Archives de tags | immobile

Reste comme ça

33995648_1541890439254898_2810891890042339328_n

Magnifique dessin fait par Noble Roro de la France

Reste comme ça

 

Reste comme ça,
Surtout ne bouge pas,
Reste encore immobile,
Que mes crayons sur ma toile filent.

 

Des crayons qui dessinent ce que je vois.
Ce que je vois? Enfin, je le crois.
De cette chevelure abondante,
Et ce dos qui m’enchante.

 

De ces mains qui cachent un je-ne-sais-quoi,
Même si ça n’a pas vraiment d’importance,
Car nous ne sommes plus à l’adolescence,
Il y a déjà longtemps que nous nous connaissons toi et moi.

 

Que puis-je dire de ce sein si beau?
Que c’est une grâce que les dieux t’ont faite là-haut,
Un sein que je caresserais volontiers,
Et que j’embrasserais à satiété.

 

Ne fais pas un son,
Cet instant précis est parfait,
Pour immortaliser la femme que tu es,
Et ressentir ton âme et ton corps être à l’unisson.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

L’attente

46483255_10157014401043919_5132928459265277952_o

Magnifique dessin réalisé par mon ami Eri Kel de la France

L’attente

 

Simplement là elle est,
Immobile face à nous,
Sans dire mot et debout,
Droite comme un piquet.

 

Impassible le dos tourné,
Pour éviter les esprits en cette journée,
Calmement et avec sérénité elle a pris cette pose,
Une pose de longue durée avant l’heure de la pause.

 

Difficile d’écrire sur ce modèle,
Car unique je trouve qu’elle est belle,
Pas de visage mais pourtant je sens son âme,
Je ressens sa respiration qui m’atteint comme une flamme.

 

Attendre de trouver le mot juste,
Pour exprimer ce que je vois ce que j’admire,
Viser là où se trouve la corde sensible avec une mire,
Ce que parfois même si la vie est belle elle peut être aussi injuste.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Sur le vif

17990467_10155321985293919_6424511704947579660_o

Magnifique dessin réalisé par mon ami Eri Kel de la France

Sur le vif

 


Fraîche et seule
Simple comme les tilleuls
Seins encore fermes de mes temps
Du temps de mes premiers amours de mes amants

 


M’appuyant sur mes fragiles doigts
Qui me servirent jadis à satisfaire mon corps
À découvrir les plaisirs de la chair précieux tel de l’or
Et maintenant que ferais je sans celui que j’aime, que ferais je sans toi?

 


Femme magnifique on me dit souvent
Le serais-je encore avec le sablier du temps?
Car nul d’entre nous n’y échappe petit et grand,
Nul n’est oublié par la faucheuse même pas les puissants

 

 

Voilà pourquoi j’ai décidé d’être présente
Car un jour ou bien une nuit je serai absente
Être toute immobile telle une sirène sur un récif
Être là pour vous permettre d’immortaliser mon corps sur le vif

 

 

De

 

 

RollandJr St Gelais de Québec au Canada