Archives de tags | trop tard

Verso

FB_IMG_1536944961090

Dessin par Eri Kel de la France

Verso

 

Vers le petit matin,
Vers un autre demain,
Vers un monde sans lendemain,
Vers un lieu de chansons aux doux refrains.

 

Vers un autre lieu,
Qui est sous les cieux,
Vers un autre endroit,
Où tout est parfait et droit.

 

Vers où porte mon regard ?
Avant qu’il ne soit à jamais trop tard,
Vers quel endroit trouverai-je mon inspiration?
Là où mon cœur et mon âme enfin s’uniront.

 

C’est maintenant là que je te vois,
En cet instant sans autre loi,
Où m’est offert ce verso,
Que je dessine aussitôt.

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

À l’abri des regards

37742189_10156719801308919_976681726388469760_o

Dessin par Eri Kel de la France

À l’abri des regards

 

Que le temps passe!

Je vis cet instant et je trépasse.

Pas si longtemps je préparais mes pinceaux,

Alors que vous preniez grand soins de votre peau.

 

Sous la lumière d’un abat-jour,

Vous étiez à vos plus beaux jours.

Coups de pinceaux par-ci parfois par-là,

Découvrir votre beauté je n’en finissais pas.

 

Sous une chanson de ce groupe britannique,

Nous croyions vivre quelques moments sur le Titanic.

Un air ! Un refrain ! Qui nous mettait tout en extase.

En écoutant cette chanson métamorphosée en une phrase.

 

Une phrase toute simple mais si bien connue,

Pour un monde où l’amour est désormais inconnu.

Tout ce que nous avions besoin en ce temps-là fut d’aimer,

Aimer dans la joie ! Aimer pour aimer et simplement d’être aimé.

 

Mais qu’est-il donc arrivé à cette pauvre terre ?

Où règnent désormais vendeurs d’armes et maîtres de guerre.

Pouvez-vous chère dame, chère amie, me faire cette faveur ?

Puis-je être avec vous loin de ces regards en cette triste heure?

 

Oui, je veux être loin de tous ces regards.

Ici et maintenant avant qu’il ne soit trop tard.

Fermons ces pâles rideaux et éteignons les lumières,

Rejoignons cette époque où l’amour était l’unique mère.

 

De

 

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Réponds-moi cher père !

20180225_103949

 

Dessin réalisé à Mont-Tremblant le 25 février 2018

 

Réponds-moi cher père !

 

En ce début du jour,

Où tout est encore endormi,

En mon fort intérieur, j’ai réfléchi.

Seras-tu là pour longtemps sans être toujours ?

 

J’ai si longuement hésité,

Avant de t’appeler si patienté,

De peur de te déranger, de t’importuner !

Pourtant tu as toujours été là depuis que je suis né.

 

Patiemment et inlassablement,

Tu as enseigné à marcher à moi ton enfant,

Sans dire un mot mais l’exemple tu me montras,

Le droit chemin même si douleur et souffrance il y aura.

 

Maintenant que grise barbe et chevelure blanche,

M’éloignent  de ces jeunes dames qui se déhanchent,

De ma conscience que sonnera la cloche de ton départ,

Et de mon désire de ces quelques mots avant qu’il soit trop tard.

 

Dans le silence du petit matin,

Au lendemain des amours sans chagrin,

Avant que vienne le tour d’être un orphelin,

Réponds-moi cher père ! Ô papa ! Seras-tu là demain ?

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Envole-moi

 

Envole-moi

Dessin de Eri Kel de la France

 

Envole-moi

 

Envole-moi,

Détache-moi de cette croix,

Où coule mon sang et mes larmes,

De voir mourir mes enfants aux champs d’armes.

 

Prends-moi,

Emmène-moi au loin,

De ces gens pour qui je ne suis rien,

Qui n’ont qu’amour pour argent comme loi.

 

Délivre-moi de ces regards,

Avant qu’il ne soit à jamais trop tard,

Je n’avais que mon humble amour à leur offrir,

Seule richesse que la chair de ma chair pour satisfaire leur désir.

 

Aide-moi  à prendre mon envol,

Que je fuis vers le grand nord et ses aurores boréales,

Où, qui sait, j’oublierai un jour ou une nuit tout ce mal,

Vite ! Donne-moi des ailes ! Que je prennes mon élan et que je vole.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Avant qu’il ne soit trop tard

Avant qu’il ne soit trop tard

 

Ho toi! Qui a fait vibrer mon cœur,

À tel point que j’en oubliais les heures.

En cette journée tellement radieuse,

J’ai vu en toi une femme tout à fait merveilleuse.

 

Une fée sous un ciel si bleu,

Que je n’en croyais pas mes yeux.

Je buvais tes douces paroles,

Qui égayèrent mon âme telle une parabole.

 

Dès l’instant où tu prononças mon nom,

Toutes les parties de mon corps se retournèrent à l’unisson.

Afin de pouvoir contempler la femme que tu es.

 Et d’en apprécier chaque parcelle de ta personnalité.

 

Te regarder dans toute ta splendeur,

Graver en ma mémoire ta beauté,

Et me souvenir de tes belles qualités,

Voilà un pur moment de bonheur.

 

Hommes, vous qui parcourez notre bonne vieille terre,

Que vous vivez dans l’abondance ou de peine et de misère,

Sachez qu’en chaque femme se cache une perle rare,

Dites-lui que vous l’aimer, d’amour ou d’amitié, avant qu’il ne soit trop tard.

 

De

 

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada