Archives de tags | sourire

Joliment voilée

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Joliment voilée

 

Coucou ma tendre chérie,

Tu voulais me faire une surprise cette nuit,

Et, crois-moi, qu’en cet instant tu as bien réussi.

Te voir portant un foulard telle une combattante aguerrie.

 

Les ombres caressant ta peau satinée,

Accompagnées par cette douce lumière tamisée,

Présentant à la perfection ton corps en toute simplicité,

Le corps d’une femme possédant une grande beauté.

 

Tu me regardes d’un œil curieux,

Que veux-tu bien me faire en ce lieu?

À te voir ainsi, je l’avoue, je deviens anxieux.

Connaissant tes goûts, loin de moi l’idée d’être peureux.

 

Ressemblant à un grand vizir,

Tu me dévisages avec un certain désir,

Voyant dans tes yeux un bien étrange plaisir,

Y décelant à travers ce voile un merveilleux sourire.

 

Me laissant admirer tes seins,

Qui rendraient jaloux le plus pieu des saints.

Jaloux de ne pas pouvoir les effleurer du bout de ses doigts,

Car, cruelle règle des Cieux, être chaste et puceau, telle est la loi.

 

Je me moque bien de mon ultime destin,

Car, qui sait ce que me réserve la fin de mon chemin?

D’ici-là, je poursuis ma route sans nuire à mon prochain,

Accompagné par toi mon amour pour la vie si tu le veux bien.

 

Allez ! Allez ! Ma belle maitresse.

Mon corps est au soin de tes caresses.

À moins que tu désires être entre mes mains,

Alors là, je te promets que tu seras comblée avec joie et entrain.

 

Tu sais te faire tellement désirer,

En restant ainsi sans dire un mot et sans bouger,

Pourquoi en serait-il autrement en cette chaude soirée?

Et si je peux dire une chose, c’est que tu es joliment voilée.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

J’arrive

J’arrive Poème de RollandJr St-Gelais Photo par ESBL-Photography Modèle Sienna Hayes Source : https://www.deviantart.com/eslb-photography/art/Sienna-Hayes-43-827998017

J’arrive

 

Bonsoir ma tendre chérie,

Comme tu es belle en cette nuit,

Assise bien sagement sur notre lit,

Ce que mon cœur languit en te voyant ainsi.

 

Tu sais ma bien-aimée,

J’ai vraiment eu dure journée,

Mais en pensant à toi je n’ai pas cessé d’espérer,

Revenir vers toi afin de cette nuit avec toi la passer.

 

Je revoyais la splendeur de ton visage,

Lorsque des gens inconnus et de tous les âges,

Allèrent et vinrent ici et là perdus dans leurs desseins,

Remuant machinalement semblables à d’ordinaires pantins.

 

J’imaginais te voir faire tes petits pas,

Sur le précieux plancher construits en bois,

Je sentais tes cheveux parfumés à l’eau de rose,

Et comment puis-je décrire la pureté de ton regard? Je n’ose.

 

Tu es ma raison de vivre,

Tu es celle qui me donne le désir,

Tu es celle par qui en moi réside le goût de sourire,

Tu es celle par qui persiste ma volonté en ce monde de survivre.

 

Attends-moi, j’arrive.

À tes lèvres, je veux m’abreuver.

Près de toi est mon unique raison d’exister,

Mon cœur a trouvé en toi une source d’eau vive.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Je n’y suis pour rien

Je n’y suis pour rien. Poème de RollandJr St-Gelais Photo et modèle : gfriedberg

Je n’y suis pour rien

 

Appuyé sur le cadre de la fenêtre,

Je ressens en moi tout mon mal-être,

Un profond mal-être qui n’en finit plus,

Étouffé par mes vêtements alors que je suis nu.

 

Regardant au loin pour y trouver refuge,

Loin de ce frère qui n’avait pas compris et qui me juge,

Alors que je voulais protéger le repos de notre mère,

La prémunir de revivre de nouveau ce véritable enfer.

 

Pourquoi tourner le fer rouge dans nos plaies?

Rappeler en pensées ce drame si horrible, si laid?

Ouvrir des livres écrits à l’encre si sombre, si noire?

De ces livres longtemps enfouis dans nos mémoires.

 

Méritais-je de me faire traiter de Juda?

Alors que je souhaitais garder ce triste souvenir,

Cet événement qui arracha à jamais mon plus beau sourire,

Pour toujours loin de mon âme, de mon être, de mon corps, de moi.

 

Je n’y suis pour rien dans toute cette histoire,

Qu’on me laisse tranquille tant mon esprit avant que vienne le soir,

J’ai depuis longtemps tourné la page de cette période de mon enfance,

Pour être franc, puisque tu n’as pas compris, maintenant je m’en balance.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Maintenant

IMG_20200801_132829
Maintenant poème par RollandJr St-Gelais

Maintenant

 

Désolé pour mon absence,

Désolé pour tout ce silence,

Désolé pour toute cette carence,

Pour les mots qui n’ont point de romance.

 

Je me suis tant posé de questions,

À en perdre au plus profond de moi la raison,

M’avais-tu menti? M’avais-tu raconté des histoires?

Quels tourments j’ai vécus en y pensant à tous les soirs.

 

Je sais bien que je ne peux rien y faire,

Y songer sans cesse me plonge dans les enfers,

C’était trop beau pour durer, c’était trop beau pour espérer,

C’était trop beau en ton amour y espérer, trop beau pour y rêver.

 

Maintenant, je ne sais plus quoi te dire, quoi t’écrire.

J’ai perdu le goût de vivre derrière mon plus beau sourire,

Maintenant que vais-je faire pour réaliser mon destin,

Sachant qu’à jamais séparés seront nos chemins?

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ne me laisse pas finir comme ça

Ne me laisse pas finir comme ça
Ne me laisse pas finir comme ça poème de RollandJr St-Gelais Photo par G.B.62da Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Don-t-let-me-end-up-like-this-850583634

Ne me laisse pas finir comme ça

 

Ne me laisse pas tomber,

Car sans toi il n’y a pas de ciel étoilé,

Je t’ai toujours respectée et en secret un peu aimée,

Bien malgré moi, c’est vraiment hors de ma volonté.

 

J’ai de beaux souvenirs,

En particuliers ton beau sourire,

Mais quelle est donc ma raison de vivre?

Puisque maintenant je peux à peine survivre.

 

Ne me laisse pas tomber ainsi,

Car sans toi je ne sais plus où je suis,

Devrais-je mettre un terme à cette vie?

Alors que nous avions passé de si belles nuits.

 

À rire et à boire à en perdre la raison,

À chanter à tue-tête à en défoncer notre maison,

J’étais si bien dans ce temps-là lorsque nous étions ensemble,

Même si c’était simplement en amis à ce qu’il me semble.

 

Ne me laisse pas trébucher

Sur cette pierre que m’a lancé la destinée,

Je ne sais que faire pour me sortir de cet enfer,

Je sais bien qu’avec ce corps je suis loin de te plaire.

 

Mais jamais je ne t’ai refusée,

Quoique ce soit car je t’ai déjà tant aimée,

Maintenant mon cœur de chair est de nouveau brisé,

Qui saura au fil du temps et avec une grande patience le réparer?

 

Ne me laisse pas finir comme ça,

Car désormais plus rien en moi ne va,

Mais n’aies crainte, un jour peut être viendra,

Que de la prison de mon cœur pour toujours on m’en extirpera.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada