Archives de tags | liberté

Je suis libre

Je suis libre Photo par Gb62da Poème par Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/I-m-free-886964199

Je suis libre

 

Je suis entièrement libre,

Je tourne la page de ce livre,

De ce livre qui raconte mon enfance,

De mes tourments de mes idées durant l’adolescence.

 

J’ai décidé que j’en avais assez,

Ces pages sombres sont tournées,

Je ne veux plus en entendre parler,

Pour moi tout est maintenant terminé.

 

Aucune pensée ne leur sera consacrée,

Car rien en ce monde ne vaut plus que la liberté,

Cette liberté que j’ai enfin en mon esprit et en mon cœur retrouvée,

Et qu’à partir de ce jour béni rien ne pourra m’arrêter.

 

À quoi bon de ressasser les événements d’autrefois?

Au risque de perdre pour un instant la foi,

Vivre d’espérance voilà ma seule loi,

Alors, qui veut être avec moi?

 

Mon cœur est réservé,

À la personne que je choisirai,

Et pour conserver cette grande liberté,

Je me promets que jamais son nom sera dévoilé.

 

Chaque jour de la semaine,

Je sentirai la sérénité parcourir mes veines,

Car loin de moi sont mes anciens amours et leurs peines,

Chaque nuit, je la passerai en récitant les poèmes de Verlaine.

 

Plus rien ne me retiendra,

Vers d’autres cieux, j’irai bien là.

J’y rencontrai des gens nobles des gens bien bas,

Car, la vie est ainsi faite que cela nous plaise ou pas.

 

Je me promets de faire avec grande joie bien des folies,

Je connaîtrai des hommes beaux et des femmes jolies,

Certes demain est un autre jour, mais aujourd’hui, je le vis.

Je prends la vie comme elle est et pleinement je sourie.

 

Je vis ma liberté,

Libre d’aimer à chaque journée,

Libre de faire l’amour avec qui je le voudrai,

Vivre simplement au lieu d’attendre le jour où je mourrai.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Marcher sous le soleil d’été

Marcher sous le soleil d’été Poème par Rolland Jr St-Gelais Photo par JREKAS Source : https://www.deviantart.com/jrekas/art/Walk-in-the-summer-sun-886365042

Marcher sous le soleil d’été

 

Marcher sous le soleil d’été,

Marcher avec une telle liberté,

Sentir la chaleur sur ma peau satinée,

Découvrir, de la nature, sa splendeur et sa beauté.

 

Tenant avec légèreté le parasol,

Alors que je marche pieds nus à même le sol,

Cette terre qui a vu naître tant de légendes et de paraboles,

De ces histoires si étranges qui me font croire que je suis un peu folle.

 

Simplement vêtue d’un manteau blanc,

Qui se concilie bien avec ce parasol que je tiens délicatement,

Avec pour seul couvre-chef cette fleur posée tel le ferait une enfant,

Quel charme extraordinaire que l’on avait il y a de cela trop longtemps.

 

Le temps où la féminité avait toutes ses lettres de noblesse,

Le temps où la masculinité pouvait se manifester par de la tendresse,

Le temps des chansons d’amour chantées avec une telle finesse,

Le temps des poèmes et des cœurs remplis de tristesse.

 

Le temps de la Bohême,

De ceux qui, envers et contre tout, s’aiment,

Le temps de Charles Aznavour et des fleurs que l’on sème,

Le temps de marcher sous un soleil d’été qui sera toujours le même.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je lui dois toute ma vie.

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Je lui dois toute ma vie

 

C’est aujourd’hui la fête des pères

Située le mois après celle des mères

Un dimanche pas comme les autres

Car il me rappelle qu’il a été mon hôte

 

Celui qui m’a toujours protégée

De multiples graves dangers

Qui a prodigué tous les soins

Qui a subvenu à mes nombreux besoins

 

Temps de l’innocence de l’enfance

A fait place à l’ingratitude de l’adolescence

Mots durs lui ai-je maintes fois dits

À ses conseils, trop souvent j’ai eu du mépris

 

Le temps passa vers l’âge de la reconnaissance

Cet âge qui nous amène vers une autre naissance

Celle de notre liberté que l’on doit assumer

Et de prendre conscience à tel point nous avons été aimés

 

J’aurais voulu simplement t’appeler

Pour te dire comme je t’ai aimé

Mais je me suis alors souvenu

Que tu es porté depuis disparu

 

Disparu depuis cette tragique nuit

Où tu es parti vers un lointain pays

Un pays étrange toujours en guerre

Une guerre qui m’a enlevé mon père

 

En cette journée dominicale

J’ai bien malgré moi encore mal

Mais très vite une contemplation

Remplie mes esprits d’une belle sensation

 

Cette sensation de savoir que malgré mes folies,

Mon père était toujours là pour me tenir compagnie,

Pour m’écouter quand j’en avais simplement envie

Car dans le fond, je lui dois toute ma vie.

 

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

En fouillant le placard

En fouillant le placard Photo par Gb62da poème par Rolland Jr St-Gelais Source : Enjoy the music… by gb62da on DeviantArt

 

En fouillant dans le placard

 

J’étais à la maison, veillant tard un samedi soir.

N’ayant pas grand-chose à faire, j’ai fouillé dans le placard.

Pour y découvrir quelques secrets de mon père et de ma mère,

Eux qui vécurent les années du « faites l’amour, pas la guerre ».

 

Dans le fond de ce placard se trouvèrent de grands trésors,

Des albums de vinyle qui maintenant valent de l’or.

De ces groupes mythiques ayant façonné une nouvelle ère,

Une époque où tout semblait possible sur les mers et la terre.

 

De ces vinyles, j’ai découvert de jolies chansons.

En imaginant tous ces cœurs battre à l’unisson,

En chantants joyeux refrains prônant l’amour et la liberté,

De ces mélodies qui m’ont amenée en d’étranges contrées.

 

De ces groupes à l’accent britannique,

Marquant de leurs empreintes une ère magnifique,

Une ère à jamais gravée dans la profondeur de nos mémoires,

Pour réchauffer nos cœurs en cette période si noire.

 

En cette soirée, une peu spéciale.

J’ai abreuvé mon âme d’une boisson proverbiale,

Apaisant avec satisfaction ma soif de paix et de bonheur,

Avec tous ces trésors qui firent la joie de mes parents en leurs heures.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Mirage

Mirage par Séléné Alsace Texte de Rolland Jr St-Gelais

Mirage

Bonjour tout le monde,

Une chose est sûre en ce début d’année 2021. Elle restera inscrite à tout jamais dans les livres d’histoire comme celle qui aura surpris tant de gens. En effet, peu d’entre nous ne pouvaient s’attendre à un début d’année rempli de soubresauts dignes d’un roman à la fois politique et de science-fiction.

J’ai bien écrit politique, car jamais dans l’histoire d’une nation pour laquelle la notion même de démocratie est quasi sacrée aura-t-on vu une telle manifestation. Une manifestation qui s’est concrétisée à la suite de l’appel d’un homme qui refuse de passer les rênes du pouvoir à son prédécesseur. Inutile de savoir s’il y a eu ou non fraudes électorales puisque cela n’est pas le sujet de cet article. Toutefois, ce qui me choque c’est de constater que la démocratie est menacée en ce début d’année au sein même d’une nation qui était jadis le phare de la liberté du monde libre. Non, je refuse de désigner qui est cet homme afin d’éviter de lui faire une quelconque publicité au sein de mon blogue.

J’ai aussi écrit le terme de science-fiction. En effet, jamais je n’aurais cru vivre dans un monde menacé par une simple molécule, qu’il soit le fruit de mère nature ou bien qu’il soit la création d’une quelconque puissance militaire, qui continue de faire des ravages au sein de la population mondiale. Quand on dit que parfois la réalité dépasse la fiction, en voilà une preuve indéniable.

De plus, des dommages indirects semblent se manifester au sein de personnes de plus en plus nombreuses. À titre d’exemples, on peut penser au désespoir qui envahit l’esprit des gens et qui les pousse vers la dépression, à la solitude parmi ceux qui souffrent de carences affectives les incitant à vivre dans un monde fantasmagorique coupé de toutes interrelations personnelles et, enfin, aux personnes qui passent leurs journées à empoisonner leurs esprits en naviguant sur des sites qui alimentent leurs théories complotistes. Croyez-moi sur parole, j’en connais quelques-uns.

Je dirais en conclusion que le début de l’année 2021 me fait penser à un mirage. En effet, que pouvons-nous ressentir lorsque nous regardons tout ce qui se passe dans le monde actuel? Personnellement, j’ai peine à croire ce que je vois aux nouvelles télévisées. J’ai encore plus de difficulté de constater que je vis à la fois de corps et d’âme dans une telle réalité. Une réalité qui me touche puisque ce qui se passe au loin, telle la théorie du battement d’ailes d’un papillon, a des répercussions plus ou moins tangibles au sein même de mon quotidien. Ici, une seule question émerge de mon esprit. Est-ce bel et bien la réalité ou un mirage tellement cela semble inconcevable?

Merci de m’avoir lu.

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada