Archives de tags | amour

Murmures

44308423_171431553788372_8878909655351296000_n

Dessin par Juste Angèle de la France

Murmures

 

Chérie!
Mon amour! Reste là.
Je te trouve de ce pas.
J’ai en moi une drôle d’envie.

 

De te dire un petit secret,
Quelque chose qui en moi est,
Qui me fait vibrer les cordes de ma vie,
Qui me fait sentir tellement vivre à l’infini.

 

Tu sais que j’ai rêvé à cet instant,
Que depuis tellement longtemps,
J’ai désiré vivre ce doux moment,
Te dire à côté de toi simplement.

 

Que je goûte ce fruit mûr,
Que j’ai choisi délicatement,
Afin de savourer passionnément,
De lui dire comme je l’aime avec de tendres murmures.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Comme une évidence

43877945_10156929273713919_3874682042889273344_o

Dessin de Eri Kel de la France

Comme une évidence

 

Lorsque j’étais adolescent
Mon père m’amena dans le bois
Pour m’enseigner de la vie une loi
Une loi que je devrai respecter en tout temps.

 

Qu’un de ces jours ou bien une de ces nuits
Je rencontrerai celle qui sera avec moi pour la vie
Elle devra être aimée et choyée comme une reine
Et lui prouver qu’en moi courage et vaillance coulent dans mes veines.

 

Être présent à ses côtés
Aux jours d’ultime bonheur 
Comme ceux de grand malheur
Et de ton amour sans cesse lui manifester.

 

 

Que Dieu te demandera
Chaque larme qu’elle versera
Si cela est à cause de moi
Car elle te sera juste pour toi.

 

Honore la chaque jour
Et tu seras avec elle pour toujours
Prends en soin comme la prunelle de tes yeux
Car elle est la plus précieuse des cadeaux que t’a donné Dieu

 

Fais lui l’amour avec passion et respect
Car c’est le fruit de votre amour que l’avenir est
Et aux jours de ta vieillesse tu auras de cette leçon souvenance
Tu saisiras que ces grandes vérités ne sont qu’une simple évidence.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Demain n’existe plus

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Demain n’existe plus

 

Aujourd’hui, j’ai reçu une lettre officielle.

Celle qui vous détruit le cœur qui vous brise les ailes,

Celle qui enlève la vie à la plus belle des hirondelles,

Qui vous fait regretter votre jeunesse et ses ribambelles.

 

Aujourd’hui j’ai reçu cette triste vérité,

À laquelle bien malgré moi je n’y avais pas pensée.

Et peut-être même que j’avais volontairement oubliée,

Qu’au fil du temps le temps finirait par s’arrêter.

 

C’est alors qu’en parcourant les mots,

Qui allèrent transpercer mon âme de ces maux,

De ces termes à mes yeux inconnus et pourtant médicaux,

Et qu’en fin de compte m’annoncèrent l’heure de son tombeau.

 

C’est alors que je me rappelais soudain,

Que mon plus grand chagrin que ma plus grande peine,

C’est de ne pas avoir pris un seul moment pour dire que je l’aime.

Que c’est mon amour pour elle qui gardait en moi ce flegme.

 

Qui me faisait sans cesse revivre,

À chaque fois où en moi surgissait la peur de mourir.

Mais maintenant qu’elle n’est plus là,

Que deviendrais-je en ce monde sans loi ?

 

Elle savait si bien me consoler,

Et combien de fois elle m’a rassuré.

Devant l’inévitable fin de la vie qui est pour chacun de nous,

Ce que j’aimerais être maintenant avec elle loin de ce monde fou.

 

Mes larmes tombèrent comme douce pluie,

Laissant transparaître les gouttes de mon cœur qui fuit.

De mon cœur de chair brisé qui depuis cet instant languit,

Car j’ai tant de questions à poser à cet Être que j’appelle l’Infini.

 

Pourquoi n’ai-je pas su lui manifester mon amour ?

Voilà le plus grand des regrets qui m’accablera pour toujours.

C’est alors que j’ai compris qu’au sein de mon existence la mort s’est étendue,

Et que mes rêves pour elle sont à jamais détruits car demain n’existe plus.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Si

 

Pour toi, Victoria.

 

Si

 

Si je pouvais revenir
Ce que j’aimerais te dire
Comme je t’ai aimée
À toi, je m’étais attaché.

 

Si je pouvais comprendre
Cette crainte qui veut tout me prendre
Et par laquelle je perds tout y compris l’amour
Serais-je ainsi jusqu’à la fin de mes jours?

 

Si je pouvais revivre mon enfance
Y déceler cette faille qui englouti celles que j’aime
Revivre mon adolescence pour savoir qui je suis vraiment
Sûrement qu’aujourd’hui ma vie serait autrement.

 

Si je pouvais revenir sur mes pas
Et dire à mon père qu’un homme me suivait pas à pas
Sur le chemin de l’école qui allait devenir ma route de Damas
Route qui allait devenir fardeau à supporter telle une croix, hélas.

 

Si je pouvais arrêter cette culpabilité
Peut-être aurais-je moins peur d’aimer
Car il y a dans l’amour tant de raison d’exister
D’exister, de respirer et de sans cesse être émerveillé.

 

Avec des si, on mettrait Paris en bouteille à ce qu’il paraît.
Mais même avec tous les si en ce monde, mon mal de vivre est.
Si seulement je le pouvais, ce soir là je t’aurais serrée dans mes bras
Car vraiment je t’aimais plus que tout ma chère Victoria.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Colle-toi !

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Colle-toi !

Colle-toi ! 

  

Journée bizarre, 

Où j’en ai plus que marre. 

Que toutes mes nombreuses questions, 

Pour lesquelles je ne trouve pas de solutions. 

 

Suis-je une si mauvaise personne ? 

Ai-je en moi quelque chose qui soit bonne ? 

Ou bien suis-je digne des peines des enfers ? 

Car en cet instant, je ne quoi penser ni que faire ? 

 

Toutes celles que j’aimées, 

Je n’ai guère su mon amour l’exprimer. 

J’essaye de voir où j’en suis et de me comprendre, 

Cela est-il peine perdue ? Devrais-je arrêter et me rendre ? 

 

Maintenant que les feuilles d’automne tombent, 

Qui avec lenteur et sans relâche recouvriront les tombes. 

Je me demande sans arrêt : quelle aurait pu être ma vie ? 

En lisant les noms écrits sur ces pierres de gens partis. 

 

J’avance bien entendu en âge inéluctablement, 

Regardant le parcours de mon existence lentement, 

Me rappelant ceux rencontrés dans le train de ma destinée. 

De ceux qui ont été présents ou absents dès que je suis né. 

 

Puis sans y faire attention, 

Je ressens en moi cet horrible froid, 

Qui me glace le sang jusqu’au bout des doigts, 

Et qui à jamais consume joie de vivre et passion. 

 

Puis-je te demander une faveur ? 

Une requête sans que tu éprouves de la peur ? 

Ô belle dame ! Gracieuse dame ! Venue du lointain horizon. 

Colle-toi sur moi afin d’apaiser dans ma tête cette triste chanson. 

 

De 

 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada

Petit déjeuner complet

43275595_185896988972778_6013603664994762752_n

Dessin réalisé par Juste Angèle de la France

Petit déjeuner complet 

 

On est dimanche matin, 

Tout est silencieux dans mon foyer, 

Dans cette modeste maisonnée où nous avons festoyé. 

Nous avons si bien visité pays des rêves dans ces draps de satin. 

 

Dans ces draps où nous avons commis des choses si coquines, 

De ces péchés de chair, de gestes, de paroles et de tendresse, 

Comment aurais-je pu résister au charme de ma déesse ? 

De toi belle dame avec tes courbes toutes féminines. 

 

Mon seul et unique souhait fut de te combler, de te satisfaire. 

Afin que tu puisses en ce jour et pour toujours te rappeler de cette nuit, 

Où toi et moi avec liberté nous avons fait l’amour dans mon humble lit. 

Te voyant maintenant si sereine, je me suis dit : “Que puis-je faire ? 

 

C’est alors qu’une simple idée en moi mijota, 

Allons lui faire cette agréable surprise de ce pas. 

Un petit plaisir qui la fera avec délice sourire, 

Car la voir heureuse est de tout temps mon seul désir. 

 

Comme il se doit : café au lait, 

Brioches et croissants cuits à souhait, 

Le tout accompagné de jus et de fleurs, 

Afin d’agrémenter son réveil à cette heure. 

 

Allons ! Mon amour, ma bien-aimée ! 

Cela fait longtemps que dame lune est couchée, 

Et que son chaleureux amant est au ciel haut levé. 

Regarde ce que j’ai pour nous deux avec passion préparé. 

 

Certes, ce n’est peut-être pas d’une grande valeur. 

Mais c’est avec tout mon cœur et simplicité, 

Que je l’aie fait afin que nous mangions à satiété. 

Allez ! Rejoins-moi en ce moment de bonheur. 

 

Petit délice pour bien débuter ce repos dominical, 

Légères saveurs pour éveiller nos sens épuisés, 

Épuisés par tant de baisers et par nos corps enlacés, 

Petit déjeuner complet pour toi chérie en ce jour si spécial. 

 

De 

 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

Ce sein

40279571_747781282236044_5453723999009767424_o

Par Sarah Saudek

Ce sein

 

 

Mon si tendre enfant, 

Ce que j’ai pensé à toi en dormant 

Ce que je te désirais chaque nuit en rêvant, 

Avec ton adorable père que j’aimais tant.

 

 

Il est maintenant porté disparu au front, 

Un jour, de nouveau nous nous retrouverons. 

Le jour où à jamais les canons se seront tus, 

Comme jadis ton père et moi nous étions souvent nus.

 

 

Dans une modeste maison, 

Où de bon cœur sans cesse nous rions. 

Entendant au loin le chant mirifique des oiseaux, 

À cette époque où tout était calme où tout était beau.

 

 

Nous ne connaissions pas la richesse vue par les hommes, 

Qui calculent leur bonheur par l’accumulation de sommes. 

Mais de notre liberté de quelques sous et de notre amour, 

Cela suffisait pour combler nos besoins de tous les jours.

 

 

Ce que j’étais bien dans ses bras, 

Jusqu’à ce jour fatidique où on le força, 

À servir le drapeau et apprendre à marcher aux pas. 

Quelle triste constatation que seul l’humble au front ira.

 

 

Maintenant que je suis avec toi dans cet immeuble, 

Dans ce logis avec pour tout quelques meubles, 

J’ai pour consolation de te tenir dans mes mains, 

Alors, je te donne avec grand amour mon sein.

 

 

De

 

 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

Et Dieu créa B.B.

 

Extraordinaire dessin par Juste Angèle de la France

 

Et Dieu…

 

Après avoir créé le monde,
Qui par malheur est devenu immonde,
L’Être Suprême pensa longtemps,
À ce qu’il pouvait faire longuement.

 

Voyant l’œuvre inachevée qu’est l’homme,
Il lui insuffla vent qui lui fit faire un somme,
Il rendit à un nouvel être de beaux traits,
Afin de permettre à son égal d’en être l’ultime souhait.

 

Homme et femme furent créés,
Pour s’aimer devant l’éternité,
Même si souffrir rythme parfois avec jouir,
Il en est ainsi de l’amour qui vivra d’âge en âge,
Parmi l’humanité souvent en guerre et pas toujours sage.

 

Puis, un jour où Dieu se remémora,
D’une promesse de réaliser qu’il souhaita,
À toutes les femmes qu’il leur offrit une extraordinaire beauté,
C’est alors qu’avec amour et passion, Dieu créa B.B.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Près de toi

close_to_you_by_rickb500-dcnx36i


La photo présentée ci-dessus est de mon ami et collaborateur RickB. photographe. Lien DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Avis aux intéressés !
Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Près de toi

 

Près de toi mon amour,
Voilà mon désir de tous les jours,
Sentir ton parfum enivrer mon être intérieur,
Car dans tes bras, de rien je n’ai plus peur.

 

Collée sur ton corps,
Tu es aussi précieuse que l’or,
Et de nos êtres à la lumière tamisée,
Rien ne nous retient de longtemps nous caresser.

 

Je suis femme aux mille désirs,
Je suis femme au cœur qui soupire,
Qui soupire à chaque fois que tu respires,
Car je sais que sans toi, tout mon être ne fait que languir.

 

Près de toi en silence,
Mon coeur  sans cesse balance,
Il balance au son de ta voix avec aisance,
Car tes paroles d’amour sont comme une belle romance.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Malgré les apparences

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Malgré les apparences

Malgré les apparences

« Malgré les apparences, j’ai aussi aimé.

Aimé un peu trop.

Mais aimé quand même. »

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada