Archives de tags | chair

Que voulez-vous ?

Que voulez-vous ? Photo par G.B. d’Allemagne Réflexion par Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/What-do-you-want-872206384

Que voulez-vous ?

Vouloir est le prélude à la volupté. La volupté est le prélude au péché de la chair. Mais quel est le plus grand plaisir que celui de succomber à la luxure? En effet, la luxure atteint l’âme immortelle en nous faisant découvrir la douceur de la chair mortelle.

De Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

L’œil de Dieu

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

L’œil de Dieu

 

Je suis l’œil de Dieu,

Et Dieu est une femme,

Et, par-dessus, une jolie dame,

Qui fait de toi entre ses mains ce qu’elle veut.

 

Je vois tout ce que tu fais,

Inutile de cacher vraiment qui tu es,

Tu aimes fréquenter les donjons,

De tes maîtresses, être leur bon garçon.

 

Maitresse Christine qui est d’une beauté exquise,

Celle dont ton âme s’est tellement éprise.

Beauté magique ! Beauté féérique !

Venant du monde des pays nordiques.

 

Que dire de maîtresse Bella?

Qui saura te mener là où elle le voudra.

Te tirer des flammes de l’enfer de la souffrance,

Pour te faire découvrir l’ultime plaisir de la bienveillance.

 

Péché de la chair ! Péché de la luxure !

Qui convient de l’âme la plus perverse à la plus pure.

Aucun plaisir n’a d’égal que celui d’être entre les mains d’une maîtresse,

Qui sait te combler de ses tortures élaborées comme de ses caresses.

 

Où iras-tu après cette vie?

Toi qui feras, malgré tout, l’envie.

De bien des gens prisonniers de leur morale,

Et qui pourtant, vénèrent des idoles qui font tant de mal.

 

Regarde-moi bien dans les yeux,

Dis-moi : tel est ton désir, ton vœu le plus précieux?

Serait-ce être près de moi, être à mes côtés?

Devenir ta chérie, ton amour, ta bien-aimée!

 

Je suis celle qui te surveille,

Qui te fera découvrir bien des merveilles,

En temps voulu, mon vilain coquin.

Mon beau ! Tu seras entre mes mains.

 

Regarde bien cette triade,

Et fuis ce monde rempli de façades,

Rejoins-moi vite ! Si tu l’oses.

Tu seras alors ma chose.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Mauvais roman

Mauvais roman Poème par Rolland Jr St-Gelais Photo par Rick B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/rickb500/art/Bad-Romance-868419125

Mauvais roman

 

Ma vie est comme un mauvais roman,

Je n’ai connu que des mauvais garnements,

Des mauvais garçons qui me mentaient allègrement,

Mais qui savaient jouer de leurs mains et de leurs langues divinement.

 

Ma vie de maîtresse est digne des plus belles histoires,

Des contes, des récits remplis de passion de rencontres d’un soir.

Je suis une courtisane parmi tant d’autres, mais qui n’a pas son pareille,

Car par mon savoir-faire, je sais rendre les hommes au septième ciel.

 

Je préfère la nuit sombre auréolée de ses mystères,

Au soleil qui les dévoile par la force de sa lumière,

Car rien n’est plus agréable que les plaisirs de la chair,

Et de son parfum qui vogue sur les vagues de l’air.

 

L’ombre fraîche qui recouvre mon corps,

De mon corps de femme caressé par ces doigts en or,

Qui me font haleter sans cesse de plus en plus fort,

Jusqu’à cet instant précis où j’atteins la petite mort.

 

J’adore ma vie de volupté et de luxure,

Car chaque soir, je m’enivre de cette eau pure.

Qui abreuve tous mes désirs à la recherche d’une cure,

Même si je sais qu’au plus profond de moi je désire rester impure.

 

Je suis la plus grande des pécheresses,

Mais jamais de la vie, je me priverais de caresses.

De ces caresses qui parcourent mon dos jusqu’aux fesses,

M’en priver ? Voilà ce qui causerait ma seule détresse.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La douceur de cette plume

La douceur de cette plume Poème par Rolland Jr St-Gelais Photo par Joel Pèlerin Source : https://www.deviantart.com/charmeurindien/art/Laugh-868237047

 La douceur de cette plume

 

Douceur d’une caresse,

Qui éloignera de toi cette détresse,

En cette si chaude et tellement intime nuit,

Où je te ferai découvrir des plaisirs interdits.

 

Tu apprécieras mes mains cajoleuses,

De mon savoir-faire qui te rendra si joyeuse,

De mes doigts de fée qui exploreront ton intimité,

Avec passion, avec délicatesse, telle une belle poésie.

 

Mon corps de femme du vent du nord,

Ton corps de femme des plaines de blé d’or,

Nos corps enlacés dans les draps de soie d’Asie,

Qui parleront par des gestes que nous seules auront compris.

 

Amour de chair vaut mieux qu’illusion éphémère,

Concupiscence vaut mieux que vertus et faire la guerre,

Et de tous les péchés capitaux, la luxure est de loin ma préférée.

Car point de mal à satisfaire les fantasmes de ma bien-aimée.

 

Mais, avant toute chose, ma belle africaine.

Laisse-moi te gâter en cet instant sans aucune gêne,

Par les déplacements de ma plume sur tes mamelons,

La douceur de cette plume qui te donnera pleine satisfaction.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Par cet arbre tatoué

Par cet arbre tatoué Poème de RollandJr St-Gelais Photo de Jenovaxlilith Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/hey-you-860702943

Par cet arbre tatoué

 

Hé, toi!

Ne reste pas là.

Viens près de moi,

Allez viens, ne me crains pas.

 

 Je suis à moitié de noir vêtue,

Et de l’autre, oui je suis vraiment nue.

Assise sur un sofa de bois et de tissu rouge,

Je te regarde et de ton corps telle une statue rien bouge.

 

Ne reste pas là, assieds-toi à mes côtés.

J’ai une belle petite histoire à te raconter,

Un conte ? Une légende ? Dans le fond, qui le sait?

Allez! Obéis-moi! N’ai pas peur et suis mon doigt de fée.

 

Belle princesse à la cuisse tatouée,

Tatouée d’un arbre d’un noir si foncé,

Que l’on dit que l’encre avec lequel il a été dessiné,

Proviendrait d’une sorcière que l’on aurait assassinée.

 

Pourtant, elle était qu’une dame qui avait tant aimé.

Aimé un homme si simple mais pourtant d’une haute lignée,

Pour lui, par un pur amour, elle était prête à tout donner.

Mais, les gens de cette lignée ne pouvaient de cette union l’imaginer.

 

C’est ainsi que par une froide et triste nuit,

Ils lui tendirent un piège pour lui enlever la vie.

Espérant voir son amour, elle alla sous l’arbre mystérieux,

Où languirent ces gens dits de la noblesse, de son amour, si envieux.

 

Dans son cœur, lame froide d’un poignard y entra profondément.

Son sang chaud au pied de l’arbre coula abondamment,

Abreuvant le sol asséché par le vent depuis longtemps,

Et d’une fleur naquit en cette nuit miraculeusement.

 

Cette fleur devint l’instrument d’un tatoueur,

Qui abreuvait ses aiguilles pour celle qui n’aurait pas peur,

De recevoir en sa chair, le sang de cette dame injustement condamnée,

Par la jalousie de ces nobles ne pouvant obtenir la main de cette beauté.

 

Dès que je vis cette fleur, j’ai compris la raison de ma venue en ce lieu.

Une voix de jeune femme m’avait appelée du haut des cieux,

Afin d’immortaliser en ma tendre chair son histoire,

En gravant cet arbre à partir de cette encre noire.

 

Désormais sa mémoire, de la surface de la terre, ne sera jamais effacée.

En ma chair blanche comme la lune scintillante par une nuit étoilée,

Elle pourra ainsi par son âme tellement pure encore exister,

Avec elle, par cet arbre tatoué, mon sang je partagerai.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada