Archives de tags | lumières

Dans la lumière

Dans la lumière
« Dans la lumière » Poème par RollandJr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne

Dans la lumière

 

Dans la plus pure des lumières,
Je peux vivre une grande tristesse,
Un tel désarroi qui jamais ne cesse,
Qu’ai-je fait pour vivre un tel calvaire?

 

Immobile telle une statue de sel,
Figée dans le temps qui semble être éternel,
Retenant mes larmes au plus profond de mon âme,
Qu’aucune eau ne parviendra à éteindre les flammes.

 

On dit de vivre de manière toujours honnête,
Cela en vaut-il la peine pour tant de gens malhonnêtes ?
Jusqu’à ce que l’on se rencontre qu’il y a devant soi que mensonges,
Confiance brisée à tout jamais même dans nos rêves et nos songes.

 

J’aurais tant voulu t’aimer,
Mais toi, autrement tu en as décidé.
Ne t’en fais ! Jamais je n’irai t’importuner.
J’étais prête à t’offrir mon corps nu afin de l’admirer.

 

A-t-on fini de me mentir ?
A-t-on terminé de me trahir ?
Je tant  donné avec coeur et bonté,
Pour finalement en toi ne rien trouver.

 

Ferme cette lumière à tout jamais,
Car elle me rappelle comme je t’aimais,
Dans les ombres les plus sombres je veux vivre,
M’y enfouir pour toujours car mon âme me fait souffrir.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Au septième ciel

Au sepième ciel
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de Poème écrit par RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Au septième ciel

 

Bonjour ma chérie, ô mon amour,
Voilà pour toi et moi un si grand jour,
Qui sera gravé en nos coeurs pour toujours,
Un jour habillé de ses plus belles lumières et atours.

 

Longtemps je voulais avec mon coeur t’offrir, te donner,
Un cadeau, un présent que tu ne pourras pas oublier,
Comment te l’offrir en te faisant gentiment sourire?
Voilà une question qui me faisait un peu souffrir.

 

Je t’ai embrassée avec tendresse toute la nuit,
Te couvrant avec passion de mes caresses,
De tes seins divins jusqu’à tes exquises fesses,
En prenant tout mon plaisir quand tu jouis.

 

Ô tel grand délice ! Ô tel grand plaisir !
D’avoir pensé à ce précieux instant de désir,
Où j’imaginais en secret ce moment de mon offrande,
En te faisant avec émotion jamais vécue de ma vie l’ultime demande.

 

Ne le savais-tu pas à tel point ô beauté que je t’aime?
Ne le savais-tu pas que c’est avec toi ma dulcinée que je veux vivre?
Voici ce collier de perles que j’offre à celle qui est à mes yeux la plus belle,
Un collier de perles de grand prix pour te dire qu’avec toi je me sens au septième ciel.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Le fantôme

Le petit esprit
« Le fantôme » par G.B. d’Allemagne Poème par RollandJr St-Gelais

Le fantôme

 

Une ombre aux formes divines dans la nuit,
Est venu me voir alors que j’étais à peine endormi,
Des formes loin d’être inconnues aux yeux de mon esprit,
Ayant ouvert les yeux et ne sachant que faire j’ai simplement souri.

 

Qui êtes-vous ? Lui ai-je dit.
Par son silence elle me répondit.
Sentant un parfum léger de roses planer,
Il me prit le goût de cette inconnue l’embrasser.

 

Elle était vêtue d’une lueur,
De laquelle se dégageait des lumières,
Qui au fond de mon être me réchauffèrent,
Et m’enveloppèrent d’une aura d’extase et de bonheur.

 

Étais-je l’hôte d’un esprit perdu ?
À la recherche de son amant pendu,
Par son roi possédant toutes les vertus,
Mais frustré de n’avoir pu l’amener dans son lit nue.

 

Pauvre dame égarée dans le temps,
Vous pouvez rester près de moi aussi longtemps,
Que vous le souhaitez ma chère de tout votre cœur,
Car j’entends la tristesse en vous par vos silencieux pleurs.

 

Collez-vous contre mon corps de mortel,
Car je sais qu’en être depuis des siècles immortel,
Il y a peut-être en moi cet homme que vous avez tant aimé,
Laissez-moi vous caresser ! Laissez-moi vous cajoler ! Laissez-moi vous consoler !

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Bonne nuit

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Bonne nuit

 

Bonne nuit,

Ma tendre chérie,

Viens me rejoindre,

Pendant que j’ai les mains jointes.

 

Les mains jointes alors que je pries,

Je pries les dieux car tu ignores comme de toi j’ai envie,

Toutes les nuits, je ne rêve que de toi et seulement toi.

Je ne sais plus qui je suis ni où j’en suis, alors dis-le moi.

 

J’ai éteins les lumières,

Car rien ne vaut le clair de lune,

Pour caresser ta peau si fragile et si brune,

Ô ma beauté des cieux descendue pour m’arracher des enfers.

 

Mon amour ne reste pas là !

Viens vite ! Viens te blottir dans mes bras.

Allez ! Dépêche-toi car tu trembles de froid.

Je te réchaufferai avec passion avec toute ma  joie.

 

Arrête de pleurer !

Je désires tant tes larmes sécher.

Je suis désormais et pour toujours à tes côtés.

Pour le reste de mes jours, je te jure que sans cesse je t’aimerai.

 

Viens doucement !

Ne fais surtout pas de bruit,

Car mon cœur a un secret qui doit être dit,

Sans toi, ô ma déesse je mourrai assurément.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

À la renverse

42996724_487858188367224_6170053689907085312_o

Dessin par Juste Angèle de la France

À la renverse

 

En cette journée pluvieuse,
Et, avouons-le, un peu ennuyeuse,
Où nous n’avons pas grand-chose à faire,
Tu m’as proposé un jeu qui nous enverrait en enfer.

 

Tu m’as fait allonger dans le salon aux lumières tamisées,
En me promettant que nous allons bien nous amuser,
Nous amuser comme des enfants avec leurs précieux jouets,
Sans aucune méchanceté car le mal point n’était.

 

Obéissant à ton ordre de fermer les yeux,
J’imaginais ce qui m’attendait en souriant un peu,
Tu désirais semble-t-il me faire découvrir un plat succulent,
Celui qui est réservé uniquement à tes tendres amants.

 

C’est alors que j’ai entendu vers moi tes pas,
Tout en sentant le doux parfum de rose sur toi,
Placée debout devant ma figure de marin, 
Je caressais tes jambes en peau de satin.

 

Yeux fermés mais membre bien dur,
Rester longtemps ainsi, je n’en étais pas sûr.
Et puis, tu m’as dit d’ouvrir lentement mes yeux.
Là devant moi, je découvris la plus belle création des dieux.

 

Avec lenteur désirée et plaisir mesuré,
Vers moi tu t’es assise afin de te satisfaire,
Dans le but de te montrer mon savoir-faire,
À la renverse, j’ai répondu avec une satisfaction assurée.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

À l’abri des regards

37742189_10156719801308919_976681726388469760_o

Dessin par Eri Kel de la France

À l’abri des regards

 

Que le temps passe!

Je vis cet instant et je trépasse.

Pas si longtemps je préparais mes pinceaux,

Alors que vous preniez grand soins de votre peau.

 

Sous la lumière d’un abat-jour,

Vous étiez à vos plus beaux jours.

Coups de pinceaux par-ci parfois par-là,

Découvrir votre beauté je n’en finissais pas.

 

Sous une chanson de ce groupe britannique,

Nous croyions vivre quelques moments sur le Titanic.

Un air ! Un refrain ! Qui nous mettait tout en extase.

En écoutant cette chanson métamorphosée en une phrase.

 

Une phrase toute simple mais si bien connue,

Pour un monde où l’amour est désormais inconnu.

Tout ce que nous avions besoin en ce temps-là fut d’aimer,

Aimer dans la joie ! Aimer pour aimer et simplement d’être aimé.

 

Mais qu’est-il donc arrivé à cette pauvre terre ?

Où règnent désormais vendeurs d’armes et maîtres de guerre.

Pouvez-vous chère dame, chère amie, me faire cette faveur ?

Puis-je être avec vous loin de ces regards en cette triste heure?

 

Oui, je veux être loin de tous ces regards.

Ici et maintenant avant qu’il ne soit trop tard.

Fermons ces pâles rideaux et éteignons les lumières,

Rejoignons cette époque où l’amour était l’unique mère.

 

De

 

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Un beau témoignage d’une étudiante en arts

 

IMG_20171007_005922_146

 

Justine Guay étudiante en arts au C.É.G.E.P. de Sept-Îles 

 

 

Un beau témoignage d’une étudiante en arts

Bonjour tout le monde,

Voici un texte qu’une étudiante en arts vient juste de me faire parvenir…

20171110_101223Je m’appelle Justine et je suis étudiante en Arts Visuels au Cégep* de Sept-Îles. À mon entrée dans le programme, on m’avait déjà parlé du cours de « Dessin de modèles vivants ». Ce cours consiste notamment à observer un modèle partiellement ou complètement nu, à apprendre les proportions, à observer les différents styles de dessins et à maîtriser les ombres et lumières.

Je suis une personne qui est à l’aise avec la notion de nudité. Cependant, il ne m’était jamais arrivé d’être dans une situation où je devais dessiner une personne nue et ce, pendant 3 heures. Ce cours ne m’inquiétait pas particulièrement, mais comme toute chose, c’était de l’inconnu pour moi.

Le jour où j’ai rencontré Rolland, je me suis immédiatement sentie àIMG_20171003_132855_318 l’aise. Nous avions une très belle communication car il a su nous mettre en confiance dès le début. Par rapport aux séances, les poses était diversifiées et dynamiques. J’ai beaucoup appris grâce à lui. Il m’a permis de m’épanouir et de m’élever au-dessus des standards. Je crois parler au nom de toute les personnes qui ont rencontrés ou travaillé avec Rolland. Il s’agit sans contredit d’une personne sereine et très amusante, qui est en plus doté d’un grand professionnalisme.

Nous gardons d’ailleurs toujours un bon lien tant amical que professionnel. Rolland est toujours le bienvenu parmi nous!

26942922_1526728217404903_1420310470_n

Justine Guay de Sept-Îles au Québec (Canada)

Mélancolie

20171110_101232_HDR

Mélancolie

 

Ces jours heureux ou bien ces nuits torrides,
Instants de pure joie et de grands plaisirs deviennent insipides,
Déversant les pensées dans le puit sans fond de l’ennui et de l’acrimonie,
De ces gens insécures qui m’entourent et de toutes leurs hypocrites manies.

 

Je m’en fous éperdument depuis fort longtemps,
Car en moi a lieu un combat entre lumières et ténèbres,
Transposant leur lutte sur mon corps devenu semblable à un zèbre,
Offert en pâture à la plèbe vouée à ses bassesses et à ses écœurements.

 

Qui suis-je pour parler ainsi ?
Seulement une âme chagrinée par tant d’envie,
Blasée par le noir qui sans cesse semble m’envahir,
Mais qui voit encore, Dieu merci! cette lumière qui encore reluit.

 

Ô belle lumière ! Symbole d’espoir !
De grâce, ne me quitte pas alors qu’arrive le soir,
Je t’en prie, gardes-moi, en ta protection et en ton amour,
Afin que je puisse protéger ceux que j’aime et qui m’entourent.

 

Éloigne de moi cette mélancolie,
Car je sais qu’au plus profond de mon être,
Tel qu’aurait incrusté un auguste sage appuyé sur un hêtre,
Tout reste à découvrir, à explorer et à aimer sur cette terre et en cette vie.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada