Archives de tags | secret

Par un bon matin

Par un bon matin Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Pajunen Source : https://www.deviantart.com/pajunen/art/May-914942263

Par un bon matin

 

En ce temps-là, nous pouvions aimer.

Toutes les femmes que nous admirions.

Que nos regards portaient jusqu’à la vénération.

Être un homme authentique était loin d’être un péché.

 

Nous ne nous posions jamais mille questions.

Pas de réseaux sociaux peuplés de gens asociaux.

Qui ont plaisir à juger ceux qui font quoi de beau.

La vie, avec sa simplicité et sa beauté, nous la vivions.

 

Nous prenions les journées comme elles venaient.

Un jour mauvais ? Ce sera mieux demain ! Voilà le secret.

On se disait, avec raison, à quoi bon craindre mille regrets.

On s’arrangeait comme l’on pouvait avec ce que l’on avait.

 

Il y avait certes des reportages sur les conflits armés.

Mais, on savait fort bien quoi faire pour s’en défaire.

On éteignait la télévision et on partait prendre de l’air.

Aujourd’hui, on a les cellulaires pour être à l’affût de l’actualité.

 

Ne vous demandez pas pourquoi tant de gens marchent au Ritalin.

Tout porte à croire qu’il est interdit d’être simplement heureux.

Pourtant, les mers font encore de belles vagues sous le ciel bleu.

Et que tout soit possible si nous prenions entre nos mains notre destin.

 

Reviendra-t-il un jour, ce temps de l’amour sans chagrin ?

Cet âge où nous nous baladions dans le jardin de l’innocence.

En ce temps-là, il était permis respecter le droit au silence.

Je rêve tant me réveiller dans cette époque par un bon matin.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Un monde paradoxal

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Un monde paradoxal

 

Bonjour mon ami.

Écoute-moi, je t’en prie.

J’ai quelque chose à te dire.

Un secret qui me fait tellement languir.

 

Crois-moi, j’ai longuement réfléchi.

À tout ce que je vois maintenant dans cette vie.

Je n’aurais jamais cru que cela aurait pu se produire.

J’éprouve tellement de douleur que j’en ai perdu le goût de vivre.

 

Devrais-je adresser une prière à un saint, à un ange ou même à Dieu ?

Je suis loin d’avoir au plus profond de moi un cœur dévolu et pieux.

Tant de questions demeurent en suspense telles des gouttes d’eau.

Que s’est-il passé en ce monde, que je croyais en mon âme, si beau ?

 

Une multitude de gens ont tant voulu la paix pour tous les humains.

Tant d’êtres chers ont sacrifié leur belle jeunesse. Mais, en vain !

Tant de fois, j’ouvre la télévision pour ne voir qu’un tragique destin.

Un monde qui pleure sur leurs rêves brisés, submergé par tant de chagrin.

 

Quel monde paradoxal situé entre le rêve et la réalité !

Tant de gens souffrant de la faim ou ayant mangé à satiété.

Quelle perte de temps entre les luttes pour le respect et les défaites !

Tant de gens exploités par des riches à croire que les choses sont ainsi faites.

 

Ce que j’aimerais vivre l’époque de mes parents.

Je les voyais rêver d’un avenir meilleur dès le soleil levant.

Ils m’ont conçue d’une passion véritable dès l’astre se couchant.

En échangeant des gestes d’affection qui les transportaient dans le vent.

 

Mais, quel monde paradoxal dans lequel je tente de survivre !

Il y a tant de gens à la recherche de l’amour, qui ne cessent de souffrir.

Quel monde cruel dans lequel je cherche sans arrêt la sortie !

Aide-moi, mon ami ! Où est-elle ? Dis-moi ! Je t’en supplie !

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

C’est peut-être la dernière fois

C’est peut-être la dernière fois Poème de Rolland Jr St-Gelais photo par Pajunen Source : https://www.deviantart.com/pajunen/art/A-walk-in-the-forest-910390265

C’est peut-être la dernière fois

 

Aujourd’hui, je t’appellerai.

Pour la dernière fois. Qui sait ?

Te souhaiter un joyeux anniversaire.

Au plus merveilleux de tous les pères.

 

Tu as atteint un âge vénérable.

Semblable à une forêt parsemée d’érables.

Qui a connu les joies, les peines en toutes saisons.

Tu as travaillé afin de subvenir aux besoins de la maison.

 

Certes, tu es un homme imparfait.

Mais, qui possède un amour plus que parfait.

Ta présence a été plus t’apaisante pour notre chère maman.

Sans retenue, tu as toujours tendu ta main secourable à tes enfants.

 

Tu as connu le bonheur d’une famille nombreuse.

Même si la vie a volé certains membres de manière affreuse.

Est-ce le coup du destin ? Une volonté d’un Dieu vengeur ?

À bien y penser, j’aimerais bien être celui qui aurait cessé tes pleurs.

 

À l’impossible, nul n’est tenu ! affirme le dicton.

À cette occasion qui restera gravée dans mon cœur de fiston.

Je te dis ces quelques mots remplis de tout mon amour.

Pour te souhaiter un joyeux anniversaire en ce jour.

 

En mon âme d’enfant, un simple message résonne.

Un secret merveilleux qui n’est partagé avec personne

Je te remercie d’avoir toujours été présent dans ma vie.

C’est vraiment grâce à toi, cher père, si elle me sourit.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Nue à travers les bouleaux

Nue à travers les bouleaux Poème de RollandJr St-Gelais Photo de morose-ave Source : https://www.deviantart.com/morose-ave/art/Nude-among-the-birches-884374874

Nue à travers les bouleaux

 

Aujourd’hui, c’est le début de l’été.

J’ai décidé en cette forêt d’aller me promener.

Il faisait tellement chaud que j’ai voulu réaliser un rêve.

De retirer mes vêtements afin de ressembler à la belle Ève.

 

J’ai toutefois conservé un magnifique collier.

Une parure qui rehaussait à la perfection ma féminité.

Un souvenir que j’ai acheté dans une boutique d’un village.

Peuplé de gens aux sourires chaleureux qui masquaient leurs âges.

 

Arrivée en un lieu parfumé de la senteur des arbres feuillus.

Un endroit convenable à ce que je me retrouve enfin toute nue.

En deux temps, trois mouvements, mes vêtements, j’ai enlevés.

Quelle sensation agréable de se retrouver en totale liberté !

 

Les pieds foulant le sol noir comme du charbon.

Je ressentais ainsi comme tout était si bien et si bon.

Il me semblait que les arbres me racontèrent leur secret.

Ils m’enseignèrent à prendre la vie simplement comme elle est.

 

En présence de ces sages au silence mystérieux.

J’ai appris qu’il suffisait d’une chose pour être heureux.

C’est de se remémorer qu’il y a toujours quelque chose de beau.

Une leçon remplie de sagesse alors que j’étais nue à travers les bouleaux.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

J’ai craqué

J’ai craqué Photo par Gb62da Poème par Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Business-Lady-903499266

J’ai craqué

 

Ô mon amour,

J’ai un secret à te confier,

Un petit quelque chose à te raconter.

Un petit mot que je ne pourrai pas garder toujours.

 

Tu ne le savais peut-être pas,

Lorsque je t’avais aperçue à cet endroit,

Où tu dansais à demi vêtue et parfois nue,

De ma vie, une femme si jolie, je n’avais jamais vu.

 

Je t’avais fait un simple signe de la main,

À pas feutrés sur le plancher vers moi tu es venue,

Tu étais si magnifique que jamais je n’avais cru.

Qu’une telle beauté pouvait exister en ce monde si incertain.

 

Ce qui m’a fait craqué pour toi ma chérie,

Ce n’était ni tes seins merveilleux ni ton corps si parfait.

Mais bien ta chevelure rouge qui sans cesse me plaît.

Crois-moi, ma passion est maintenant pour la vie.

 

J’ai succombé devant ta beauté,

J’aimerais faire un vœu en ce jour,

T’offrir cette bague pour témoigner de mon amour,

Viens vivre en ma demeure où telle une reine tu seras traitée.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada