Archives de tags | sourire

Que choisir ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Que choisir ?

 

Que choisir ?
Devrais-je vivre ?
Devrais-je survivre ?
Devrais-je me laisser mourir ?

 

Que devrais-je dire ?
Devrais-je même en rire ?
Que puis-je faire dans mon délire ?
Devrais-je me contenter de sourire ?

 

Que devrais-je faire ?
Face à ce véritable enfer ?
À bien y penser, devrais-je me défaire ?
De mes idées aussi lourdes qu’un boulet de fer.

 

Devant l’heure qui coule dans le sablier,
Je devrais pour le moment tout oublier,
Écouter cette voix qui m’enseigne cette leçon
Malgré ma bonne volonté, je n’y peux rien de toute façon.

 

De

 

Rolland St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

La douceur du miel

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La douceur du miel

 

Bonjour madame 
Bonjour jolie flamme 
Puis-je un instant vous parler ? 
Puis-je pour un moment vous courtiser ?

 

Cela fait si longtemps que je voulais vous rencontrer 
Simplement pour vous connaître et votre beauté apprécier 
Sans bien entendu vous importuner car ce n’est point mon intention 
Je vous promets qu’à mes paroles je porterai grande attention

 

Je vous voyais souvent assise sur ce banc 
Sur ce banc dans ce parc où se trouvent des amants 
Des amants, des époux qui se promènent avec leurs enfants 
Main dans la main souriant gaiement à pleine dents

 

Oui je sais que trop vieux pour vous je le suis 
Ce qui ne m’a pas empêché de faire ces quelques pas 
Vers vous pour savoir ce qui en vous ne va pas 
Si je peux faire quelque chose pour vous dites oui

 

Est-ce une blessure d’amour ? 
Celle qui souvent croit-on dure toujours 
Et qui de notre corps de jeunesse tire nos larmes 
À en briser à jamais nos pauvres âmes

 

Vous ignorez sûrement 
Que j’ai visité bien des continents 
J’y ai rencontré riches et pauvres gens 
J’y ai vu hommes puissants et bien d’autres indigents

 

Des beaux et des laids, des parfaits et encore plus des éclopés 
Des gens vivant dans l’opulence et bien d’autres qui ont été abandonnés 
Des savants et des ignorants sans oublier les braves et peureux 
Des gens tellement comblés qu’ils en oublient comme ils sont chanceux

 

Des gens qui ont grande morale mais pas la foi 
Des gens qui vivent dans la foi mais sans morale bien des fois 
Des gens comme vous et comme moi cherchant un sens à leurs vies 
Des gens aux cœurs généreux et d’autres qui ne connaissent que l’envie

 

Mais en dépit de nos différences nous avons cette particularité 
Celle qui a passé la barrière des langues et du temps et c’est de vouloir être aimé 
Ne vous en faites pas trop avec votre chagrin car il passera comme un nuage dans le ciel 
Alors humblement, je vous en prie, garder votre sourire qui me fait penser à la douceur du miel.

 

De

 

RollandJr St Gelais 
Québec (Québec) 
Canada 

La nuit est douce

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La nuit est douce

 

C’est la nuit,

Et pourtant, je vis.

Mais est-ce bien qu’il en soit ainsi,

Depuis que tu as quitté ma triste vie ?

 

J’entends la lourde lance du silence,

Qui me transperce de ses remontrances.

Je t’avais promis de toujours être avec toi,

Promesse non tenue malgré de mon cœur sa loi.

 

De tous mes plus beaux souvenirs,

Sous le soleil où je contemplais ton sourire.

Sourire qui restera à jamais en mon esprit,

Dans le plus secret de mon âme lequel languit.

 

Si tu savais à tel point je t’ai aimée.

Si tu savais à tel point je t’ai adorée.

Malgré cette amertume qui me tourmente,

La nuit est douce avec ses fantômes qui me hantent.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

L’échange

43231318_488358058317237_6366338681791315968_o

Dessin réalisé par Juste Angèle de la France

L’échange

 

Tu sais chérie
Avec toi, j’ai aimé la vie.
Depuis ma plus tendre adolescence
Nous avons vécu la force effervescence.

 

Nos moments de disputes
Ont disparu de manière abrupte
Car j’avais ferme désir de ne point m’endormir
Avant de t’avoir fait rire et de voir ton gracieux sourire.

 

Le temps a passé inlassablement
Avec pour compagnons nos enfants
Qui sauront être avec toi beau temps mauvais temps
Car ils sont un peu de moi et un peu de toi assurément.

 

Dans le déroulement de cette maladie
Sans cesse je n’ai de toi toujours eu envie
Malgré mes douleurs, mes craintes et mes peurs
Tu as su trouver les mots pour me réconforter à chaque heure.

 

Maintenant que le moment du départ est arrivé
Car mes forces m’ont à jamais et pour toujours quitté
Je voulais plus que tout te faire cette confidence
Te dire dans cet échange que tu es un véritable ange.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Un amour caché

IMG_20180915_161340

Dessin réalisé à Montréal le 15 septembre 2018

Un amour caché

 

Dans le silence du moment,
Un poids lourd accable le présent,
Une présence qui me signifie son absence,
Une présence qui habite mon cœur telle une romance.

 

Je me rappelle d’une tendre question,
Que je lui posais tel un rituel chaque matin,
À laquelle elle me répondait avec joie et entrain,
Si aujourd’hui quelqu’un lui a dit qu’il l’aimait avec raison.

 

Avec un sourire bien amical,
Elle me répondit qu’elle m’aimait aussi,
Ce que j’étais heureux de la voir ainsi,
Mais maintenant son absence me fait si mal.

 

Je ne peux revenir vers ce si beau passé,
Je ne pensais pas l’avoir en secret tant aimée,
L’amour ne se contrôle pas car c’est le cœur qui voit,
Et chaque jour où je la voyais mon amour pour elle était roi.

 

J’ignorais à tel point elle pouvait me manquer,
Son sourire et son bonjour faisait ma journée,
Mais maintenant c’est un souvenir impérissable,
Dans mon cœur, à jamais elle sera irremplaçable.

 

Nos chemins se sont depuis longtemps séparés,
Mais elle aura toujours au plus profond de moi une place,
Dans mon cœur de chair pétrifié par cette glace,
Car de cette amitié en mon âme s’était transformée en amour caché.

 

De

 

Rolland St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Le cœur d’une mère

Pour ceux et celles qui ont connu la perte de leurs mères

Pour ceux et celles qui ont connu la perte de leurs mères

Le cœur d’une mère

 

Le cœur d’une mère,
N’a point de barrière,
Elle aime tous ses enfants,
Qui seront petits même s’ils sont grands.

 

Le cœur d’une mère,
Est semblable à l’océan,
On peut à peine voir comme il est grand,
Voilà pourquoi la perdre donne un goût si amère.

 

Le cœur d’une mère,
Est semblable à une grande carrière,
Où sont entassés nos plus beaux souvenirs,
Qui le moment venu, longtemps après son départ, nous feront sourire.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Jouant de la harpe

40933848_915578528651886_48045162030432256_n

 

Dessin par Nicole Boileau de Montréal

 

Jouant de la harpe

 

Mademoiselle, ce que vous êtes belle. 

J’ai entendu au loin votre mélodie telle une hirondelle. 

Ne voulant pas vous déranger dans votre inspiration, 

J’ai avancé vers vous avec grande précaution.

 

Doucement, je me suis assis à vos pieds. 

Et me laissant bercer par vos notes, je me suis mis à rêver. 

Rêver d’un monde où la musique serait la reine, 

Et que vos doigts magnifiques gouvernent.

 

Et que chaque air serait fait pour le bonheur, 

De votre royaume à chaque instant, à chaque heure. 

Nulle souffrance ni injustice n’aurait de place, 

Ni dans votre cœur ni dans votre palace.

 

J’écoute l’harmonie de votre musique, 

D’une sensibilité presque héroïque, 

M’apercevant combien c’est merveilleux, 

D’être dans ce lieu ensemble tous les deux.

 

En joignant les mains, 

J’ai pensé à tous ces lendemains, 

Où votre absence se fera sentir, 

Ce qui me fera grandement souffrir.

 

Mais, ce qui me console un peu. 

C’est de conserver une mèche de vos cheveux, 

Que vous m’avez offert avec un sourire si merveilleux, 

Accompagné par votre regard divin de vos yeux si bleus.

 

De

 

Rolland St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

Dans la rivière, je m’y suis baigné.

IMG_9901_edited

Réalisation photo par Mélanie Dufresne à la Rivière Richelieu

Dans la rivière je m’y suis baigné

 

Parcourant mon coin de pays,

J’y ai découvert ce coin joli.

Ah ! Ce que j’y étais bien,

En y faisant simplement rien.

 

Sentant le parfum des fleurs,

Admirant le paysage aux riches couleurs,

Ne me souciant guère des problèmes de ce monde,

Sans me sentir coupable d’être devenu si immonde.

 

Je m’en allais sous le soleil luisant,

De la chaleur de l’été si apaisant bien calmement,

Avec pour seul but de profiter de cette vie,

De ce temps qui me semblait infini.

 

Quel bonheur de découvrir,

Ce qui me faisait maintenant sourire,

Une rivière pour m’y baigner nu comme un ver,

Quoi de mieux pour apprécier cet été si vert ?

 

Ce que j’étais heureux,

Lorsque tu m’as demandé,

Si tu pouvais m’accompagner,

Et ainsi nous serions nus tous les deux.

 

Viens ! Ô mon amour !

L’eau est si fraîche en ce jour,

Je n’attends plus que toi ma bien-aimée.

Voilà pourquoi dans la rivière je m’y suis baigné.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Douce étreinte

39956136_453015505211871_8847857411168403456_o

« Douce étreinte » par Juste Angèle

Douce étreinte

 

Je me souviens de ce temps,

Avant qu’apparaisse le poids des ans,

Du temps de notre belle et folle jeunesse,

Avant que viennent les maux de la vieillesse.

 

Ta voix résonnait comme une mélodie,

Qui me donnait une si magnifique vie,

Un temps de grâce et de bonheur,

Avant ce triste jour de malheur.

 

Je me rappelle encore de ton sourire,

Lorsque je t’appelais ma raison de vivre,

Ce que tu étais belle en cette journée,

Avant ce drame qui t’a loin de moi amenée.

 

Ce que j’aimerais revenir en arrière,

Afin que tu puisses éviter cette barrière,

Celle que tu as défoncée et qui t’amena,

Malgré toute ma volonté de vie à trépas.

 

Maintenant que je suis en âge avancé,

Me rendant compte de la cruelle destiné,

Et qu’en moi mes forces vives disparaissent,

Je me console en me disant que d’autres naissent.

 

Devant la crainte de la Dame faucheuse,

Je me souviens combien tu étais courageuse,

Quand tu m’avais promis avant que ta vie s’éteigne,

Que tu m’attendras pour revivre une douce étreinte.

 

De

 

Rolland St Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je ne veux plus voir

39602940_1737198453014859_4981476638119165952_n

 

Modèle nue? Sandrine Carrascosa

 

Je ne veux plus voir

 

Non, cela suffit.

Cessez! Je vous en pries.

En mon esprit, j’entends tous ces cris.

De ces pères et mères qui pleurent leurs enfants chéris.

 

Combien de jours devrais-je encore souffrir?

Combien de nuits devrais-je de douleurs gémir?

Combien de plaintes devrais-je faire monter au ciel?

Pourquoi ce monde est-il gouverné par tant de criminels?

 

Que de questions sans réponses!

Que d’illusions perdues dans le monde des songes!

Je voulais tant savoir et tant comprendre de ce temps,

Temps du sablier versé par tous ces nombreux mécréants.

 

Démontrant mon extrême vulnérabilité,

Je vous ai offert ma nudité en signe d’humilité,

Sans rien demander en retour, pas de sou ni même un sourire.

Simplement répondez-moi: La vie en ce monde vaut-elle encore d’en rire?

 

Est-ce si difficile à comprendre?

De vos turpitudes je ne peux que vous les rendre.

Désormais, je n’ai qu’un seul désir qui m’anime du matin au soir.

De cette méchanceté envers tous ces gens innocents, je ne veux plus voir.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada