Archives de tags | amour

Ces grains

Ces grains Poème par Rolland Jr St-Gelais Photo par Lungclam Source : https://www.deviantart.com/lungclam/art/Another-pussy-904528331

Ces grains

 

Les grains de ce collier,

Que je t’ai offert pour souligner.

Le premier anniversaire de ce merveilleux jour,

Je t’avais promis d’être avec toi pour toujours.

 

Dès l’instant que tu l’as reçu.

Tu l’as mis à ton cou frêle et nu.

Comme tu étais belle à cette soirée,

Nous avons, toi et moi, tellement dansé.

 

Nous étions si jeunes et si innocents,

Belles qualités envolées depuis longtemps.

Dans une chambre d’un hôtel bien ordinaire,

Nous avons vécu un moment extraordinaire.

 

Des gestes d’une passion sans fin que je n’oublierai jamais.

Des mots venant de mon cœur, mon amour témoignait.

Sentir avec délicatesse la douceur de tes lèvres pulpeuses,

Que la vie était en ces jours lointains alors merveilleuse!

 

Les jours et les nuits se sont écoulés,

Les cheveux blancs ont évidemment poussé.

Les rides sur nos visages sont inévitablement apparues.

Mais, tu es toujours restée belle comme le jour où je t’ai vue.

 

Ce jour qui restera en ma mémoire,

Car, avec toi, j’ai vécu la plus belle des histoires.

Chaque grain de ce collier me rappelle comme je t’ai aimée.

Et je t’aimerai toujours en dépit du jour où la mort t’a amenée.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

J’ai craqué

J’ai craqué Photo par Gb62da Poème par Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Business-Lady-903499266

J’ai craqué

 

Ô mon amour,

J’ai un secret à te confier,

Un petit quelque chose à te raconter.

Un petit mot que je ne pourrai pas garder toujours.

 

Tu ne le savais peut-être pas,

Lorsque je t’avais aperçue à cet endroit,

Où tu dansais à demi vêtue et parfois nue,

De ma vie, une femme si jolie, je n’avais jamais vu.

 

Je t’avais fait un simple signe de la main,

À pas feutrés sur le plancher vers moi tu es venue,

Tu étais si magnifique que jamais je n’avais cru.

Qu’une telle beauté pouvait exister en ce monde si incertain.

 

Ce qui m’a fait craqué pour toi ma chérie,

Ce n’était ni tes seins merveilleux ni ton corps si parfait.

Mais bien ta chevelure rouge qui sans cesse me plaît.

Crois-moi, ma passion est maintenant pour la vie.

 

J’ai succombé devant ta beauté,

J’aimerais faire un vœu en ce jour,

T’offrir cette bague pour témoigner de mon amour,

Viens vivre en ma demeure où telle une reine tu seras traitée.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Il y a huit ans de cela

Il y a huit ans de cela Poème de Rolland Jr St-Gelais Dessin de Eri Kel de la France

Il y a huit ans de cela

 

Il y a huit ans de cela,

On était bien dans ce temps-là.

On pouvait s’embrasser et se cajoler,

Ne pas éprouver de crainte à s’enlacer.

 

Il faisait si bon de vivre,

De prendre le temps de sourire,

De profiter des chauds rayons de soleil,

Et d’apprécier la vie et toutes ses merveilles.

 

Il n’y a pas si longtemps, je crois.

En l’avenir, on pouvait avoir la foi.

Point de nuages sombres à l’horizon.

Des balades, avec cœur, nous chantions.

 

Crayon à la main,

Je faisais quelques dessins.

Que je revois en ces tristes jours,

Où semblent disparus l’espoir et l’amour.

 

N’ayez crainte, loin de moi, se trouve le désespoir.

Car les plus belles étoiles brillent dans le firmament noir.

Quoiqu’il advienne, quoiqu’il arrive, je continuerai d’avancer.

Ma confiance en la vie en l’amour, ne cessera jamais d’exister.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Bois ton lait

Bois ton lait Poème par Rolland Jr St-Gelais Dessin de Atsuko gracieusement offert par Alain et Atsuko

Bois ton lait

 

Bonjour mon copain.

Viens vers ma douce main.

Que je te caresse avec amour,

Pour te consoler de ce triste jour.

 

Une journée où je me suis longtemps absentée.

Parfois, il y a des situations que je ne peux pas contrôler.

Malgré moi, je devais rester au boulot tard ce soir,

Afin de répondre à tant de gens bizarres.

 

J’avais tellement hâte de me retrouver avec toi.

Être seule et nue, en cette fin de soirée, sous mon toit.

Loin de tous ces clients hagards sans cesse insatisfaits,

Même si, pour que tout leur plaise, j’ai tout fait.

 

Tu vois bien, mon minet chéri, que ta mère est là.

Nous allons passer le Temps des fêtes toi et moi.

Loin des bruits insignifiants de ces enfants devenus grands.

Allez, bois ton lait ! Maman est avec toi maintenant.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Figés dans le temps

Figés dans le temps Poème de Rolland Jr St-Gelais Source de la photo : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/9200579-Qzcug5zr-901217473

Figés dans le temps

 

Il me semble que rien n’est comme avant,

Tout a tellement changé, tout s’est si vite transformé.

Les jours sont devenus des nuits, lesquelles sont mutées en journées.

Les valeurs semblent avoir disparu depuis des lustres depuis longtemps.

 

La science allait tout prévoir et tout arranger, avait-on dit.

La foi en Dieu transcendant a fait place en la croyance aux devins.

Et aux charlatans, qui, pour de l’argent, réconfortent d’un avenir incertain.

Tout est aléatoire, au gré des caractères de chacun, en dépit de la vie.

 

Quelle drôle d’époque que nous vivons,

Où le simple fait de s’enlacer est devenu un crime.

De faire l’amour et de connaître la mort est un synonyme.

Le danger de trépasser est présent chaque fois que nous respirons.

 

Il y a quelque chose en moi,

Qui me dit que des jours meilleurs.

Arriveront, en temps opportun, à la bonne heure.

Souvenons-nous que les grandes aventures se font pas à pas.

 

Figés dans le temps, nous sommes contraints.

Mais, aucun mal ne peut durer éternellement.

Car l’amour est plus fort que la crainte assurément.

L’espoir en un futur meilleur est le gage le plus certain.

 

L’assurance d’une promesse d’une vie nouvelle,

Que toutes choses doivent passer en ce monde,

Tel le mistral qui traverse toutes les ondes,

Pour aller réchauffer les terres si vieilles.

 

Je suis figé dans l’hiver tout blanc,

De cette saison à la quiétude divine,

Je bois mon vin tiré d’une lointaine vigne,

En pensant aux journées ensoleillées du printemps.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada