Archives de tags | or

Laisse-moi !

Laisse-moi ! Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo : Auteur inconnu Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/A-1-871996041

Laisse-moi !

 

Laisse-moi !

Être près de toi,

Sentir ton parfum,

Avec toi, ô chérie, faire un.

 

Mettre ma main sur ta fesse,

Je le ferai avec une grande délicatesse,

Déposer un baiser sur tes lèvres tel un châtelain,

Un baiser comme un prélude à l’amour jusqu’au matin.

 

M’étendre avec douceur sur ton corps,

Ton corps si précieux à mes yeux comme de l’or,

Entendre battre ton coeur dans ta poitrine généreuse,

Voir dans tes yeux en cet instant comme tu es heureuse.

 

Que je place ma main autour de ta taille,

Et faire des gestes de passion sans aucune faille,

Car de ta féminité je ne pourrai jamais la brusquer,

Et de notre union à jamais elle ne sera jamais terminée.

 

L’union de la chair dure qu’un moment

Mais, celle de deux âmes dure éternellement.

L’âme est, selon toutes les religions, immortelle. Dit-on ?

Deux âmes amoureuses? Davantage, et ce, avec raison.

 

Laisse-moi t’aimer en cette nuit,

Vois ô ma chérie comme j’en ai envie.

Que notre passion née de notre pureté de cœur,

Témoigne de notre fidélité sans crainte et sans peur.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Pleure bébé

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Pleure bébé

 

Ô, mon amour, je peux concevoir.

Que tant d’injustice est pénible à voir,

Tant de pauvreté et de famine existent encore,

Alors que quelques privilégiés roulent sur de l’or.

 

Tant de personnes vivent dans la précarité,

Alors que d’autres savourent des plats à satiété,

Tant d’êtres humains connaissent la douleur,

Alors que d’autres ignorent ce qu’est même la peur.

 

Pleure ô mon tendre bébé,

Pleure bébé à la chevelure dorée,

Pourrais-tu, je t’en prie, chanter un air?

Qui fera oublier les calamités de cette ère.

 

Que ta voix apaise nos appréhensions,

De nos craintes qui nous font perdre la raison,

Redonne-nous le goût de vivre et de sourire,

Et ainsi viendra en nous l’envie irrésistible de rire.

 

Ô ma chère beauté,

Apprends-nous à chanter,

Et, surtout, cesse de pleurer en cette journée,

Le monde ignore de quoi sera sa destinée.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Ils disent que je dois attendre

Ils disent que je dois attendre Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. D’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/They-said-I-have-to-wait-895238353

Ils disent que je dois attendre

 

Depuis que je suis gamine,

Et que j’avais une drôle de mine,

Je n’avais pas de cesse de questionner,

Des questions sur des aspects de la réalité.

 

Tout, autour de mon être, me paraissait si étrange,

Un monde peuplé parfois de démons, parfois d’anges.

Je voyais chaque jour tant de choses qui me dépassèrent,

Parfois des choses remplies d’amour, trop souvent de guerre.

 

Mais, il y avait posé sur mon épaule une douce main,

Qui me fit croire qu’il y aurait un meilleur lendemain,

Des paroles qui, au plus profond de moi, me réconfortèrent,

Des mots d’affection répétés avec douceur par mon père et ma mère.

 

Les années sont tout de même passées,

Ce qui ne m’a pas empêché de me questionner,

Pourquoi tant d’injustice? Et pourquoi tant de haine?

Ma foi dans l’amour serait-elle utopie, une chose vaine?

 

Quoiqu’il adviendra de mon avenir,

Je continuerai envers et contre tout à sourire,

Car devant tant d’interrogations toujours irrésolues,

Un simple geste rempli d’amour est le plus noble que j’ai vu.

 

Oui, j’attendrai encore et encore.

Car, la vie est plus précieuse que tout l’or,

J’attendrai tant et aussi longtemps qu’il le faudra,

À toutes mes questions, une réponse, au bon moment, adviendra.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Amène-moi avec toi

Amène-moi avec toi ! Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Durham Fruit and Produce Co Modèle: JenovaxLilith Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/dance-study-877941569

Amène-moi avec toi !

 

Cette journée est pourtant ensoleillée,

Mais, je me sens tellement épuisé.

Face à cette vie si vide de sens,

Qui m’amène vers la démence.

 

Y a-t-il une seule bonne nouvelle?

Qui, pour un moment, rendra ma vie belle.

Tous les journaux parlent de plaies et de maux,

Alors que l’amour et la paix sont parmi les plus beaux.

 

Les plus importants que tous les mots jamais créés,

Car rien n’a de sens si nous ne pouvons pas aimer.

Heureusement ô mon amour que tu es dans mon cœur,

Car, sans toi, comment ferais-je pour dissiper tous ces leurres?

 

C’est par la légèreté de tes pas que je reprends goût à la vie,

Que je puisse enfin comprendre que rien n’est fini,

Qu’il y a encore une place pour une réelle espérance,

Qu’il peut avoir encore en mon âme un peu d’innocence.

 

Danse encore ! Danse encore ! Danse encore !

Ta présence est mille fois plus précieuse que l’or.

Ta beauté est sans cesse ravivée par ces rubans de rouge,

Qui anime en mon esprit un monde merveilleux où tout bouge.

 

Grâce à toi, ma vie reprend son sens,

Ton parfum vient jusqu’à moi et m’encense.

Ô, ma chérie, montre-moi à danser.

Montre-moi à toujours espérer.

 

Montre-moi à faire quelques pas,

Je t’en prie, chérie, amène-moi avec toi.

Amène-moi avec toi vers d’autres cieux,

Car je sais qu’avec toi comme ce sera merveilleux.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

En fouillant le placard

En fouillant le placard Photo par Gb62da poème par Rolland Jr St-Gelais Source : Enjoy the music… by gb62da on DeviantArt

 

En fouillant dans le placard

 

J’étais à la maison, veillant tard un samedi soir.

N’ayant pas grand-chose à faire, j’ai fouillé dans le placard.

Pour y découvrir quelques secrets de mon père et de ma mère,

Eux qui vécurent les années du « faites l’amour, pas la guerre ».

 

Dans le fond de ce placard se trouvèrent de grands trésors,

Des albums de vinyle qui maintenant valent de l’or.

De ces groupes mythiques ayant façonné une nouvelle ère,

Une époque où tout semblait possible sur les mers et la terre.

 

De ces vinyles, j’ai découvert de jolies chansons.

En imaginant tous ces cœurs battre à l’unisson,

En chantants joyeux refrains prônant l’amour et la liberté,

De ces mélodies qui m’ont amenée en d’étranges contrées.

 

De ces groupes à l’accent britannique,

Marquant de leurs empreintes une ère magnifique,

Une ère à jamais gravée dans la profondeur de nos mémoires,

Pour réchauffer nos cœurs en cette période si noire.

 

En cette soirée, une peu spéciale.

J’ai abreuvé mon âme d’une boisson proverbiale,

Apaisant avec satisfaction ma soif de paix et de bonheur,

Avec tous ces trésors qui firent la joie de mes parents en leurs heures.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada