Archives de tags | Blog

Cette chaleur sur ma peau

dduv1bw-c32bb220-ac11-4805-bc09-8e79ae7a9a28
 »Cette chaleur sur ma peau » par RollandJr St-Gelais Modèle ? Ariane Saint-Amour de Montréal Avec l’autorisation du modèle. Source : https://www.deviantart.com/ariane-saint-amour/art/Sand-Goddess-837896828

Cette chaleur sur ma peau

 

Que l’été enfin s’en vienne,

Mon désir coule dans mes veines,

Pouvoir vivre avec toute ma liberté,

Vivre sans être obligée de ces vêtements porter.

 

Vivre et tout oublier,

Vivre et pas seulement exister,

Vivre avec intensité avec passion,

Vivre à chaque instant à en perdre la raison.

 

Loin de ces villes sans âme,

Vivre une vie de vraie femme,

Sentir couler sur moi l’eau de la mer,

Oublier tout ce que m’ont dit père et mère.

 

Même si je sais que c’est pour mon bien,

Mais en cet heureux moment ça ne vaut rien,

Tout ce que je veux c’est d’en profiter et de m’amuser,

M’amuser sans jamais m’arrêter jusqu’à l’aurore tombée.

 

Bientôt ce sera l’été,

Le temps de vivre en simplicité,

Et ce que je souhaite pour ces jours beaux,

C’est de ressentir cette chaleur sur ma peau.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Délions les liens

Délions les liens
Superbe photo par Tastethewine sur https://www.deviantart.com/tastethewine

Délions les liens

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que tout va pour le mieux pour les êtres qui vous sont chers. Pour ma part, je vais super bien tout en maintenant un bon moral et, Dieu merci, ma santé est excellente. Qui plus est, j’avance avec tranquillité et sérénité vers un nouveau chiffre à rajouter à mon âge. J’ai bien écrit tranquillité et sérénité et non pas sagesse. En effet, qu’est-ce que la sagesse si ce n’est que des pensées qui changent avec le temps et au gré des événements de la vie? Certes, il y a une sagesse immuable qui a fait ses preuves depuis l’aube de l’humanité et qui a permis aux êtres humains de survivre au fil des époques de l’histoire. Mais, il y aussi cette sagesse que l’on tient pour fondamentale mais qui pourtant semble être que pure folie.

Savez-vous quoi ? La folie peut devenir à son tour une source incroyable de sagesse surtout si elle permet à nos rêves et à nos espoirs de passer à travers des moments pénibles. À ce sujet, je dirais même que c’est presque incroyable le nombre de personnes qui ne pouvaient imaginer un seul instant voir réaliser les rêves et les espoirs de ceux, mais aussi de celles, que l’on accusait de folie.

Aujourd’hui, peut-être sous l’influence du politiquement correct, on préférera plutôt employer l’expression d’utopie è la place de la folie. C’est moins agressif. Toutefois, l’objectif est le même. C’est-à-dire de couper les ailes de l’oiseau qui vit dans sa cage. Une cage située au plus profond de notre être. Croyez-moi sur parole, il suffit de pas grand-chose pour en arriver là. Je dirais même que des paroles sans cesse répétées, des paroles avec des mots choisis méticuleusement, au sein d’une population donnée en une période temps bien définie pour donner un résultat étonnant.

Or, je préfère de loin avoir une certaine folie laquelle me permet de vivre et non pas de survivre simplement surtout à cette période que nous traversons en ce moment. Attention ! Je ne dis pas de vivre de manière imprudente. Mais de vivre et de bien vivre. Et pour ce faire, avoir et entretenir nos rêves et nos espoirs sont des éléments fondamentaux qui nous permettent d’avancer avec liberté et dignité.

Tiens ! Tiens ! Tiens ! Liberté et dignité ne vont-elles pas de pairs avec le rêve et l’espoir? En effet, sans le rêve, ni l’espoir toute liberté et toute dignité sont vouées au néant. Il est donc impératif de ne jamais emprisonner ce qui a favorisé la grandeur des hommes et des femmes qui leur a permis d’atteindre des sphères inimaginables. Délions les liens que l’on nous a souvent imposées non pas par la force, mais par des paroles enjôleuses. Elles sont souvent plus efficaces.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Une exception à la règle

Alice Cooper
Alice Cooper par Caroline Guay de Québec au Canada

Une exception à la règle

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que le temps en période confinement ne vous soit pas trop pénible. Pour ma part, tout baigne dans l’huile. En effet, je profite de ce temps assez spécial pour justement en profiter au maximum en faisant ce que j’aime par-dessus tout c’est-à-dire rédiger des textes de réflexion, de la poésie, regarder des reportages et bien d’autres activités que je qualifierais sans aucune honte de sédentaires. N’allez pas croire que les activités physiques me font horreur. Bien au contraire! Mais au fil du temps qui passe, je suis devenu plus tranquille sur ce point. Que voulez-vous? Le temps semble faire son oeuvre sur votre humble serviteur.

En effet, il fut un temps où la tranquillité était loin d’être ma marque de commerce. Une telle période m’a laissé de très beaux souvenirs lesquels resteront gravés à tout jamais à la fois dans ma mémoire et dans mon cœur. Ne dit-on pas qu’une vie heureuse se démontre par la somme de moments où le cœur et la mémoire sont en harmonie? C’est souvent lorsque je soustrais le nombre de mes mauvais souvenirs de ceux qui me font sourire que je me rend comptes qu’effectivement ma vie a été et, Dieu merci, l’est encore magnifique. Qui plus est! À quoi bon de songer à un avenir hypothétique alors que j’ignore de quoi demain sera fait. Bon ! Je ne préconise en aucun cas un laxisme dans les affaires courantes de la vie surtout si celles-ci préparent le terrain pour un futur confortable. Il faut savoir-faire la part des choses entre vivre dans l’instant présent et vivre de manière imprudente. Deux réalités qui se situent aux antipodes l’une de l’autre.

Vous savez que la poésie, l’écriture, la lecture et la nudité artistique constituent quelques-unes de mes passions. Mais saviez-vous que le cinéma et la musique font parti du nombre? Que d’heures ai-je passé en salles afin d’assister à la projection de centaine de films dont certains d’entre eux sont devenus de grands classiques. Et que dire de la musique qui a bercé, et plus tard réveillé, le parcours de ma vie ? N’allez pas croire que la nostalgie m’emporte sur ses vagues à chaque fois qu’une chanson ayant gravé son sillon, tel un bon vieux 33 tours, dans mes souvenirs. Cependant, il m’arrive souvent de revivre les mêmes émotions que j’ai jadis eues vécues au moment où je les ai entendues.

Bien des chanteurs ont marqué de leurs empreintes mon adolescence et ma jeune vie d’adulte. Un fait qui a commencé par l’influence des membres de ma famille. Parmi ces chanteurs, un certain Alice Cooper sort du lot des élus puisqu’une part, il est en quelque sorte le précurseur du rock communément appelé dans le jargon des rockers de « Hard Rock ». Bien entendu que son style bien particulier est peu conventionnel avec ce que l’on retrouve actuellement dans ce style de musique. Toutefois, il est bel et bien le précurseur d’un nombre quasi incalculable de groupes gravitant autour de ce style bien original.

Fait amusant! Une artiste de Québec a publié sur un groupe dédié notamment à l’art nu, mais pas exclusivement, un dessin d’Alice Cooper. Un dessin remarquablement bien fait et qui, après avoir demandé l’autorisation à son auteure, se retrouve maintenant au sein même de mon blogue. Pourquoi donc ? Me diriez-vous! Je vous répondrai qu’être modèle vivant ne signifie pas exclusivement poser pour des écoles d’arts. On peut être, surtout dans le domaine musical, modèle pour des milliers de fans et ce, de générations en générations. Alice Cooper fait partie du nombre de ces vénérables. C’est mon humble opinion, bien entendu. (1)

Comme quoi, faire exception à la règle peut  enrichir un blogue.

Je vous remercie de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

  • Je me rappelle à l’occasion d’un concert d’Alice Cooper à Québec plusieurs années déjà que s’y retrouvaient des admirateurs d’âges réellement variés. Certains d’entre eux avaient plusieurs cheveux blancs tandis que d’autres me firent remarquer que moi aussi je commences à vieillir.

 

J’aimerais être

J'aimerais être
« J’aimerais être » DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

J’aimerais être … 

J’aimerais être les draps de ton lit afin de te serrer dans mes bras et te réchauffer avec tendresse 🌹🌹🌹

RollandJr-St-Gelais de Québec au Canada

Pourquoi autant de photos de nudité artistique?

 

Pourquoi autant de photos de nudité artistique

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Pourquoi autant de photos de nudité artistique?

Bonjour tout le monde,

J’entre directement dans le vif du sujet dans cet article en vous présentant une question qui me vient très souvent à l’esprit. Question qui, d’ailleurs, j’ai posé à quelques reprises à quelques-unes de mes connaissances et amis. Une question qui se résume en ces mots : Pourquoi je m’inspire autant de photos de nudité artistique dans mes publications? Cela peut vous paraître futile qu’une telle question soit le sujet de cet article, mais il n’en est rien. En effet, j’aurais pu tout aussi bien utiliser d’autres sources d’inspiration pour rédiger mes articles car, vous pouvez vous en douter, les sujets sont légions.

Or, l’un de mes premiers désirs qui est venu en mon esprit lors de la gestation de mon blogue consistait, et c’est toujours le cas, à lui donner une image authentique de vulnérabilité de l’être humain. Quoi de plus symbolique que la nudité pour signifier une telle vulnérabilité? Un autre de mes désirs les plus sincères était, il en est de même maintenant, de présenter la beauté et la grâce de la nudité en évitant dans la mesure du possible toutes formes de vulgarité.

J’ai bien écrit « en évitant dans la mesure du possible » puisqu’une photo peut être perçue de manière tout à fait artistique et non vulgaire pour certains et perçue tout autrement pour d’autres. Ne dit-on pas que les goûts ne se discutent pas? (1) À tout cela s’ajoute le souhait de donner à mon blogue un cachet unique en son genre, c’est-à-dire d’incorporer mon expérience personnelle en tant que modèle vivant pour des écoles d’art et des ateliers en art dans une panoplie de réalisations artistiques provenant par le vaste monde.

C’est un fait.  Le titre de mon blogue est bien modèle vivant à Québec, mais je suis un modèle comme bien d’autres, même si je possède un physique pas tout à fait comme les autres, et je me devais d’englober la présentation d’autres modèles et ce, pour une question à la fois de justice et de logique. Qui plus est ! Une telle manière de faire facilite grandement la diversité au sein de mes publications. Et qui dit « diversité », dit aussi « enrichissement ».

En résumé, le choix est donc multiple. Une multiplicité qui repose toutefois sur un seul leitmotiv, celui d’agrémenter votre parcours de manière respectueuse envers les modèles qui offrent leurs services. Un respect que je partage également.

Merci infiniment de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

1. Personnellement, les goûts constituent une source intarissable de discussion. Oui, les goûts peuvent se discuter aisément mais ils ne peuvent en aucun cas être imposés. Il s’agit d’un sujet susceptible d’être développé ultérieurement.