Archives de tags | rêve

Tu m’as surprise

43018940_2160033437579521_4217995099734278144_o

Avec la permission de Gier De Gier

Tu m’as surprise 

 

Tu m’as surprise, 

Dans ce moment d’intimité. 

Toi, mon âme-sœur qui partage mon amitié. 

Maintenant, je ne sais plus quoi dire car de toi je suis éprise. 

 

Tu as entendu mes plaintes de joie, 

Tu as ressenti mon plaisir secret de bon aloi, 

Sans dire un mot ! Dans un silence si tendre et suave. 

Tu as admiré mon sens du touché habile comme une esclave. 

 

Tu as assouvi ta vilaine curiosité, 

Un peu, je dirai même beaucoup, en légitimité. 

Imaginant mon corps collé divinement sur le tiens. 

Faisant de ton incomparable beauté le plus beau rêve, le mien. 

 

Oui, je voulais que tu me surprennes. 

En flagrant délit, coupable devant ma reine. 

Puisque c’est avec élan comme-ci et avec joie c’est comme çà.  

N’attends pas plus longtemps. Maintenant, viens dans mes bras. 

 

De 

 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

Je suis le chat noir

IMG_20180929_050033_233

Le chat noir

Je suis le chat noir

 

Je suis le chat noir,
Qui dans la pénombre,
Cache avec joie son ombre,
Et qui en tout temps peux vous voir.

 

Chat de sorcière,
Pourchassant vieille mégère,
Fidèle à son maître d’amour et adoré,
Qui m’a évité peut-être une mort assurée.

 

Chat marchant d’un pas léger,
Afin de mon maître ne point le réveiller,
Je m’apprête à le retrouver dans son lit,
Ne sachant pas pourquoi dans son rêve il sourit.

 

Collée tout contre lui,
Je m’abandonne pour la nuit,
En ronronnant de tout cœur assurément,
Car ce que je suis bien avec lui évidemment.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

À quoi bon aimer ?

 

DSC_1111B

 

Croquis fort intéressant réalisé lors de ma prestation tenue le 15 septembre 2018 à Montréal

 

À quoi bon aimer ?

 

Il arrive parfois dans la vie, 

Que même dans le silence tout est dit, 

Aucun mot, aucun geste, aucune pensée, 

Ne saurait permettre de changer notre destiné. 

 

Rêver de revenir sur nos pas … si sages, 

De ces pas légers de notre enfance, 

Qui deviennent lourds à notre adolescence, 

Et que dire de ceux qui nous suivent jusqu’au vieil âge ? 

 

La solitude est certes une compagne lourde à supporter, 

Mais elle devient tellement légère une fois apprivoisée. 

Solitude qui me dirige la main vers des zones inexplorées, 

Dans les livres où ont lieu des aventures insoupçonnées. 

 

Et que dire de toutes ces grandes douleurs de la vie ? 

De ces douleurs qui lui donnent des milliers de couleurs ? 

Pourquoi amener avec un amour dans ce monde de frayeurs ? 

Que ce soit un amour d’un pays lointain ou d’une femme d’ici. 

 

Maintenant que ma tête est claire, 

Et que mon corps est libéré de cette pierre, 

Et loin sont les chaînes de mes mains désormais libres, 

Et que se trouve en mon âme une question qui sans cesse vibre. 

 

Que me convient-il vraiment pour être heureux ? 

Serait-ce, comme veut la tradition, un jour de vivre à deux ? 

Je me permets avec grande sincérité d’en douter. 

Car rien de pire de faire pleurer celles que l’on a aimées. 

 

Alors dites-moi ! Serait-ce la fin de mon rêve ? 

Celle d’être un nouvel Adam pour une autre Ève. 

Le temps passe sans arrêt tel le sable du sablier, 

Et qui passe entre les doigts du Grand Horloger. 

 

À quoi bon aimer si c’est pour faire souffrir ? 

À quoi bon aimer si c’est pour détruire ? 

Faire souffrir par notre suffisance ? 

Et détruire par notre imprudence ? 

 

De 

 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada

Derrière cet arbre

IMG_0040_edited

Photo par Mélanie Dufresne

Derrière cet arbre

 

Dans la forêt je t’ai suivie,

Car de toi j’ai cette irrésistible envie,

Envie de t’exprimer mon amour à chaque jour,

C’est un secret qui est dans mon cœur trop lourd.

 

Tu es tellement belle,

Et gracieuse comme une hirondelle,

Que j’en perds la raison et même mon latin,

Tu es dans mes pensées dès l’aube au petit matin.

 

Non ! Ne crains rien.

Je ne suis guère un vaurien,

Un simple homme qui pour toi le cœur résonne,

Et qui a mal à son âme comme nulle autre personne.

 

Derrière ces branches,

Je contemple tes hanches,

T’enlacer avec passion, voilà mon rêve. 

Comme le ferait le bel Adam à sa belle Ève.

 

Je te protégerai contre les dangers,

Pour te prouver comme je voudrais t’aimer,  

Mais hélas! Comment pourrais-tu me choisir? 

C’est ce qui de mon être le fait tant souffrir.

 

De

 

RollandJr St Gelais 

Québec (Québec) 

Canada  

Ce que j’aimerais

33167042_1533016336808975_7248461093931057152_n

Magnifique dessin par Noble  Roro de la France

Ce que j’aimerais

 

Que vois-je en cet instant ?

Serait-ce une lubie, un rêve ?

Serait-ce un plan de la belle Ève ?

Un signe des divinités au firmament ?

 

Belle dame aux cheveux entremêlés,

Seriez-vous à tout hasard celle de ma destinée ?

Celle promise par la vie longtemps avant que je sois né ?

Ou être là à vos côtés afin de caresser votre sein enjolivé ?

 

De ce sein à l’auréole dressé par le désir,

Qui recherche la bouche qui saura le  satisfaire,

Le faire sursauter de surprises incroyables pour lui plaire.

Ou bien une oreille posée avec délicatesse sur ce sein avec un soupir.

 

Ô divine beauté, ce que j’aimerais …

Ô charmante inconnue, ce que je souhaiterais …

Être cette bouche qui aura la chance de vous combler,

Posséder ces lèvres qui sauront au septième ciel vous y amener.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Matane (Québec)

Canada

 

Présente ou absente

32392160_10156537140108919_4889097247406424064_o

Magnifique dessin réalisé par Eri Kel de la France

Présente ou absente

 

Sagement, devant vous, je suis là.

Bien vivante, pourtant sans faire de pas,

Montrant fièrement mon corps fait de chair,

Sans oublier ma belle poitrine libre comme l’air.

 

Je vous regarde entrain d’admirer ma nudité,

Je connais votre envie votre rêve de me voir dénudée,

Et bien, c’est fait pour votre plus grand plaisir et aussi le mien.

Car bien que je sois prude et religieuse en mon âme cela ne vaut rien.

 

Oui, toute cette malheureuse bondieuserie ne vaut rien et encore moins.

Si de mes prières je ne peux remercier le Ciel de ma beauté les doigts joints.

Voilà pourquoi de corps nu et d’esprit pur je suis encore et toujours présente.

Oubliant pour quelques instants ces questions existentielles qui me hantent.

 

Le temps d’un soupir presque imperceptible,

D’un mot, d’une phrase ou d’un bruit à peine audible.

De mon sexe caché par mes mains parfois sages, parfois coquines.

Je ne peux hélas satisfaire votre curiosité à savoir si elles sont si fines.

 

Peut-être par une chaude journée ou encore mieux par une fraîche nuit,

J’inviterai l’un, ou pourquoi pas l’une, d’entre vous dans mon modeste lit.

Pour venir y dessiner des lignes de tous genres sur ma peau douce comme du satin,

Comme un prélude à un jeu interdit par cette morale nous condamnant à un triste destin.

 

Oui, c’est un fait indéniable et peut-être avec un plaisir coupable.

Que pendant où vous dessinez avec vos pinceaux sur vos vierges toiles,

Moi je rêve d’être avec vous sous le ciel d’été par une nuit aux mille étoiles.

Présente en apparence ! Mais tellement absente par tant de désirs inavouables.

 

de

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Hommage aux finissants-es en arts visuels

 

 

Hommage aux finissants-es en arts visuels

Bonjour tout le monde,

IMG_20180428_143141_027J’espère de tout mon cœur que vous allez bien. Pour ma part, je me prépare tranquillement pour un petit voyage dans la région de la Gaspésie et ce, du 20 au 28 mai inclusivement. Deux raisons majeures m’ont incité à faire ce petit séjour. D’une part, je vais aller voir mon père qui vit dans la belle ville de Matane. Et, d’autre part, cela va permettre à mon homme de ménage de réaliser une grande corvée du printemps dans mon appartement. Ceci est loin d’être un luxe. En effet, l’hiver québécois bien que joli est aussi une saison très longue et propice aux saletés en tous genres. Bref, je retrouverai un appartement revampé à mon retour.

Mais, revenons au sujet de cet article. Il y a de celaFB_IMG_1525952356874 quelques mois déjà, plus précisément aux mois de octobre et de novembre de l’an passé, une professeure m’avait invité pour être son modèle nu dans le cadre d’une série de séances de nudité artistique pour ses cours d’arts visuels. Des cours qui sont d’une grande importance dans la formation des artistes qui désirent faire carrière dans un domaine où l’imagination, la créativité et l’excellence doivent aller de pairs. Bien entendu que la rigueur au travail est de loin la pierre angulaire pour toutes personnes soucieuses de s’accomplir. 

FB_IMG_1526142423814Voyant l’occasion rêvé qui s’offrait à moi pour retourner à Sept-Îles, ma ville natale, et y rencontrer des membres de ma famille ainsi que de vieux amis et connaissances, je ne pouvais refuser son offre. Qui plus est ! Retourner au collège où j’y ai fait mes études préparatoires pour l’université afin d’y travailler en tant que modèle nu était presque un rêve à mes yeux. Aussi bien en profiter. N’est-ce pas ? J’y suis donc aller trois fois afin d’offrir mes talents de modèle nu auprès d’étudiants à la fois talentueux et fort sympathiques.

32461417_2057510837611278_2358235584385777664_oEt quand je dis « talentueux », vous pouvez me croire sur parole qu’ils le sont réellement. En effet, j’ai rarement vu autant de réalisations artistiques créées de manière à la fois méticuleuse et aussi variées tant par leurs formes que par leurs supports. Il va de soi que lesdites séances ont été dirigées de mains de maître par une professeure attentionnée et soucieuse du succès de ses élèves. Mais, attention ! Elle a vite compris grâce à ma passion et à mon sens professionnel  qu’elle pouvait me faire confiance dans ma démarche. Une démarche qui se voulait être riche tant dans les choix de mes poses que par les échanges avec les élèves lorsque cela était possible, bien entendu.

32413719_2057511220944573_5165486643536199680_oJe me suis dit à maintes reprises qu’il serait impératif de primo, prendre connaissance de l’ensemble des œuvres réalisées non seulement lors de mes prestations de nudité artistique, mais également dans l’ensemble de l’année académique. Et secundo, de vous les faire connaître au sein de mon blogue artistique dédié à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie.

Quoi de mieux qu’un vernissage de fin d’année pour32365812_2057512127611149_8093071639664656384_o vous présenter les œuvres les mieux réussies  par les finissants et les finissantes de l’année 2017-2018? Voilà pourquoi, j’ai décidé de vous montrer une vidéo réalisée par une des étudiantes de fin d’année présente à ce vernissage. Il est à noter que le tout se déroule du 11 au 18 mai inclusivement au C.E.G.E.P. de Sept-Îles. L’entrée est gratuite.

Tout le crédit pour les photos revient à Jason Blanchard. Félicitations pour la qualité de vos photos.

Bienvenue à tous et à toutes !

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Chemin de neige

28070762_10215122315592079_1752230095547222943_o

Crédit photo à mon amie Sonia  L. de Québec

Chemin de neige

« Chemin de neige! Chemin de rêve! Guide mes pas vers mon destin! Guide ma vie vers de magnifiques lendemains! »

de

RollandJr St-Gelais  de Québec au Canada

Au petit matin

 

23361129_10213576975955179_1924494607_n

Une source incroyable d’inspiration

Au petit matin

 

Au petit matin
Où tout est calme
Où reposent nos âmes
Là! Près de toi je me tiens.

 

Bien futiles ces questions,
Bien inutiles ces interrogations,
Que penseront ces gens pervers?
Qui jugent autrui dans ce monde à l’envers.

 

J’entends ta respiration,
Jadis saccadée par les émotions,
Accompagnée par mon souffle de mon bonheur,
De te savoir comblée en ces suaves heures.

 

Je n’ose pas bouger
De crainte de te réveiller
De peur de te sortir de ce pays d’Adam et d’Ève,
Même si de te faire l’amour encore et encore j’en rêve.

 

De

 

RollandJr St Gelais
Québec (Québec)
Canada

Crédule comme enfant

new-image-15

Crédule comme enfant

 

Crédule comme enfant qui ne résiste pas,
J’invente de l’espace pour y poser le cœur,
Et je prends cette place dans l’ombre du bonheur,
Une place que l’heure ne sonne pourtant pas.

 

Absurde comme enfant qui ne résiste pas,
J’admets tout cet espace pour y poser mon corps,
Et je prends cette place pour peu qu’on rêve encore,
À vie plutôt qu’à mort car j’existe et suis là.

 

Quoique ainsi façonné je ne résiste pas,
Je me joue de l’espace pour y poser mon souffle,
Et je prends cette place où la pudeur s’essouffle,
Suis beauté sans plagiat, oui j’existe et suis là.

 

Magnifique poème

 

par

 

Ghislaine Lavoie de Québec