Archives de tags | sécurité

En garde

En garde pat spitting-to-windward
En garde ! Photo par spitting-to-windward https://www.deviantart.com/spitting-to-windward/art/The-Duelist-833473047

En garde

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous allez bien et que votre moral n’est pas trop affecté par tout ce qui se passe actuellement sur notre planète. Pour ma part, je dois avouer que cela m’affecte un peu tant sur le plan moral que celui des prévisions futures. Mais, tout comme vous, je suis assez limité dans mes capacités pour y faire face. Je suis les consignes recommandées de santé par les instances gouvernementales tout en conservant une quiétude devant les faits. Bref, je me place en position de garde.

Se placer en position de garde ! Voilà le sujet de mon article en date de samedi 14 mars 2020. Pourquoi donc un tel sujet surtout au sein d’un blogue consacré à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie ? Tout simplement parce que la nudité est l’image même de la vulnérabilité de l’être humain face à tout ce qui peut menacer sa sécurité.

Mais, sommes-nous dans l’obligation de s’en tenir à une telle réalité, la voir comme une fatalité de la vie? Personnellement, je ne le crois pas. En effet, les êtres humains ont cette attitude tout à fait remarquable de faire face aux nombreuses menaces qui ont jalonné le cours de l’histoire. Certes, cela s’est fait souvent de manière pénible voire horrible dans plusieurs cas.

On ne refait pas l’histoire, elle est faite ainsi. Un point c’est tout. J’ajouterais même que c’est elle qui façonne de manière fort différente les hommes et les femmes qui peuplent l’humanité, et ce avec tout ce que cela implique de positif et de négatif. Il est vrai que l’histoire est parsemée ici et là de gens qui ont laissé leurs marques, telles des griffes acérées, dans son visage. Toutefois, c’est justement par le fait même que certains individus ayant pris une position de garde ont pu, soit de faire avancer l’humanité soit de la préserver du danger.

Ici, viennent en première ligne les gens qui soit ont œuvré dans les domaines scientifiques ou bien pour des causes sociales. Il va de soi que les premières ont fait une grande différence dans le bien-être et la sécurité des sociétés actuelles alors que les secondes l’ont fait surtout pour réparer les injustices. Oui, je le reconnais d’emblée, la roue de l’histoire tourne inexorablement vers l’avant. Pour mener l’humanité vers où? Ici, il y a autant de choix qui s’offrent à chacun de nous. Seulement voilà, seuls ceux qui sont en position de garde pourront faire une différence majeure vers le chemin que l’histoire trace. Et, n’oublions pas de ceci : L’histoire ne trace pas notre destin, c’est nos et nous seuls qui le traçons.

En résumé, soyons sur nos gardes tout en ayant une attitude positive face à la vie. Un peu à l’image de cette photo magnifique dans laquelle un modèle féminin à la beauté éclatante tient en sa main une épée pointée vers l’avant tout en étant dans un milieu où les couleurs ont également leurs places.

Merci infiniment de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Détruire les murs

Détruire les murs
Photo par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Détruire les murs

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien malgré le temps maussade qu’il fait en ce moment au Québec. Pour mes amis et amies vivant en Europe ou bien ailleurs dans le monde, je vous souhaite un temps ensoleillé. Pour ma part, je vais très bien. La reprise de mes activités se poursuit de manière progressive tout en prenant bien soin de ma minette adorée. Une belle chatte prénommée Goldy et que j’aime beaucoup.

Sous un autre ordre d’idées, j’ai décidé de parler d’un sujet lequel est assez tabou tant au sein de mon blogue artistique que dans la société en général. Un sujet qui m’est venu à l’esprit à la suite de la présentation en salles de cinéma du film intitulé « Joker » lequel deviendra très certainement un phare dans l’histoire du cinéma. En effet, il est sans contredit une œuvre cinématographique exceptionnelle. J’irai jusqu’à dire qu’il est le plus beau film que j’ai eu la chance de voir dans ma vie et je suis persuadé de ne pas en voir un aussi merveilleux pour le reste de mes jours.

Mais, pourquoi un tel film m’a si bouleversé ? Excellente question qui mérite une réponse à plusieurs volets. Des volets que je tenterai du mieux que je peux de vous expliquer dans ce présent texte. Et, pour corroborer mes propos, j’ai cru utile de mettre comme photo cette œuvre réalisée par G.B. qui est l’un de mes fidèles collaborateurs d’Allemagne.

Tout d’abord, il m’est en avant-plan la construction de murs tant sur le plan des inégalités sociales que les malchances qui peuvent frapper un bon nombre de gens dans la société. Certes, chacun va réagir de manières fort différentes dépendamment de leurs forces et faiblesses intérieures. Pour la grande majorité, les individus essaieront de s’adapter tant bien que mal aux aléas de la vie tandis pour une infime minorité, elles en seront tout simplement incapables.

Ensuite, les apparences sont souvent trompeuses. On peut rencontrer des individus ayant un sourire, comme on dit si bien au Québec, fendu jusqu’aux oreilles mais qui vivent un mal-être indescriptible. Nul ne sait ce qui se cache derrière les yeux d’autrui. À ce titre, j’ai connu plusieurs personnes au cours de ma vie. Des personnes qui avaient, à première vue, tout pour être heureuses selon les critères de la société actuelle. On a qu’à penser à l’argent à profusion, à une maison ressemblant presque à un château, à des conquêtes amoureuses lesquelles se basent quasi exclusivement à une beauté plastique et la liste pourrait être interminable. Pourtant, une majorité de ces personnes ressentent une douleur intérieure inimaginable.

Enfin, et c’est là le point fondamental du présent article, la vulnérabilité de la personne face à tous ces murs auxquels elles devront faire face de manière plus ou moins subtile au cours de leurs vies. Une vulnérabilité qui ressemble étrangement à la nudité lorsqu’elle se reflète dans un miroir et qui porte à se poser trois énigmes existentiels majeurs. En premier lieu, suis-je la personne que je désire être réellement? En deuxième lieu, jusqu’à tel point mon parcours de vie a-t-il influencé l’être que je suis actuellement? Et, en dernier lieu, que puis-je faire pour devenir ce que je suis réellement? Trois énigmes qui découlent de la pensée de Friedrich Nietzche : « Deviens ce que tu es ».

Quoi de mieux alors que de détruire les murs intérieurs pour s’accomplir pleinement? Attention! Je ne louangerai jamais l’immoralité ni le recours à la violence où tout acte pouvant compromettre la sécurité de la société. Cependant, il s’agit ici de s’affirmer tel que l’on est réellement et de prendre les moyens mis à notre disposition, aussi minimes soient-ils, pour se faire. Et se souvenir que le seul objectif des murs est d’être abattus tôt ou tard. Et mieux vaut tard que jamais.

En résumé, le film « Joker » aura eu le mérite de me porter à réflexion. Une réflexion qui me fait plaisir de partager avec vous au sein de mon blogue artistique.

Un grand merci pour votre attention.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Une fois n’est pas coutume.

Une fois n’est pas coutume.

Bonjour tout le monde,

Capture 1Comment allez-vous ? De mon côté, la vie est belle et elle continue à me sourire allègrement. En effet, je me considère chanceux de pouvoir vivre dans un pays où la paix et la sécurité existent pour chacun. En effet, c’est vraiment un privilège pour moi et mes compatriotes. Privilège de plus en plus rarissime en ces temps de troubles dans le monde actuel. N’est-ce pas ?!

Ceci écrit, permettez-moi de vous présenter une vidéo trouvée sur le web. J’adore la musique surtout celle où la douceur est présente dans chacune des notes. Oui, je le sais bien qu’il  est rare que je publie de tes articles sur mon blogue artistique consacré à la nudité artistique, la poésie et la photographie. Mais, croyez-moi, cela en vaut le coût. Je vous souhaite donc une belle écoute et un beau mois de juillet.

Tendres bises à vous mesdames !

Et salutations à vous messieurs !

Votre humble serviteur

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Qu’est-ce que l’amour?

11866410_1630943463857004_6476733136777913117_n

Qu’est-ce que l’amour?

C’est un sentiment d’unité. Si vous entretenez celui-ci avec le même esprit qui réside en tous et chacun, il grandira en vous vers le monde entier! L’amour croit d’autant plus qu’il est partagé: il est à la base de la vie! Il est la meilleure façon de lutter contre la colère! C’est donc sa qualité que nous devons développer!

L’amour c’est l’essence de la vérité, de la morale et de la paix. Il est semblable à une averse de pluie, même si parfois elle est ornée de grêlons durs qui vous blessent… Mais souvenez-vous que ceux-ci fondent dans l’eau!

Que l’amour puissent trôner dans votre cœur alors que le soleil, les brises légères et les ondes de contentement viendront alimenter les racines de l’espérance!

L’amour est vital: pour qu’un acte soit digne d’être offert et suffisamment pur pour acquérir sa grâce, il faut qu’il soit une manifestation de votre bonheur. Emplissez celui-ci de chacun de vos actes, chacune de vos paroles. Cette parole qui s’échappe de vos lèvres ne doit pas poignarder comme un couteau, blesser comme une flèche et frapper comme un marteau! Elle doit être une fontaine de doux nectar, un conseil de sagesse et de réconfort, un chemin parsemé de fleurs.

L’amour est un précieux trésor à distribuer librement parmi tous. Il ne sollicite pas de louange et c’est là que réside sa force! Seuls ceux qui n’en n’ont pas en eux attendent ardemment les récompenses et la renommée. La seule rémunération de l’amour, c’est l’amour même!

Semez ses graines après avoir préparé le terrain de votre cœur et arracher les mauvaises herbes… Faites-les pousser, arrosées par l’eau pour qu’elles donnent les fleurs du courage, promettant les fruits de la paix!

L’amour est vide d’Ego. Rien ne peut apporter un réel sentiment de sécurité à la maison, à l’exception de l’amour, le vrai!

Alors, laissez votre cœur avoir le dernier mot!!

Signé: Marie-Andrée Bouchard (collaboratrice)