Archives de tags | modèle

Elle adore.

20180225_103925

 

En offrande à Laeti Tya

 

Bonjour tout le monde,

C’est avec plaisir que je retransmets les propos d’une admiratrice européenne qui suit assidûment mon blogue artistique. Je tiens à la remercier chaleureusement pour son appui à ma passion. Ce dessin lui est dédié avec un profond respect.

Signé : RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

 » J’adore! On te reconnait. Par de beaux traits de crayons, on te perçoit bien. Je trouve que les dessins te ressemblent et font ressortir la profondeur de sombre de toi-même. Et par le crayon, par l’appui et en chaque représentation que j’ai pu voir, je te reconnais. C’est simplement magnifique avec ce pleins de ressentis à la fois sur le modèle et le dessinateur sans oublier l’image du résultat ! Bref, j’aime beaucoup et tu devrais plus en afficher car tout y est propre! Super et voilà …….. un talent partagé entre artiste , j’y vois ! « 

Signé : Laeti Tya de la France

Un bref aperçu

Un bref aperçu

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous allez bien. Pour ma part, je dois avouer que ma surprise est grande ce matin puisque il m’est assez difficile de réaliser que nous sommes déjà le 1er mars. En effet, un nouveau mois commence. Ce qui signifie que d’une part, l’hiver tire à sa fin laissant entrevoir les premiers signes du printemps. Bon ! Avouons-le ! La coupe est encore loin des lèvres. Cependant, le temps d’ensoleillement rallonge petit à petit et le froid se fait de moins en moins ressentir.

20180225_110845Sous un autre ordre d’idée, j’ai décidé de vous présenter une courte vidéo réalisée lors de ma séance de nudité artistique qui a eu lieu à Mont-Tremblant dans la belle région des Laurentides. Une telle vidéo démontre de manière claire et précise tout le calme qui doit régner lors d’une telle séance. Cela est un pré requis pour la bonne marche du travail tant celui des artistes présents que celui du modèle vivant. En effet, un tel calme a pour but ultime la pleine concentration des participants à un tel atelier.

Force est d’admettre qu’un tel calme peut, dans le cadre d’un cours en arts, être interrompu par les directives du professeur en charge de la classe. Toutefois, et j’en parle par expérience, le sérieux est  présent tant chez les étudiants en arts que chez les artistes professionnels ou amateurs. Certes, le plaisir est aussi une modalité à ne jamais négliger dans ce domaine. Souvenons-nous que sans un certain plaisir dans ce que nous faisons, la raison même de le faire en est fortement ébranlée.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Il m’arrive parfois …

Il m’arrive parfois …

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. Pour ma part, la vie est magnifique. En effet, j’ai eu la chance de rencontrer une personne formidable ici même à Québec qui s’est beaucoup intéressée à ma passion en tant que modèle vivant pour des écoles d’art et des ateliers un peu partout dans la belle province de Québec. Toutefois, ce qui m’a énormément surpris c’est que cette même personne connait depuis plusieurs années certaines religieuses qui se sont occupées de votre humble serviteur lorsqu’il fut placé dans une institution pour enfants déficients intellectuels dès sa naissance. Or, il a eu l’amabilité de parler à l’une d’entre elles, et dès qu’il lui décrivit ma situation elle m’a reconnu sans même qu’il lui eut fallu me nommer. Comme quoi, je n’ai vraiment guère laisser indifférent grand monde. Je le prends comme un petit velours, en toute modestie.

Sous un autre ordre d’idée, il me fait grandement plaisir de partager avec vous cette magnifique interprétation de danse nue sous un air musical de l’illustre Vivaldie. En ce qui me concerne, c’est réellement un petit chef d’œuvre non seulement pour la trame musicale mais également pour la danse, faite avec brio, par la modèle nue. C’est en découvrant une telle vidéo artistique que je peux enfin dire, et même redire, que la profession de modèle nu possède ses lettres de noblesse. Des lettres de noblesse qu’elle devra préserver de toutes souillures non seulement pour aujourd’hui, mais aussi pour les temps à venir. Bref, il m’arrive parfois de découvrir de telles œuvres pour mon plaisir et pour le vôtre.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Et un modèle, c’est avant tout un humain.

1780624_10152212966473919_344023164_n

Et un modèle, c’est avant tout un humain.

 » Celui-là, je l’aime car c’est un des modèles avec qui j’ai adoré travailler. Une présence superbe, mais aussi et surtout une très grande gentillesse. Et un modèle, c’est avant tout un humain. « 

Citation de Eri Kel de France

Quelques rappels de base

14212692_10209115469075579_5861422711355335084_n

Quelques rappels de base

Bonjour tout le monde,

Vous le savez probablement déjà que cela fait maintenant plusieurs années que je suis modèle nu pour des écoles d’arts et des ateliers en arts. Il s’agit non seulement d’une profession mais aussi d’une véritable vocation pour votre humble serviteur. J’ai eu la chance de poser nu pour des groupes composés de gens de tous les âges, provenant de tous les milieux et appartenant à tous les groupes ethniques et, je peux l’imaginer, pratiquant diverses coutumes religieuses.

D’ailleurs, c’est ce qui m’a permis de m’ouvrir de plus en plus à la diversité qui compose la société québécoise. Une société où le respect et le droit à la différence constituent les pierres angulaires des rapports entre les individus qui la composent. C’est là un élément qui fait l’envie d’un grand nombre de personnes vivant dans plusieurs pays où le respect et le droit à la différence sont absents de manière plus ou moins visible.

Ce qui m’amène à vous présenter quelques règles de base dans le domaine de la nudité artistique. Lesdites règles que vous trouverez ci-dessus constituent le stricte minimum que l’on se doit de respecter à chacune des prestations où les services d’un modèle vivant est requis pour l’étude du dessin, plus particulièrement du corps humain. Retenons que le modèle vivant, de par sa nudité, offre un service tout à fait spécial dont peu de gens oseraient le faire pour des raisons  qui leur sont bien personnelles.

J’invite donc les étudiants et les étudiantes en arts qui devront travailler avec des modèles non seulement de prendre note de ces quelques règles de base, mais également de partager avec ses pairs le présent article afin de les sensibiliser davantage. Bien des modèles vivants vont seront reconnaissants. J’en suis convaincu.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ô désir ! Ô quel plaisir !

 

 

g_20_60imv9f6ok

Modèle ? La magnifique Sandrine C. Photographe ? Terry Faruch

 

 

Ô désir ! Ô quel plaisir !

 

Désir !
Ô quel plaisir !
De te savourer !
De te déguster !

 

Te pénétrer de ma langue suave,
Allant s’échouer au plus profond de toi telle une épave,
Coller mes lèvres sur les tiennes qui seront miennes,
Et de tes lèvres seront caressées par celles qui deviendront tiennes.

 

Écartes-toi comme il le faut,
Te faire jouir ! C’est ce qu’il y a de plus beau.
Laisse-moi fouiller avec tendresse dans ton château divin,
Permets-moi de m’enivrer de ton nectar tel un délicieux vin.

 

Je goûte cette excellente potion,
Afin de te préparer à te satisfaire par notre union,
Embrassant ici et là ! Titillant ton bouton d’amour avec soin,
Attendant ton ordre ton souhait d’être prise tellement tu en as besoin.

 

De

 

Rolland St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Quand la lumière modèle

26239191_10156175628503919_6801437724426971770_n

« Quand la lumière modèle »
« Parce que c’est par la lumière que naquit le monde. »

Par Eri Kel

Un véritable petit chef-d’oeuvre
Chef-d’oeuvre qui me fait plaisir de partager avec vous.
RollandJr St-Gelais de Québec

C’est bon pour le moral

 

20171110_090559

 

Votre humble serviteur en compagnie d’une charmante étudiante en arts

 

 

C’est bon pour le moral

Voici un petit mot de la part de madame Laurence Boulay pour ma participation à ses séances de nudité artistique qui ont eu lieu en octobre et en novembre. Je dois dire que ce fut un plaisir d’avoir pu rendre un tel service à un groupe d’étudiants-es formidables. Un plaisir qui est, semble-t-il, partagé de part et d’autre.

 » C’est nous qui te remercions! Nous avons eu un privilège extraordinaire de t’avoir comme modèle. Au plaisir! « 

Signé : Laurence Boulay prof. au C.E.G.E.P. de Sept-Îles

 

 

Rencontre avec des modèles …

 

 

Rencontre avec des modèles qui acceptent de poser nus lors des ateliers à la Maison des associations

Transposée dans le domaine de l’art, la nudité se déleste des préjugés qui lui collent à la peau. Elle devient alors un support, un moyen d’expression qui créé une symbiose entre l’artiste et son modèle.

«Trop souvent dans l’esprit des gens, la nudité est assimilée à la sexualité. Mais quand on dessine, on est très loin de ça. » Président de l’association de l’Atelier de modèle vivant du Saint-Amandois, Cyrille Auvity propose des cours de dessins à partir de modèles, hommes ou femmes, nus.

« C’est un nu naturel »

Cette démarche artistique suscite souvent la curiosité du grand public. « Quand on parle de modèle vivant, on a régulièrement des regards interloqués, curieux et des remarques qui renvoient à la sexualité. » Des réactions qui sont pourtant à l’opposé d’une réalité artistique où modèles et dessinateurs entrent dans une démarche commune guidée par le respect.

« Je n’ai jamais entendu une seule blague grivoise, confie Cyrille Auvity qui est également dessinateur. C’est beaucoup plus respectueux que sur une plage. Il y a un véritable échange entre les artistes et leur modèle. »

Christian Dehaene, modèle masculin depuis une vingtaine d’années, confirme cette notion d’union.

« Le nu, c’est secondaire. Être modèle, c’est être un acteur qui parle avec son corps. Quand on pose, il faut avoir une expression, un mouvement pour communiquer avec les artistes. Le visage doit être en adéquation avec le corps. Il y a une expression qui passe, c’est très important. » Si certains modèles posent occasionnellement, Christian Dehaene en a fait son métier, s’imposant une bonne hygiène de vie. « Il faut être très physique, confie le modèle. Je suis spécialisé dans la pose longue debout. Les appuis comptent beaucoup, c’est très technique, il ne faut pas avoir de crampe. »

Tatouage, piercing, bronzage, hématomes, etc., il s’interdit toutes traces étrangères sur le corps. Quant à la gêne de poser nu, il avoue ne pas la ressentir. Au contraire. « Je suis plus à l’aise nu qu’habillé. C’est un nu naturel. Je suis dans mon élément. »

Une aisance pas forcément donnée à tout le monde, comme en témoigne Nathalie Bauche, qui a posé nue pour la première il y a deux ans. « Au début, on a très chaud, on est très gêné, relate la quadragénaire. Après, on est dans le bain, on arrive à se mettre à l’aise, les positions viennent naturellement. » En posant nue, la Saint-Amandoise ressent une grande liberté et arrive à prendre davantage conscience de son corps. « À la fin de la séance, je suis émue de me voir sur une toile. On voit son corps autrement que sur une photo. »

Des modèles saint-amandois, Cyrille Auvity n’en trouve que peu. « Dans les petites villes comme la nôtre, c’est un peu compliqué car tout le monde se connaît. Les personnes qui seraient intéressées ont peur de se retrouver face à des gens qu’ils connaissent. » La compensation financière de 20 euros de l’heure pour les modèles de l’Atelier saint-amandois peut parfois les motiver à franchir le cap.

« Il y a un véritable échange entre les artistes et leur modèle »

« J’ai parfois des étudiants en BMA (Brevet des métiers d’art au lycée Jean-Guéhenno NDLR) qui ne sont pas de Saint-Amand. » Quant à l’âge et aux critères physiques requis pour être modèle, il n’y en a pas. « Tout est intéressant à dessiner, confie Cyrille Auvity. Les critères physiques de la beauté tels qu’on les connaît aujourd’hui ne sont finalement pas très appropriés pour le dessin. Une fille très mince n’est pas facile à dessiner, il n’y a pas de formes, les ombres ne s’accrochent pas dessus. »
Marion Lapeyre

Source : http://www.leberry.fr/saint-amand-montrond/loisirs/art-litterature/2017/10/16/rencontre-avec-des-modeles-qui-acceptent-de-poser-nus-lors-des-ateliers-a-la-maison-des-associations_12591525.html

Un dessin qui inspire de la quiétude

20374755_1408170782563761_8962360343924248231_n

Avec la permission de l’artiste Marcel Lien de Belgique

Un dessin qui inspire de la quiétude

Bonjour tout le monde,

Vous savez probablement déjà que je suis modèle vivant (nu) pour des écoles d’arts et des ateliers où j’offre aux artistes présents l’opportunité de travailler avec votre humble serviteur. Un travail certes occasionnel, mais qui me donne la chance de rencontrer des gens de grand talent. Il va de soi que j’ai la chance inouïe de voir, je dirais plutôt écrire, d’admirer la plupart de leurs oeuvres. Ce qui ne m’empêche en aucune façon de découvrir d’autres endroits où bien d’autres oeuvres où la nudité est la base du travail accompli, et ce tant par l’artiste que par le modèle.

C’est ainsi qu’il m’est permis de constater jusqu’à tel point le talent réside chez bon nombre d’artistes, et ce sur tous les continents. Et, particulièrement, sur le Vieux-Continent, berceau de notre civilisation. J’y trouve, notamment grâce à des échanges amicaux entre moi et quelques artistes européens, de véritables petits bijoux parmi lesquels quelques-uns me touchent beaucoup. C’est le cas de l’oeuvre présenté ci-dessus et qui est un dessin d’un modèle nu masculin réalisé par mon cher correspondant de la Belgique, monsieur Marcel Lien. Ledit dessin me fait réaliser jusqu’à tel point la quiétude doit être vécue, expérimentée et même sacralisée lors d’une séance de nudité artistique.

En effet, la quiétude dans un tel travail devrait être, et c’est mon simple avis, la pièce-maitresse de toute bonne séance de dessins ou de toutes autres moyens d’expressions où la nudité est à l’honneur. Être nu devant un artiste ou bien un groupe requiert avant une chose de ressentir en soi et autour de soi une véritable quiétude. C’est exactement ce que j’ai ressentis en voyant ce dessin au premier coup d’œil. Un travail de main de maître ? C’est exact. Mais j’ajouterais à cela, un instant de pur délice non seulement les yeux du corps mais aux ceux de l’âme. Puissions-nous cher ami de la Belgique, sait-on jamais, travailler ensemble ! Cela est parmi mes rêves les plus précieux. Bravo pour votre travail.

Sincèrement !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada