Archives de tags | amitié

Amour sauveur

38638979_436629843517104_2227220866901475328_o

Dessin réalisé par Juste Angèle 

Amour sauveur

 

Le savais-tu, chérie?

J’ai un secret à te dire cette nuit.

Je suis un homme pas comme les autres,

Et c’est pour te le dire que je voulais être ton hôte.

 

J’ai tant de blessures à cacher,

Mais, ô combien, plus d’amour à donner.

Des souvenirs de guerre qui me semblent être si frais,

De ces témoignages qui prouvent en tout temps que le mal est.

 

À un âge où l’on connaît de nos parents que leurs câlins,

Pour des raisons connues que par des gens avides de gloire,

On me tendit la boisson amère des larmes que je devais boire,

Boire jusqu’à la dernière gorgée! Boire au sein d’un triste festin!

 

J’ai combattu mille ennemis,

En y perdant, malgré moi, de nombreux amis,

Sous des cieux sombres et sur des terres arides sorties des enfers,

Armes aux poings ayant pour seul désir de briser mes chaînes de fer.

 

Chaînes de fer transformant mon cœur en pierre,

Je quittais ce Vieux-continent sans aucune amertume,

En laissant derrière moi tristes pensées de brumes,

Avec espoir de trouver paix sur cette nouvelle terre.

 

Nouveau pays où tout semblait permis,

Des promesses de meilleurs lendemains,

Tout ce que je priais en joignant les mains,

En priant tout ces je-ne-sais-quoi et je-ne-sais-qui.

 

J’ai compris le jour où je t’ai rencontrée,

L’instant où tu m’as offert avec joie ton amitié,

Qu’en moi brûlait un feu que l’on appelait amour,

Et que je ne saurais lui résister pour toujours.

 

Et puis, nous nous sommes fréquentés,

Doucement parce que je ne voulais pas te heurter,

Car l’amour véritable se construit avec grande patience,

Et ne peut s’appuyer que sur une mutuelle confiance.

 

Je t’ai laissé le temps de m’apprivoiser,

Tel un renard d’un conte écrit depuis plusieurs années,

Tu m’as enseigné l’art d’être un homme de paix,

Ah mon Dieu! Quel bien incroyable tu m’as fait.

 

Enfin, un jour ou bien une nuit,

Est-ce important dans mon humble récit?

J’ai pour la première fois ouvert la porte de mon cœur,

Et c’est-là que j’ai compris que seul l’amour est sauveur.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Désolé pour mon grand silence

20171129_131004_HDR

 

Modèle nu ? RollandJr St-Gelais

 

Désolé pour mon grand silence

 

Désolé pour mon grand silence,

Depuis quelques jours et ces nuits perdus,

Car maintenant qui suis-je ? Je ne le sais plus.

Mon âme blessée d’avoir esseulé va vers la démence.

 

Je sais ce qu’être réellement nu,

Ce n’est point cacher ce qui ne doit pas être vu,

C’est de ne pas avoir su garder la chance d’être aimé,

Et de n’avoir point tenu promesse d’entretenir cette amitié.

 

Et pourtant ce que j’aurais jadis donné,

Et pourtant ce que j’aurais jadis fait avec joie,

Car en mon cœur mon amour était juste pour toi,

Mais à quoi bon penser à ces jours de ce temps passé ?

 

Ce qu’il est facile de se découvrir,

Mais quel supplice de simplement s’ouvrir,

S’ouvrir vraiment sans gêne et fausse-pudeur,

Mais pourquoi avoir tardé et gardé en moi cette peur ?

 

Suis-je un être immoral ?

Suis-je un être insensible ?

Pour toi j’aurais fait l’impossible.

Je t’aurais offert les aurores boréales.

 

Je ne sais plus quoi écrire,

J’ignore maintenant quoi te dire,

Si ce n’est  jusqu’à ma mort me maudire,

Aucun mot ne pourra décrire ce que je t’ai fait souffrir.

 

Pourrais-je un jour inventer,

Une machine à remonter ces heures ?

Un baume qui pourra apaiser ta douleur ?

Une formule magique à haute voix réciter ?

 

Et pourtant mes larmes ont coulé,

Car depuis tellement longtemps je t’ai aimée,

De cet amour j’y ai appris la faiblesse de mon humanité,

Voilà pourquoi maintenant j’ai honte de moi en toute vérité.

 

Désolé de n’avoir pas su t’aimer,

Comme il se devait en toute simplicité,

Tu es parmi mes plus beaux souvenirs. Crois-moi !

Ce que les étoiles australes étaient belles au-dessus de toi.

 

Désolé de t’avoir fait pleurer,

Comme j’ai jadis pleuré un certain été,

Car il n’y a rien de pire dans le cœur d’un vivant,

De se savoir être la source véritable de tant de tourments.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Confiance absolue

20171129_153032

Confiance absolue

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que 20171129_152040vous allez bien. De mon côté, la vie est tout simplement magnifique. En effet, j’ai eu la chance inouïe de vivre une séance de nudité artistique tout à fait exceptionnelle ce mercredi dans la belle ville de Shawinigan, située près de Trois-Rivières, dans la région de la Mauricie. Cela me fait un peu sourire puisque ma défunte mère est née dans cette région. Que dirait-elle si elle savait que son fils pose nu pour des écoles d’arts et des ateliers en arts ? Bonne question !

Sous un autre d’idée, la séance s’est très bien déroulée20171129_153219-1 et ce, en compagnie d’une charmante jeune dame qui était présente en tant que aide et photographe attirée pour ladite séance. Je dois avouer que sa présence a été à mes yeux comme un vent de printemps. Sa belle humeur, sa beauté et sa gentillesse ont été grandement appréciées non seulement par votre humble serviteur, mais aussi par l’ensemble des artistes présents en salle. Est-il utile de vous dire que j’ai beaucoup apprécié sa présence et son aide ? Je profite de l’occasion, et avec sa permission, pour la remercier de sa participation. Merci à toi chère Lysandre pour ton aide et aussi pour ton amitié.

Qui plus est ! Notre partenariat s’est basé sur une confiance mutuelle absolue. Une confiance qui m’a incité dans le choix de mes poses nues. En effet, et comme dit si bien le proverbe, là où il y a de la gêne il n’y a pas de plaisir. Or, nous avons eu énormément de plaisir à travailler ensemble tout au long de cette séance. Une séance qui m’a permis de me surpasser. Au grand bonheur de toutes les personnes présentes en ces lieux.

Fait amusant à noter! La majorité des personnes qui ont assisté à ma prestation de nudité artistique était composée de … femmes. Et je dois dire que j’ai adoré.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Une soirée des grandes premières

 

20171122_210729

En compagnie de Josianne Desrochers

Une soirée des grandes premières

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous allez bien. Pour ma part, je suisMélania Niang comblé par la vie. En effet, j’ai participé à une séance de nudité artistique réellement exceptionnelle et ce, pour la raison suivante: elle était la soirée des grandes premières. En effet, je suis, semble-t-il, le premier modèle vivant avec un handicap physique à avoir participé à une séance au sein de l’école d’arts  » LiveArt  » de Montréal. À cela s’ajoute le fait d’avoir eu comme collègue une bonne amie qui a accepté de poser nue à l’occasion de certaines poses et ce, en duo avec votre humble serviteur. Enfin, c’est aussi la première fois pour elle d’être modèle nue pour une séance laquelle a été très intime. Elle a vraiment beaucoup aimé son expérience et, je dois avouer, qu’il en est de même pour moi. Cependant, il me paraît utile de vous expliquer en quelques mots les raisons qui ont fait en sorte que j’ai vraiment apprécié la participation cette amie en tant que collègue au cours de cette séance de nudité artistique. Les raisons sont simple. En premier lieu, la confiance absolue qu’elle a manifesté à mon égard durant nos poses. En effet, elle pouvait compter sur mon respect absolu à son endroit non seulement à l’occasion des poses mais, il en est de même pour toutes les femmes avec qui j’ai eu la chance de partager de beaux moments au cours de ma vie. En second lieu, mon sens professionnel est connu et reconnu au sein des diverses écoles d’art et ateliers, et ce, un peu partout au Québec. En dernier lieu, le plaisir de vivre cette expérience unique a semblé être partagé de part et d’autre. Un plaisir empreint d’une belle complicité amicale.

20171122_202348En ce qui me concerne, j’ai trouvé ce groupe certes peu nombreux mais très chaleureux. Ce qui me fait quelque peu sourire est le fait qu’il était composé majoritairement de femmes. Et, croyez-moi sur parole, l’ambiance était très respectueux de part et d’autres. D’ailleurs, comme d’habitudes, je prends toujours quelques minutes pour faire une brève présentation de mon parcours tant au plan personnel que professionnel de modèle nu. L’objectif principal est d’établir un pont entre les personnes présentes et moi-même. C’est aussi l’une des rares fois où j’ai parlé de ma jambe artificielle et de mes sentiments que j’éprouve envers celle-ci. Des sentiments qui peuvent être très difficiles à saisir, à comprendre et à partager, un temps soit peu, si on ne vit pas non pas avec une prothèse mais plutôt grâce à celle-ci. Je viendrai sur un tel témoignage à l’occasion d’un prochain article. Un article qui va certainement vous faire sourire. Enfin, je l’espère.

Toutefois, ce qui m’a le plus ému lors de cette séance est la participation active de mon amie, non seulement en tant que photographe attitrée pour cette séance mais également comme modèle nue lors de certaines poses qui ont été tout simplement sublimes. Une expérience unique dans mes annales professionnelles. D’ailleurs, j’aurai l’occasion de revenir sur le sujet dans les prochains jours.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

Les mains que je n’ai pas…

23167786_1689825741050705_4835229059931001937_n_InPixio

Les mains que je n’ai pas…

 

Lorsque j’aide sont des ailes,
Se tendent pour l’amitié belle,
S’amusent à faire des poèmes,
Palpent l’amour quand très fort j’aime,

 
Griffent si je m’encolère, 
Implorent et font la prière,
Essuient mes yeux lorsque je pleure,
Peuvent être tendresse à toute heure,

 

Supplient qu’on ne me quitte au soir,
Et puis disparaissent au miroir,
Mais je les retrouve au cœur de moi,
Cherchez bien… mes mains sont là.

 

De

 

Ghislaine Lavoie

Québec (Québec)

Canada

Pour admirer …

New Image73

Pour admirer…

 

Souris, mon ami !

Pendant que tu es encore en vie,

Car la vie est sans contredit si courte,

Et que tes dernières pensées te mettront en déroute.

 

Ne me crains pas !

T’immortaliser, je ne veux que çà.

Saisir ta beauté si unique et si authentique

Au milieu de tous ces gens vivant en terre d’Amérique.

 

Regarde par ici,

Oui, comme cela, c’est bien ainsi.

Que restera gravé en mon cœur pour l’éternité,

Ce doux instant où je t’ai photographié en toute amitié.

 

Souris à belles dents,

Car du lointain passé provient le vent,

Et de demain ne résident que chimères et mensonges,

Alors qu’aujourd’hui sont repoussés bien de vilains songes.

 

Regarde !

Et surtout prend bien garde,

Au petit oiseau qui va bientôt sortir,

Pour admirer ton tendre et magnifique sourire.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

En cette dernière journée de septembre 2016

En cette dernière journée de septembre 2016

Bonjour tout le monde,

dscn1567J’espère que vous allez bien. Pour ma part, j’ai vécu une belle expérience à l’occasion d’un évènement en arts visuels axé sur l’imaginaire et la création intitulé : État d’art 16. Un tel évènement a lieu les 30 septembre et 1er et 2 octobre dans la belle agglomération de Beauport. Une ville vraiment très jolie et qui me fait vraiment plaisir d’y aller lorsque l’occasion se présente. En effet, elle possède un charme tout à fait remarquable digne d’y attirer diverses activités à caractère culturel. Il ne faut donc pas s’étonner qu’un tel évènement ai lieu ce weekend à cet endroit.

Ce qui rend la chose vraiment amusante pour votre humble serviteur, c’est d’y avoir été invité par l’artiste Jérôme Bertrand. Celui-là même qui voilà un peu plus d’une11235251_676422929152119_142811643_o_thumb.jpg année a réalisé une oeuvre originale au sein d’une revue de type dit « underground » connu sous le vocable de U-289 et qui a connu un succès au-delà de ce dont nous, lui et votre humble serviteur, nous attendions. Une série inspirée de la liturgie catholique dite « célébration eucharistique », présentée sous le titre de Sacré-Coeur. Je vous prie de n’y voir aucune intention de notre part de vouloir blasphémer ce rite, ni de nous moquer de la foi chrétienne. Chaque foi, chaque religion et chaque croyance méritent le respect. Un point, c’est tout. D’ailleurs, qui sommes-nous pour juger tout ce qui donne un sens à la vie pour près du trois quart, sinon plus, de l’humanité? Se poser la question, c’est un peu y répondre. N’est-ce pas?!

Bref, j’ai passé une après-midi tout fait extraordinaire où mes yeux ont pu dscn1577contempler de véritables chef-d’oeuvres. Bien entendu que, l’occasion était trop belle pour la laisser passer, j’ai pu discuter avec quelques-uns des artistes qui y ont présenté certaines de leurs réalisations. Des réalisations tout à fait remarquables, faut-il le préciser. Il va de soi que je me suis attardé à faire plus ample connaissance avec mon bon ami Jérôme Bertrand puisque plusieurs de ses oeuvres étaient présentées à son kiosque, mais aussi en certains endroits de la galerie d’arts. Des oeuvres vraiment originales.

Toutefois, j’ai décidé de retranscrire un texte de présentation publié au sein même du magazine vendu pour la modique somme de 2.00$ à l’entrée de la galerie d’art afin de vous permettre d’en apprendre davantage sur cet artiste au grand talent. Je vous souhaite une bonne lecture.

« Originaire de Montréal, Jérôme Bertrand est impliqué dans le développement de l’art imaginaire depuis plusieurs années déjà. Après des études en photographie professionnelle au Collège Dawson, il s’affirme par une production picturale personnelle réalisée à l’acrylique, également dans le créneau de l’art imaginaire.

Les compositions qu’il développe s’inscrivent fréquemment dans des formats verticaux. Les éléments visuels qu’il utilise dialoguent entre les univers organiques et mécaniques et son propos vise la réflexion sur l’emprise sociale qui confronte l’humain et son potentiel créatif de par ses règles sclérosantes et ses dictats régimentés.

Jérôme Bertrand a surtout exposé lors de projets collectifs, au Québec, mais aussi au Pérou, en France et en Allemagne. De plus, il enseigne le dessin aux Ateliers Créations à Montréal depuis 2015. »

Pour en savoir plus ou tout simplement pour admirer ses oeuvres, rendez-vous sur son site web: www.jeromebertrand.com

Voir aussi la page concernant quelques-unes de mes plus belles photos prises à l’occasion de ma visite à cet évènement: https://modelevivantaquebec.com/etat-dart-16-un-evenement-en-arts-visuels-axe-sur-limaginaire-et-la-creation/ 

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Nudité? Vous avez dit nudité?

Nudité? Vous avez dit nudité?

Bonjour tout le monde,

new-image28Nudité? Vous avez dit nudité? Voilà la thématique de cet article et il m’a semblé être de plus haute importance de l’aborder dès les premières lignes écrites par votre humble serviteur devant son clavier d’ordinateur. Pourquoi vouloir rédiger un tel article après plus de 900 publications et de 14 pages de présentation sur des thèmes allant sur certains aspects de ma vie, dans un souci de transparence, et sur certains éléments, disons-le franchement, plus corsés? D’ailleurs, force est de constater que l’unanimité est loin de faire légion en ce monde et si cela arrive, en de rares occasions, elle est souvent la cause de bien des tourments au sein des sociétés, surtout lorsque la moralité semble être un vecteur des forces en présence. Comme disait si bien un sage: « Souviens-toi mon enfant que les pires atrocités commises par les hommes l’ont été faites au nom de la vertu. »

C’est là une question à laquelle je suis obligé d’y répondre sous trois volets distincts qui se résument simplement  en ceci: En premier lieu, ce que ce blogue n’est pas et New Image5ne sera jamais. En second lieu, les triples objectifs visés par votre humble serviteur. Et, en dernier lieu, vous l’avez sans doute deviné, de décrire en quelques mots qui est celui qui se cache derrière son clavier, et ce peu importe l’heure de la journée ou de la soirée, et même dans certains cas, durant la nuit, peaufinant dans le mesure de ses capacités la rédaction de ses publications. Trois volets, certes distincts, mais tellement complémentaires qu’en l’absence d’un seul des trois, toute logique démontrant la nécessité de l’existence même de ce blogue serait remise en question. Et, croyez-moi sur parole, je me battrai bec et ongles pour  le conserver tel qu’il est puisqu’il signifie à mes yeux la plus belle preuve de cette liberté d’expression, en l’occurrence la mienne, si malmenée par des gens avides de pouvoir sous le couvert de la moralité et, surtout d’une conception erronée de la grandeur divine.

Ce que ce blogue n’est pas et ne sera jamais

Une chose doit être dite une fois pour toutes: Ce blogue n’est pas et ne sera jamais dédié à une quelconque forme de vulgarité, d’obscénité, de mauvais goût et de grossièreté. Dès le début de la création de ce blogue, votre humble serviteur a tenté par tous les moyens mis à sa disposition, et parfois avec des balbutiements  vu son caractère profane dans les premiers temps, d’éviter d’offusquer qui que ce soit au sein de son blogue.

Qui plus est! Lorsque l’occasion se présente, il me fait plaisir de corriger le tir en publiant une nouvelle version d’un tel ou tel article ou tout simplement en y modifiant quelques parties. Ce blogue n’est pas non plus un site dédié à la 000000810002pornographie où l’image de la nudité est galvaudée de manière irrespectueuse tant pour les hommes que pour les femmes, dans son ensemble. Oui, certaines publications peuvent posséder une connotation d’érotisme, mais quand cela a lieu, c’est fait avec un soin méticuleux. C’est le cas notamment des séries intitulées «Séance de nudité érotique» et de sa suite sous-titrée «Se connaître, c’est s’aimer.» Une séance qui a été tournée dans une chambre d’hôtel de Montréal et ce, avec la collaboration spéciale d’une modèle nue extraordinaire et d’un photographe hors-pairs. Rien ne fut laissé au hasard afin de respecter d’abord et avant toute chose la charmante jeune dame qui avait accepté de participer. C’est bien la moindre des choses. N’est-ce pas?!

Ce blogue ne peut pas exister sans la recherche de l’excellence d’un français écrit et de mots choisis afin de respecter la langue de Molière. La plus belle langue au monde! Voilà pourquoi j’essaye de publier mes articles avec un grand souci de respect envers cette langue noble et digne des dieux. Oui, j’adore plus que tout ma langue car c’est avec elle que j’ai appris à dire la plus belle phrase pouvant être dite en ce monde: Je t’aime.

Les triples objectifs visés par votre humble serviteur

Il est important de retenir que l’idée de réaliser et d’entretenir, ce sont là deux réalités aux antipodes l’une de l’autre, ce blogue est venue en mon esprit à la suite new-image26d’un exposé écrit en théologie dont le sujet portait sur l’eugénisme sous le régime nazi et la participation plus ou moins imposée par les pseudo scientifiques du IIIe Reich auprès des artistes dans les pays occupés. En ce contexte, tout était axé sur la glorification du corps parfait et l’exclusion, voir l’élimination purement et simplement physique, des individus ne cadrant pas dans les critères de perfection préconisés par les nazis.

12675129_10154724094679657_765136332_oMa réponse personnelle a été de faire, permettez-moi cette expression, un pied-de-nez à cette période sombre de l’histoire. À cela s’ajoute le fait que la thalidomide a été découverte et fabriquée au sein de la Wehrmacht par un chimiste allemand qui alla devenir le fondateur de l’entreprise pharmaceutique tristement célèbre Grünenthal Chemical. Être un modèle nu était le chemin tout indiqué pour faire contrepoids à cette période qui menace de manière plus ou moins subtile de refaire surface. Souvenez-vous que l’histoire a tendance à se répéter et que la prudence est l’une des quatre vertus cardinales. Bref, restons prudents en tout temps.

Le second objectif de votre humble serviteur réside à transmettre sa passion pour la beauté auprès des visiteurs. Je fais bien entendu référence à la beauté sous toutes ses formes, mais en particulier le nu, la poésie et la photographie. Trois domaines qui, à ma grande surprise, m’ont permis de faire la rencontre de gens extraordinaires. Dans le domaine du nu, j’ai eu la chance de faire les manchettes en quelques occasions tant en Europe qu’au Québec et même au sein d’un magazine britannique, via une publication sur la modèle nue connue sous son nom d’artiste de Phylactère.

new-image16Pour ce qui est de la poésie, elle reflète ma passion pour le français. Jouer avec les mots! En faire vibrer chaque expression! Ressentir le plaisir ou la douleur évoqués dans une phrase! Remémorer des instants de bonheur ou de tristesse! Caresser chacune des lettres comme on titille le clitoris d’une femme pour lui procurer un plaisir parfois coupable, mais plus souvent tellement agréable qu’on ne peut s’empêcher de répondre favorablement à sa demande de recommencer encore et encore. Oui, la poésie est pour moi la nudité de mon âme. Une nudité que je dévoile au gré des mots, parfois pour apaiser, je le concède, bien des maux. Des maux de mon enfance!

Et que puis-je affirmer de ma passion pour la photographie? Certes, les artistes me11235251_676422929152119_142811643_o_thumb.jpg voient entièrement nu. Une nudité qui me comble de bonheur et de sérénité. Pour sa part, la poésie sert à transmettre mes sensations les plus profondes chez mon être. Toutefois, c’est par la photographie que je capte la beauté éphémère du monde qui m’entoure. Une beauté condamnée non pas par sa propre disparition, mais bien par la mienne. En effet, je serai déjà disparu depuis fort longtemps lorsque la terre arrêtera de tourner. Le reconnaître, c’est faire preuve d’humilité.

Capter chaque instant de vie! La vie en tant que modèle nu et pleinement sexué! La vie présente en chacun de mes poèmes! La vie saisie dès le moment où j’appuie sur le bouton de mon appareil-photo. Trois visions de la vie, mais une seule vie, c’est-à-dire celle que je partage avec le microcosme qui m’enveloppe, lui-même englobé par le macrocosme, et ce jusqu’à l’infini. Cet infini qui rejoint ce Dieu invisible.

Qui est celui qui se cache derrière son clavier?

Je suis simplement un être humain comme chaque personne vivant sur cette belle planète que l’on appelle communément la terre. Je respire comme toutes les personnes qui lisent ce blogue. J’aspire à rendre ce monde meilleur en tenant compte de mes forces et de mes faiblesses. Et, surtout, loin est de moi l’idée que je sois parfait.

Je cherche à publier des articles qui soient dignes d’intérêt pour chaque lecteur potentiel. Souvent, mon but semble être atteint tandis qu’en d’autres circonstances je passe à côté de la cible. Qu’à cela ne tienne! Je recommence avec la même passion, et même dans certains cas, avec un degré de minutie plus élevé rendant le résultat sensiblement amélioré. « À chaque fois, remets-toi à la tâche si tu veux bien travailler. » Telle pourrait bien être mon leitmotiv lors de mes rédactions. 

En terminant cette missive, je tiens à préciser une dernière chose. Une chose qui doit être comprise une bonne fois pour toutes. Mon intention qui se trouve dans chacune de mes publications est d’abord et avant tout dénuée de méchanceté envers qui que ce soit. Bien au contraire! Tout est fait avec une bonté d’âme et en tenant compte de mes dispositions du moment présent lesquelles sont tournées vers un seul objectif, la recherche de l’excellence. Soyez, je vous en pries, indulgents envers votre serviteur si cela ne soit pas toujours le cas.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Cette terre, je la défendrai.

New Image5

Cette terre, je la défendrai.

 

Écoutez ! Vous qui venez sur cette sainte terre,

Qui a nourri mes frères et mon père,

Qui vit donner naissance enfants de ma mère,

Soyez les bienvenus si votre désir de suivre nos traces est clair.

 

Certes, mon corps témoigne de victoires et de luttes grandioses,

Alors, permettez-moi ces quelques mots, si j’ose,

Avec vous je construirai ce pays avec ce que j’ai,

Mais, contre toutes tyrannies je combattrai.

 

Dans les Cieux, j’irai chercher ces archanges puissants,

En enfer, j’y dénicherai ces démons vaillants,

Pour garder ce peuple qui est le mien,

Loin de ces vandals et ces vauriens.

 

Oui, je la défendrai jusqu’à la dernière goutte de mon sang.

Sang de mes ancêtres qui affrontèrent mille tourments,

Afin d’offrir à leurs descendants,

Ce pays de pure-sang.

 

Heureux nouveaux-venus voulant bâtir pays d’amour et de tolérance,

Je serai à vos côtés afin de lui donner toute ma bienveillance,

Avec hardiesse je vous prodiguerai secours,

Et mon amitié pour toujours !

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

 

J’ai vu mon ombre.

DSCN0126

J’ai vu mon ombre.

Bonjour tout le monde,

DSCN0011J’espère de tout mon cœur que vous allez bien et que vous pouvez profiter de la belle saison estivale, du moins pour ceux et celles qui résident au Québec. Désolé pour ceux et celles qui n’ont pas cette chance. Pour ma part, après avoir vécu une mésaventure dans la nuit du 23 au 24 juin, je peux vous dire que la vie a repris tout doucement son parcours habituel. En effet, j’ai été conduit en ambulance à l’hôtel-Dieu de Québec pour de graves malaises lesquels devaient être traités le plus rapidement possibles. Dieu merci ! Mon bon ami Daniel est venu à mon secours dès qu’il a vu mon appel de détresse publié sur Facebook et les premiers-répondants furent chez-moi dans les minutes qui ont suivi son arrivée. Croyez-moi sur parole ! Je l’ai gâté en ce dimanche qui était le jour de son anniversaire. Des amis de ce genre sont de plus en plus rares en ce monde. Il faut en prendre grand soin lorsque l’on a la chance d’en avoir dans notre vie. N’est-ce pas !?

Ceci m’amène à une réflexion sur un aspect de la vie, et c’est seulement ma réflexion sans plus puisque l’on de moi l’idée de détenir la vérité absolue sur le sens de l’existence. Depuis le début de cette année, je m’aperçois que nous sommes tous des ombres sur le chemin de la vie lequel est éclairé par une multitude de petits soleils lesquels à leur tour deviennent aussi des ombres au sein de notre esprit. Leurs présences dans nos vies, et ce en dépit du temps qu’ils ont occupé, ont eu des conséquences plus ou moins importantes.

Bien des personnes me viennent en mémoire ; les membres de ma famille qui ont été la pierreDSCN0013 angulaire de mon existence, les religieuses de Baie-St-Paul qui m’ont sauvé la vie alors que certains médecins voulurent me faire disparaitre loin du regard des autres, mes amis d’enfance et d’adolescence avec qui j’ai fait les cent coups plus ou moins honteux. Que voulez-vous ? il faut bien que jeunesse se fasse. À cela peut s’ajouter mes expériences de vie parfois tristes, souvent joyeuses. La liste serait trop longue à énumérer dans le présent article.

Bien entendu que les amours de ma vie ont occupé une place fondamentale. Je ne parle pas des amourettes de jeunesse, mais des vrais sentiments qui s’enracinent tel un arbre au feuillage multicolore au plus profond de mon cœur et qui y resteront pour toujours. Trois amours qui ont marqué mon existence, et ce à jamais ! Louise-Marie que sa beauté avait fait chaviré mon cœur. Que de larmes ai-je versés lorsqu’elle était loin de mes yeux ! Que de secrets je lui avais confiés sur une partie méconnue de mon enfance ! Que pourrais-je faire pour revenir dans le passé ? Passé qui correspond, entre autres, à ma mésaventure vécue avec un avocat sans moralité qui a abusé de la naïveté de votre humble serviteur et de ses parents.

DSCN0088Que puis-je dire de la formidable Myriam ? Elle est celle qui m’a permis de découvrir le monde, ces gens qui le forment, ses beautés et ses richesses incroyables. Voir qu’il y a autre chose que mon petit Québec, expression aucunement péjorative, sur cette planète. Son intelligence et sa personnalité sans oublier son charme typiquement européen m’ont littéralement ébloui et ce pour toujours. Merci pour m’avoir fait découvrir tant de beauté et surtout la plus magnifique d’entre toutes qui est toi.

La dernière, mais non la moindre, est bien Cathy. Oui, je ne peux pas le nier. J’ai aimé cette1918166_1750892318475204_5194615352835956236_n femme plus que vous pouviez vous l’imaginer. Sa grandeur d’âme, sa gentillesse, sa patience et son dévouement envers les siens ont marqué mon esprit. J’ai eu l’opportunité de passer une semaine de rêve en sa compagnie aux Bahamas. Une semaine qui m’a donné la chance de découvrir une femme extraordinaire laquelle m’a guéri, de manière inconsciente, une blessure vieille de plus de 30 ans. Mon plus beau souvenir ? Le bonheur qui se manifestait dans ses yeux. Savez-vous pourquoi ? Tout simplement parce que seul son bonheur comptait pour moi durant notre séjour aux Bahamas.

Trois femmes fantastiques, trois soleils éblouissants, qui chacune à sa façon ont illuminé ma vie. Elles ont réussi, à un degré jamais égalé par tous les gens rencontrés jusqu’à maintenant, à me faire voir mon ombre d’une manière aussi intense au sein de mon existence. Une existence vouée tôt ou tard à disparaitre.

Merci à tous les petits soleils qui ont illuminé ma vie. Merci pour m’avoir donné un peu de chaleur en ce monde si froid. Merci à Louise-Marie, à Myriam et à Cathy d’avoir été mes plus beaux soleils. Vous serez dans mon cœur pour l’éternité. Pardonnez-moi de vous avoir blessées. J’en suis réellement désolé. Croyez-moi sur parole ! Je vous ai aimées plus que vous le pouvez le penser. Que Dieu m’en soit témoin.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada