Archives de tags | lectures

Le véritable pouvoir

Le véritable pouvoir Texte de Rolland Jr St-Gelais Modèle & Photo : JenovaxLilith Source : https://www.deviantart.com/lilithjenovax/art/My-Power-946390574

Le véritable pouvoir

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous passez une belle saison. Pour ma part, je dois avouer qu’il y a fort longtemps que je n’ai pas vu un hiver aussi agréable que maintenant. En effet, la température clémente qui recouvre la magnifique région de Québec est fort appréciée par votre humble serviteur.

Comme vous le savez déjà, je profite de la quiétude de ma réalité actuelle pour créer des poèmes et écrire des textes sur mon blogue artistique sur divers thèmes. Or, il m’est arrivé à l’esprit de rédiger un article en répondant à l’une des nombreuses interrogations cruciales liées à l’existentialisme. Il est fort possible que ma situation physique avec laquelle je vis depuis ma naissance et certains évènements attachés à mon expérience de vie y soient pour quelque chose dans la manière dont je perçois la présence humaine.

À dire vrai, le fait que de plusieurs questions viennent hanter ma pensée ne m’a jamais empêché d’apprécier mon destin en y découvrant la multitude de bons côtés qui la composent. Or, ceci m’amène justement à résoudre cette problématique inhérente à l’existence. Quelle serait le véritable capacité que j’ai été dans l’obligation de développer afin de faire face aux diverses circonstances que j’ai dû affronter ?

Oui, je suis conscient que je ne possède aucun des pouvoirs des super héros de bandes dessinées qui ont jalonné les lectures de mon enfance ou que je vois sur les immenses écrans dans les salles de cinéma. Cependant, il y en a un qui s’est imposé au plus profond de mon être. Une aptitude qui m’est d’une grande utilité face à ce qu’il peut m’arriver.

C’est un fait indéniable que je n’ai pas de contrôle sur ce qu’autrui peut opérer et que ses actions, sûrement sans aucune mauvaise intention de sa part, peuvent me perturber. Toutefois, je suis libre de le prendre d’une manière que je qualifierais de « détachée ». Oui, cela peut m’ébranler. Cependant, c’est à moi, et à moi seul, que revient le degré d’affectation à mon endroit. Dit autrement, je suis responsable de mes sensibilités et c’est à moi de les endiguer, telle une rivière au printemps qui se décharge de ses glaces, de façon à ne pas me laisser submerger.

Certes, c’est là un travail de longue haleine. Je devrais plutôt écrire de toute une vie. À plus forte raison si on se souvient qu’elle est semblable à des montagnes russes. « Les jours se suivent, mais ne se ressemblent pas », dit l’adage. Voilà pourquoi il est impératif de garder un contrôle sur nos émotions qui peuvent surgir à n’importe quel moment.

Attention ! Il n’est pas dans mon intention de minimiser l’importance de vivre pleinement ce que l’on ressent. Je désire simplement vous rappeler que le fait d’en être le seigneur incontesté est avant toute chose un bon pas dans la maîtrise de notre vie.

Merci infiniment de votre attention à mon endroit !

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Moment de répit

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Moment de répit

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que l’automne a débuté de manière satisfaisante. Pour ma part, cela a été un début que je qualifierais de dent-de-scie tellement mes émotions ont été à fleur de peau. Comme plusieurs d’entre vous le savent maintenant, mon père est presque passé de vie à trépas. En effet, cela fait une semaine aujourd’hui même qu’il a été admis aux soins médicaux puisque son état de santé était à l’extrême limite. Tous les membres de la famille avaient d’ailleurs été demandés à son chevet par son médecin traitant puisqu’il était persuadé que mon père n’en avait plus pour longtemps à vivre.

Or, mon père n’est pas du genre à se laisser abattre par le destin. Il en a vu bien d’autres dans sa vie. Et, croyez-moi sur parole, sa vie est digne des plus grands romans. C’est ainsi qu’il affronta la mort avec brio en faisant reculer son heure d’embarquement pour le dernier train. Je profite de l’occasion pour remercier toutes les personnes qui m’ont témoigné de leurs présences au moment où j’en avais un réel besoin.

Cela a tout de même affecté votre humble serviteur en venant lui gruger beaucoup d’énergie. Une énergie qui lui sert à la réalisation d’articles, sous forme de poésie ou de proses, au sein son blogue artistique. Fort heureusement, l’automne semble avoir pris un chemin plus agréable tant pour votre humble serviteur que pour les membres de sa famille. Les saisons peuvent passer, car nous savons bien qu’elles reviendront encore et encore, nous apportant toutes leurs beautés et leurs richesses. Cependant, il en est tout autrement lorsque l’heure du départ du père aura sonné.

Bref, j’ai ressenti le besoin de prendre un temps de répit pour deux raisons majeures. Je vous dirais, en premier lieu, il fallait absolument que je puisse reprendre mes esprits. En effet, subir une telle pression émotionnelle est loin d’être une partie de plaisir. En second lieu, mon désir de poursuivre la réalisation de mon blogue artistique sous un angle positif se faisait de plus en plus sentir au fil du temps. En effet, vous l’avez sans doute noté au fil de vos lectures que le positivisme constitue l’une des bases de mon blogue.

Vous serez d’accord avec moi que le positivisme manque cruellement de nos jours. Et, pourtant, nous en avons tellement besoin.

Merci de m’avoir lu.

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Le rocher

Le rocher Photo par Gb62da Texte par Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/The-boulder-884827333

Le rocher

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que vous passez de belles vacances. Pour ma part, je vais très bien et je passe un été tout à fait magnifique. Bon! Il est vrai qu’il n’y a pas beaucoup d’activités à faire à part me promener en quadriporteur, poursuivre mes lectures et rédiger des articles au sein de mon blogue artistique. Quoiqu’il en soit, l’essentiel est de profiter de chaque jour de la saison estivale.

Toutefois, ceci n’empêche guère votre humble serviteur d’avoir des projets en prévision de l’automne prochain. Des projets qui lui permettront sûrement de renouer avec les domaines de la nudité artistique et de la photographie. Je ne peux pas en dire plus pour le moment. Soyez rassurés! Je vous tiendrai informés en temps et lieu.

Cependant, la saison estivale est un excellent moment pour la réflexion. En réfléchissant sur un aspect précis de mon expérience de vie personnelle que vint l’idée de rédiger un texte sur le bienfait de tourner la page sur le passé est venue en tête. En effet, plus que le temps passe, plus je m’aperçois qu’il est bon tant pour mon bien-être émotionnel et spirituel de savoir aller toujours plus de l’avant.

Quoi de mieux que de jeter loin de soi les multiples petites pierres accumulées au fil des années? Ces pierres, à force de s’accumuler et aussi petites puissent-elles être à première vue, alourdissent notre quotidien. Des regrets, des sentiments de culpabilité et des illusions de toutes sortes ainsi que des rêves non accomplis sont le lot des êtres qui composent l’humanité. Tous ces éléments sont des pierres que nous traînons bien souvent inconsciemment chaque jour de notre vie.

Ne serait-il pas le temps de les jeter loin de soi une bonne fois pour toutes? De telles petites pierres ne servent à rien dans la construction de soi. Mais le fait d’accepter ses erreurs et d’être fiers de ses succès, voilà ce qui peut inciter l’être humain à se surpasser, voire à se libérer du poids d’un rocher imaginaire. Un rocher qui n’a jamais eu sa raison d’être.

Merci de m’avoir lu.

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Témoignage de Zoé Besmond

Zoé Besmond de Senneville de Paris (France)

Témoignage de Zoé Besmond de Senneville

Témoignage : Poser nue – témoignage de Zoé Besmond de Senneville par WeToo Festival (soundcloud.com)

Bonjour tout le monde,

Vous savez sûrement autant que moi que la vie nous réserve de belles surprises. Ces surprises peuvent survenir à des moments inattendus et à des endroits que l’on n’y penserait même pas. Heureusement qu’une telle possibilité existe, car, avouons-le, nos vies seraient d’un ennui presque mortel.

C’est ainsi que, grâce au réseau social Facebook, j’ai fait la connaissance, somme toute virtuelle, d’une jeune femme qui œuvre dans un domaine qui m’est très précieux. En effet, elle est devenue au fil du temps un modèle féminin remarquable au sein d’ateliers situés dans le pays de l’Hexagone. Est-il utile de vous dire que la France regorge d’artistes et de modèles vivants, tant masculins que féminins, en son sein? Je pourrais même dire que la France est le pays par excellence, car c’est là où se côtoient les plus grands génies dans ce domaine.

C’est par un pur hasard que j’ai fait la découverte de Zoé Besmond de Senneville sur le réseau social Facebook, et ce, à la suite d’un podcast qu’elle avait enregistré sur son expérience. Un podcast qui m’a beaucoup interpellé dès l’instant où mes oreilles se sont mises à l’écoute de sa voix angélique. Toutefois, ce qui est particulièrement intéressant dans sa narration, c’est le partage qu’elle nous dévoile sur ses émotions à l’occasion de sa première participation au sein d’une séance. Des émotions qui expriment les états d’âme d’une femme qui allait offrir la nudité de son corps par amour pour l’art.

Voulant en savoir davantage sur cette artiste aux talents multiples, j’ai eu l’idée de parcourir quelques-unes de ses publications professionnelles. Croyez-moi sur parole ! Je n’ai pas été déçu lors de mes lectures à propos de cette femme extraordinaire. En effet, elle œuvre aussi dans le domaine du théâtre, celui de la télévision et de la poésie sans oublier celui du modèle vivant.

C’est ainsi que j’ai appris lors de mes recherches qu’elle ‘‘… joue sur des plateaux de théâtre et de cinéma depuis 2011. Elle pose également dans des ateliers de dessins, sculpture, peinture, photo et pour de nombreux artistes.’’ 1 De plus, elle publie régulièrement un journal web sous forme de podcasts à propos d’un sujet qui touche l’un de ses aspects bien personnels. En effet, étant atteinte d’une maladie qui l’a rendue malentendante, elle raconte son cheminement sur une situation pas toujours visible, mais toujours présente pour la personne qui en est atteinte, et qui est celle de la surdité. 2

Je dois admettre que le fait qu’elle vit, tout comme votre humble serviteur, une situation de handicap, même si celle-ci n’est pas visible à l’œil nu, a requis dans une certaine mesure mon attention. En effet, force est d’admettre que l’occasion de faire la rencontre avec un modèle féminin qui vit aussi avec une telle situation est pour moi plutôt rarissime, à l’exception d’un autre modèle féminin de la France qui était handicapée physique à la suite d’un grave accident, si ma mémoire est bonne. Comme quoi, tout est possible grâce au web.

Que puis-je affirmer de plus après avoir fait avec plaisir, je dirais même avec une grande passion, un tour d’horizon des différentes publications à propos de cette artiste? Tout d’abord, que le confinement actuel m’a permis de découvrir un véritable trésor sur l’île de l’isolement. Une île sur laquelle nous nous retrouvons presque tous depuis maintenant bien trop longtemps. Ensuite, d’admirer quelques-unes des œuvres réalisées à partir de sa participation au sein d’ateliers de dessins. Des œuvres qui ont été réalisées avec brio. Enfin, et c’est sûrement l’élément le plus important d’entre tous, qu’un modèle est avant toute chose une personne qui aspire à se dépasser souvent envers et contre tous.

Je termine ce présent en remerciant chaleureusement Zoé Besmond de Senneville à la fois pour son amabilité à mon endroit et pour son autorisation à utiliser certaines de ses photos de modèle vivant afin d’enrichir ce présent article. Un article qui me permet d’entrer du bon pied dans le mois de décembre.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

  1. Source : Zoé Besmond de Senneville (zoebesmonddesenneville.art)

  2. Source : épisode 1: en ce moment c’est calme dans mes oreilles dans Journal de mes oreilles (soundcloud.com)

  3. Crédit artistique des œuvres par ordre d’apparition : Ulrik Gustafsoon, John Kelly, Lucia Sanchez Napal, Ann Mrozielski et finalement Noelle Martin 

 

Détachement

FB_IMG_1535889447788

Dessin par mon ami et collaborateur Eri Kel de France

Détachement

 

Dites-moi si je mens. 

La vie est un peu tel que le néant, 

On pense apprendre, connaître et autres choses, 

On est à la recherche de la personne pour être en osmose.

 

Après avoir vécu ici ou bien ailleurs, 

Dans un pays de neige et de glace ou de terre verte et de fleurs, 

Avoir expérimenté l’amour, le chagrin, la joie et la peur, 

Après avoir parcouru mondes et océans, arrivera notre heure.

 

C’est alors que nous verrons que rien ne dure, 

Le plaisir partagé, les surprises quotidiennes et les maux que l’on endure. 

C’est en pensant à ceci et à cela, 

En faisant en ma modeste demeure les cent pas.

 

Parfois en m’inspirant de mes lectures des sages d’autrefois,

Qui avaient visions de la vie et des mœurs aussi différentes que leurs fois,

Que j’en ai conclu sans trop savoir pourquoi ni trop comment mais assurément,

Que finalement pour être heureux dans la vie, il faut pouvoir faire un certain détachement.

 

De

 

RollandJr St Gelais 

Québec (Québec) 

Canada