Archives de tags | ordre

Ô désir ! Ô quel plaisir !

 

 

g_20_60imv9f6ok

Modèle ? La magnifique Sandrine C. Photographe ? Terry Faruch

 

 

Ô désir ! Ô quel plaisir !

 

Désir !
Ô quel plaisir !
De te savourer !
De te déguster !

 

Te pénétrer de ma langue suave,
Allant s’échouer au plus profond de toi telle une épave,
Coller mes lèvres sur les tiennes qui seront miennes,
Et de tes lèvres seront caressées par celles qui deviendront tiennes.

 

Écartes-toi comme il le faut,
Te faire jouir ! C’est ce qu’il y a de plus beau.
Laisse-moi fouiller avec tendresse dans ton château divin,
Permets-moi de m’enivrer de ton nectar tel un délicieux vin.

 

Je goûte cette excellente potion,
Afin de te préparer à te satisfaire par notre union,
Embrassant ici et là ! Titillant ton bouton d’amour avec soin,
Attendant ton ordre ton souhait d’être prise tellement tu en as besoin.

 

De

 

Rolland St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Un mot de plus en plus méconnu !

DSCN3141

Un mot de plus en plus méconnu !

 

L’art a toujours su nous rappeler à l’ordre

 

De

 

RollandJr St-Gelais de Québec

Besoin de solitude

New Image39

Besoin de solitude

 

Besoin de solitude,

En cette froide journée d’hiver,

En cette glaciale nuit comme celle d’hier,

Où silence et poésie rythment le battement d’un cœur rude.

 

Serait-ce un péché contre Dieu ?

De vouloir se soustraire quelques temps de tous ces yeux ?

De faire comme ce « Fils de l’homme » de ces saintes écritures,

De s’éloigner sur des plaines désertiques et le soir venu si obscures ?

 

Point de croix à supporter,

Si ce n’est que toutes ces illusions perdues,

De ces paysages mirifiques et de ces contrés à perte de vue,

Car sur cette colline devant petit peuple ma tendre chair fut fouetté.

 

Aujourd’hui, mon âme criait !

Cette nuit, mon corps me suppliait !

Un peu de répit ! Un peu de repos bien mérité !

Sans vouloir se plaindre et encore moins se lamenter !

 

Hommes se plaignent du manque de temps,

De ces manques pour combler des désirs si absurdes,

Et pourtant, bien des gens vivent sous des cieux si rudes,

Ne serait-il pas le moment de cesser d’agir comme des enfants ?

 

J’avais simplement envie d’être seul,

Pour remettre dans ma vie et en mon esprit,

Un peu d’ordre, un peu de vision et sans causer de souci,

Besoin de savoir où j’en suis dans ce monde si en décrépitude.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada