Archives de tags | Québec

La dernière semaine de juin

La dernière semaine de juin Texte de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/It-s-such-a-mess-919780665

La dernière semaine de juin

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que le début de l’été soit propice à la réalisation de belles vacances. Pour ma part, tout est au beau fixe. Je profite du soleil, lorsqu’il y en a, pour me balader en quadriporteur tout en poursuivant la publication d’articles au sein de mon blogue artistique.

Il est vrai que le départ de mon père est une perte énorme dans ma vie. Toutefois, la vie continue de plus belle pour votre humble serviteur. 

Fait cocasse à retenir ! Ici, au Québec, on a l’habitude de réaliser les déménagements vers le 1er juillet, et même un peu avant. 

Je vous souhaite un bon samedi.

De Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Le droit aux femmes d’avoir les seins à l’air dans les parcs publics

Le droit aux femmes d’avoir les seins à l’air dans les parcs publics Réflexion par Rolland Jr St-Gelais Photo par Rick B. d’Allemagne Source: https://www.deviantart.com/rickb500/art/Temptress-919798336

Le droit aux femmes d’avoir les seins à l’air dans les parcs publics

À propos de la manifestation, tenue hier en après-midi à Québec, pour le droit aux femmes d’avoir les seins à l’air dans les parcs publics. Il m’est paru utile de partager mon humble opinion avec vous. Il s’agit de mon avis et je ne crois pas posséder la vérité absolue sur un quelconque sujet d’ordre moral.

Personnellement je n’ai jamais compris ce double standard. Pourquoi les femmes devraient-elles couvrir leurs poitrines alors qu’une telle obligation n’est pas exigée chez les hommes. À vrai dire, une telle obligation devrait s’adresser tant aux membres de la gent masculine que féminine. Que l’on soit un homme ou bien une femme, ou je-ne-sais-qui ou je-ne-sais-quoi, il serait d’usage par respect pour les autres et pour soi-même de porter quelque chose sur soi lorsque l’on se retrouve dans un lieu public quelconque.

C’est là faire preuve d’un peu de civisme.

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Être libre

Être libre Texte de réflexion de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/I-m-free-918415253

Être libre

Être libre ! Voilà un concept qui ne laisse personne indifférent. Tout le monde rêve de liberté sans oublier que chacun d’entre nous possède sa propre définition. Après mûre réflexion, j’ai décidé de partager avec vous ce que la liberté signifie pour moi. Il s’agit d’un simple exposé de ma part puisque je ne possède pas la sagesse des philosophes de l’antiquité et encore moins la vérité éternelle. Toutefois, mon parcours de vie est une basse que je qualifierais d’assez solide pour élaborer une réflexion intéressante sur un tel sujet.

Vous savez tous que la chance m’a permis de faire la connaissance de gens formidables au cours de ma vie. Des gens avec qui j’ai vécu diverses expériences parfois cocasses, parfois tristes, mais toujours enrichissantes.

Fait amusant, les femmes ont occupé jusqu’à maintenant une place prépondérante dans mon cheminement à la fois philosophique, culturel, moral et spirituel. Parmi celles-ci, Marie-Christine T. de Québec, une femme d’une beauté extraordinaire, a laissé une empreinte dorée dans mon cœur. En effet, elle a résumé en une phrase l’essentiel de ma vie, et ce, en ces mots : « Tu as tout pour être heureux. »

« Tu as tout pour être heureux. » Quelle parole remplie de sagesse ! En effet, ce « tout » réside en mes souvenirs, mais aussi dans l’instant présent. J’ai eu la chance d’avoir été entouré d’amour et de chaleur humaine, d’enrichir mon esprit par une spiritualité basée sur le message chrétien, de découvrir l’une des plus belles cultures qui soient en ce monde, en l’occurrence la culture occidentale, et, enfin, de vivre selon mes principes personnels sans craindre des représailles par un système politique totalitaire. À cela s’ajoute l’opportunité d’avoir pu serrer mon père dans mes bras avant son grand voyage vers l’infini.

Qui plus est ! Ce « tout » renferme aussi la capacité de tourner la page sur le passé. Tourner sans regret, sans amertume, sans rage au cœur, mais simplement être en paix avec soi et avec l’univers.

À quoi bon les regrets? On apprend de nos erreurs et on passe à autre chose. Pourquoi vivre dans l’amertume puisque toutes les possibilités se trouvent devant soi ? Pourquoi se détruire le cœur avec la rage alors qu’il suffit d’y mettre de l’amour chaque jour pour y faire fleurir un jardin magnifique ?

Enfin, être en paix avec soi est la pierre angulaire pour être aussi en paix avec tout ce qui nous entoure. Et, pour se faire, il faut apprendre davantage à être indulgent envers soi-même afin que nous puissions l’être envers notre prochain. Ne serait-il pas le temps de l’être aussi envers la vie ? Ainsi, nous saurons ce qu’être libre signifie réellement.

Merci infiniment de votre attention !

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Magdeleine

Magdeleine Poème de Rolland Jr St-Gelais Peinture par Noble Roro de la France

Magdeleine

 

Je suis allé passer tout l’été.

En vacances dans une région éloignée.

Un coin de mon Québec situé en pleine mer.

Un pays d’où proviennent les ancêtres de ma mère.

 

Un ciel bleu qui surplombe une terre aux couleurs de cuivre,

Sur laquelle les gens, petits et grands, ont appris à vivre!

Quelques îles reliées entre elles par des filaments.

Qui ont su résister contre le temps et les vents violents.

 

Des gens courageux issus de la légendaire déportation,

Perpétrée par les tuniques rouges de la divine Albion.

J’y ai rencontré tant de gens si beaux, si chaleureux.

Qui ont appris envers et contre tout à être heureux.

 

Une femme, par son allure européenne, m’a fort étonnée.

Une Française qui était venue faire connaissance de cette contrée.

Son accent si étranger trahissait sa présence en ce lieu situé à mille lieux.

Elle portait en ce jour un costume qui lui donnait un air si merveilleux.

 

À vrai dire, cette journée a une grande particularité.

Toutes les maisons étaient décorées pour des festivités.

Ce jour est dédié à Notre-Dame, protectrice des Madelinots.

Fiers descendants des déportés sur les mers agitées sur des rafiots.

 

De leurs ancêtres, ils ont appris à jouer du violon et de l’accordéon.

Contre mauvaise fortune, avec bon cœur, ils chantent de douces chansons.

Mais, en cette occasion spéciale, ils firent l’un de ces tintamarres.

Sortis des casseroles afin de rappeler aux touristes leur histoire.

 

Loin de vouloir se plaindre, ils ont appris à jamais ne rien redouter.

Mais, par-dessus tout, ils ont su aimer la vie, et leurs prochains, aider.

Alors, dites-moi! Ô, charmante Française. Ô, belle Magdeleine.

Comment trouvez-vous ce coin de pays, les Îles-de-la-Madeleine?

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Au point où …

Au point où …

Au point où l’on est rendu au Québec et dans le monde,

allumer un lampion ne peut que faire du bien.

De

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada