Archives de tags | mentalités

Vivre, c’est prendre des risques

Vivre, c’est prendre des risques
Réalisation photographique par Astrid Kallsen Model is JenovaxLilith on DeviantArt Avec la permission de JenovaxLilith. https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/risk-810609473

Vivre, c’est prendre des risques

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que votre moral ne souffre pas trop des événements qui semblent menacer l’humanité. Si c’est le cas, dites-vous bien que le monde a réussi à survivre à des situations bien pires que ce que les médias de masse nous présentent sans répit. De plus, les oiseaux de malheur ne font pas bon ménage avec la quiétude de l’esprit. Bref, il vaut mieux savoir les reconnaître et les écarter de nos vies. Plus vite cela sera fait, mieux ce sera pour notre bien-être intérieur.

Mais, attention ! Ne mélangeons pas quiétude de l’esprit et un aveuglement face aux risques de la vie. Bien que la première soit l’objectif fondamental à atteindre pour un bonheur authentique, le second fait parti inhérente de l’existence. Ici, ce que l’on doit retenir, c’est que vivre, c’est avant tout prendre des risques.

Tout ou presque constitue un risque potentiel lorsque nous vivons : les choix de nos fréquentations amicales ou professionnelles, nos choix de carrière, nos choix de partenaires de vie, nos choix de fonder ou non une famille sans oublier nos choix quotidiens lesquels peuvent parfois faire une différence positive ou négative sur le reste de nos vies. C’est la réalité et nul ne peut y échapper.

Il est tout de même vrai que la tolérance aux risques varie grandement d’une personne à l’autre. Certaines vont préférer adopter un comportement que je qualifierais dans le jargon financier de « conservateur » tandis que d’autres opteront davantage pour le risque dit « équilibré » et d’autres encore pour une tolérance quasi sans limite. Il faut de tout pour faire un monde avec tout ce que cela implique. En résumé, il ne peut avoir de vie sans le risque. Et c’est par son influence que l’individu forgera sa personnalité jusqu’à la fibre la plus profonde de son être.

Il va de soi que les expériences vécues au cours de nos vies laisseront des marques visibles ou non tant sur nos corps que sur notre psychisme. Ne nous y trompons pas, nous sommes modelés par nos expériences accumulées et tous les risques plus ou moins assumés qui en découlent. Bienheureux celui qui a été épargné par la vie. Mais bienheureux aussi celui qui a su grandir malgré les épreuves. En effet, c’est par l’entremise du risque et des épreuves qui en font partis que l’on évolue de manière irrévocable.

Tel me suggère cette magnifique photo, le risque peut nous faire découvrir des lieux d’une beauté insoupçonnée, nous faire rencontrer des gens qui par leurs mentalités nous ferons comprendre des manières de voir la vie de façons diamétralement opposées aux nôtres, nous mettre parfois en position de vulnérabilité face à l’inconnu. Tout est possible dans le risque. Tout ? Non, pas tout à fait ! Je me rappelle bien cet adage appris à l’occasion de mes études universitaires qui se résume à ceci : « tu peux ignorer ce qui peut arriver, mais tu ne peux pas ignorer ce qu’il ne doit pas arriver ».

Qui dit risque dit aussi prudence laquelle est parmi l’une des quatre vertus cardinales. Et c’est justement grâce à une prudence bien dosée que les êtres humains ont pu affronter des défis insurmontables à première vue. Des défis qui ont jalonné le cours de l’histoire et qui continueront à marquer le futur. Parfois pour le meilleur, parfois pour le pire. Et seul le fait d’accepter de prendre les risques a permis d’avancer jusqu’à maintenant et le fera pour toujours.

Merci d’avoir pris le risque de lire le présent texte.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

  

La chair et le sang

 

 

 

 

MVIMG_20191129_160930

La chair et le sang

Bonjour tout le monde,

Hé oui ! Nous sommes déjà le 30 novembre 2019, dernière journée du Temps ordinaire de la liturgie catholique et anglicane qui précède la période l’Avent. Une période propice à se préparer le cœur pour accueillir un enfant pas comme les autres. Un Dieu ? Un Roi ? Un être illuminé ? Un prophète ? Libre à vous de le reconnaître comme bon vous semble. Quoiqu’il en soit, pour ma part, il est Celui qui s’est incarné dans la chair et dans le sang à la fois pour connaître nos forces et nos faiblesses ainsi que pour nous enseigner ce que devrait être l’humanité.

J’ignore si vous l’avez noté mais la chair et le sang sont les deux mots essentiels sans quoi l’incarnation de cet être non seulement serait impossible, mais perdrait tout son sens. En effet, nous sommes faits d’abord et avant tout de chair. Sans celle-ci communiquer, voire de communier, avec son prochain est tout simplement utopique. Autrement dit, j’existe d’abord et avant tout par ma chair.

Cette chair peut être perçue différemment à la fois selon les époques, les lieux, les mentalités ainsi que par les us et coutumes. Par exemple, dans la Grèce antique, la nudité était tolérée alors que lors de l’avènement du christianisme elle fut non seulement réservée pour la procréation mais elle fut aussi réprimée comme étant la source de tous les péchés. Et que dire des contrées et pays qui possèdent des visions diamétralement opposées au monde occidental? La liste est presque infinie.

Attention ! Il n’est pas question de juger des valeurs mais simplement d’amener à une réflexion plus approfondie sur le sujet.

Or, qui dit chair dit aussi sang ! La période de l’Avent est aussi un temps de partager davantage avec ceux et celles qui souffrent au plus profond de leurs êtres. Parfois, la souffrance est tellement intense qu’elle peut être même ressentie dans les veines. Par ailleurs, ne dit-on pas que le sang, c’est la vie?

Chaque être humain vit grâce au sang. J’irai jusqu’à dire que nous existons grâce au sang. Deux réalités corroborent mes propos. La première est d’une simplicité déconcertante : Toute érection du membre sexuel masculin est rendue possible que par l’apport du flux sanguin dans celui-ci. La seconde est toute aussi déconcertante par sa simplicité : l’être en devenir est nourri dans le sein maternel par l’entremise du sang de celle-ci. En résumé, toute vie humaine est permise que grâce au sang. Bon ! Il n’y a pas que cela. Je l’admets volontiers.

Néanmoins, ces deux aspects de la réalité cadrent parfaitement bien dans le cadre de mon blogue consacré à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie ainsi qu’à des réflexions personnelles. Des réflexions ayant pour arrière-plan la nudité tout en étant développée de manière à la fois respectueuse et sans vulgarité.

Merci infiniment de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Le pendentif

36370326_10156649164853919_3142920680526315520_o

Dessin réalisé par Eri Kel de la France

Le pendentif

 

Temps si longtemps perdu,

Au risque de perdre ce temps,

De cette période de la vie d’antan,

Où inutile culpabilité d’être simple et nue.

 

Témoin privilégié de ces mentalités,

Sans cesse torturées par insolentes vanités,

Camouflées de ces mots en vain semblables à du venin,

De ce venin causant mille blessures à ces âmes face à leurs destins.

 

Allant sans cesse de gauche à droite,

Caressé pour calmer la peur d’une main moite,

Allant sans cesse de celui droite à celui de gauche,

Contemplant ses magnifiques seins chef d’œuvres d’une ébauche.

 

D’une ébauche vécue par toutes ces nuits de luxure et d’orgies,

Où ma maîtresse se fichait de ces jugements de ces esprits désabusés,

De ces gens remplis d’envies, de jalousie et de leurs pensées tellement usées,

Usées et sans cesse répétées tel le feraient les perroquets d’un lointain Paradis.

 

Ah tel plaisir agréable d’être entre ces temples sacrés,

Et de ressentir avec joie indescriptible les frissons de la jouissance,

Qui du jardin secret de ma princesse tendre et adorée prend naissance,

D’être présent à chacun de ces instants cachés au goût si doux et si sucré.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Mille fois merci

Mille fois merci

Bonjour tout le monde,

Il me fait grandement plaisir de rédiger ce présent article, et ce pour trois raisons principales. Des raisons qui ne peuvent rester sous silence tellement elles récompensent dans une certaine mesure tout le travail accompli au cours des trois dernières années en tant que modèle nu. Devrais-je dire un travail? Bien sûr que non puisqu’il s’agit bien plus d’une véritable passion, pour votre humble serviteur, qu’un labeur.

12219447_10205298640042655_4279729120567580191_n_thumb.jpgLa première raison réside dans la qualité inhérente à mon blogue artistique concernant mon expérience vécue en tant que modèle nu au cours de l’année 2015. Une année à la fois riche et variée dans de multiples facettes de ma vie professionnelle. En effet, j’ai eu la chance de rencontrer des gens d’une grande générosité et d’une courtoisie remarquable envers moi. Qui plus est! Ces gens ont largement contribué à la publication de mes articles par l’entremise de leur participation à l’occasion des nombreuses séances vécues tant à Québec qu’à Montréal. Des séances qui seront gravées pour toujours dans le plus profond de mon cœur tellement le respect et l’harmonie furent présents à chacune de nos rencontres. Oui, ce fut à la fois un honneur et un plaisir de travailler avec vous.

wordpressLa deuxième raison réside dans le fait que je ne m’attendais pas du tout à ce que mon blogue ait autant de succès. En effet, il a été vu dans plus de 143 pays où de nombreuses cultures, des mentalités fort différentes les unes des autres et une multitude de religions y existent. Comme quoi j’ai réussi, dans la mesure de mes capacités bien limitées en tant qu’être humain, à réunir des individus qui ont non seulement pour point en commun la passion de la nudité artistique, mais aussi l’amour de la poésie puisque vous pouvez en retrouver au fil de mes publications.

Oui, je suis à la fois fier de pouvoir poser nu et de pouvoir composer des poèmes réellement dignes de mention. L’un ne va pas sans l’autre puisque d’une part, pouvoir poser nu afin de démontrer, comme l’une de mes amies m’a affirmé sur mon Facebook  » qu’après tout, il n’ y a rien de plus naturel qu’un corps nu. Votre positivisme vous honore Rolland. » Et que d’autre part, pouvoir rédiger mes poèmes afin de prouver que la beauté de l’âme doit être en tout temps recherché. Quoi de plus noble que la poésie pour permettre à son âme de se manifester? Poser la question, c’est aussi un peu y répondre. N’est-ce pas?!

Enfin, la dernière raison réside dans le fait que plusieurs projets sont 12219632_10205298624362263_6978186665519282824_n.jpgprévus pour la prochaine année. Des projets qui susciteront sans aucun doute de multiples réactions auprès du grand public tant mon souhait de faire reculer les barrières dans le domaine de la nudité est omniprésent au plus profond de moi. Il y a aussi, un fait non négligeable à retenir, ma volonté de diversifier autant que possible les articles qui seront publiés dans ce blogue. Une diversification qui a pour objectif de le rendre sans cesse intéressant pour les lecteurs éventuels.

Lesdits projets seront pour la plupart de grande envergure et susciteront beaucoup de temps et d’effort soutenu au cours de l’année 2016. Des projets qui, j’en suis convaincu, ne laisseront personne indifférente. Mais attention! Le pierre d’angle restera toujours le bon goût dans tout ce qui se fera lors de ces projets. Comme le dit si bien le proverbe: « La beauté disparaît dès que la vulgarité pointe le bout de son nez. » Soyez rassurés! Ce mot d’ordre sera tenu mordicus tout au long de mon parcours professionnel. Je vous le promets.

1398297_10151750808722523_1908020753_oEn terminant cette missive, je profite de l’occasion qui m’est offerte pour vous transmettre tous mes vœux pour la prochaine année qui sera bientôt à nos portes. Je vous souhaite une excellente santé car elle constitue à elle seule une richesse inestimable, la réalisation de vos désirs les plus nobles afin d’élever vos âmes vers le parfait bonheur, assez d’argent pour combler tous vos besoins et même un peu plus afin de vous gâter mais aussi pour en donner aux personnes qui n’ont peut-être pas la chance que vous et moi avons et, enfin, je vous souhaite une vie longue et heureuse où l’amour sera à chaque jour au rendez-vous.

Merci de votre support et de votre assiduité à suivre mes publications.

Que Dieu vous bénisse et que la vie soit bonne pour vous.

Artistiquement vôtre

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada