Archives de tags | agilité

Tel le Phoenix

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Réalisation photo par Phylactère

 

Tel le Phoenix

 

J’ai combattu sur des terres étrangères, 

J’ai connu de l’amour en période de guerre, 

J’ai connu la guerre alors que j’étais vraiment en amour, 

J’ai foncé vers les champs ennemis les nuits sombres et les tristes jours.

 

J’ai versé de mon sang pour ma patrie, 

Pour l’honneur de mes ancêtres et de la liberté chérie, 

Affrontant ces milliers de démons sur les champs de bataille, 

Peur et crainte ? Je n’en savais que faire ni que vaille !

 

Car seule comptait à mes yeux la valeur de mes terres ancestrales. 

De ces régions bâties avec la sueur de mes ancêtres en nos maisons natales.  

Celles où naquirent gens de mon pays ! Gens de ma race ! Gens de mon sang ! 

Gens qui défrichèrent ces sols à la vigueur de leurs bras et aux pas de géants.

 

Maintenant que la guerre est finie, 

Mais dans le cœur des hommes, elle sera infinie. 

Je me prépare alors à reprendre le flambeau et les armes, 

Au prix de cette cruelle douleur qui me fendit si souvent l’âme.

 

Je serai prêt la nuit ou le jour venu, 

Où je ressusciterai avec grâce de ce corps nu, 

Avec la témérité de l’aigle, le courage de l’ours et l’agilité de la panthère, 

C’est alors que je me jetterai corps et âme pour défendre cette blanche terre.

 

De

 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

Un panel fort intéressant

Maker:S,Date:2017-12-23,Ver:6,Lens:Kan03,Act:Lar02,E-Y

Un panel fort intéressant

( Chose promise, chose due )

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien en ce début de semaine.IMG_20180408_101118-COLLAGE Pour ma part, je dois avouer que je suis satisfait de mon weekend passé à la convention de Nadeshicon. Une convention où les différentes formes d’art japonais sont mis à l’honneur par une foule d’activités s’adressant à un public de tous âges. En effet, les activités allèrent à la présentation de panels notamment sur les mangas, les créations de bandes dessinées et des projections sur des sujets qui me sont totalement inconnus. Et que dire des nombreux costumes créés et portés par les participants ? J’en ai été souvent ébahi tant par leur originalité que par la minutie des détails. 

Maker:S,Date:2017-12-23,Ver:6,Lens:Kan03,Act:Lar02,E-YCependant, ne croyez pas que je fus perdu dans une telle convention. Bien au contraire ! J’y ai redécouvert certaines réalités de la culture nippone telles que les danses traditionnelles et la pratique d’arts martiaux dont l’aïkido, le kendo et koshindo. D’ailleurs, saviez-vous que votre humble serviteur a déjà pratiqué le karaté pendant plus de 10 ans au sein de l’une des plus prestigieuses écoles de cet art martial au Québec ? Une école qui a été dirigée de mains de maître par l’un des piliers du karaté au Québec en kyoshi, c’est-à-dire grand maître, Marc Asselin. Oui, il est vrai que cette époque a été l’une des plus belles dans ma vie.

Ceci écrit, j’ai assisté à un panel où furent présentéesIMG_20180409_062523_551 certaines des disciplines martiales nippones à un public fort attentionné. Fait intéressant à souligner ! J’ai eu la chance de rencontrer un des sensei dans le domaine de l’aïkido à Québec avec qui je me suis entraîné à quelques occasions afin de diversifier mon champ de compétence dans les arts martiaux du pays du soleil levant. Une telle pratique est possiblement à l’origine de mon agilité et de mon endurance lors des mes poses pendant les séances de nudité artistique au sein des écoles et des ateliers. Comme quoi rien n’est perdu en ce monde.

Bref, ce weekend a été fort intéressant pour toutes les personnes, jeunes et moins jeunes et parfois d’un âge vénérable, qui ont pris de leurs temps pour assister à un tel événement. Un événement auquel il me fait plaisir d’y participer en tant que spectateur, de surcroît comblé, depuis plusieurs années. Je souhaite pouvoir le faire de nouveau dans les années à venir. Souhaitons tous et toutes longue vie au Nadeshicon de Québec. Félicitations aux organisateurs pour assumer avec brio toute l’immensité de leurs tâches à un tel événement et au grand public qui ont fait de cette activité un franc succès.

Merci infiniment de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec (Québec) Canada

Un pur chef-d’œuvre!

Un pur chef-d’œuvre!

Je suis particulièrement fier de cet article.

Bonjour tout le monde,

Nudité artistique

Nudité artistique

Je vous avais mentionné dans mon article intitulé « La nudité versus la danse artistique » qu’à la suite de mes recherches sur le web j’en étais arrivé à la conclusion « … la nudité était trop souvent absente dans le monde de la danse. Je ne parlais pas ici de la danse érotique, mais bel et bien de la danse en tant que tel. Une danse qui était à la fois significative et provocante tant par les gestes posés que les sous-entendus librement interprétés par les spectateurs venus assistés à une quelconque représentation. Significative de par les divers sujets pouvant être abordés, voir que effleurés pour certains d’entre eux, ne serait-ce que de brefs instants chargés certes d’émotions. Et, croyez-moi, tous les sujets qui touchent les êtres humains peuvent être interprétés. Je pense, à titre d’exemples, à l’amour, la vie, la mort et aux multiples interdits sociaux.  La liste des sujets est presque infinie. Qui plus est! La nudité fait ressortir davantage l’humanisme et la sensibilité chez l’Homme. »1

Hé bien! Je me suis trompé dans mes recherches sur le web. En effet, il existe bel et bien des

Nudité artistique

Nudité artistique

vidéos où la nudité artistique est présentée dans toute sa splendeur, ce qui inclut bien sûr le respect envers les participants(es) et une thématique bien définie, où l’excellence semble être la voie suivie par les réalisateurs. Vous conviendrez certainement que trouver lesdites vidéos est plutôt une tâche ardue, et ce, même pour un passionné du web tel que votre humble serviteur. En effet, le nombre des vidéos pornographiques dépasse largement celles de la danse artistique nue au sein des différents moteurs de recherche tels que Google, Yahoo et Bing pour ne nommer que ceux-là.

J’ai adoré visionner cette vidéo pour les raisons suivantes: la douceur de la musique qui m’a fait penser au groupe « Dead Can Dance » dont j’ai fait la connaissance lors d’une nuit des plus tendres que la vie m’a permis de vivre. Une de ces nuits que je n’oublierai jamais tellement elle a été riche en émotions passionnelles et fusionnelles. Je peux aussi ajouter le côté esthétique des personnages qui ont interprété avec brio cette courte pièce. Ils ont passé d’un état statique à celui de mouvements à la fois gracieux et rythmiques de manière limpide et harmonieux. Chaque geste a sa raison d’être. Chaque position reflète une émotion, un sentiment et une relation intime mais soucieuse des limites sociales pré-établies ! Chaque expression y est riche de sens! J’ajouterai aussi la blancheur qui recouvre les deux personnages leur conférant une certaine neutralité. Voilà des caractéristiques qui font de cette vidéo un réel petit chef-d’œuvre à voir et à revoir.

Nudité artistique

Nudité artistique

Il est vrai, et il n’y a point de honte à l’avouer, que la perfection des corps des personnages rend le visionnement de ladite vidéo fort agréable. D’ailleurs, une telle perfection cadre bien avec d’une part, la sensualité liée à l’enlacement qu’ils se font en certaines occasions et, d’autre part, avec l’ensemble des mouvements qui nous permet d’apprécier à sa juste valeur leur agilité. Il va de soi que le sentiment amoureux transparait dans cette vidéo. Un sentiment qui débute, fait important à retenir, par un apprivoisement réalisé avec une perfection exemplaire. Ce qui va à l’encontre, et c’est le moins que l’on dire, de ce que la société préconise à savoir une sexualité dite «de consommation» au détriment d’une sexualité «humaine et épanouie».

En résumé, j’ai été à la fois étonné et heureux d’avoir fait la découverte de cette vidéo. Elle m’a permis de connaître une facette méconnue de la nudité artistique, celle de la danse où la beauté, la sensualité et l’esthétisme ainsi que la musique sont à l’avant-scène.

Et vous?! Qu’en pensez-vous?

Merci de m’avoir lu.

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

1. Voir article précédent

Que de beaux souvenirs expérimentaux!

Que de beaux souvenirs expérimentaux!

Bonjour,

Il arrive parfois des situations qui nous font redécouvrir certains éléments qui ont marqué notre parcours de vie. Certaines d’entre elles sont négatives tandis que d’autres sont plutôt positives. La vie est faite de hauts et de bas parsemés d’expériences plus ou moins farfelues, sérieuses ou hors du commun. Vivre, c’est aussi assumer ses erreurs tout en vivant pleinement ses succès et ses chagrins lesquels forment toute notre humanité, nous rendant ainsi plus proches de nos frères et de nos sœurs qui, comme nous, parcourent leurs chemins sur notre terre commune.

Ce soir, j’ai vécue une certaine frustration qui m’a amené à fouiller les divers documents enregistrés sur mes ordinateurs afin de résoudre un petit problème personnel. Rien de grave, mais plutôt dérangeant! Comme la vie est souvent faite d’imprévues, j’ai eu la surprise de retrouver deux photos parmi les premières où j’ai osé, le terme «osé» me semble être totalement superflu, posé entièrement nu devant une caméra. Ces photos ont été prises dans deux contextes situées aux antipodes l’une de l’autre.

La première a été réalisée lorsque je me trouvais dans une chambre dans un motel situé à Ste-Anne-de-Beauprés, près de Québec. Je me questionnais à savoir si cela était convenable de poser nu devant une caméra pour, pourquoi pas?, une diffusion médiatique dans un blogue, ce blogue n’existait même pas encore, et, subséquemment, aller encore plus loin dans un avenir plus ou moins proche. Étant seul dans la chambre et les rideaux fermés afin d’être à l’abri des regards indiscrets, j’entrepris de me déshabiller pour prendre quelques poses nu. Chose étrange, j’ai bien aimé cela puisque d’une part, je pouvais me placer dans une autre perspective qui m’était jusque-là inconnue et, d’autre part, cela favorisait en moi un regard sur l’ensemble de mon physique lequel je trouvais beau, noble et digne d’être respecté.

av6786La seconde fut prise dans mon appartement à Québec. J’avais l’envie de poser nu tout en cherchant une certaine forme de provocation laquelle se situait d’avantage sur la position dans laquelle j’ai été photographié de par le fait même d’avoir posé nu. Tout a été fait pour voir mon corps sous un angle totalement différent. Le voir plutôt par son agilité que par sa différence, par sa force que par sa faiblesse, par sa capacité à déjouer les qu’en-dira-t-on qu’à satisfaire le conformisme.

L’idée maitresse de ces deux réalisations photographiques réside dans le fait que le corps est d’abord et avant tout l’œuvre d’art par excellence, celle avec laquelle nous devons entrer en harmonie avec son univers, son entourage et avec soi-même. Ici, le compte à rebours s’applique très bien puisque mes poses nues ont été faites derrières des rideaux pour , ensuite, être présentées à certaines personnes triées sur le volet pour, finalement, être diffusées sur certains sites web dédiés à des domaines artistiques variés.

Merci de m’avoir lu!

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada