Archives de tags | généreux

Les trois grâces

Les trois grâces

Superbe photo réalisée par Joel Pèlerin

Les trois grâces

 

Trois grâces à la femme furent données,
Celle de la beauté intime liée à sa féminité,
Celle de la maternité pure qui promet à l’humanité la vie,
Celle d’être la compagne de l’homme depuis les temps infinis.

 

Trois grâces qui n’ont pas de visage,
Car elles ont su avec brio traverser les âges,
Les âges, les siècles tant passés, présents et en devenir,
Car sans leurs présences rien ne peut atténuer la peur de vieillir.

 

Admirons ces richesses incommensurables,
Respectons avec sincérité ce leg incroyable,
Laissé par les dieux tant généreux qu’effroyables,
Trois grâces façonnées de manière tellement admirable.

 

Voici les trois grâces immortalisées,
Pour faire mémoire aux enfants de la postérité,
En leur rappelant que rien n’égale en ce monde de turpitude,
L’excellence qui se manifeste au sein même de toutes féminitudes.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Ce que tu es avare

Ce que tu es avare
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Ce que tu es avare

 

J’ai longtemps pensé à toi,
Dès que tu étais parti vers un autre toit,
Vers celui de ton épouse et de tes enfants,
Puis je devine qui tu choisiras assurément.

 

Trop de belles paroles pour ne rien dire,
Encore plus de gestes tendres pour me faire souffrir,
Des gestes et des mots évaporés dans la brume du temps,
Qui ont à jamais brisé en mon âme mes rêves si innocents.

 

J’ai cru à tes paroles et à tes beaux discours,
Alors que je m’étais mise sur mes plus beaux jours,
Je t’ai ouvert mon cœur, te confier mes craintes et mes peurs,
Sans cesse je t’ai comblé dans mon lit malgré ma douleur et mes pleurs.

 

Ho ! Ce que tu étais généreux en promesses,
En me disant que tu allais tout quitter pendant tes caresses,
Au plus profond mon être, je désirais tant cesser d’être ta maîtresse,
Mais tu préférais toujours me mentir me plongeant ainsi dans la détresse.

 

Avare de vérité ! Avare d’honnêteté !
Voilà la réalité qu’a découvert mon cœur brisé.
Comment ai-je pu succomber à ton grand art ?
Car de franchise et de droiture, ce que tu en es avare.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Sur cette chaise…

 

26991966_366854443782316_3679129196011173534_n

Réalisation de Sylvie Verhoye (merci pour sa permission)

 

Sur cette chaise

 

Quelques traies servirent,

À immortaliser par un soupir,

Par la tendresse d’un nostalgique souvenir,

Un moment ! Une posture ! Vécu sous la harpe et la lyre.

 

Par son regard furtif,

Elle saisit celui qui lui est attentif.

Sans bouger ! Elle donne vie à son auteure,

L’attirant dans l’Olympe et ses plus nobles hauteurs.

 

Assise bien modestement,

Elle sait attendre bien calmement,

En entendant le fusain glisser sur la toile,

Qui transposera sa nudité qui à ces yeux se dévoile.

 

Modèle toute féminine,

Qui prend une allure si coquine,

En démontrant son talent et son art,

Qui vaut bien des richesses et leur pensant d’or.

 

Voit-elle de ses yeux de tous ces gens,

Qui proviennent des terres des humbles, des géants ?

Des peuples riches sans coeur et des généreux bien qu’indigents ?

Elle est jeune vierge qui attend encore son futur époux ou amant.

 

Sera-t-elle encore disponible ?

Dites-moi le, l’ignorer m’est si pénible.

Que je lui fasse avec passion et affection l’amour,

Sur cette chaise où je serai à elle en cette nuit et pour toujours.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada