Archives de tags | médecine

Exploration

Exploration Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo de la collection de Appetitive-Soul Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/Img-937643868

Exploration

 

Bonjour ma chérie,

Tu m’as invité à passer la nuit,

En ta compagnie pour me faire savourer,

Un plat délectable que tu as longtemps préparé.

 

Tu as su le mijoter dans un bain finement parfumé,

Alors que tu frottais méticuleusement ton corps léger,

Fier symbole de la féminité dans ce monde sans repères.

Où l’on s’empêche de dire la vérité afin de ne pas déplaire.

 

Quoiqu’il en soit, tu as eu la gentillesse,

De m’inviter à manger ce repas avec délicatesse.

Une pièce succulente digne des plus grands festins,

Et qui épouse à la perfection mes désirs les plus coquins.

 

Un mets secret que tu partages avec de rares élus,

Lesquels savent bien apprécier à leur valeur tes seins nus !

Sans pour autant prendre ta chair fraîche et pure pour un jouet,

À consommer sans modération puis la jeter tel un vulgaire objet.

 

Voilà pourquoi j’adore avoir vraiment tout mon temps,

Pour déguster les parcelles de ton intimité lentement,

Y passer à répétition avec volupté ma langue humide,

Qui a satisfait tant de ces femmes autrefois timides.

 

Mes lèvres embrasseront les tiennes avec passion,

Jusqu’au moment où j’entendrai tes cris de supplication.

Mes mains appuyées sur les bras de la chaise de bois,

Je ferai mon possible pour te conduire vers l’ultime joie.

 

Tu goûteras à ma médecine en une véritable dévergondée.

Sans cesse, tu en demanderas à en avoir la respiration saccadée.

Au moment venu, j’avalerai sans réserve jusqu’à la dernière larme,

La sève amère qui sortira de cette zone lorsque tu poseras les armes.

 

Allez ! En cette nuit noire d’automne, laisse-moi faire !

De tes futiles appréhensions, je pourrai bien t’en défaire.

D’une authentique satisfaction, je saurai tellement t’en donner.

Pour cela, ô, ma chérie, il te sera inutile de me remercier.

 

Rien ne peut égaler une parfaite exploration,

Lorsqu’elle est réalisée avec une entière attention.

Ma dextérité est sans contredit une notoriété en la matière.

Installe-toi aisément mon amour pendant que je ferme les lumières.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

À la plage

À la plage Poème de Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/Ba3fa415f2f7-897431597

À la plage

 

À la plage,

Nous étions allés,

Par une belle journée,

Sous un ciel sans l’ombre d’un nuage.

 

Un jour de vacances,

Loin des cités et de leur vacarme,

Sous le soleil vint l’occasion d’admirer son charme,

Et d’entendre le vent murmurer des mots de romance.

 

Ayant les idées un peu coquines,

J’avais lancé le ballon loin sur les vagues,

Car, chaque fois que je voyais sa silhouette, je divague.

Comment aurais-je pu faire autrement devant ces lignes si fines?

 

J’ai profité de cette occasion,

Pour en cet instant précis la photographier,

Car, ce moment de bonheur, je voulais l’immortaliser.

Le perpétuer, puisqu’un jour je serai vieux comme de raison.

 

En effet, bien malgré nous la vie nous a séparés,

Elle poursuivit des études alors que je fus sous les drapeaux,

Elle a fait carrière en médecine pour soulager sur la terre bien des maux,

De mon côté, lors d’une expédition, sur une mine, mon camion a sauté.

 

Quelque temps après, j’ai été soigné puis en ma patrie ramené.

Homme inapte aux combats du service militaire on me retira,

Comment un soldat peut-il servir alors qu’aveugle, il vivra?

Tout au plus, pour le restant de ses jours, il sera interné.

 

Coup du destin, un médecin fraîchement diplômé s’occupa de moi.

Une de ces femmes qui ont bousculé les multiples conventions,

Ces anges qui ont soulagé tant de souffrance au sein des nations,

Mais, celle-ci avait un je-ne-sais-quoi, si ce n’était sa voix.

 

Les jours sont inévitablement passés,

Elle m’avait juré, la vue j’allais recouvrer,

Je crois certes aux miracles, il ne faut pas exagérer.

Car, des morceaux d’acier, dans mes yeux, ont traversé.

 

Avec une attention particulière,

Elle me prodigua de minutieuses opérations,

De ses mains, elle veilla à réaliser la meilleure réparation.

Lui étais-je familier ou bien un héros d’une guerre étrangère?

 

Puis, vint un grand jour, le jour « J ».

Un terme que j’avais appris dans l’armée.

Une armée qui avait formé mon caractère et ma destinée,

Ce jour, je l’espérais, allait être le début d’une nouvelle vie.

 

La docteure voulait elle-même retirer le bandage,

Qui recouvrait mes yeux laissant y entrer une lueur,

De sa voix étrangement connue, elle calma ma peur.

Avec délicatesse, j’ouvrais les paupières sur un nouvel âge.

 

Cet ange de lumière se pencha vers son miraculé,

J’ai reconnu aussitôt un doux lointain souvenir d’été,

Alors que j’ignorais quoi dire quoi faire pour la gratifier,

Elle me remercia d’avoir ce moment de bonheur conservé.

 

Elle avait pris cette belle photo.

Que j’avais faite d’elle un peu à son insu,

Elle aimait bien être en ma présence entièrement nue,

Voilà pourquoi elle me l’avait dérobée dès que je fus appelé sous les drapeaux.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Gardons la flamme de l’espoir allumée !

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Gardons la flamme de l’espoir allumée !

Bonjour tout le monde,

Je profite de cette belle journée pour partager avec vous un message tout simple. Oui, il est vrai que nous traversons des situations hors de l’ordinaire. Toutefois, dites-vous bien ceci : l’humanité a déjà traversé des situations bien pires que celles que nous traversons en ce moment. Elle en a vu d’autres et elle en verra encore bien d’autres. Toutefois, cela n’a pas empêché les êtres humains de garder foi en la vie. Une vie qui tire son origine d’une flamme à la fois si fragile et si précieuse. Une fragilité qui nous renvoie au plus profond de notre être. 

Pour ma part, je préfère entretenir cette flamme de manière quotidienne au lieu de m’apitoyer sur mon sort. Ceci ne signifie pas que je me ferme les yeux sur ce qui nous entoure. Bien au contraire ! Cependant, je retire de nombreuses choses positives qui me permettent de tirer mon épingle du jeu. Parmi celles-ci, j’en citerai seulement trois. La première, c’est que l’on a la chance d’avoir d’excellents outils de communication tels que l’Internet qui amoindrissent l’isolement. La deuxième est que l’on peut compter dans une mesure raisonnable sur la médecine qui est très différente de ce que nos grands-parents ont connu à l’époque de la grippe espagnole. Et en dernier lieu, on doit seulement suivre les règles hygiéniques de base et respecter les mesures exceptionnelles mises en place pour enrayer cette pandémie. Ce qui est loin d’être obligé de s’enrôler pour aller combattre un ennemi, quelles que soient les couleurs de son drapeau.

Bref, il y a des choses pires que ça dans la vie.

Merci pour votre attention !

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Savoir garder son équilibre

Savoir garder son équilibre
Photo réalisée par mon ami Joel Pèlerin

Savoir garder son équilibre

Bonjour tout le monde,

J’ai choisi aujourd’hui de traiter d’un sujet particulier en cette période dans laquelle les médias d’information, et parfois de désinformation, nous entraînent de manière que je jugerai à première vue concertée. En effet, et c’est mon opinion personnelle, tout porte à croire que plus nous avançons dans le temps, plus la tendance à présenter le futur le plus sombre possible semble être de mise pour la majorité des sources d’actualité. Cela me fait sourire un peu puisque la crainte de la Grande Peste semble être revenue à l’aube des années 2020.

C’est un fait indéniable, l’humanité fait face à des situations qui étaient inconnues jusqu’à maintenant ou du moins loin d’être parmi ses priorités. Or, les époques changent et les problèmes qui les accompagnent changent aussi. Oui, l’humanité a fait des bons prodigieux dans bien des domaines. L’on a qu’à penser à la médecine, aux sciences pures qui nous éclairent sur tout ce qui nous entoure, aux sciences humaines lesquelles contribuent à mieux comprendre les aspects de l’être humain et des mouvements sociaux favorisant la prise de conscience de tout ce qui menace le bien-être commun tant présent que futur. Ce sont-là des éléments à ne jamais oublier.

Certes, je suis pleinement conscient de ce qui risque de mettre en péril notre avenir collectif. Un avenir qui concerne chacun d’entre nous. Mais, est-ce une raison de paniquer? Tel un incendie dans une salle de cinéma, la panique peut causer plus de tort, de dommage et même des pertes de vies humaines que l’incendie proprement dit. Voilà pourquoi savoir garder son équilibre face à tout ce que nous apprenons aux nouvelles est, selon moi, la meilleure chose à faire dans les circonstances.

En ce qui me concerne, je tente de répondre à ces deux questions existentielles, et de la façon la plus honnête qui soit, afin de prendre un recul face aux événements qui nous sont présentés. En premier lieu, ai-je un quelconque pouvoir sur ce que je vois? En second lieu, en tenant compte que la réponse soit positive, que puis-je faire et corollairement comment puis-je le faire? Néanmoins, je dois garder à l’esprit qu’il est impératif de toujours garder mon équilibre et ce peu importe les réponses que je jugerai raisonnables.

Chose plus facile à dire qu’à faire surtout lorsque la grande majorité des réseaux sociaux relayent une vision plutôt apocalyptique de l’avenir dans lequel nous devons tous affronter d’une manière ou d’une autre. Une vision qui, fait étrange, a alimenté l’imagination des hommes et des femmes depuis l’aube de l’humanité.

À l’image d’un pole dance, l’essentiel est de maintenir en tout temps son équilibre ayant pour points d’appui deux éléments essentiels, un peu à l’image d’une paire de mains, pour le bien-être à la fois spirituel qu’intellectuel. C’est ainsi qu’une foi inébranlable en la capacité de l’Homme à relever des défis lui paraissant à première vue être insurmontables constitue la main droite tandis que la soif de la connaissance laquelle permet de faire face aux pires fléaux constitue sa main gauche. La foi et la connaissance sont bel et bien les fondements d’un équilibre approprié face aux aléas de l’avenir. Un avenir que nous transformons tôt ou tard en histoire.

Sachons garder notre équilibre !

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

« Paraître » et « Être »

12656014_10154724094984657_1237858343_o

« Paraître » et « Être »

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous profiter de la belle saison hivernale. Une saison, surtout au Canada, qui possède un charme tout à fait indéniable. J’adore cette période de l’année où tout semble dormir mais où, en réalité, foisonne tant de potentialités pour les saisons à venir. En effet, derrière cet amas de blanc se cache de nombreux signes de vie, de découvertes potentielles et de créativités qui demandent tout simplement à s’épanouir aux premiers rayons chauds de notre bon ami le soleil.

Bref, les verbes « paraître » et « être » sont intimement liés puisque d’une part derrière chacune des images que nous nous faisons de l’autre, de cet autre que nous rencontrons presque à tous les jours, se trouvent souvent des trésors insoupçonnés. Je me rappelle bien, à titre d’exemple afin de corroborer mes propos, d’une rencontre que dame fortune m’avait permis de vivre avec un homme atteint d’un handicap assez sérieux. Cloué sur sa chaise roulante et avec un corps difforme, rien ne me laissait présager toute la sagesse qui se trouvait en lui.

J’ai donc décidé d’entreprendre une discussion avec lui afin de le connaître un peu et, je l’avoue d’emblée, de passer le temps avant de me rendre à mon rendez-vous avec mon médecin. Croyez-le ou non, ce fut la seule fois où je suis arrivé en retard à un rendez-vous  médical depuis ma plus tendre enfance. En effet, cet homme possédait une culture générale que j’avais rarement vue jusqu’alors. Aucun sujet ne lui échappait; la médecine, l’histoire, la littérature et bien d’autres domaines. Je n’ai jamais eu autant de plaisir à discuter avec un pur étranger. Un étranger qui a laissé sur votre humble serviteur une empreinte du plus grand respect qui soit envers un homme.

Ceci m’amène à vous dire ceci: Être un modèle nu, c’est d’être apte à déceler la richesse qui nous entoure d’abord et avant tout pour ensuite réussir à la transposer dans les poses réalisées lors des séances de nudité artistique. En effet, l’essentiel est de pouvoir surpasser notre « paraître » par notre « être » véritable à chacune des séances. Voilà pourquoi il est important à mes yeux de revivre émotionnellement mes expériences de vie lors de mes séances afin de communier de corps et d’esprits avec les artistes pour qui je pose. Quoi de mieux que de se remémorer une telle rencontre pour réussir à faire passer le message suivant que l' »être » est loin du « paraître »? Dommage que nous vivons dans une société où une telle philosophie est loin de faire légion. Qu’en pensez-vous?

De

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada