Archives de tags | ciel

À chaque fois

À chaque fois Réflexion par Rolland Jr St-Gelais Photo par Pajunen Source : https://www.deviantart.com/pajunen/art/June-blossoms-918737291

À chaque fois

À chaque fois que je fais un pas, c’est à toi que je pense, cher papa. Car c’est grâce à toi que j’ai fait les premiers pas.

Lorsque je lève les yeux vers le ciel, je prie pour toi. Car je sais que pour tes enfants, tu seras toujours là.

Quand je regarde vers l’avenir, je revois en pensées ton sourire.

Un sourire qui me donne sans cesse le goût de vivre.

Bonne fête des pères, papa.

Ton fils qui t’aime

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Le soleil brille en mon coeur

Le soleil brille en mon cœur Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par JenovaxLilith Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/San-Francisco-Bay-2022-918484412

Le soleil brille en mon cœur

À la mémoire de mes parents aujourd’hui décédés

 

Le soleil brille en mon cœur,

Et de mon avenir, je n’en ai pas peur,

Je sais que vous serez toujours là près de moi,

Chaque occasion que je prie pour vous le Roi des rois.

 

Aujourd’hui, la vie me sourit.

Trop souvent, trois fois hélas, je l’oublie.

Je regarde le ciel et je vois enfin le soleil briller.

En moi, il y a la plus douce richesse qui puisse exister.

 

Vous m’avez chéri plus que tout alors que j’aurais pu être rejeté.

Vu ma différence qui en aurait plus d’un tellement effrayé.

Vous m’avez accueilli avec un amour qui scintillait dans vos yeux.

Ce que vous étiez formidables ! En cet instant, comme vous étiez heureux.

 

Ce bonheur est le plus beau legs que vous m’avez laissé.

Car, votre joie de vivre, en mon esprit, il sera pour l’éternité.

Je lève mon regard avec tendresse vers le ciel en vous remerciant,

D’avoir été pour toute la famille des prodigieux parents.

 

Même s’il est vrai que de corps, vous n’êtes plus là,

Le souvenir de vous, maintenant et à jamais, restera.

Tant qu’une prière, une pensée, sera faite en votre mémoire.

Votre présence en nos vies survivra chaque jour et chaque soir.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Merci mille fois

Présent offert par Alain & Atsuko à l’occasion du décès de mon père. Un geste très apprécié.

Merci mille fois

Merci à chacun et à chacune d’entre vous pour vos messages de sympathies à l’occasion du départ pour le Ciel de mon défunt père. Merci aussi pour vos commentaires qui ont jalonné le parcours de ces deux dernières semaines.

Certes, cela est venu me chercher sur le plan émotionnel car perdre un être cher, surtout l’un de nos parents, est une épreuve difficile à parcourir. Mais, grâce à vos pensées, à vos prières et à votre support, je peux vous dire que le temps de faire le deuil est plus ou moins révolu. Mon père est entré dans un endroit merveilleux où ceux et celles qui l’ont aimé de leur vivant l’ont accueilli les bras grands ouverts. Pour ma part, je suis maintenant chez-moi. Un chez-moi où je me sens pleinement heureux.

Que Dieu vous bénisse !

Rolland Jr St-Gelais

Comme tu étais beau

Église catholique St-Joseph de Sept-Îles où les funérailles de mon père adoré eurent lieu le samedi 28 mai 2022

Comme tu étais beau  

 

Aujourd’hui la vie continue  

Grâce à toi, tant de choses j’ai vu.  

Tant d’expérience j’ai acquise  

De si belles prières que j’ai apprises.  

 

Les nuages passent dans le ciel  

Pour laisser passer un ange avec ses ailes  

Un être céleste qui rejoint son enfant et son épouse chérie 

Sans oublier ceux avec qui il a partagé l’ensemble de sa vie.  

 

Entends-tu ma voix qui va vers toi ? 

Toi qui m’as enseigné mes premiers pas. 

Je me rends compte d’une grande erreur  

Pour laquelle mon cœur en silence pleure.  

 

Je regarde en ce moment ta photo  

Et je me rends compte comme tu étais beau.  

Je n’ai jamais pensé te le dire avant ce jour  

Mais, dans mon cœur, je te le dirai toujours.  

 

De 

 

Rolland Jr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

En ne sachant que faire

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

En ne sachant que faire

 

Perdu dans la brume de mes pensées.

Dans l’aurore dorée, j’ignorais où mes pas, diriger.

Que de questions marquèrent de leurs empreintes mes idées.

Idées confuses qui sont apparues en ce jour où j’ai été damné.

 

Étais-je une si mauvaise personne?

Voilà au fond de mon être ce qui sans cesse résonne.

Dans ma tête, une telle question est telle une cloche qui sonne.

Qui pourra me dire la vérité afin que je me pardonne?

 

Comme dit si bien l’adage, une vérité avouée est à moitié pardonnée.

Ce que mon cœur languit de ne pas pouvoir revenir dans le passé.

Et, de mes erreurs, pouvoir un tant soit peu, les effacer.

Est-ce là, à la vie ou à Dieu, trop demander?

 

Je suis qu’un être de chair.

Une âme qui jadis voguait sur les airs.

Un être immatériel qui devait apprendre afin de se parfaire.

S’incarner dans un corps malgré le risque de l’amour et de la guerre.

 

C’est ainsi que je naquis dans un village.

Peuplé de gens aux coutumes et à la langue slaves.

Nous vivions modestement sans pour autant être des esclaves.

Dans un village entouré de montagnes enneigées lui servant d’enclave.

 

Ma bien-aimée et moi sommes nés dans des familles où la paix régnait.

Avec des gens modestes qui, malgré les soubresauts de la vie, s’aimaient.

Nous nous sommes connus à l’école du village où l’institutrice enseignait.

La grammaire, les tables de multiplication et autres choses, elle nous expliquait.

 

 Nous avons grandi dans ce village paisible béni des cieux.

Combien de jours sont passés en ce temps où nous y étions si heureux?

Un bonheur qui culmina à l’instant où je me sentis tel un bienheureux.

Ce moment où elle réalisa, par sa réponse, mon souhait le plus précieux.

 

Le jour de nos noces était si extraordinaire !

Elle était si belle au pied de l’autel à côté de son père.

Devant le prêtre, nous avons juré fidélité et amour sous une belle lumière.

Une aura multicolore qui provenait des vitraux qu’avait réalisés mon grand-père.

 

Un banquet avait été offert par les membres de notre parenté.

Ce fut de leur part, un geste rempli d’amour, un geste de pure bonté.

Mon vieux père m’avait donné sa boutique afin que je puisse travailler.

Et que ma famille soit, par mon travail, en tout temps, comblée.

 

Quelle nuit de noces avons-nous eue!

Dans le lit conjugal, nous étions entièrement nus.

Elle était belle comme le premier jour que je l’avais vue.

En mon cœur, je bénissais le ciel de ce présent que j’ai reçu.

 

Tout passe tellement vite dans le livre de la vie.

Voilà pourquoi, il faut faire attention à nos rêves, à nos envies.

Le coq avait chanté trois fois avant la trahison de Saint-Pierre à ce que l’on dit.

Pour avoir mis fin à mon bonheur, une seule fois avait amplement suffi.

 

Une balle perdue traversa la faitière.

Amenant tout mon être dans les flammes de l’enfer.

Sans crier gare ! Mon pays se trouvait désormais en guerre.

J’ai alors pris le corps de mon épouse dans mes bras en ne sachant que faire.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada