Archives de tags | départ

La princesse

La princesse Poème de RollandJr St-Gelais Collection de Appetitive-Soul Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/206-937548710

La princesse

 

Ô, ma tendre et adorable princesse !

Te voilà maintenant belle comme une déesse.

Grande femme qui fait rêver bien des hommes.

Tantôt courageux ou fortunés, souvent des bêtes de somme.

 

Je t’ai donné la meilleure éducation possible.

Tu sais bien que pour toi, j’aurais fait l’impossible.

L’amour d’un père ne connaît pas de frontières.

Surtout depuis le décès de ta pauvre mère.

 

J’avais versé tant de larmes à la suite de son départ.

Sa féminité était aux yeux de tous une œuvre d’art.

Et sa grandeur d’âme envers les démunis de la vie,

N’avait, dans les cœurs des indigents, aucun prix.

 

Elle avait laissé près de moi un véritable petit ange,

Qui était sous la protection de Saint-Michel l’archange !

Une enfant fraîche comme une rose, fragile comme de l’argile.

Quel magnifique cadeau du ciel qu’une frêle et tendre fille !

 

Tu as grandi en grâce, en beauté et en sagesse.

Sans être parfaite, tu es loin d’être parmi les pécheresses.

Je t’ai inculqué la piété et autre chose de vaste valeur.

Afin que tu puisses jouir de la vie sans en avoir peur.

 

Jeune femme fière et forte ne craignant rien,

Tu sauras en temps et lieu accomplir ton destin.

Les mains appuyées sur les bras de la chaise,

Tu ressembles à une diablesse dans sa fournaise.

 

Envers les nécessiteux, tu as une âme charitable.

Tu sais être intransigeante envers les esprits lamentables.

Tu pardonnes à celui qui se reprend de ses erreurs.

Et tu corriges celui qui face à Dieu, n’éprouve aucune peur.

 

Tu es bien la descendante de tes ancêtres,

Ceux dont le sang coule dans les veines de mon être.

Tu es une princesse réellement digne de porter leur nom ancestral,

Tu sauras apprendre à gouverner avec justice en évitant le mal.

 

Comme ta mère serait fière de toi si elle était encore de ce monde.

Elle te voit peut-être en voguant sur les éternelles ondes.

Celle de la lumière céleste issue du plus pur amour,

Afin d’être dans nos cœurs maintenant et toujours.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ô Baphomet

Ô, Baphomet Poème et photo de Rolland Jr St-Gelais

Ô, Baphomet

 

Ô, Baphomet,

Toi, qui depuis l’aube es.

Porteur de l’auguste lumière,

Qui nous amène dans les enfers.

 

De cette flamme qui ravive nos perceptions,

Jusqu’à cette sensation étrange de côtoyer la perfection.

Homme à la tête de bouc qui surgit de la croix inversée,

Pour nous rappeler sans cesse la fragilité de l’humanité.

 

Être qui donne le brasier sur ta tête cornue !

Qui, en ce monde, a, sur toutes les mers, parcouru.

Cherchant ici et là un disciple qui vous sera dévoué,

Tout en craignant de tout votre être le Christ ressuscité.

 

Ô, créature sortie de la géhenne aux seins si voluptueux !

Vous qui approchez les gens de sang noble aux cœurs valeureux.

Veuillez assurer sur mon ordre la réalisation de cette ultime prière.

Je ne désire pas de victoire ni de médaille remportée à la guerre.

 

Que je puis m’accomplir dans la luxure,

Tout en conservant mon âme de toute souillure.

Car, il n’y a pas plus grande satisfaction pour moi.

De combler les femmes en ma maison et sous mon toit !

 

Je vous en adjure par les anges et les saints de la voute céleste.

Que je goûte leurs lèvres pulpeuses jusqu’à en savourer chaque zest.

Qu’à l’heure de mon départ, j’en éprouve de beaux souvenirs.

Pourquoi vivre si je ne peux pas partager ces moments de plaisir ?

 

Bras droit levé, avec tout votre orgueil, vers les cieux.

J’y vois un symbole kabbalistique bien mystérieux.

Celui de la gauche pointe vers le sol où le sang coula.

Cette offrande, par amour pour le genre humain, il versa.

 

Souviens-toi, ô, être diabolique, de ceci,

Car, dans les livres saints, tout y est écrit.

Qu’au nom du Fils de Dieu ton genou fléchira,

Et, à l’heure de ma mort, à lui seul, tu obéiras.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Juste un profil

Juste un profil Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Just-a-profile-725873774

Juste un profil

 

Il est samedi matin

Je me suis levé avec entrain.

Car, avec toi, j’ai passé une belle nuit.

Mais, je dois te quitter longtemps avant midi.

 

En effet, j’avais raconté à ma conjointe.

Que j’avais raté le train afin de la rejoindre !

Je prendrai celui prévu pour le départ de dix-heures.

J’imagine que cela ferait sans aucun doute son bonheur.

 

Heureusement que j’ai pu laver mes vêtements.

Car que de questions elle me poserait assurément !

Quelle étrange sensation de vivre deux amours irréconciliables,

D’éprouver un désir charnel sans pour autant me sentir coupable.

 

Quelle émotion indescriptible de connaître deux femmes différentes !

Dont leur beauté à la fois unique et légère les rend si extravagantes.

De suçoter à son épouse, « je t’adore », si tendre au creux de son oreille,

D’entendre sa maîtresse lui répondre « moi, aussi », c’est sans pareil.

 

Tu étais étendue sur ton lit.

Sans dire un mot, tu avais tout compris.

En voyant dans mes yeux l’éclat de la satisfaction,

Qui découlait bien sûr de notre plus secrète relation.

 

Rien en mon cœur ne peut combler ta si chaude présence.

À part, peut-être, mon épouse bien-aimée durant ton absence.

Tu avais deviné depuis belle lurette ma passion pour la photographie.

C’est alors que subitement, tu m’as montré ton côté le plus joli.

 

Comment avais-tu pu pressentir à cet instant ce que je désirais ?

Car, en toi, ô, chérie, tout est pureté maintenant et à jamais.

Quelle une muse fidèle, une amie soumise douce et docile !

Tu as tourné le visage pour me présenter ton superbe profil.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La dernière semaine de juin

La dernière semaine de juin Texte de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/It-s-such-a-mess-919780665

La dernière semaine de juin

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que le début de l’été soit propice à la réalisation de belles vacances. Pour ma part, tout est au beau fixe. Je profite du soleil, lorsqu’il y en a, pour me balader en quadriporteur tout en poursuivant la publication d’articles au sein de mon blogue artistique.

Il est vrai que le départ de mon père est une perte énorme dans ma vie. Toutefois, la vie continue de plus belle pour votre humble serviteur. 

Fait cocasse à retenir ! Ici, au Québec, on a l’habitude de réaliser les déménagements vers le 1er juillet, et même un peu avant. 

Je vous souhaite un bon samedi.

De Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Merci mille fois

Présent offert par Alain & Atsuko à l’occasion du décès de mon père. Un geste très apprécié.

Merci mille fois

Merci à chacun et à chacune d’entre vous pour vos messages de sympathies à l’occasion du départ pour le Ciel de mon défunt père. Merci aussi pour vos commentaires qui ont jalonné le parcours de ces deux dernières semaines.

Certes, cela est venu me chercher sur le plan émotionnel car perdre un être cher, surtout l’un de nos parents, est une épreuve difficile à parcourir. Mais, grâce à vos pensées, à vos prières et à votre support, je peux vous dire que le temps de faire le deuil est plus ou moins révolu. Mon père est entré dans un endroit merveilleux où ceux et celles qui l’ont aimé de leur vivant l’ont accueilli les bras grands ouverts. Pour ma part, je suis maintenant chez-moi. Un chez-moi où je me sens pleinement heureux.

Que Dieu vous bénisse !

Rolland Jr St-Gelais