Archives de tags | existence humaine

Que de questions en ce début d’année

Questions en ce début d'année

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Que de questions en ce début d’année

 

« Que de questions en ce début d’année ! Mais, est-ce si important d’y répondre? Est-ce nécessaire de connaître ce qui sera? En quoi cela pourrait-il m’apporter de bon? Et puis, advienne que pourra! La découverte, la joie, la déception et les surprises font tous parties de l’existence humaine. L’année est toute jeune et moi je ne cesse de vieillir. Pourquoi devrais-je m’en faire? Souvenez-vous que les temps de blues doivent faire place à des chansons au rythme endiablé si l’on désire vraiment espérer en de meilleurs jours. Croyez-moi, cela en vaut le coût, Alors, avançons ! Poursuivons notre route! Et advienne que pourra. »

Réflexion de RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Pour souligner une fois encore (Dernier article avant mon séjour à Chicoutimi)

Pour souligner
Photo réalisée par mon ami Joel Pèlerin

Pour souligner une fois encore
(Dernier article avant mon séjour à Chicoutimi)

Bonjour tout le monde,

Je profite de l’occasion qui m’est offerte pour rédiger un article en hommage à toutes les femmes qui doivent faire face au cancer du sein. Nous oublions souvent que nos mères, nos sœurs et nos épouses sont des femmes avant toutes choses. Des femmes avec leurs réalités toutes féminines auxquelles les hommes, sans tenter une quelconque auto-flagellation, n’auront pas à faire face de manière directe. C’est là un fait indéniable de l’existence humaine.

Nul individu est exempté de subir les foudres de la maladie au cours de sa vie. C’est d’autant plus vrai lorsque celle-ci peut l’emporter vers l’autre monde. Comme chantait si bien Petula Clark « Tout le monde veut aller au ciel. Mais personne ne veut mourir. » Une chanson qui m’avait fait sourire à l’époque de ma tendre enfance. Cependant, me voyant avancer en âge et constater que plusieurs de mes proches et de mes connaissances sont aujourd’hui décédés, ne me fait plus du tout sourire.

Bref, je dédies une fois encore un article au sein de mon blogue artistique à toutes les femmes, jeunes et moins jeunes, qui doivent affronter cette terrible maladie qu’est le cancer du sein. Toutefois, et pour donner une note positive au présent article, je vous dirais que l’espoir est toujours de mise aussi longtemps qu’une parcelle de vie réside dans le cœur de la femme. Une parcelle que les membres de son entourage doivent encourager, entretenir et alimenter tant par leurs gestes d’exhortation que par leurs prières et leurs pensées positives.

Merci non seulement pour avoir le présent texte mais aussi pour supporter selon vos capacités toutes les femmes qui combattent cette terrible maladie.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Noir ou blanc ? Fausse question !

noir ou blanc
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Noir ou blanc ? Fausse question !

« La vie ? Une addition de couleurs multiples sans lesquelles la vie elle-même perdrait tout son sens. » selon RollandJr St-Gelais

Bonjour tout le monde,

J’écris ce présent article avec une certaine morosité. En effet, je m’aperçois de plus en plus que la vie s’écoule de manière inexorable amenant derrière elle nos souvenirs, nos joies, nos peines, nos regrets, nos échecs et nos succès. Qui plus est ! quelques membres de ma famille ont quitté ce monde. Des gens qui ont eu une grandeur d’âme incroyable. Où sont-elles allées ? Que sont-elles devenues ? Quels ont été leurs sens à la vie ? Et, question d’ordre à la fois spirituel et philosophique, quelle couleur peut-on donner à la vie, à sa propre vie ?
Vous conviendrez qu’il m’est impossible de répondre de manière adéquate aux trois premières questions. Et pour cause puisque je ne suis ni un docteur en théologie, ni un philosophe de grand renom.

Cependant, vu ma formation de théologie catholique de l’université Laval de Québec, il m’arrive souvent de tenter de résoudre cette question cruciale : la vie est-elle de couleur noir ou blanche ? Par ailleurs, et c’est peut-être la plus grande erreur au sein même de la pensée judéo-chrétienne, la tendance à séparer le monde en deux soit d’un côté, les brebis, et de l’autre, les boucs. Une tendance qui est à la source de la doctrine du manichéisme, selon une explication bien simpliste de ma part, qui veut que l’on vit dans le monde ou bien pour le royaume de Dieu.

Alors peut-on choisir le noir ou le blanc dans la vie ? C’est là une question d’une nullité que je qualifierais digne du zéro absolu. La vie ne peut se résumer selon cette formule : « Une addition de couleurs multiples sans lesquelles la vie elle-même perdrait tout son sens. » En effet, nous avons tous ce besoin de vivre par le biais de toute une gamme d’émotions. Des émotions qui peuvent être décrites selon les couleurs. Un moment précis, une heure exacte, une journée donnée et d’autres laps de temps bien définis sont imprégnés par nos émotions. Attention ! Il n’est pas nécessaire que les événements soient vécus de façon extraordinaire pour nous imbiber dans le plus profond de notre être. Bien souvent, les événements peuvent être tout à fait anodins. Je pense, à titre d’exemple, à une simple promenade pour se rendre à un endroit précis. Une promenade qui peut à la limite être salutaire pour notre esprit.

Qui d’entre nous n’a jamais été influencé par le ciel bleu en hiver, le soleil en été, le rire d’un enfant ou par une chanson jouée à la radio qui nous fait revivre un instant de bonheur ou bien par l’odeur d’un vêtement que portait un être cher ? La liste de tout ce que donne les couleurs, je pourrais aussi bien écrire « ce qui donne les saveurs », à la vie est quasi sans limite. Certains d’entre nous peuvent affirmer avec raison que la vie est ce que nous en faisons du fait de nos choix, de nos actions, voire de nos pensées. Personnellement, je vous dirais que nous avons le pouvoir de mettre les couleurs ou du moins d’accentuer nos pensées sur celles-ci.

Il est vrai que personne n’est à l’abri des coups durs tels que les insuccès, les peines, les accidents et autres réalités de l’existence humaine. Cependant, nous avons le pouvoir de les transformer en forces positives qui nous serviront plus tard. En bref, rien n’est tout à fait blanc, ni tout à fait noir. Par ailleurs, souvenons-nous qu’entre le blanc, qui se définit comme l’absence de couleurs, et le noir, qui se définit comme l’amalgame de toutes les couleurs, il existe une multitude de possibilités de couleurs.

En résumé, choisir entre le noir et le blanc est d’un illogisme incroyable. La raison réside dans ce postulat : La vie est un TOUT. Autrement dit, vivons pleinement et vivons cette vie de manière pleine et entière.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

La simplicité a souvent meilleur goût

statuina_2_by_anioblica_dbs5xb8-fullview

Rechercher l’harmonie entre la beauté et l’excellence.

La simplicité a souvent meilleur goût

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous allez bien. Pour ma part, je dois reconnaître que la vie coule bien tranquillement à l’image d’une rivière se préparant à accueillir l’hiver canadien. En effet, j’accueille la vie comme elle vient avec amour, patience et espérance. L’amour en la vie, la patience au quotidien et l’espérance en l’avenir. Voilà ce qui motive mon humble existence.

Bien des gens rêves de devenir riches, populaires et voyager dans le monde entier alors que moi, je désire profiter de l’instant présent, être apprécié dans le domaine qui me passionne vraiment, c’est-à-dire la nudité artistique et, enfin, découvrir ma belle province qu’est le Québec. La terre qui m’a vu naître et qui, à moins d’un imprévu majeur, me verra rendre le dernier soupir. Attention ! Je ne dis pas qu’il y a en moi l’absence de projets. Bien au contraire ! Mais devant l’inconnu face à notre époque, je préfère être modeste dans mes attentes. Serait-ce une question de prudence ? C’est fort possible.

img_20180915_161410256215794692612413.jpgQuoiqu’il en soit, s’il y a une chose que la vie m’a enseigné c’est que la simplicité a souvent meilleur goût. Combien de gens ignorent apprécier la vie comme elle est, avec ses hauts et ses bas, avec ses surprises et parfois avec ses déceptions, avec les espoirs et les rêves inachevés sans omettre bien d’autres aspects de l’existence humaine ? C’est une réalité indéniable : Nul d’entre nous ne peut savoir ce dont l’avenir sera fait. Mais, nous pouvons tous contribuer à notre bonheur actuel en y apportant notre contribution.

Là encore, faisons attention de croire que je ne donneLe pélerin aucune importance à l’avenir. Ce serait à la fois superflu et honteux d’affirmer une telle chose. Superflu par le simple fait que nos ancêtres ont cru en un avenir meilleur pour leurs descendants et ce, travaillant souvent pour ne pas dire toujours d’arrache pieds dans des milieux hostiles. Honteux de ne pas reconnaître notre responsabilité à l’égard du monde que nous laisserons aux générations futures et, par conséquent, d’accorder toutes priorités aux actions positives afin de leur éviter de vivre dans un monde invivable. C’est à mon avis une question de logique pure.

En résumé, la simplicité est devenue au fil du temps la pierre angulaire de mon existence. Une simplicité où il m’est tout de même permis de rechercher l’harmonie entre d’une part, la beauté en toutes choses et, d’autre part, la réalisation de l’excellence dans le monde qui m’entoure. Croyez-moi sur parole ! Une telle possibilité existe. Il suffit d’ouvrir grand les yeux et de prendre le temps en prenant tout son temps. Je vous souhaite de le découvrir par vous- mêmes.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La vie est un éternel combat.

combat_ready_by_rickb500_dcr6fie-fullview

La photo présentée ci-dessus est de mon ami et collaborateur RickB. photographe. Lien DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Avis aux intéressés !
Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

La vie est un éternel combat.

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. Pour ma part, je dois avouer que tout baigne pour moi. En effet, votre humble serviteur a de très beaux projets en prévision du début du mois de décembre prochain à l’occasion d’un petit séjour qui aura lieu à Montréal. D’ailleurs, je profiterai de mon périple pour visiter quelques endroits de la métropole du Québec et même assister à un match des Canadiens de Montréal au Centre Bell. Ce sera ma deuxième visite à ce haut-lieu où la sainte-flanelle se produit contre les équipes rivales de la ligue nationale de hockey. Oui, la fin de l’année s’annonce riche en couleurs malgré la grisaille de l’automne.

Tiens ! Ceci m’amène à développer sur une thématique qui est loin d’être méconnue : lutter pour vivre, pour survivre et pour faire sa propre place au sein de l’existence humaine. Ceci peut vous paraître bizarre de lire un tel article au sein de mon blogue consacré à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie. Pourtant, un tel sujet y est fort approprié. Croyez-moi sur parole ! Une chose est sûre dans mon cheminement personnel aussi bien en tant que modèle vivant (nu intégral) que durant les différentes étapes de ma vie. Rien a été facile. Mais rassurez-vous ! Je sais fort bien que nous avons tous et toutes nos collines et, parfois même, nos montagnes à gravir au cours de notre existence ici-bas.

Je ne peux nier le fait que ce ne fut pas une mince tâche857518 de percer dans le domaine de la nudité artistique, avec parfois une connotation érotique*, où l’image de la perfection corporelle est présentée comme étant la norme de la réalité. J’ai même eu droit à des commentaires déplacés à mon endroit lorsque j’avais appliqué à certains lieux où les modèles vivants étaient de plus en plus recherchés.  » Tant pis pour eux, moi, je continue de foncer  » m’étais-je sans cesse dit.

Comme disait si bien Jésus de Nazareth :  » Nul n’est prophète en son pays.  » C’est par l’entremise d’une charmante jeune dame que j’ai pu faire la rencontre d’un artiste-peintre professionnel à Montréal lequel m’a enseigné les rudiments de la pose nue. Des rudiments que j’ai pu exercer le soir même où une séance avait eu lieu entre lui, moi et la charmante jeune dame. Une séance qui allait bouleverser ma vie à tout jamais.

Ceci écrit, une telle expérience a été fort profitable pour votre humble serviteur. En effet, j’ai pu me faire connaître de fil en aiguille au sein même du milieu artistique où ma notoriété dans ce domaine n’a pas cessé de grandir. Par exemple, je ne m’attendais jamais poser nu pour des grandes écoles d’arts, des ateliers où des artistes-peintres de renommé internationale allèrent être présents, ni de poser nu en duo en quelques occasions avec des modèles féminins de grand renom.

11235251_676422929152119_142811643_oToutefois, je dois avouer que d’avoir posé nu dans  la position du « Christ sur la croix »* est peut-être ce qui m’a le plus interpellé dans toutes les réalisations que j’ai faites jusqu’à maintenant. En effet, une telle photo a été l’origine d’une série intitulée « Le Sacré-Cœur » où elle occupa une portée hautement symbolique non pas sur la souffrance humaine, mais plutôt sur la combativité de l’Homme* pour réaliser ses rêves, vivre ses idéaux et accomplir son destin. Fait intéressant à retenir ! Ladite photo a été retenue par un magazine britannique comme étant une oeuvre fort remarquable et ne manquant pas d’audace. Comme quoi, tout peut arriver en ce monde.

En résumé, il est vrai que l’on doit trouver sa voie, sa raison d’être, son chemin intérieur et ce, d’une manière que je qualifierais de perpétuelle. Chose étrange ! Nous avons souvent tendance à se placer dans la peau des autres en nous disant ; « Si j’étais à sa place, j’aurais fait ceci au lieu de cela etc. » Mais, nous ne pouvons pas prendre la place de qui que ce soit. C’est à chacun de trouver ce qui le motive, ce qui lui donne le goût de vivre, de se réaliser et de se battre. Car, ne l’oublions pas, …. la vie est un éternel combat.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

* Il ne faut pas croire que ce fut une séance pornographique. En effet, tout a été réalisé de manière à interpeller le côté à la fois émotionnel et interrogatif chez le lecteur. Peut-il avoir de la beauté entre un homme vivant avec un handicap physique et une femme non handicapée qui possède un charme féminin irrésistible lorsque les deux font l’amour ? Peut-il y avoir une quelconque forme de sexualité saine chez les personnes vivant avec un handicap physique ? Peut-il y avoir de la beauté au sein même des photos où un couple fait l’amour ? Ce sont-là des questions émotionnelles visées lors de ladite séance. Une séance où aucun acte strictement sexuel n’a eu lieu.

« Christ sur la croix » : Une telle pose a été faite avec un grand respect à l’égard de ce personnage. N’oubliez pas que je suis catholique et pratiquant.

* Voire Homme comme l’ensemble de l’humanité, et ce depuis la nuit des temps.