Archives de tags | cours

C’est à partir de cette séance

C’est à partir de cette séance Poème de Rolland Jr St-Gelais Source de la photo : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/173a-945461889

C’est à partir de cette séance

 

Je me promenais dans les rues,

C’est alors que me vint subitement une fringale.

L’une de ces faims qui me crevaient la dalle.

Alors que je profitais du bon temps à pleine vue.

 

Apercevant un kiosque de restauration rapide,

Je m’y suis alors dirigé sans un seul instant me douter.

Que je deviendrai amoureux d’une dame de toute beauté !

Elle y œuvrait afin de payer ses cours avec une attention insipide.

 

Constatant qu’il y avait peu de gens qui attendaient leurs tours,

J’en ai donc profité pour lui demander en quoi elle étudiait.

« En art ! » Elle m’a alors répondu pendant qu’elle me servait.

Ce à quoi je lui ai dit que je cherchais un modèle en ce jour.

 

Je lui ai expliqué que j’étais photographe de profession.

Et que, sans cesse, j’étais à la recherche de modèles,

Une personne qui de corps et d’âme serait belle.

Que je lui prodiguerais un bon cachet comme de raison !

 

Sans hésiter, elle glissa de quoi pour écrire sur le comptoir.

J’ai très vite compris qu’elle souhaitait m’offrir un tel service.

Griffonnant avec empressement : 460 de la rue aux mille vices !

Je lui ai prestement remis ce papier en admirant ses yeux noirs.

 

Les jours et les nuits, puis les mois passèrent inlassablement.

Puis, un soir, on frappa par trois coups à la porte de mon atelier.

Quelle belle surprise d’y trouver celle que j’avais jadis rencontrée !

Sans plus attendre, elle s’introduisit en ma demeure précipitamment.

 

Nous nous regardâmes droit dans les yeux.

C’est alors que j’ai compris la raison de sa venue.

Vers le sofa, elle y alla en ôtant ses vêtements jusqu’à être nue.

Jamais de ma vie, une femme aussi magnifique, je n’avais encore vu.

 

Son corps de jeune dame s’harmonisait impeccablement.

À l’horizon qui s’offrait à la lentille de ma précieuse caméra.

Qui en cette soirée magique pour toujours elle l’immortalisera !

Voilà pourquoi, elle et moi, nous avons œuvré si joyeusement.

 

Ses longs cheveux descendaient jusqu’aux fesses.

De sa bouche, une haleine se dégageait de menthe rafraîchie.

Son être resplendissait, à la fois, de tellement de bonté et de vie.

Devant tant de splendeur qui se manifestait, j’étais en détresse.

 

C’est sur des notes de piano jouées à la radio,

Que cette agréable soirée s’est poursuivie allègrement !

C’est lorsque l’on s’y attend le moins que l’amour naît subitement.

C’est à partir de cette séance qu’elle et moi avons connu des jours si beaux.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Carte postale

Carte postale Poème de Rolland Jr St-Gelais Collection de Appetitive-Soul Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/Postcard-6×4-inches-Art-by-Lovis-Corinth-941033153

Carte postale

 

 

Hier soir, j’ai eu la curieuse idée

D’aller dans le grenier pour y chercher

Dans la malle de mes grands-parents,

Quelques-uns de leurs souvenirs d’antan.

 

Je me remémore de leurs contes et récits,

De leurs voyages fabuleux aux mille péripéties.

Ils me racontèrent comment ils se sont rencontrés,

De leurs façons de se courtiser jusqu’à leur union devant le curé.

 

Mon grand-père n’était pas tellement pratiquant.

Mais, devant les mystères de la vie, il se reconnaissait croyant.

Son épouse, une femme libérée pour son époque, aimait le faste.

Se marier hors d’une église richement ornée aurait été un vrai désastre.

 

Il était un photographe de renom dans le domaine de la nudité.

Elle était, depuis toujours, à la fois sa muse et son assistante attitrée.

Allant ici et là dans Paris y tenir des ateliers et offrir des cours.

Lesquels débutèrent en soirée et se terminèrent au petit jour !

 

Ils vécurent ensemble dans la quiétude de leur foyer des temps heureux.

Jusqu’au moment où vinrent la guerre et son cortège de malheureux.

Étant un homme en bonne santé et de bonnes réputations.

Il a été promu dès son incorporation reporter sur le front.

 

Des clichés en tous genres il a, avec son appareil, exécuté,

En essayant tant bien que mal de camoufler la réalité.

Il fallait bien présenter des soldats fiers et valeureux,

Dans les quotidiens français afin de satisfaire les curieux.

 

Entre deux batailles, avec joie, il écrivit à sa chérie.

Qui avait, comme bien des gens, fui la belle ville de Paris.

Car, la « Grosse Bertha » y faisait pleuvoir avec rudesse toute sa rage.

Avec pour seule volonté d’annihiler la moindre parcelle de courage.

 

Puis, un jour, pas comme les autres, vint une lettre de sa dulcinée.

Une missive dans laquelle il était écrit ; « J’espère que tu vas adorer ».

Il trouva l’une de ses premières photos converties en cartes postales.

Quel beau présent que lui a fait son amour pour lui remonter le moral !

 

De

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ces merveilleuses couleurs

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Ces merveilleuses couleurs

 

Bonjour chérie,

Comme tu es jolie,

Et tu danses en cet après-midi,

Si tu savais jusqu’à tel point de toi j’ai envie.

 

Comme ces couleurs resplendissent sur ta peau.

Ce qui rend le monde autour de moi si parfait, si beau.

Tu es ma raison de vivre mon espoir de chaque jour.

Tu es en mon cœur maintenant et pour toujours.

 

Le temps n’a aucune emprise sur ta beauté.

Tu es magnifique comme le jour où je t’ai rencontrée.

J’étais assis sur un banc, habillé entièrement de noir.

Tu t’étais placée près de moi afin d’écouter ma triste histoire.

 

Tes yeux remplis d’un amour inconditionnel,

Ils ont permis de voir en toi une âme si pure et si belle.

Une lumière étincelante a jailli du haut du ciel,

A relui sur tes cheveux dorés comme le miel.

 

Quel présent incroyable offert par le destin,

A permis de transformer le cours de notre chemin.

Tu étais devenue dès ce moment mon ange secourable.

Alors que je pouvais seulement t’offrir un amour véritable.

 

Chaque matin tu amènes une couleur étonnante,

Qui éclaire ma journée telle une bougie flamboyante.

Tout sur toi est d’une perfection inégalée en cet univers.

Serais-tu l’annonciatrice d’un Nouveau Monde, d’une nouvelle ère ?

 

Je voudrais terminer cette missive par ces quelques mots.

Une requête faite par un vieil homme qui a connu bien des maux.

 Je te demande avec une profonde humilité cette faveur.

Ô, mon amour, garde en toi ces merveilleuses couleurs.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Fascination

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Fascination

 

Je suis réveillé depuis tellement longtemps.

J’ai fait un peu de ménage en prenant mon temps.

Tout en regardant avec admiration ton portrait accroché sur le mur.

Me remémorant la fois où j’avais été impressionné par ton attrait si pur.

 

Nous étions admis dans une école spécialisée en arts visuels.

Des cours de dessin, de peinture et de photo qui mirent ma vie si belle.

À mon grand étonnement, j’étais ravi de te voir assise à mes côtés.

Mes durées d’études ressemblèrent à des parcelles ensoleillées.

 

Puis, contre toute attente, nous devions travailler deux par deux.

Ne sachant trop pourquoi quelque chose nous rendait fort heureux.

Sans le vouloir, j’avais touché ta main en souhaitant prendre mon stylo.

Dès cet instant, en moi est apparu, dans le silence un jour nouveau.

 

Tu avais réagi à ma légère bévue par ton plus beau sourire.

Que ma vie si modeste m’a permis, avec joie, de découvrir !

Le travail accompli avec attention, nous l’avions remis au professeur.

Je t’avais offert de te ramener chez toi vu l’heure tardive et la noirceur.

 

Quelle allégresse en moi quand tu as accepté que je sois avec toi !

Car, sincèrement, je voulais te protéger tel l’aurait fait un roi.

Tu avais depuis le jour de la rentrée conquis mon cœur.

J’étais devenu, en cette occasion, un chevalier sans peur.

 

Au fil des jours et des nuits,

Tu m’as invité à passer un après-midi,

Chez toi, afin de faire plus amples connaissances,

J’imaginais à peine ce que tu m’avais donné comme chance.

 

Or, avant notre rencontre tant entendue, tu m’as conseillé.

Mon vieil appareil-photo apporter pour réaliser quelques clichés.

Sans me douter une seule seconde que j’y trouverais mon plus beau souvenir.

Qui allait devenir une consolation lorsque viendra le moment de vieillir.

 

Après avoir bu un bon café et grignoté quelques biscuits,

Du lustre de ta féminité, sur les films de mon engin, j’ai saisi.

Combien en ai-je pris? Et, à vrai dire, complètement, je m’en fous.

Mais, en ma mémoire, hélas, imparfaite, cet après-midi était si doux.

 

Une fois les études terminées, nous nous sommes avec regret, séparés.

Chacun de notre côté, comme est la vie, nous avons vécu notre destinée.

De tes nouvelles, de temps à autre, j’aurais tellement adoré en recevoir.

Mais, c’est un fait, l’existence humaine est parsemée par d’infinis au revoir.

 

Heureusement, j’ai conservé cet instantané.

Qui, dans mes temps de solitude glaciale, vient rallumer,

Le feu de mon amour pour toi toujours tenu dans le secret de mon cœur.

Et de cette présence bien modeste me rassure, face à la mort, de mes frayeurs.

 

Aurait-il une leçon à tirer de mon histoire ?

Je ne saurais quoi vous dire. Veuillez me croire !

Si, peut-être, en silence, nous nous aimions.

La réalité des choses est une fascination.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je regarde vers demain

Je regarde vers demain Poème de Rolland Jr St-Gelais Dessin par Noble Roro de la France

Je regarde vers demain

 

Il est six heures du matin.

Je me prépare pour ne pas rater le train.

J’ai décidé de quitter pour toujours mon patelin.

Tournant la page pour construire un préférable lendemain.

 

J’ai connu des gens tout à fait gentils et avenants.

Je crois bien qu’il faut s’engager à autre chose maintenant.

Mon désir est d’avoir une meilleure vie lorsque viendra le temps.

J’ai adoré la région où j’ai grandi avec ses lacs et ses ruisseaux étonnants.

 

Vite, dans la douche pour me savonner et me laver de mon passé.

Après avoir terminé, j’ai pris deux rôtis et un café en guise de déjeuner

Que ma tendre mère eût fait avec des larmes, avec peine, dissimulées !

Elle avait deviné que pour toujours je quittais cette terre si éloignée.

 

Quelles sont les raisons d’une telle décision ?

Je vous en supplie, de grâce, ne me poser pas cette question.

Rien qu’à y penser, un seul instant, je crois perdre toute ma raison.

Quoiqu’il en soit, plus rien ne me maintiendra au sein de cette maison.

 

Le moment fatidique tant redouté de mon départ est enfin arrivé.

Quelle sera ma vie ? Quel sera mon avenir ? Quelle sera ma destinée ?

D’une main tremblotante, j’ai pris le téléphone et un taxi, j’ai commandé.

Un appel qui alla changer le cours de ma route telle une prière exaucée.

 

Les secondes passèrent dans un silence lourd.

Maman et moi entendions comme un bruit sourd.

C’étaient nos cœurs qui pleuraient tout notre amour.

« Vas-tu revenir ? » Ce à quoi j’ai répondu peut-être un jour.

 

Puis, un klaxon se fit entendre.

Je prie ma valise sans plus attendre.

Je lui ai fait une bise sur sa joue tendre.

Un souvenir que je ne pourrais jamais reprendre.

 

Le taxi prit le chemin de la gare de train.

Je chantais, pour dissimuler ma tristesse, un refrain.

Maintenant, pour le meilleur et le pire, j’ai ma vie entre les mains.

Tournant le dos à mon passé, à mes erreurs de jeunesse, je regarde vers demain.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada