Archives de tags | télévision

Par un bon matin

Par un bon matin Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Pajunen Source : https://www.deviantart.com/pajunen/art/May-914942263

Par un bon matin

 

En ce temps-là, nous pouvions aimer.

Toutes les femmes que nous admirions.

Que nos regards portaient jusqu’à la vénération.

Être un homme authentique était loin d’être un péché.

 

Nous ne nous posions jamais mille questions.

Pas de réseaux sociaux peuplés de gens asociaux.

Qui ont plaisir à juger ceux qui font quoi de beau.

La vie, avec sa simplicité et sa beauté, nous la vivions.

 

Nous prenions les journées comme elles venaient.

Un jour mauvais ? Ce sera mieux demain ! Voilà le secret.

On se disait, avec raison, à quoi bon craindre mille regrets.

On s’arrangeait comme l’on pouvait avec ce que l’on avait.

 

Il y avait certes des reportages sur les conflits armés.

Mais, on savait fort bien quoi faire pour s’en défaire.

On éteignait la télévision et on partait prendre de l’air.

Aujourd’hui, on a les cellulaires pour être à l’affût de l’actualité.

 

Ne vous demandez pas pourquoi tant de gens marchent au Ritalin.

Tout porte à croire qu’il est interdit d’être simplement heureux.

Pourtant, les mers font encore de belles vagues sous le ciel bleu.

Et que tout soit possible si nous prenions entre nos mains notre destin.

 

Reviendra-t-il un jour, ce temps de l’amour sans chagrin ?

Cet âge où nous nous baladions dans le jardin de l’innocence.

En ce temps-là, il était permis respecter le droit au silence.

Je rêve tant me réveiller dans cette époque par un bon matin.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Un monde paradoxal

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Un monde paradoxal

 

Bonjour mon ami.

Écoute-moi, je t’en prie.

J’ai quelque chose à te dire.

Un secret qui me fait tellement languir.

 

Crois-moi, j’ai longuement réfléchi.

À tout ce que je vois maintenant dans cette vie.

Je n’aurais jamais cru que cela aurait pu se produire.

J’éprouve tellement de douleur que j’en ai perdu le goût de vivre.

 

Devrais-je adresser une prière à un saint, à un ange ou même à Dieu ?

Je suis loin d’avoir au plus profond de moi un cœur dévolu et pieux.

Tant de questions demeurent en suspense telles des gouttes d’eau.

Que s’est-il passé en ce monde, que je croyais en mon âme, si beau ?

 

Une multitude de gens ont tant voulu la paix pour tous les humains.

Tant d’êtres chers ont sacrifié leur belle jeunesse. Mais, en vain !

Tant de fois, j’ouvre la télévision pour ne voir qu’un tragique destin.

Un monde qui pleure sur leurs rêves brisés, submergé par tant de chagrin.

 

Quel monde paradoxal situé entre le rêve et la réalité !

Tant de gens souffrant de la faim ou ayant mangé à satiété.

Quelle perte de temps entre les luttes pour le respect et les défaites !

Tant de gens exploités par des riches à croire que les choses sont ainsi faites.

 

Ce que j’aimerais vivre l’époque de mes parents.

Je les voyais rêver d’un avenir meilleur dès le soleil levant.

Ils m’ont conçue d’une passion véritable dès l’astre se couchant.

En échangeant des gestes d’affection qui les transportaient dans le vent.

 

Mais, quel monde paradoxal dans lequel je tente de survivre !

Il y a tant de gens à la recherche de l’amour, qui ne cessent de souffrir.

Quel monde cruel dans lequel je cherche sans arrêt la sortie !

Aide-moi, mon ami ! Où est-elle ? Dis-moi ! Je t’en supplie !

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Dénouement

Dénouement Poème de RollandJr St-Gelais Photo par GFriedberg Source : https://www.deviantart.com/gfriedberg/art/denouement-501806102

Dénouement

 

Maintenant, j’ai vu tous mes cauchemars.

Qui sont enfin passés au journal télévisé du soir,

Je vais aller dormir en espérant pouvoir rêver,

À un monde meilleur où l’on pourra s’aimer.

 

Serait-ce une utopie d’avoir une telle espérance ?

Propre aux êtres qui n’ont pas quitté l’enfance.

Suis-je le seul à imaginer une nouvelle terre ?

Peuplée de gens avec un cœur de chair.

 

J’ai fermé ma télévision en couleurs.

Quoi de mieux pour exorciser mes peurs ?

Plus aucun son ne gravitait autour de mon être.

Quelle étrange sensation de vivre un tel bien-être.

 

Quelle sérénité rarissime en cette période mouvementée.

Une époque alimentée des choses vraies ou inventées.

De la manipulation qui abreuve sans cesse nos pulsions.

En effet, toute propagande se base dans l’imagination.

 

Mais, j’en ai assez eu pour aujourd’hui.

Je vois qu’il est depuis longtemps la nuit.

Je vais trouver la belle aux bois dormants.

C’est à mes yeux le plus heureux dénouement.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La femme-chat

La femme-chat Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo avec la permission de Zorglube Source ; https://www.deviantart.com/zorglube/art/Kitty-881734093

La femme-chat

 

Quand j’étais garçon,

À l’école, j’apprenais bien mes leçons.

Car je ne voulais pour rien au monde rater une émission,

Qui passait régulièrement les samedis à la télévision.

 

Une émission de héros masqués et de malfrats bizarrement nommés,

Un homme riche et célèbre qui se transformait en chauve-souris,

Qui poursuivait les vilains lorsque vint la noirceur de la nuit,

Dès que brillait son symbole sur les nuages éclairés.

 

Parmi ces vilains, une femme étrange m’attira.

Même si en ce temps-là je ne comprenais guère pourquoi,

Femme de noir vêtu maniant allègrement le fouet dans ses mains,

À mes nuits d’adolescent, je rêvais d’elle jusqu’au matin.

 

Mordant à pleine dent mon pauvre oreiller,

Imaginant, chose inavouable, des actes bien intentionnés,

De ces rêves, j’ai vite compris que ma passion pour la femme était née.

Mais, attention! Véritable passion sans respect ne peut pas exister.

 

Une passion qui se développa à la fleur de l’âge en toute honnêteté.

Fleur de l’âge qui me fit saisir que la beauté de l’âme est supérieure,

À celle du corps même si parfois cela peut dépendre de son heure,

Femme-chat ! Maintenant, à mes yeux, de nouveau dévoilée.

 

Gracieuse femme-chat qui fit naître en moi ma passion pour la beauté,

La beauté de la femme qui résidera en mon cœur pour l’éternité,

Grand privilège qu’en secret vous m’avez accordé,

De savoir apprécier l’élégance de la féminité.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Faites entrer la lumière

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Faites entrer la lumière

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous allez bien et que vous suivez les consignes sanitaires promulguées par les autorités compétentes dans votre pays respectif. Oui, nous devons être unis pour contrer la menace qui risque de faire basculer le monde dans lequel nous nous sommes épanouis. Patience ! Persévérance! Prudence ! Voilà les mots que nous devrions retenir au quotidien jusqu’à ce que les beaux jours reviennent.

Pour ma part, je dois avouer que la chance est avec moi malgré tout ce qui nous arrive. En effet, je ne manque de rien tout en ayant une excellente santé laquelle j’en prends le plus grand soin. Une heure de promenade au quotidien avec le port du masque, lectures enrichissantes pour alimenter mon esprit et éviter dans la mesure du possible toutes formes de négativisme qui pullulent au sein des médias de masse.

Oui, je sais bien que la tentation de baisser les bras face à l’état actuel que nous vivons est grande. Cependant, dites-vous bien que la lumière existe toujours en ce monde. Parfois, elle est presque invisible à l’œil nu. D’autrefois, son éclat nous aveugle. Mais, chose étrange, nous n’y prêtons guère attention. Et, pourtant, elle est présente chaque jour de notre vie.

L’on a qu’à penser au soleil qui réchauffe la nature. Une nature trop longtemps endormie lors de la saison hivernale même si cette dernière a été fort agréable à vivre. À cela s’ajoute le rêve de pouvoir admirer les beautés féminines qui déambuleront sous le soleil pour le plaisir de nos yeux. Ici, la liste des beautés de la vie est tellement longue qu’il m’est impossible d’en faire une nomenclature complète au sein du présent article.

Quoiqu’il en soit, un excellent moyen pour juguler toutes les formes de négativisme consiste à fermer notre télévision. Voilà pourquoi, je préfère m’en tenir à mes passions pour mon bien-être intérieur. Un intérieur qui a besoin avant toute chose de lumière.

Merci de m’avoir lu.

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada