Archives de tags | amitié

Passe ton chemin et va-t-en !

Photo réalisée par Phylactère Séance du 2 décembre 2019

Passe ton chemin et va-t’en!

 

Bonsoir ma chère tendre sœur.
De toi, je n’éprouve aucune peur.
Dès ma naissance on avait annoncé ta venue,
Alors que j’étais déjà qu’un nouveau-né frêle et nu.

 

En dépit des pires prévisions,
J’ai reculé ta visite en tenant bon,
Tu as visité ma famille à quelques occasions,
En emportant avec toi certains membres comme de raison.

 

Mais, vois-tu, je ne suis vraiment pas pressé,
De quitter ce monde parfois sombre parfois ensoleillé,
Qui m’a tant appris de l’amitié, de l’amour et la chance de vivre,
Même si en maintes occasions cela fait un peu plus souffrir que rire.

 

Je revois en mon esprit toutes celles que j’ai aimées,
Toutes celles que j’ai dorlotées, embrassées et fais pleurer,
Je ressens chacune des saisons qui ont fait l’être que je suis,
Avec les défauts et qualités, les forces et faiblesses, c’est ainsi.

 

J’aimerais bien avoir encore quelques années devant moi
J’ai encore tant de choses à faire, à voir et à accomplir, je crois.
Tant de femmes belles comme des fleurs avec qui faire l’amour, tu vois.
Et pour être franc de tout mon cœur, je n’ai pas de temps à perdre avec toi.

 

Et puis, entre nous deux, que fais-tu ici?
Sentir ton froid baisé sur ma joue, je n’en ai pas envie,
Je préfère et de loin la présence d’une dame bien en vie,
À mes côtés afin d’être comblé par son savoir-faire si exquis.

 

Ô ma sœur à la main rapide,
Posée sur cette lame à la saveur insipide,
Dépose-là au pied de mon lit, j’ai quelque chose à te confier.
Une requête? Une supplication? Une faveur? Rien de cela, c’est juré.

 

Une petite idée, j’espère que tu me comprends?
Sache que je suis assez jeune, viril et en excellente santé.
Et puis, selon gentes dames, je vieillis vraiment en toute beauté.
Alors je te l’ordonne par tous les cieux : passe ton chemin et va-t’en!

 

De

 

RollandJr St Gelais
Québec (Québec)
Canada

Croix de femme

Croix de femme
 » Croix de femme  » Poème de RollandJr St-Gelais Magnifique photo par Emilie alias Tokatun sur DeviantArt 

Croix de femme

 

Porter le poids de l’humanité,
En son sein bien avant qu’elle soit née,
Soutenir le fardeau des péchés que l’on nous a inculqués,
Entretenir la charge des fautes que l’on nous a sans cesse accusées.

 

Être femme tant convoitée,
Être femme pécheresse et tant désirée,
Être celle par qui le péché originel arriva sur la Terre,
Être celle par qui tout le mal surgit des profondeurs des enfers.

 

Tellement aimée par ses pères,
Bien souvent rejetée inévitablement par ses pairs,
Crainte pour sa beauté envoûtante bien qu’éphémère,
Pour laquelle tant d’hommes sacrifièrent leurs vies à la guerre.

 

Mère qui donna aux hommes le premier des assassins,
Mère qui livra l’homme divin en holocauste comme ultime destin,
Cet être à la fois humain et divin sorti de ses entrailles de son immaculée sein,
Cet être de sang et de chair telle sa tendre Mère offert par ses gracieuses mains.

 

Et pourtant, qu’avons-nous fait de son corps ?
Qu’avons-nous fait de ce joyau précieux comme l’or ?
L’avons-nous traité comme notre égal, en droit et en dignité ?
L’avons-nous accueilli avec le respect tant en amour qu’en amitié ?

 

Ne savez-vous donc pas qu’elle porte plus que sa croix ?
Que par le simple fait qu’elle soit femme souvent elle n’a plus de droit ?
Qu’il n’y a rien de pire en ce monde pour le cœur d’une épouse, d’une mère,
Que de porter la lourde croix de femme car elle possède un goût des plus amers.

 

Croix latine ou croix byzantine,
Car peu importe réellement sa véritable origine,
La croix de femme est sans contredit la plus lourde,
Car de ses souffrances bien souvent on lui fait l’oreille sourde.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Regard perdu

Regard perdu
Dessin par mon ami Eri Kel de la France

Regard perdu

 

Plus j’écoute et moins je comprends,
Plus je ressens et je crois être dans le néant.
Plus je suis en ce monde et plus je crois être ailleurs
Tellement ce monde est sournois et menteur.

 

Qu’est-il devenu du temps de l’innocence?
Qu’est-il devenu des jeux de mon enfance?
Qu’est-il devenu de la recherche de la vérité?
Qu’est-il devenu du droit de s’aimer?

 

Pouvons-nous encore faire confiance?
Ou bien est-ce là un rêve d’une lointaine démence?
Confiance à jamais évaporée dans ce monde hypocrite,
Où l’amour et l’amitié véritables au fil du temps s’effritent.

 

Où dois-je regarder?
Que dois-je faire pour m’éclairer?
Qui me dit la vérité? Qui me ment à plein nez?
Que de questions en mon esprit tourmenté!

 

Je suis si las et si nu,
Je croyais avoir tout vu,
Je croyais avoir tout entendu,
Voilà pourquoi mon regard est perdu.

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Comprenez-vous maintenant pourquoi je suis si gênée ?

Comprenez-vous

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ 
Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Comprenez-vous maintenant pourquoi je suis si gênée ?

 

Quand je vois tout ce qui se passe,

Quand je vois tant d’innocents qui trépassent,

Quand je vois tant d’injustice et de misère,

Quand je vois en ce jour tant de guerre.

 

Je ne sais pas quoi dire,

Je ne sais vraiment pas quoi faire,

Vaut-il mieux pour toujours et à jamais se taire ?

Et dans un silence de grand froid simplement souffrir ?

 

Pourtant devant tant d’effroi,

Je ne peux m’empêcher d’être seulement moi,

Être là nue devant vous comme le jour où je suis née,

Comprenez-vous maintenant pourquoi je suis si gênée ?

 

Gênée et confuse devant tant de haine et de violence,

Parmi ces hommes et ces femmes remplis de démence,

Alors qu’il suffirait quelques parcelles d’amour et d’amitié,

Pour rendre à cette humanité toute sa dignité pour l’éternité.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La belle endormie

44359831_10156945944493919_273162295142514688_o

Dessin réalisé par Eri Kel de la France

La belle endormie 

 

Chut ! Silence, mes amis. 

Nous avons cette chance inouïe, 

D’assister à une séance de nudité pleine de vie, 

Une vie comme il se doit : de sérénité faisant envie. 

 

Dame nue devant nos yeux émerveillés, 

Devra être avec grand respect ainsi dessinée, 

Car malgré journée épuisante, c’est avec toute joie. 

Qu’être présente en ce soir, de bon cœur elle accepta. 

 

Femme fragile au cœur tendre, 

Voulant offrir aux amants de cet art, 

Un art si mal connu et pourtant qui vaut de l’or,  

À ces étrangers qui sauront de par son corps l’entendre. 

 

Entendre ses cris et ses peurs, 

Entendre ses rires et bien des pleurs, 

Entendre ses moments de langoureuses jouissances, 

Entendre ses précieux instants d’amitié et de réjouissance. 

 

Prenez donc place artistes chevronnés, 

Devant vous se trouve jolie jeune dame dernière-née, 

De cette époque où une chaste nudité signifiait que tout était permis, 

Sans pour autant manquer de courtoisie envers cette beauté, la belle endormie. 

 

De 

 

Rolland St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada