Archives de tags | anges du Ciel

Impression furtive

37787436_10156722320538919_7365292334755348480_o

Esquisse de mon ami Eri Kel de la France

Impression furtive

 

Que vois-je en ce précieux moment?

Un fantôme du passé dans le temps présent?

Une ombre venue me tourmenter dans mes pensées perdues?

Une forme étrangère ressemblant à un corps de femme nue?

 

Dans la pénombre de la nuit,

Où tous les chats, semble-t-il, sont gris.

Entre deux verres de bière je me remémore,

Mes amis bien-aimés depuis longtemps morts.

 

Triste réalité de savoir qu’on quittera la vie,

Ah! Ce que tous les anges du ciel je les envies.

D’être éternels depuis toujours et à jamais sans avoir rien fait,

Alors que les êtres mortels que nous sommes, voilà le mal qui est.

 

Mais, mon cher ami. Ne restez pas là.

Puis-je vous inviter à mon humble table?

Une table bien de mon pays d’hêtres et d’érable.

Allez mon cher ami venez vers moi à grands pas!

 

À moins que la mélancolie qui m’a envahi,

Depuis que j’ai perdu ma plus tendre chérie,

Et qu’à jamais m’ont quitté toutes mes forces vives,

Et que réside en mon esprit cet être bizarre, cette impression furtive.

 

De

 

Rolland St Gelais

Québec (Québec)

Canada

Vendredi soir!

 

Vendredi soir!

Ô vendredi soir où se reposent tous nos espoirs,

De nos labeurs, nous fuyons trop souvent dans la solitude.

De nos craintes journalières, nous essayons de ne plus voir.

Souhaitant rencontrer un bref instant la beauté d’une femme prude.

 

Vous aurais-je offensée chère dame par une triste parole?

Veuillez me pardonner, je m’en repens, si c’est le cas.

Tendez-mois votre bras pour aller danser de ce pas.

Il est plus que temps, car la soirée est jeune, d’éviter nos babioles.

 

Vendredi soir! Soirée de plaisirs inédits!

Vous êtes belle tendre dame! Je vous l’ai déjà dit.

Prenons de ces boissons enivrantes pendant que nous avons le temps.

Un temps qui, hélas!, passe de plus en plus vite au cours des ans.

 

Vous êtes magnifique douce dame de mon cœur.

Vous l’êtes encore davantage en ce vendredi soir.

Pour vous les anges du Ciel doivent chanter tous en chœur.

Ayez la bonté, je vous en conjure, de partager mes draps de satin noir.

 

Vendredi soir où perdure le froid sibérien de notre hiver.

Je rêve de caresser votre corps ma tendre bien-aimée.

De vous faire l’amour avec toute cette délicatesse qui m’est chère.

Après cette soirée sur la piste viennent les plaisirs que l’on peut nommer.

 

De

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada