un vaniteux,

Car de mes erreurs j’en suis conscient et bien honteux.

 

Homme de chair !

Homme qui a tant aimé naguère !

Homme qui a tant souffert dans les flammes de l’enfer,

D’un enfer appelé amour qui à vos pieds y place ses fers.

 

C’est ainsi, tout comme vous, je suis fait.

Je suis un être d’ombre et de lumière,

Qui a fait souffrir comme il a souffert,

Car c’est ce que l’amour de tous temps est.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada