Archives

Je suis obsédé

IMG_0040_edited

Réalisation photo : Mélanie Dufresne Modèle : RollandJr St-Gelais

Je suis obsédé 

 

Je suis simplement obsédé 
Par ta grande beauté, 
Par ta franche chaleur, 
Ô mon amour ! Ô mon cœur. 

 

Comment pouvais-je vivre ? 
Dans ce monde où je ne peux que survivre, 
Où la haine fit place à l’amour et au désespoir, 
Où les gens sont devenus des robots matin et soir. 

 

Je suis obsédé à l’idée, 
De retrouver la véritable liberté, 
Celle où nous étions jadis prédestinés, 
Depuis notre souffle lorsque nous sommes nés. 

 

Je suis obsédé par le goût de l’aventure, 
De franchir le pas de ma devanture, 
Et d’aller au loin découvrir cette terre, 
Par-delà les océans et les mers. 

 

Dis-moi ma chérie ! 
Réponds-moi, je t’en prie ! 
Sois franche, je t’en supplie ! 
Es-tu prête à me suivre en ces lointains pays ? 

 

Je suis obsédé à chaque heure, 
Simplement pour réaliser ton bonheur, 
Car je sais bien que sans toi à mes côtés, 
Une seule chose est sûre, c’est que je mourrai. 

 

De 

 

RollandJr St-Gelais  
Québec (Québec) 
Canada 

Qu’est-il advenu de ce monde ? 

41402431_10156008499374107_5512838593137082368_n

Avec la permission de Alice Folletrange (modèle) et Louis-Albert Ducharme (photographe)

Qu’est-il advenu de ce monde ? 

 

Je sors de mon sommeil, 

À peine je me réveille, 

Je ne crois pas ce que je vois, 

Est-ce réel ce qui est devant moi ? 

 

Que s’est-il donc passé ? 

Pourquoi cette triste réalité ? 

Comment en est-on arrivé à ce fait ? 

Il n’y a pas si longtemps l’amour existait. 

 

La liberté n’était point qu’un simple mot du dictionnaire, 

Et la foi en l’avenir était transportée au-delà des mers, 

Le courage et la vérité étaient souvent récompensés, 

Maintenant il n’y a que le mensonge qui est valorisé. 

 

Je ne crois pas ce que j’entends, 

Les cris et les pleurs de tous ces enfants, 

De tous ces gens égarés sur le chemin sans fin, 

Qui ne connaissent que désespoir, la soif et la faim. 

 

Mais, qu’est-il donc advenu ? 

À ce monde où il n’y a pas si longtemps, 

On y fredonnait les plus belles chansons de tous les temps, 

Celles du Peace & Love chantées par des gens souvent nus. 

 

Ce que je ferais, 

Pour que l’espoir renaît, 

Pour que les murs soient à jamais défaits, 

Qu’est-il advenu de ce monde où tout semble si laid ? 

 

De 

 

Rolland St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

Perdu dans la forêt

IMG_9823_edited

Photo par Mélanie Dufresne Modèle : RollandJr St-Gelais

Perdu dans la forêt

 

Où suis-je en cet instant ? 

Qui suis-je en ce moment ? 

D’où viens-je ? Voilà ma question! 

Où vais-je ? Voilà que j’en perds la raison.

 

Où est passée celle que l’on appelle civilisation ? 

Peuplée de gens semblables à des moutons ! 

Qui suivent les langues aux belles paroles, 

Qui se coiffent de belles auréoles.

 

Je regarde autour de moi, 

Et je ne t’y vois pas. 

Où es-tu mon amour, ma chérie ? 

Sans toi ma vie est simplement finie.

 

Assis dans l’herbe fraîche en écoutant, 

Les mélodies des oiseaux chantant, 

Me rappelant la musique de ma jeunesse, 

Qui donne un peu de réconfort à ma vieillesse.

 

Je me sens tellement seul sans toi, 

Car nul royaume ne peut exister dans le cœur d’un roi, 

Un roi qui n’a point de reine pour l’appuyer dans ses décisions, 

Une reine qui lui fera vivre d’inavouables sensations.

 

Je suis égaré dans cette forêt étrangère, 

Qui sait ? Est-elle remplie de farfadets et de sorcières ?

En me réchauffant par les chauds rayons du soleil, 

Je revois la grâce de ta beauté qui à chaque fois m’émerveille.

 

Je suis perdu dans ce labyrinthe d’arbres géants, 

Où le ciel est atteint par la cime de ces légendes d’antan.

Mais l’essentiel est d’avoir conservé, 

Une mèche de tes cheveux si parfumés.

 

Me souvenant la raison d’être de ma destinée, 

Qui est sans cesse de toujours et à jamais t’aimer, 

De mon amour pour toi, voilà pourquoi je vivrai, 

Car sans ta présence à mes côtés, je mourrai.

 

De

 

Rolland St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

Figé !

IMG_9981_edited

Photo par Mélanie Dufresne

Figé !

Figé dans l’encre du temps indélébile.

RollandJr St-Gelais de Québec

Déjà la fin

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Réalisation photo par Phylactère

 

Déjà la fin

 

Les jours raccourcissent, 

Alors que le temps rétrécisse, 

Dans le sablier au sable fin, 

Glissent les blancs grains.

 

Les couleurs vives de la vie, 

Sont remplacées la sombre nuit, 

À la chaleur de nos amours torrides, 

Prend place le froid de la solitude aride.

 

Les rires des enfants, 

Semblent se taire indéfiniment, 

Et le chant mélodieux des oiseaux multicolores, 

Quitte nos forêts boréales vers de lointaines aurores.

 

Et pourtant nous sommes immobiles, 

Figés dans l’encre du temps indélébile, 

Nus comme des vers surpris par l’arrivée de notre hiver, 

Mais en attendant, voici l’automne rougeâtre absent de vert.

 

C’est déjà le temps de se dire au revoir, 

À la pénombre mystérieuse du soir, 

Où se cachent farfadets de nos bois, 

Se cachant des animaux aux abois.

 

Dis-moi, chérie !  

Comment sera l’automne prochain ? 

Puis-je lire les lignes de ta tendre main ? 

Même si c’est la fin, rien n’est vraiment fini.

 

De

 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

Boule de cristal

40049766_10155921833707523_5342756797293789184_n

Photo par Mélanie Dufresne

Boule de Cristal

 » Parfois, il suffit de regarder le monde à l’envers pour le voir à l’endroit. Triste époque où les droits des masses disparaissent au profit des bien nantis. Triste époque où les malheurs des uns font le bonheur de quelques privilégiés. Triste époque où même une boule de cristal ne sait comment sera fait l’avenir de cette terre. Si avenir, il y a. « 

Rolland St-Gelais de Québec

Dans la rivière, je m’y suis baigné.

IMG_9901_edited

Réalisation photo par Mélanie Dufresne à la Rivière Richelieu

Dans la rivière je m’y suis baigné

 

Parcourant mon coin de pays,

J’y ai découvert ce coin joli.

Ah ! Ce que j’y étais bien,

En y faisant simplement rien.

 

Sentant le parfum des fleurs,

Admirant le paysage aux riches couleurs,

Ne me souciant guère des problèmes de ce monde,

Sans me sentir coupable d’être devenu si immonde.

 

Je m’en allais sous le soleil luisant,

De la chaleur de l’été si apaisant bien calmement,

Avec pour seul but de profiter de cette vie,

De ce temps qui me semblait infini.

 

Quel bonheur de découvrir,

Ce qui me faisait maintenant sourire,

Une rivière pour m’y baigner nu comme un ver,

Quoi de mieux pour apprécier cet été si vert ?

 

Ce que j’étais heureux,

Lorsque tu m’as demandé,

Si tu pouvais m’accompagner,

Et ainsi nous serions nus tous les deux.

 

Viens ! Ô mon amour !

L’eau est si fraîche en ce jour,

Je n’attends plus que toi ma bien-aimée.

Voilà pourquoi dans la rivière je m’y suis baigné.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Petite réflexion en ce 29 août 2018 

IMG_0069_edited

Petite réflexion en ce 29 août 2018 

Bonjour tout le monde, 

Comment allez-vous ? Pour ma part, je suis en mode réflexion. Oui, vous avez bien lu. Un homme peut parfois réfléchir. Non, je blague. De nos jours, réfléchir est une capacité que l’on voit de plus en plus rarement en ce monde. Bienheureux ceux qui savent utiliser ce don à bon escient, ils éviteront bien des problèmes. 

Ceci écrit, j’ai réfléchi sur une question que les gens deIMG_0030_edited mon âge se posent et qui est : qu’aurait été ma vie si j’avais fait tel ou tel choix ? Personnellement, cette question semble être tout à fait superflue. Trois raisons majeures me poussent à une telle conclusion. La première réside dans les facteurs dits “impondérables”, c’est-à-dire ceux qui de par leurs présences influencent le cours de l’histoire de chacun d’entre nous. Par exemple, les gens qui jalonnent le parcours de notre vie et qui nous influencent de manière positive ou négative. Je dois avouer que le fait d’avoir fait très tôt dans ma vie la connaissance de gens ayant fréquenté le milieu universitaire a eu une influence incommensurable dans ma décision de poursuivre des études universitaires. 

Ai-je bien fait d’avoir choisi une telle option ? Sans aucun doute ! Par ailleurs, c’est peut-être l’une des rares décisions prises dans ma vie dont j’en retire une réelle fierté. La connaissance est la plus grande richesse que l’on peut se donner et que l’on doit transmettre aux générations futures. Fait à noter ! C’est la première promesse de grande importance que j’avais faites à ma mère.  Et je ne l’ai jamais regretté par la suite. 

IMG_0015_editedAutre question concernant le déroulement de ma vie : qu’aurait-elle été si j’étais né avec tous mes morceaux ? Là encore, bien malin celui qui peut deviner avec exactitude la réponse. Par ailleurs, le postulat de base de mon raisonnement devrait être qu’effectivement, je suis né avec tous mes membres, ceux que la vie a bien voulu m’accorder par le biais du drame de la thalidomide. Drame qui toucha un nombre considérable d’enfants, de familles et de parents. Un drame qui illustre bien que l’appât du gain puisse prendre le pas sur la dignité humaine. En dépit ce que certaines personnes puissent penser, je considère que j’ai réussi ma vie sous bien des égards. Ma passion de modèle vivant pour des écoles d’arts et des ateliers, mon amour de la poésie, mon talent en photographie et bien d’autres domaines démontrent que je réussie fort bien à m’intégrer dans le monde. Certes, je ne me lève pas chaque matin pour me rendre au boulot avec une boîte à lunch sous le bras, mais ce que je fais, je le fais avec un sens professionnel indéniable. 

Aurais-je pu m’exprimer de la même façon si j’étais né non handicapé ? Je ne le crois absolument pas. Et pour cause puisque la réalité, c’est-à-dire ma réalité, aurait été aux antipodes de ce qu’elle est maintenant. Aurais-je été plus heureux ? Voilà bien une question où la réponse finale dépend de facteurs qui auraient été fort possiblement autres de ce que je vis actuellement. 

La seconde raison réside dans le regard que je pose actuellement dans ma vie. Élément intéressant à noter ! Être modèle vivant m’a amené à prendre davantage connaissance sur le regard qu’ont les gens sur le corps. Tous sont appelés à apprécier ce que leurs corps sont, mais peu sont élus. Que de défauts on trouve sur notre corps. Nous aimerions qu’il soit ainsi, comme cela, avec moins de ci et plus de ça. Ne vous en faites pas, j’ai moi aussi une telle tendance. Ce que nous aimerions être parfait. Mais, au fait, qu’est-ce la perfection ? 

La perfection ne peut exister en ce monde puisque parIMG_0074_edited une pure logique, ce que l’on obtient d’une main, on le perd de l’autre. Un autre dicton affirme ceci : “Il est bon que l’on n’ait pas tout ce que l’on désire, cela nous permet d’apprécier ce que l’on a.” Voilà le fondement de philosophie de ma vie : Savoir apprécier ce que j’ai, ce que je suis et ce que j’ai accompli jusqu’à maintenant sans pour autant cesser de chercher ce qui pourrait me faire avancer. Ici, il est utile de savoir faire preuve d’un peu d’humilité face à soi-même. D’ailleurs, tout souverain digne de ce nom doit savoir reconnaître tant ses faiblesses, ses erreurs, ses carences que ses forces, réussites et ses avantages. Chose assez cocasse à retenir ! Il existe une prière assez célèbre dans les divers regroupements de gens ayant développé des dépendances tant aux narcotiques que de l’alcool ou de tous comportements destructeurs. Ladite prière peut être récitée par toute personne indépendamment de leurs croyances religieuses ou de leurs philosophies de vie. Vous trouverez ci-joint ladite prière connue sous le vocable de “ La prière de Sérénité ”. 

La prière de Sérénité 

Mon Dieu, 

Donnez-moi la Sérénité 

D’accepter les choses que je ne peux changer, 

Le Courage 

De changer les choses que je peux, 

Et la Sagesse 

D’en faire la Différence.

Amen

IMG_0049_editedLa dernière raison de ne pas trop me poser la question à savoir comment aurait été ma vie avec tous les “si” imaginables et inimaginables qui peuvent surgir en mon esprit réside sur un autre postulat de base. Ce qui est fait, est fait. Mais ce qui peut arriver de notre avenir dépend en bonne partie de ce que nous attendons de nous-mêmes. Tout peut changer à partir du jour où nous décidons de prendre notre vie en mains. Quels sont nos rêves ? Quels sont nos objectifs pour le futur ? Quels sont les moyens mis à notre disposition pour les atteindre ? Et que pouvons-nous faire pour y remédier avenant le cas où les limites dépassent nos possibilités ? Puisqu’il faut avoir deux jambes pour avancer, il faut se baser sur deux options complémentaires. D’une part, abaisser le seuil à atteindre de manière à le rendre plus réalisable et d’autre part, chercher les outils nécessaires pour atteindre le but fixé. Mais l’essentiel est de faire preuve de patience en toute chose. Rappelons-nous que Rome ne s’est pas bâtie en un jour. 

En résumé, je voulais faire part de ma réflexion en ce40075790_10155921834272523_1782910610413977600_n jour du 29 août 2018. Une journée où la pluie rafraîchit l’air ambiant de la belle ville de Québec. Une journée qui porte à la réflexion, à la méditation et à partager avec les gens que l’on aime. Je dirais en terminant cette missive de ne jamais regretter ce que vous avez fait dans votre vie, ni ce que vous êtes. Vous avez fait de votre mieux et c’est ce qui fait de vous une personne unique et extraordinaire. 

Merci pour votre attention. 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

 

Inspiration

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Réalisation photographique : Phylactère

 

Inspiration

 

Je te vois, 

Tu es simplement là,

 Allant de gauche à droite,

 De tes mains bien adroites.

 

 Attentionnée dans ton regard,

 Minutieuse dans tes gestes délicats,

 Ce que j’aimerais te serrer dans mes bras,

 Être avec toi de jour ou dans la nuit bien tard.

 

 Entendre ta voix avec une si belle douceur, 

 Je sens vibrer au plus profond de mon cœur,

 Un cœur qui est à toi avec joie si tu le veux, 

 Mon corps sera pour toi tel est mon vœu.

 

Tu es la source ultime de ma vie,

 Tu es celle qui me donne foi à l’infini,

 Tu es celle avec qui je souhaite être à l’unisson,

 Car c’est toi celle qui me donne cette inspiration.

 

De

 

RollandJr St Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

Un mois de septembre prometteur 

IMG_0015_edited

Photo par Mélanie Dufresne

Un mois de septembre prometteur 

Bonjour tout le monde, 

J’espère de tout mon cœur que tout se passe bien pourIMG_0069_edited vous. Pour ma part, je dois avouer que mes espérances sont bien haut de-là tout ce dont je croyais concernant les commentaires positifs sur la séance vécue avec la photographe Mélanie Dufresne de Chambly en Montérégie. En effet, il m’a été rarement donné de recevoir autant de commentaires positifs du grand public depuis que je suis modèle vivant. À part peut-être un reportage à ce sujet dans un hebdomadaire local de la région de Québec voilà déjà quelques années. 

IMG_9812_1_editedLes photos ont eu tellement de succès auprès de mes pairs que j’ai reçu une invitation officielle de la part de l’un des plus grands photographes canadiens dans le double domaine de la nudité artistique et de la pose dite « conventionnelle ». Toutefois, je désire respecter pour le moment son anonymat afin de conserver l’effet de surprise lorsque le moment de publier des articles sur notre expérience commune sera venu. Qui plus est ! Une séance de nudité artistique devra aussi avoir lieu au courant du mois prochain au sein d’un atelier. Une séance qui sera haut en couleurs. C’est le moins que je puisse dire pour l’instant. 

Sous un autre ordre d’idée, un projet de grandeIMG_0074_edited envergure est en voie de concrétisation pour la même période. Un projet qui sera diffusé non seulement sur mon blogue artistique, mais au sein d’un média de masse consacré au milieu dit “underground”. C’est-à-dire un milieu où l’ensemble des sujets tabous au sein de la société y sont développés de manière à la fois respectueuse, approfondie et avec un esprit critique. Trois manières qui ne sont pas au goût du jour si je me fie à ce que l’on retrouve dans la plupart des médias de notre époque. À ce sujet, j’ai eu la chance de discuter avec l’instigateur du projet par voie téléphonique et, dans un souci d’éviter tout débordement, de nombreuses questions furent posées de part et d’autre. Étant donné les réponses plus que satisfaisantes, votre humble serviteur a accepté de participer à un tel projet. Un projet qui sera sans aucun doute une aventure palpitante. 

IMG_0050_editedEn résumé, le mois de septembre promet d’être intéressant. Intéressant puisque d’un côté, il me sera offert d’expérimenter davantage les poses à la fois “conventionnelle » et de nudité artistique alors que d’un autre côté, d’autres regards se développeront sur ma passion de modèle vivant. Je fais référence autant aux regards des personnes impliquées dans les futurs projets que de mon propre regard sur la tournure des événements. Une tournure qui, je le désire ardemment, sera profitable pour celles et ceux qui suivent mes publications. 

Merci pour votre appui. 

Je vous aime. 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada