Archives de tags | amour

Seule devant cette cruelle évidence

11133757_10153255585508919_8173590784812071457_n

 

Dessin réalisé par mon ami Eri Kel de la France

 

Seule devant cette cruelle évidence

 

Seule devant cette cruelle évidence,

De voir s’effacer les souvenirs de son enfance,

Des douces caresses de sa tendre mère,

De la voix réconfortante de son père.

 

Sachant qu’un jour ou une nuit,

Elle ira bientôt les rejoindre vers l’infini.

Sans oublier ses premiers amours longtemps interdits.

Qui lui donnèrent tant de plaisirs et de non-dits.

 

De son adolescence sous l’Occupation,

Dont souffrirent les enfants de la nation,

Jusqu’au jour béni de la grande Libération,

Que prit naissance en les terres divines d’Albion.

 

Puis vinrent les noces,

Et cette nuit où elle s’offrit à son époux,

Dans des ébats langoureux tels des fous,

Vécus par des êtres faits de chair, de sang et d’os.

 

Des nuits d’amour suivirent dans le temps,

Qui donnèrent naissance à de beaux enfants,

Qui firent fierté et honneur à ses entrailles,

Et à son époux bonheur d’avoir cette marmaille.

 

Puis vinrent le jour tant redouté,

Qu’ils allèrent à leur tour fonder leurs foyers,

Afin d’y répandre leurs amours à leurs enfants choyés,

Mais n’était-ce pas là leur ultime destiné ?

 

Puis le sablier du temps s’écoulant,

Elle vit partir son époux, son ami et son amant,

Dans ses bras fatigués après l’avoir soutenu,

Il est parti là-haut vers une terre inconnue.

 

Voyant grandir ses descendants,

Tout en les chérissant comme il se doit,

Elle comprit alors qu’ils vivaient sous d’autres lois,

Celles d’une autre époque loin de celles de jadis et d’antan.

 

Et pourtant elle ne redoute pas la fin de vie,

Car elle a su boire à la coupe jusqu’à la lie,

En savourant ses multiples saveurs en admirant ses couleurs,

Voilà pourquoi elle partira paix en son âme et joie en son cœur.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Tu ne me crois pas ?

fb_img_15212369600038044489242816501713.jpg

 

Magnifique dessin de Eri Kel de la France

 

(Poème dédié à Émylie)

Tu ne me crois pas ?

 

Ho mon bel et tendre amour !
Pour qui mon cœur bat depuis toujours.
Depuis que je t’ai vue je ne me reconnais plus,
Car mon âme divague et mon esprit est tombé des nues.

 

Pourquoi dis-tu cela? 
Pourquoi doutes-tu de ma parole?
Elle vaut son pesant d’or et point de farandole.
Tu es tellement magnifique mais au chérie tu le sais déjà.

 

Crois-moi qu’il n’y a pas d’autres que toi,
Qui ferait le plus beau des modèles nues.
Car ta sensibilité transparaît dans ton visage si menu.
Te voir ainsi est le gage d’une œuvre parfaite du nu.

 

Tu ne me crois pas?
L’artiste en moi le voit.
Ne vois-tu pas que tu es ma muse?
Et de mes larmes se remplit la Meuse.

 

De

 

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

Belle chevelure

29216266_10156376506948919_3807021163922587648_n

 

Magnifique dessin de mon ami Eri Kel de la France

 

Belle chevelure

 

Belle chevelure,

D’une femme pure,

Pure dans sa nudité,

Pureté empreinte d’humanité.

 

Une seule femme suffit pour raviver l’amour,

Une femme aux cheveux à la couleur d’ambre,

À laquelle je suivrais dans les secrets d’une chambre,

Pour lui faire la cour, lui compter fleurette et l’aimer pour toujours.

 

Belle dame entièrement nue,

Se baladant devant un artiste peu vêtu,

Te donnant naissance par son crayon aiguisé,

Rêvant peut-être de lui faire avec délicatesse un baisé.

 

Point de mots pour cet instant,

Point de son pour cet ultime moment,

Confiance humble de cet artiste pour son oeuvre,

Valorisée par ce modèle au corps semblable à un chef-d’oeuvre.

 

Sa tendre main glissant telle une feuille sur son visage,

Pour retirer doucement cette mèche posée par un sage,

Dévoilant sa jeunesse enviée par des gens dans leur vieillesse,

Ô quelle douleur pour ces gens savourant leur imaginaire détresse.

 

Chevelure endiablée et si ambrée,

De cette femme aux yeux tellement enflammés,

Aux seins encore vierges de toutes mains volages,

Dites-moi, ma beauté : Serait-ce trop vieux pour votre âge ?

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Mon corps, c’est mon histoire.

20180225_090439

Mon corps, c’est mon histoire.

 

Corps de sang et de chair

Qui connu amour et guerre,

Qui vécu bonheur et parfois malheur,

En cette vie ! En ces jours ! En ces nuits ! En ces heures !

 

C’est le mien.

Sera-t-il un jour le tiens?

Pourquoi pas ?! Si tu sais l’apprivoiser.

Avec tendresse et soumission et de suaves baisers.

 

C’est mon humble corps,

Crois-moi qu’il vaut son pesant d’or.

Blessures et force en ont fait arme redoutable,

Mais expérience de vie lui confère âme vénérable.

 

C’est mon histoire.

Récit d’un homme qui veut voir,

Admirer dames blanches nues aux dents d’ivoire,

Les emporter aux pays merveilleux et des mille espoirs.

 

Leur faire l’amour en les entendant gémir,

Gémir de plaisir ! Gémir de jouir à en plus finir.

De les satisfaire en parcourant cet endroit interdit,

Tant adulé par Marquis de Sade et ces grands génies.

 

C’est ma chair et mon sang,

Qui sera de ce monde encore longtemps,

Il est le temps de le découvrir de l’immortaliser,

À coups de pinceaux ou  à coups de crayons aiguisés.

 

Devenir immortel !

Tel est son seul désir !

Sur vierge papier il le deviendra,

Pour la postérité, peut-être il le sera.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Quand la chaise ne sert pas à s’asseoir.

Quand la chaise ne sert pas à s'asseoir

Dessin de mon ami Eri Kel de la France

Quand la chaise ne sert pas à s’asseoir.

 

Voici une chaise,
Mon amour ! Mets-toi à l’aise !
Allons ! N’aies pas peur.
Tu sais, je suis toute douceur.

 

Raconte-moi ta journée,
Dévoile-moi toutes tes craintes,
Dis-moi tes rêves et tes envies,
Confies-moi tes bons coups et tes envies.

 

Tu sais mon amour,
Être près de toi me suffit,
Pour oublier mes chagrins et mes soucis,
Car tes yeux illuminent l’obscurité de mes jours.

 

Ton regard en dit long,
Sur tes secrets désirs et tes émotions,
Te voir enlever doucement tes vêtements,
Fait monter en moi la sève de la passion assurément.

 

Sans dire un mot,
Tu me tournes lentement le dos,
M’offrant ainsi ta croupe tant admirée,
Subjugué par mes pulsions d’amant tant aimé.

 

Sentant ma hampe se gorger de sang,
Ne souhaitant te rendre hommage délicatement,
Tu vis ma silencieuse demande avec grande joie,
À laquelle tu lui répondis avec entrain et de bon aloi.

 

Ô mon amour de ces temps interdits,
Où tout se vit ! Où tout se voit ! Où tout se dit !
C’est à la lueur d’une chandelle du début du soir,
Que tu m’aies appris que la chaise ne sert pas à s’assoir.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Rêveuse

Eri Kel

 

Dessin de mon ami Eri Kel de la France

 

Rêveuse

 

Ô douce dame,

Tendresse si pure et si vierge,

Comment mon amour vous le dirais-je ?

Vous qui ravivez ma folie tel un brasier tout feu tout flamme.

 

Puis-je vous suivre en votre destiné ?

Sur vos chemins dans le pays des songes,

Car vous laissez seule en des terres inconnues me ronge.

Petite beauté ! Tendre demoiselle ! Dites-moi oui, par pitié.

 

Vous rêvez de quoi, à qui ?

Serait-ce à votre ami à votre amant ?

Qu’il serait, de tout mon cœur, moi en espérant,

En souhaitant vous accompagner dans le cours de la vie.

 

Ô belle rêveuse !

Quelle envie scandaleuse,

De vous faire l’amour maintenant et pour toujours,

Car de votre corps parfait j’en suis ébahi à chaque jour.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Accusez-moi …

12696529_10154724095004657_392775782_o.jpg

Photo : Richard Nantais Modèle nu : RollandJr St-Gelais

Accusez-moi…

« Accusez-moi de tous les maux.
Je vous dirai tout mon amour avec mes mots. »

De RollandJr St-Gelais de Québec

Quand pointe le jour

Quand point le jour

 

Dessin de mon ami et collaborateur Eri Kel de la France

 

Quand pointe le jour

 

Le soleil vient à peine de se lever,

Que déjà ma hampe veut se relever,

Après une telle nuit chaleureuse aux ardeurs torrides,

Qui nous ont fait oublier l’espace d’un moment l’apparition de nos rides.

 

Paisiblement tu dors encore,

Toi ! Mon amour précieuse tel de l’or.

Je n’ose pas te réveiller malgré mon envie de toi,

Car te combler, te satisfaire est à mes yeux force de loi.

 

Et, pourtant ce que je te désire.

Encore tes gémissements et tes soupirs,

Soupirs de plaisir ! Témoignage de notre amour.

Amour interdit en cette fin de nuit, de ce petit jour.

 

Tu ouvres les yeux ?

Serait-ce une faveur des dieux ?

Tu me regardes avec tendresse avec passion,

Avec ce désir d’avoir encore quelques satisfactions.

 

Te mettant sur ton séant,

Tu m’avouas ton vœu doucement,

Celui de refaire en cet instant l’amour,

En ces minutes magiques quand pointe le jour.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Corps présent ! Regard absent !

Regard absent II

Dessin de mon ami Eri Kel de la France

Corps présent ! Regard absent !

 

Je pense en silence,

Sans prononcer un mot,

Sur ce qui ce passe sur les eaux,

Comme je le faisais durant mon enfance.

 

J’ignore quoi penser de ce monde,

Qui blesse notre sainte mère Dame Nature,

Qui nous offrait ces milles merveilles si pures,

Et maintenant, comment ne point avoir honte ?

 

De nos actions destructrices ?

De nos paroles mensongères et séductrices ?

De nos pensées pernicieuses nous précipitant ?

Dans les flammes de l’Enfer et dans les abîmes du néant ?

 

Peuples aux désirs inassouvis,

Qui exploitent sans arrêt celle qui donne la vie,

Depuis la nuit des temps où Chronos cessa de manger ses enfants,

Labeur des hommes fut le lot de nos ancêtres des terres d’antan.

 

Ne savaient-ils pas notre précarité ?

Où chaque jour de nos pauvres vies est compté ?

Que notre terre est aussi notre unique mère des mers ?

De ces mers découvertes par hommes de paix et hommes de guerre.

 

Oui, mon corps est de plein gré présent.

Oui, mon amour pour cet art est toujours vivant.

Mais, je m’inquiète pour vos enfants les petits et les grands.

Que sera ce monde sans leurs yeux si ce n’est qu’un regard absent ?

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Passage en force

Passage en force

Dessin de mon ami Eri Kel de la France

Passage en force

 

Je passe dans cette vie
Où rien n’est vraiment fini
Pour y finir ce que j’en ai envie
Pour accomplir mes désirs et mes rêves infinis

 

Je passe ce temps avec mes pas
Même si je ne suis pas le plus sage
Sagesse des hommes s’acquiert avec l’âge
Mais de ma tristesse immense j’en suis las.

 

Parcourant le monde et ses bêtes
Bêtes sauvages ou bêtes civilisées
Bêtes de lettres ou bêtes politisées
Je le découvrirai autant que vous l’êtes.

 

Mais n’ayez crainte de moi
Même si je peux être source d’effroi
De votre confiance et de votre amour
Mon passage en force en sera glorieux pour toujours.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada