Archive | mars 2015

La grâce de la nudité féminine

alya_by_photoport-d8n1nul

La grâce de la nudité féminine

Bonjour tout le monde,

Il me fait particulièrement plaisir de vous parler d’un sujet qui va sensiblement dépasser le cadre exclusivement artistique puisqu’il est question dans ce présent article de la nudité féminine. J’ai écrit « sensiblement dépasser » étant donné le fait que je désire élaborer sur la beauté physique du corps nu de la femme sans omettre le côté artistique lequel sera mis en retrait. Oui, je le sais trop bien qu’il est assez rare que je publie un tel texte sur mon blogue. Mais, comme l’affirme le dicton: « une fois n’est pas coutume. »

Pourquoi donc un tel article? Je réponds tout simplement que je veux mettre les choses au clair, c’est à dire que je suis pleinement hétérosexuel et fière de l’être sans pour autant rejeter qui que ce soit du fait de son orientation sexuelle. Bien au contraire! Plusieurs de mes amis et amies sont membres de la communauté gaie et lesbienne du Québec. Ce sont des gens extraordinaires envers qui j’éprouve un énorme respect à leur égard.

Un autre élément à retenir concerne le fait que j’ai déjà parlé de ma passion pour les phallus. En effet, les phallus ont toujours suscité en moi une certaine admiration au plan artistique. Chacun des éléments qui le compose me fascine au plus haut point. Que ce soient les veines, le gland, le prépuce ou bien la peau qui forme la verge, ils forment un tout remarquablement bien organisé. Malheureusement, la pornographie a relégué ce noble organe au rang d’un vulgaire instrument de bas niveau. Et pourtant, il mérite autant de respect que n’importe quelle partie du corps humain. Bref, ma passion pour cet organe est purement artistique et rien d’autre.

Pour quelles raisons ai-je décidé de rédiger un article exclusivement sur la grâce de la nudité féminine? À vrai dire, il y a trois raisons majeures qui m’ont amené à le faire. Tout d’abord, que la femme nue a le droit inaliénable à être fière de son corps de femme même si celui-ci ne correspond pas toujours aux critères de perfection véhiculés souvent à tort dans notre société que je qualifierais volontiers de « plastifiée ».

Ensuite, la femme a aussi le droit au respect tant à l’égard de son corps que de sa sexualité. Elle est libre d’être ce qu’elle est avant toute chose, c’est à dire un être humain à la fois différent et complémentaire de l’homme lequel n’a aucun droit sur elle.

Enfin, le corps nu de la femme est aussi agréable à regarder. Chaque courbe, chaque partie de son anatomie, voire son intimité, regorge de beautés à la fois diverses et variées qui doivent être découvertes avec respect tout en suscitant une passion à la limite charnelle.[i]

En résumé, le corps nu de la femme est fondamentalement beau et il est tout à fait normal de vouloir l’apprécier à sa juste valeur. Il en est ainsi, vous en conviendrez sans doute, du corps nu de l’homme. Le voir sans artifices, ni de fla-fla, mais dans toute sa fragilité est une denrée rare en ce monde où la seule chose qui compte est l’extravagance tous azimuts.

Triste constat mais je me permets de croire que tôt ou tard une telle situation peut changer. Pourquoi pas?! Et, vous?! Qu’en pensez-vous?

Merci de m’avoir lu!

WP_20150307_013 (3)

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada


[i] Ici, le respect dû à la femme ne doit en aucun temps devenir une source de la castration de l’homme. Il a le droit d’être attiré par la femme au plan sexuel sans pour autant reléguer celle-ci comme un objet. Loin de moi, une telle idée!

Respecter en tout temps le modèle

clip_image002

Respecter en tout temps le modèle

Bonjour tout le monde,

Je désire aujourd’hui vous parler d’un sujet qui, à moins que je me trompe, n’a pas encore été abordé dans mon blogue artistique. Un sujet qui mérite pourtant une place de la plus haute importance dans le domaine de la nudité artistique[i]. Voilà pourquoi la problématique du respect de la part de l’artiste à l’égard de son modèle, tant masculin que féminin, sera ici développée sur trois critères précis. Le premier critère se rapporte à ce que l’on est en droit de s’attendre de la part du modèle à l’occasion d’une séance de nudité qu’elle soit ou non privée ou en groupe. Le deuxième critère concerne le lien professionnel entre l’artiste et son modèle. Ici, il sera davantage question de la préparation de part et d’autre afin de rendre ladite séance la plus riche qui soit non seulement en terme strictement artistique mais aussi au plan humain. Enfin, le dernier critère regarde ce dicton selon lequel « … le corps appartient à celui qui regarde. » Je donnerai mon point-de-vue sur le sujet à partir de mon expérimentation personnelle vécue depuis les cinq dernières années. Des années merveilleuses!

Her name is LORA.Revenons-en au premier critère de mon exposé en nous interrogeant sur ce que l’on est en droit de s’attendre de la part du modèle pour la réalisation d’une séance de nudité artistique. Autrement dit, que veut-on réellement de sa part? Selon mon expérience, et je n’éprouve aucune honte à l’avouer, si j’ai tout donné à chacune de mes séances c’est pour la simple raison que j’acceptais de jouer le jeu et de le jouer jusqu’au bout. À quoi bon de vouloir poser nu si c’est pour jouer à la vierge offensée ou bien à faire un travail à moitié? J’ai dit « oui » à chacune de mes prestations tant avec mon corps qu’avec mon esprit. Ce qui fait que chacune de mes poses a été choisie avec un soin méticuleux en y cherchant à présenter chaque partie de mon anatomie pour en faire un tout harmonieux. Une telle harmonie a été, en maintes occasions, fort appréciée par tous les artistes avec qui j’ai eu la chance de travailler.[ii]

Je ne le dirais jamais assez : Je montre tout, mais je n’exhibe rien lors des séances de nudité artistique tout en assumant pleinement ma masculinité. Masculinité, humanité et passion de vivre! Quelles sont mes modalités en tant que modèle nu. C’est à se souvenir maintenant et pour toujours.

Le deuxième critère qui concerne le lien professionnel entre l’artiste et son modèle est fort approprié puisqu’il semble exister une certaine confusion au sein de la société. Ladite confusion peut prendre sa source d’une part, par l’influence hautement négative de la pornographie et, d’autre part, par un puritanisme malsain hérité d’une moralité plus soucieuse de critiquer que d’édifier le travail d’autrui. Reliquat d’une époque où la religiosité maladive a freiné de manière très déplorable la créativité artistique de plusieurs personnes qui auraient pu léguer aux générations suivantes des œuvres d’arts remarquables n’eut été cette triste situation.[iii]

Il va de soi qu’une bonne entente doit d’avoir lieu tant avant que pendant les séances de nudité artistique. Le modèle a le droit de savoir ce que l’artiste recherche tout comme ce dernier a l’obligation morale de lui expliquer sa vision des choses. Une entière confiance doit exister tant au niveau des poses demandées que celles offertes, ou du moins capables d’être réalisées par le modèle nu que ce que l’artiste désire accomplir dans son optique de travail. Attention! Aucune gêne ne doit être manifestée de part et d’autre tant dans ce que l’on veut offrir que ce que l’on désire obtenir. Inutile de faire l’autruche!

Je me souviens, à titre d’exemple, qu’à l’occasion de ma prestation qui a eu lieu à l’école des arts visuels deWP_20150307_003 l’université Laval, communément appelée « La Fabrique », que dès les premières minutes où je me plaçais en plein milieu de la pièce où se trouvèrent les étudiants en arts, je leur ai bel et bien recommandé de me faire entièrement confiance et de me laisser-faire dans mes choix de poses nues. Faire confiance et liberté de mouvements, voilà donc les pièces-maitresses de l’échiquier!

Un élément à ne jamais oublier! L’artiste ne doit en aucun temps toucher le modèle nu si ce n’est qu’avec ses yeux. Les yeux deviennent à eux seuls les mains de l’âme qui tâtonnent ce corps qui se dévoile sans pression et en pleine connaissance de cause. Toutefois, il m’est déjà arrivé en une occasion bien précise où une des artistes avec qui j’ai eu l’opportunité de poser nu a pu toucher la peau de votre humble serviteur en une seule occasion. Savez-vous pourquoi? C’est simplement qu’elle trouvait ma peau étonnamment douce pour un homme de mon âge.

Un dernier élément, si je puis me le permettre, est d’accepter que le modèle nu masculin soit pleinement homme ayant sa virilité. Ce n’est pas un eunuque qui participe aux séances mais un être normalement constitué. Oui, une érection peut être possible sans être volontaire. Ainsi va la vie! Là encore, une entente claire entre les participants diminue les mésententes possibles.

« Le corps appartient à celui qui regarde. » Est-ce un simple dicton ou y retrouve-t-on une quelconque vérité? Je réponds à cela qu’il y a bien évidemment une grande vérité. En effet, le corps appartient à l’artiste dès l’instant où son modèle prend LA pose. Il scrute ce corps, le décortique, l’analyse, le pèse et le soupèse et va jusqu’à tenter d’extirper ce petit quelque chose non perceptible chez le commun des mortels. Il devient le Père créateur de ce modèle lequel naitra sous une nouvelle forme grâce aux coups de crayons, de pinceaux ou de tout autre instrument de travail utilisé par l’artiste. Bref, celui lui donnera une naissance à la fois nouvelle et inusitée.

Je dois avouer que j’ai un malin plaisir à essayer de deviner quel sera le résultat obtenu sur le papier ou sur la tableau ou tout autre support de l’artiste. Comment me voit-il? Comment perçoit-il chaque partie de mon corps? Mes yeux? Mon visage? Mon torse? Mon ventre? Mon phallus? Mes jambes? Mes fesses? Et tout le reste? Cela pourra certes vous étonner si je vous disais que les résultats m’ont souvent surpris, ébahi, émerveillé en certains occasions, voir stupéfaits tellement ils ont réussi à me faire vibrer. Toutefois, aucun résultat ne m’a jusqu’à ce jour ni choqué, ni blessé. Oh que non!

En résumé, posez-vous ces questions : Êtes-vous tellement à l’aise avec votre corps que vous accepteriez d’être touché(e) par des yeux non seulement d’une seule personne mais par un groupe composé de cinq, dix, vingt, trente et parfois plus? Accepteriez-vous d’être découvert(e) autrement par l’image que vous vous faites de vous-mêmes? Êtes-vous aptes à définir clairement vos balises et limites de travail? Et, la plus importante, êtes bien avec vous-mêmes?[iv] Si vous avez répondu positivement à toutes ces questions, vous avez un potentiel intéressant pour devenir un modèle nu.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada


[i] Selon moi, le respect doit exister de tout temps entre non seulement dans le domaine de la nudité artistique mais à priori dans chacun des rapports entre deux êtres humains. C’est d’ailleurs, un tel comportement que l’ensemble des personnes doivent accepter d’adopter si elles désirent vivre en société. Il y en va de la dignité de la société elle-même.

[ii] Je le dis en toute humilité tout de même.

[iii] Malheureusement, on ne peut pas refaire l’histoire. On peut tout de même en tirer des leçons.

[iv] Il s’agit de questions élaborées suite à mon expérience personnelle, sans plus.

Une véritable amitié

11081763_10204697307207515_772419771_n

Une véritable amitié

Bien le bonjour mes fidèles lecteurs et lectrices,

Aujourd’hui, je désire rédiger un article sur un sujet bien particulier et qui est l’importance de l’amitié pour un modèle vivant. En effet, l’amitié est parmi les éléments fondamentaux pour le développement du bien-être psychologique et social chez l’individu. Imaginez un seul instant ce que serait la vie d’une personne si elle n’a pas eu la chance de nouer quelques amitiés solides au cours de sa vie. J’ai bien écrit « quelques amitiés » puisque seule compte la qualité des relations en de pareils cas.

Je dois avouer que votre humble serviteur a joui d’une vie somme toute fantastique, et ce, avec bien des hauts et des bas comme chacun d’entre vous malgré le fait qu’il soit parmi les victimes de la Thalidomide au Canada. Or, c’est justement grâce à une famille extraordinaire[1] si j’ai pu vivre une telle existence. Cependant il y a au sein de celle-ci, une personne qui mérite toute mon admiration. Il s’agit en l’occurrence de mon vieil ami de longue date qui est nul autre que René B.[2]

Effectivement, cela fait exactement plus de cinquante ans que notre amitié a pris naissance le jour où René B., implora sa mère de demander à la mienne sa permission afin de pouvoir jouer avec son fils cadet qui était handicapé. Il faut se rappeler que les mentalités étaient quasi aux antipodes de ce que nous pouvons connaitre de nos jours à l’égard des enfants dits « différents ».[3] Dès l’instant où René et moi avons commencé à jouer ensemble, notre amitié alla à s’en grandissant au fil des années.

Bien entendu, il y a eu quelques fois de la bisbille, des chicanes et des mésententes en certaines occasions. D’ailleurs, toute amitié se doit d’en avoir à l’occasion afin d’aiguiser les tempéraments entre les individus au sein même de l’amitié rendant celle-ci plus solide. Tout comme un couple d’amoureux, de vrais amis doivent parfois se quereller et apprendre à composer avec des points de divergence, des opinions autres et, parfois, des temps de solitude afin de recommencer à zéro.

Je dois avouer que l’amitié entre lui et moi a été plus que salutaire dans ma vision de mon propre corps. En effet, il a été l’un des vecteurs de renforcement positif de ce que je voyais de celui-ci, c’est-à-dire que je n’étais absolument pas « différent » de ceux et de celles avec qui je partageais mon quotidien. Par exemple, lui et moi jouions au hockey, au soccer et à plein d’autres sports comme l’ensemble des enfants de notre quartier. Aucune activité ne m’était interdite! Il y en était de même lors de mes journées scolaires où il m’arrivait parfois[4] de faire les cent coups. Or, si il y avait des élèves qui osèrent s’en prendre à moi, devinez qui me défendait; nul autre que mon bon ami René.

Bref, si j’ai appris à ne pas voir mon corps comme une « anomalie » mais plutôt à l’apprécier bien au-delà d’une quelconque « différence » et à transposer ma joie de vivre par le biais de ce magnifique outil, c’est beaucoup grâce à des amis formidables tels que René. C’est cette « joie de vivre » que je tente par tous les moyens en mon pouvoir de transmettre à chacune des séances de nudité artistique. Et pourquoi donc? Tout simplement parce qu’un modèle vivant englobe non seulement sa nudité mais aussi son expérience de vie lorsqu’il présente toute sa vulnérabilité aux artistes avec qui il travaille.

Être modèle vivant? C’est d’abord et avant tout être un modèle qui a du vécu!

Merci mon cher René pour ton amitié indéfectible.

Merci à vous de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 


[1] Soyez sans crainte, j’ai aussi eu l’opportunité de grandir au sein d’une famille magnifique dont les membres ont été d’une bonté exemplaire envers moi.

[2] J’ai volontairement choisi de ne pas publier le nom au complet de mon ami afin de lui préserver un certain anonymat. Merci de votre compréhension.

[3] Ici, je suis parfaitement conscient qu’il y a encore, et c’est malheureux de le constater, un nombre effrayant d’enfants de tous âges qui vivent soi de l’intimidation ou d’ostracisme pour le simple motif qu’ils sont « différents » des autres. Oui, je le sais que trop bien que la route est longue en ce qui concerne le changement des mentalités dans ce cas-ci. Toutefois, il y a eu beaucoup de positif au cours des 50 ans dernières années.

[4] J’ai écrit « parfois » alors que « souvent » conviendrait mieux. Mais, çà c’est un secret.

Bon lundi

WP_20150307_002

Bon lundi

 

Ce n’est pas grand-chose que de vous dire ce mot à la fois simple et charmant.

Un mot, un souhait que je vous dis de tout mon cœur et gaiement.

Un mot pour bien commencer cette semaine,

Même si l’on doit porter des bas de laine.

 

Ce souhait n’est pas grand-chose et pourtant je prends le risque.

Le risque de vous l’exprimer sans crainte d’être jugé.

Et ne jamais redouter tant d’être aimé qu’aimer,

Si l’on veut que notre vie ait le gout délicieux de la bisque.

 

Voilà pourquoi mes amis,

Hommes et femmes de tous les pays.

Qu’il soit midi ou bien minuit,

Je vous souhaite un bon lundi.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je m’assume totalement.

WP_20150307_055

Je m’assume totalement.

Bonjour tout le monde,

Je suis scandalisé par un évènement qui a eu lieu à mon endroit. Un évènement auquel je ne m’attendais vraiment pas surtout que cela concernait deux aspects majeurs de ma vie tant « artistique » que « spirituelle ». En effet, il y a une « charmante » dame qui a osé écrire des commentaires sur le fait que je sois à la fois modèle nu ET catholique pratiquant. Ses commentaires ont été extrêmement blessants en mon endroit.

Non, je ne les méritais pas et ce, pour quatre raisons fondamentales:

En premier lieu, je n’ai jamais caché que je suis un modèle nu, connu et reconnu tant au Québec qu’aux Etats-Unis et

Je m'assume totalement.

Je m’assume totalement.

même en Europe. Il y a même eu quelques articles publiés à ce sujet dont un de grande envergure au sein d’un magazine français. Ledit article a été tout à fait formidable. J’adore ce que je fais et je le fais de manière consciencieuse tant pour l’amour de cet art que par respect envers tous les artistes, hommes et femmes, avec qui j’ai la chance de travailler.

En deuxième lieu, oui je suis profondément catholique et je remercie mes parents de m’avoir inculqué une telle foi en moi. C’est cette foi qui m’a amené là où je suis rendu dans le parcours de ma vie et surtout de ne jamais en vouloir à qui que ce soit d’être né victime de la Thalidomide. Or, j’aurais eu bien des raisons de m’apitoyer sur mon sort mais c’est une chose que j’ai toujours refusé de faire. Qui plus est! J’ai toujours une pensée pour les personnes qui me sont précieuses dans ma vie. Je demande à Dieu de veiller sur elles à chaque fois que je vais à une célébration eucharistique.

En troisième lieu, je considère être conséquent tant avec ma foi qu’avec ma passion envers la nudité artistique. Soyez rassurés-es! J’ai bien d’autres passions dans ma vie. Ma foi m’a permis d’accepter mon corps tel qu’il est et de ne JAMAIS en avoir honte. D’ailleurs, tous les artistes pour qui j’ai posé nu reconnaissent la pleine et entière acceptation de mon corps et du caractère masculin de celui-ci.

En quatrième lieu, il m’est un devoir de respecter autrui tant dans ses valeurs les plus profondes que dans son mode de vie, et ce en tous temps et en tout lieu. Ceci dit sachez une chose! Je m’assume totalement en tant qu’homme à la fois être de chair, ce qui implique le caractère sexuel et tout le reste, et être spirituel, ce qui implique la recherche d’un Absolu.

Ceci écrit, retenez bien que je n’accepterai JAMAIS de me faire insulter sur mes valeurs qui ont fait l’homme que je suis.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Heureux printemps

10926815_1617877155110055_4605042943758532413_o

Heureux printemps

 

Heureux printemps de naguère où résident quelques-uns de mes plus beaux souvenirs,
Des souvenirs de mon enfance perdue à jamais mais que je ne regrette pas.
Et pourquoi en serait-il ainsi car de ces souvenirs, il vaut mieux en rire?…
Même si parfois certains d’entre eux ont laissé des traces qui en mon âme me suivent à chaque pas.

 

De cette adolescence que j’aimerais tant refaire afin d’être un homme meilleur que je suis.
Un homme qui, malgré ses fautes et ses erreurs, aime tant la vie et ses précieux amis.
Homme d’infortune ou de grandes chances, cela importe peu puisque l’amour m’a souri.
Mais aucun geste n’est plus précieux que de serrer dans ses bras l’être que l’on chérît.

 

Amour de passion ou d’amitié? L’essentiel est de savoir l’apprécier tant il se présente.
Car notre vie sans ceux que l’on aime ne serait qu’une triste pente.
Heureusement il y a des jours où un peu de solitude nous aide à en prendre conscience,
Et qui nous font davantage apprécier les moments vécus sous une belle ambiance.

 

De ma belle Louise-Marie envers qui mon cœur verse encore bien des larmes,
En passant par les rares dames qui l’ont suivie au fil de ma destiné,
Sachez que d’un amour tendre, d’un amour fou, je vous ai aimées.
Mais aucune d’entre elles aura l’importance de celle pour qui j’ai décidé de rendre les armes.

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Et si cela était possible?

Et si cela était possible?

WP_20150307_025Bien le bonjour tout le monde,

Nous entrons aujourd’hui dans l’une de mes saisons préférées et qui est le printemps. Cette saison est souvent le symbole par excellence du renouveau, de l’espoir, de la paix retrouvée, et ce après avoir traversé l’hiver. Non pas que je n’aime pas l’hiver, bien au contraire, mais les nuits longues et froides finissent par devenir source de mélancolie et pour plusieurs personnes synonymes de solitude. Or, le printemps est le gage de la résurrection, de la victoire de la vie sur la mort et de l’amour sur la haine.

Vous savez déjà que je suis croyant et que ma foi en Dieu est depuis longtemps, à vrai dire d’aussi loin que je me souvienne, la base de mon bonheur. Oui, je crois en Dieu et je lui rends grâce d’avoir inculqué en l’Homme ce don précieux de pouvoir créer des œuvres d’arts remarquables dont plusieurs d’entre elles sont dédiées à la Gloire de son Nom ou bien en hommage aux personnages-clés qui ont été des témoins de son Amour pour l’humanité. Que l’on soit chrétien, juif ou musulman, l’art doit être la base qui pourrait peut-être mettre fin à des querelles qui existent depuis des siècles et dont les protagonistes en ignorent eux-mêmes les raisons.

Pour corroborer mes propos, je vous présente une vidéo que j’ai découverte par l’entremise d’une grande amie sur le réseau social Facebook. Je suis dans l’incapacité totale de vous décrire toute l’émotion qui surgisse au plus profond de mon âme lorsque j’entend un tel chef-d’œuvre. Imaginez un seul instant que des membres de deux des trois religions dite de la révélation ont été capables de s’unir afin de nous offrir une telle merveille. Ici, c’est bel et bien l’art et uniquement l’art qui est au cœur d’un tel phénomène extraordinaire.

Je vais vous faire une confidence. Je rêve du moment où tous les hommes et les femmes de ce monde chanterons ensemble une seule et même chanson afin de prouver qu’au de-là nos différences il n’y a qu’une seule et même âme qui réside en eux. L’art deviendrait ainsi l’instrument qui abolirait toutes formes de discrimination.

Vous trouvez que je rêve en couleurs?! Et si cela était possible? Pourquoi pas?!

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Un sujet qui mérite cet article : À la découverte de mes passions

hey_by_lequebecois1962-d4c13nr

Un sujet qui mérite cet article : À la découverte de mes passions

poterie 004Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui, je réponds à la demande de quelques-unes de mes amies qui résident non seulement dans la belle ville de Québec, mais aussi dans la métropole qu’est Montréal. Deux villes où j’y ai vécu des moments inoubliables et qui me sont chères à mes yeux. Quelle est donc cette demande si mystérieuse? Eh bien, croyez-le ou non, elles désirent connaitre davantage sur ce qui me passionne dans ma vie. Bien entendu qu’elles savent toutes que je suis un modèle nu, connu et reconnu tant au plan provincial que national et même international. Qui plus est! L’ensemble de ce blogue tourne surtout autour du thème du modèle nu en incluant parfois des poèmes composés par votre humble serviteur, du moins pour la majorité d’entre eux.

Je dois admettre que mes amies ont en effet raison de m’avoir suggéré un tel sujet à développer et pour deux motifs majeurs. En premier lieu, plusieurs d’entre vous doivent aussi se questionner sur ce qui me motive au fil de mes jours. De quoi je nourris mon esprit? Avec quoi je m’occupe afin de me permettre non seulement de grandir mais avant tout à vivre dans l’instant présent? Bref, suis-je autre chose qu’un bloggeur qui publie ses articles au sein de deux blogues distincts? En second lieu, et parce que je suis tout comme vous tributaire de ceux et de celles qui m’ont dans une certaine mesure façonné tel que je suis, il me semble être important de faire un parcours rapide de ce qui m’a amené à avoir de telles passions.

Il est un fait démontré, et les grands sages l’ont compris depuis la nuit des temps, que la personne est unpoterie 072 produit en perpétuelle mutation à la fois de son passé, de son environnement extérieur et de son expérience personnelle. Une telle mutation doit être comprise du fait que rien n’est en soi permanent. Ce qui signifie, pour prendre un exemple plus concret, que mes intérêts actuels ont été développés suite à des expériences ou des lectures ou encore des discussions avec mes pairs. Par le fait même, et à la condition de garder une ouverture d’esprit, il me sera toujours possible de découvrir des centres d’intérêt qui me sont jusqu’à maintenant inconnus.

Voici donc quelques-uns des passions qui donnent un sens à ma vie. Une vie riche de sens, avide de connaissances et ouverte sur le vaste monde. Attention! J’ai bien écrit « quelques-uns » car il n’est pas question de me faire passer un « ti-joe-connais-tout » mais tout simplement de vous donner l’occasion de me connaitre autrement qu’en tant que modèle nu.

DSCF2981La première de mes passions est intimement liée à mes champs d’étude universitaire qui sont l’histoire, la science politique et la communication publique ainsi que la théologie. L’histoire m’a amené à vouloir comprendre le monde qui m’entoure, à saisir les fils conducteurs qui font de notre société ce qu’elle est de nos jours avec tout ce que cela implique de positif ou de négatif. Il va de soi que la science politique est un élément très utile dans ma grille d’analyse afin de comprendre davantage les divers courants de pensées politiques qui ont courent à notre époque. Est-il utile que nous vivons au sein d’un village global et que ce qui arrive dans une région «x» du globe terrestre peut avoir des conséquences dans une région «y» même si une distance considérable les sépare? Voilà pourquoi je suis abonné à plusieurs magazines d’actualité présents sur le web. Je tente d’être à l’affut de tout ce qui concerne l’actualité tant régionale que nationale et internationale. Ici, je tente de m’intéresser à divers sujets qui peuvent me toucher de manière plus ou moins directe. Fait à retenir! Je dois beaucoup non seulement à ma défunte mère cette passion pour la connaissance mais aussi pour les religieux qui m’ont enseigné pendant ma formation lycéenne. Je garde de très bons souvenirs de cette période de ma jeunesse.

En ce qui concerne le domaine de la communication publique, cela m’a été fort utile pour développer mon aptitude à favoriser un dialogue soutenue avec ceux et celles qui désirent échanger sur divers sujets. Non pas pour avoir le dernier mot, mais plutôt pour d’une part, savoir de quoi je parle et d’autre part, comprendre de quoi l’autre veut me dire. Là encore, être à l’affût de l’actualité est un atout majeur.

Et que dire de la théologie? Une source intarissable de connaissance sur l’Homme. L’Homme est un être spirituel, et ce quoi qu’en pensent les plus purs des athées. La spiritualité a façonné l’Homme depuis l’instant11 juillet 2011 019 où il a commencé à donner sens à son existence. Vous comprenez maintenant pourquoi j’adore lire sur l’ensemble des religions qui sont présentes de nos jours. Qui plus est! Je ne rate pas une seule occasion de discuter avec mes amies de confessions religieuses autres que la mienne. Il va de soi que le tout doit être fait dans un respect mutuel.

Ces quatre centres d’intérêt ont tous un point en commun : mon amour de la lecture. Je lis en règle générale tout ce qui peut élever mon âme même si parfois, un Astérix ou un Tintin ou bien une quelconque bande dessinée qui ont fait le délice de mon enfance vient se glisser entre mes doigts. Des doigts au sens figuré, bien entendu. Merci maman pour cette passion que tu m’as si généreusement transmise de ton vivant.

11 juillet 2011 048Le domaine de la photographie fait aussi partie de mes passions. Saisir l’instant présent pour le rendre immortel. Immortalité dans le temps, ce temps qui nous fuit imperturbablement. Fait à retenir! Mon DeviantArt est très bien pourvu en photographies en tous genres. Je photographie à peu près tout de la nature sans oublier mes beaux souvenirs de mes voyages effectués tant en Europe qu’en Amérique du Nord. Il va de soi que le domaine sportif est bien présent parmi mes intérêts. Tiens! À titre informatif, je regarde en ce moment le match de hockey entre les Canadiens de Montréal et les Hurricane de la Caroline. Go Habs Go!

Et que dire du cinéma? Je suis un cinéphile depuis mon plus jeune âge. Croyez-moi sur parole! Je tente par tous les moyens de regarder un ou deux films par semaine. Voilà pourquoi je suis abonné à une chaine de télévision spécialisée en cinéma. Attention! Je suis tout de même assez sévère dans ce domaine et je sais reconnaitre un navet lorsque cela est le cas.

Une autre de mes passions est sans contredit la poésie. J’adore écrire des poèmes et ce, pour trois motifs fondamentaux. Tout d’abord, cela me permet de libérer mon âme de ce qu’il ressent tant dans ses Share2015-03-06-7742574e0a304625705b173546d8e1ae14558c26236ef5a58894e3af8d17fb40-Picturesouffrances que d’exprimer mes sentiments en particulier envers une femme qui est précieuse à mes yeux. Ensuite, le poème est le souffle qui permet à mon cœur d’exister de manière sereine. Enfin, la poésie est ce qui me rapproche le plus d’une autre de mes passions et j’ai nommé … la musique. Soyez convaincus d’une chose! Autant je suis doué pour écrire des poèmes autant il est préférable de ne jamais m’entendre chanter. À chacun ses habiletés!

Je vous ai présenté bien sommairement quelques-unes de mes passions lesquelles animent ma vie depuis plusieurs années et je souhaite qu’il en soit ainsi pour encore très longtemps.

Merci de m’avoir lu!

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Un mot tout petit mais qui n’a pas de prix.

3127787111_1_7_BfBJQidP

Un mot tout petit mais qui n’a pas de prix.

Parfois, devant certains évènements de la vie, nulle parole ne peut exprimer la douleur éprouvée.

Seule une présence silencieuse mais réconfortante peut nous aider à naviguer sur cette mer agitée,

Une mer devant laquelle nous devons faire face avec une détermination dure comme de l’acier,

Et affronter avec grande sérénité et une divine sagesse tel un chevalier bien entrainé.

Parfois, il y a certains faits devant lesquels nous ne pouvons hélas échapper,

Et ce, qui que nous soyons, riches ou pauvres. Telle est notre destinée!

Mais, l’essentiel est de savoir que nous sommes par nos amis si appréciés.

Et que nous pouvons compter sur leurs modestes prières et leurs nobles pensées.

Oui, j’aimerais tellement trouver ce mot qui pourrait t’enlever cette douleur,

Mais, je ne suis qu’un homme sans grand pouvoir et avec bien des peurs.

J’en ai trouvé un. Certes, un tout petit mais qui n’a pas de prix.

C’est que je serai toujours ton … ami.

De

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Modèle nu et sexualité

_mg_7777_by_mslygh-d8m3cka

Modèle nu et sexualité

WP_20150307_003Bonjour tout le monde,

J’entre dans le vif du sujet. Cela maintenant plus de trois ans que je partage avec vous ma passion en tant que modèle nu au fil de mes publications sur mon blogue artistique. Une passion qui va en augmentant avec l’accroissement de mon expérience dans ce domaine qui, je le concède, ne convient peut-être pas à tout le monde. Il est vrai que nous avons, vous et moi, un parcours de vie qui nous appartient. De plus, chaque personne a aussi ses propres limites qui doivent être respectées. C’est bien qu’il en soit ainsi.

En ce qui concerne le respect des limites, il m’est un devoir de tenir compte des intérêts de chacun d’entre vous. Voilà pourquoi trois questions surgissent en mon esprit à chaque fois que je sois possédé par mon désir de rédiger un article sur mon blogue artistique. Vous comprenez bien que je fais référence à une véritable passion que j’éprouve tant à l’égard de l’écriture qu’à celui de la pose nue. L’écriture et la pose nue constituent, et c’est le moins que je puisse dire, mes atouts majeurs de communiquer d’âme à âmes. Mon âme et les vôtres peuvent même à la limite ne faire qu’un tellement le partage peut devenir profondément authentique. Il est ici important de retenir que l’authenticité est la pierre d’angle lors des séances de poses nues que je réalise avec les artistes que ce soit en privée ou bien en groupe. Je suis pleinement humain comme vous et il n’y a aucune raison d’en avoir honte.

De plus, je vous ai présenté de nombreux articles en espérant que le contenu vous plaise autant que la forme. Il est toujours plus agréable de recevoir un cadeau, aussi modeste soit-il, dans un emballage fait avec soin que de l’obtenir comme un vulgaire colis livré par la poste. N’est-ce pas?! Toutefois, je me suis posé cette question : Quels sont les sujets auxquels je n’ai pas encore rédigé d’articles et qui pourraient les intéresser? Voyant un vide momentanée à une telle question existentielle, j’ai donc décidé d’offrir certains choix à mes plus fidèles amis-es sur le réseau social qu’est Facebook[1].

Or, une de mes amies avec qui j’ai eu la chance d’obtenir son aide lors de la séance de nudité artistique quiWP_20141019_159 se déroula au centre d’art contemporain Le Belgo situé sur la rue Ste-Catherine à Montréal et pour qui j’ai aussi posé nu à l’occasion d’une séance privée me suggéra fortement de rédiger un article dont le thème serait « modèle nu et sexualité ». C’est donc avec une joie indescriptible que j’ai décidé de vous faire part de mon opinion sur un tel sujet. Veuillez tout de même garder à l’esprit que ledit sujet est ici développer sous un angle artistique et esthétique. L’art d’utiliser les bons mots, aux bons endroits et aux bons moments est faire preuve d’une maturité intellectuelle. Ne l’oublions jamais!

WP_20141019_013Certes, il est tout de même assez difficile de parler de sexualité de manière saine au sein d’une société que l’on qualifie avec raison d’hyper-sexualisée. C’est un fait indéniable que la sexualité, je devrais plutôt écrire une image abusive et faussée de celle-ci, est omniprésente dans presque toutes les sphères de l’activité humaine. Triste constat.[2] L’une des conséquences directes réside dans le malaise qui s’est installé au sein des rapports hommes-femmes au fil des années. Personnellement, je ne me suis jamais gêné de complimenter une femme pour sa beauté car je sais bien qu’elle possède bien d’autres qualités que son apparence physique. Cependant, il m’est arrivé en certaines occasions d’expliquer mon compliment afin de dissiper tout malentendu possible de part et d’autre. La prudence est l’une des vertus cardinales.

Revenons à nos moutons! Pour moi, il m’est impossible de séparer ma passion du domaine de la nudité artistique avec la sexualité. Les deux sont intimement reliés comme le seraient la douceur du miel et les abeilles. On ne peut pas imaginer l’un sans l’autre. Il en est ainsi de la nudité artistique et de la sexualité du modèle. Bien entendu, je me réfère à ma propre expérience personnelle vécue depuis maintenant plus de trois ans et même un peu plus si je ne me trompe pas. Renier sa sexualité en tant que modèle nu serait comparable à demander à un être humain de renier son humanité, ne fut-ce que pour un instant. C’est impossible puisque cela contreviendrait à sa propre nature. Le modèle nu est avant tout un être sexué qui vit et qui éprouve à la fois des sentiments et des pulsions comme n’importe qui. Pourquoi donc? Tout simplement parce qu’il est un être … humain et pleinement humain. Faire abstraction de cette réalité deviendrait au fil du temps de la pure névrose.

Oui, je suis un modèle nu qui vit avec un handicap physique apparent[3] mais je suis avant toute chose unWP_20141019_021 homme avec tout ce que cela implique de bien et de moins bien. J’ai toujours assumé ma sexualité sans pour cela en faire un créneau ou si vous préférez une règle de vie. Avouons-le! La sexualité est l’une des nombreuses composantes qui façonnent la personne, et ce au même titre que les rapports sociaux, les échanges et le développement d’intérêts divers. En d’autres termes, il est aussi dangereux de confiner l’être humain sous le seul plan de la sexualité que de l’en séparer.

Oui, je pose nu et je ne cache rien aux artistes avec qui je travaille. Tel un livre ouvert, je leur permets de découvrir ce que bien d’autres n’ont pas encore vu, apprivoisé ou extirpé du néant. L’art est la faculté de faire sortir de la réalité ce qui existe déjà. Je ne cache rien, ni ma force, ni ma faiblesse, ni mes craintes, mes peurs, mes attentes et encore moins ma masculinité. Cette dernière fait partie intégrante de ma personne au même titre de tout ce qui me compose. Pourquoi alors craindre ce qui peut arriver sans pour cela le provoquer? C’est de l’art que je fais et non pas de la pornographie.

WP_20141019_085Je vais tout de même vous dévoiler un secret. Pour votre information, votre humble serviteur est le seul modèle nu et handicapé qui a posé en tant que modèle érotique pour le site Maynhem et ce, avec la collaboration d’une équipe formidable dont j’ai eu la chance de travailler. Le respect, la recherche de l’excellence et un humanisme de la part des participants à mon endroit m’ont permis de vivre une expérience extraordinaire. Oui, je suis un modèle nu et érotique. Je l’assume totalement. Tant pis pour ceux et celles que cela dérange! Il va de soi que je ne vois pas l’utilité d’élaborer sur l’ensemble des poses réalisées cette journée-là et de tout le travail effectué tant par votre humble serviteur que par les participants de cette séance qui a eu lieu en janvier 2013. Il est toujours bon, voir de souhaitable de se garder une petite gêne afin de ne pas choquer les âmes sensibles. Merci de votre compréhension.

Une chose à retenir! Je ferai de nouveau et n’importe quand une telle séance tellement cela a été agréable. Je pense, entre autres, à la période qui se déroulaWP_20141019_024 dans la salle de bain. Croyez-moi sur parole! Les personnes présentent n’eurent aucun doute tant sur ma virilité que sur ma pleine acceptation de mon corps. Nous avons tous une seule vie à vivre, alors vivons-là au maximum sans pour cela nuire à son prochain. Telle est ma devise en tant qu’épicurien et fier de l’être.

Ma chère collègue et amie qu’est Sophie Déziel pour qui j’ai eu la chance de poser nu, m’a écrit quelques mots au sujet du risque d’être en érection pendant une séance de nudité artistique ; « … J’avoue lors de la séance en privée, cela m’était passé par la tête…mais si ça arrivait… on aurait tourné à la blague. Je le sais bien, mais il me semble opportun d’en parler. » Voilà bien ce que l’on doit de retenir de ce présent article : Savoir en rire tout en ayant la capacité d’en parler. Encore une fois, les facultés de rire et de parler constituent sans aucun doute ce qui nous différencie des animaux quoique là-encore, je n’en suis pas si sûr. Mais çà, c’est une toute autre histoire.

Merci de m’avoir lu

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 


[1] On peut bien rouspéter contre Facebook. Il n’en demeure pas moins un outil formidable à la fois pour renouer avec de vieilles amitiés et pour en créer d’autres, et ce sur tous les continents. Voilà pourquoi, je me promets de rendre une visite de courtoisie à mes amies qui vivent tant en Afrique, qu’au Maghreb et en sol Européen.

[2] N’ayez crainte! Je ne désire en aucune façon jouer les vierges offensées dans mes propos. Il faut tout de même reconnaitre qu’une telle image abusive se fait non seulement au détriment de la femme qui est perçue comme de la vulgaire marchandise mais aussi de l’homme qui est présenté comme une bête de sexe et sans aucune moralité. Le contraire peut aussi se rencontrer en certaines occasions.

[3] On me l’a assez dit souvent qu’il est bon à mon tour de vous le répéter. lol