Archives de tags | Québec

J’aimerais bien y assister.

New Image 90J’aimerais bien y assister.

Bonjour mes amis et amies de l’Europe,

J’espère que vous allez bien et que la vie soit belle pour vous. De mon côté, elle est magnifique surtout avec un temps ensoleillé comme nous avons eu aujourd’hui même à Québec. Vous savez probablement que j’ai eu la chance inouïe de visiter une galerie d’arts en Suisse au cours du mois de juillet dernier. Une galerie d’arts où la nudité artistique était à l’honneur grâce à la présentation d’oeuvres réalisées par des maitres en ce domaine.

Vous devez sans doute vous douter que je me tiens à l’affût de tout ce qui se passe dans les différentes expositions dans ce domaine. Voilà pourquoi je lis divers articles, notamment grâce à mes alertes du service Google, sur lesdites expositions. C’est ainsi que j’ai été informé d’une présentation théâtrale a lieu en France où le thème du monde du modèle vivant est abordé, selon les critiques, de manière fort remarquable. J’ai donc décidé de partager avec vous l’un de ces articles trouvés sur le web. Ledit article est reproduit en noir et blanc et un lien se trouve en annexe, et ce par souci de respecter les droits d’auteurs. Pour ceux et celles qui ont eu la chance d’assister à l’une ou l’autre présentation, j’aimerais avoir vos appréciations personnelles.

Merci de m’avoir lu !

Bon vendredi !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Festival d’Avignon : “Nu dans le bain”, ivre de peinture

Peintre et metteur en scène, David Géry nous invite à pénétrer dans son atelier, tandis qu’il réalise le portrait de Beth (Agnès Sourdillon). Se dessine alors sous nos yeux l’histoire des modèles de peintres célèbres, tragiquement oubliées.

Festivaliers, prenez votre courage à deux mains… traversez le Rhône (le bus passe au pied des remparts tous les quarts d’heure) et grimpez jusqu’à la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon. Pas seulement pour aller dans la salle du Tinel qui accueille des spectacles du In. Car l’hôte des lieux, le Centre national des écritures du spectacle, y présente lors de ses (trop courtes) Rencontres d’été les œuvres travaillées lors de résidences organisées toute l’année. Pour Nu dans le bain, pièce d’une jeune Américaine d’habitude mise en scène Off-Broadway, le metteur en scène David Géry et la comédienne Agnès Sourdillon ont bénéficié de ce dispositif. Ils semblent ici chez eux et nous, spectateurs, nous nous glissons comme par effraction dans leur « atelier ». Atelier de théâtre comme atelier du peintre, car ici la fiction dramatique (le monologue d’une femme qui pose dans un atelier de dessin et creuse l’histoire des modèles oubliées des peintres célèbres) est rejointe par la réalité.

Le metteur en scène David Géry, en effet, est peintre – de ceux qui aiment l’huile et la matière – et cette magnifique salle aux poutres monumentales où l’on pénètre est envahie de châssis, de toiles retournées, de pinceaux séchant dans les pots… Une odeur de térébenthine plane. Géry, assis de dos, mélange ses couleurs pendant que le public s’installe. Celui-ci pourra, papier et crayon en mains, participer lui aussi à cette vraie-fausse séance de pose.

Une baignoire sur pieds attend au milieu de cette salle au nord dont la lumière naturelle est peu à peu travaillée. Et puis elle entre. Agnès Sourdillon – ex-Agnès de L’Ecole des femmes monté par Didier Bezace dans la Cour d’honneur du palais des Papes en 2001 – s’est glissée dans la peau de Beth, une femme mûre chassée de sa place de serveuse, découvrant par hasard ce boulot de la débrouille. Elle fait ses premiers pas dans le monde de l’art dont elle ignorait tout. Jamais entrée dans un musée. Jamais eu l’occasion d’être touchée par un tableau. Pendant que Beth/Agnès nous délivre le flot de ses pensées subtilement modulé entre humour mutin et lassitude inquiète, elle pose nue, avec une grâce naturelle, intense et pudique. Le texte mêle avec intelligence la situation vécue – les contraintes musculaires –, et le chemin de Beth vers l’émotion esthétique au fil de son enquête sur le destin tragique de Renée Monchaty, jeune modèle que le peintre Pierre Bonnard a fini par trahir et qui s’est suicidé en 1925. Le cinéaste Jacques Rivette dans La Belle Noiseuse en 1991 avait déjà mis en scène, grâce à Emmanuelle Béart et Michel Piccoli, les relations d’un peintre à son modèle. Ici, pas de tension extrême dans la séance qui sert davantage de cadre au jeu de l’actrice et met le public en situation. L’enjeu dramatique tourne surtout autour de l’histoire de l’art vue par la lorgnette des modèles et de la prise de conscience de Beth d’autres vies possibles. Mais le peintre Géry nous réserve quand même une surprise qui fait de la représentation de Nu dans le bain une expérience rare.

Source : http://www.telerama.fr/scenes/festival-d-avignon-nu-dans-le-bain-ivre-de-peinture,160732.php

Un petit secret à vous confier

Un petit secret à vous confier

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. Pour ma part, tout va à merveille en cette saison estivale où la belle ville de Québec resplendit de tous ses feux. J’adore cette ville comme j’adore ma patrie. Au fait ! Vous savez depuis belle lurette que j’ai plusieurs passions qui me sont chères. À vrai dire, je ne saurai pas imaginer de vivre un seul instant sans les passions qui me font vibrer au plus profond de mon être. Vous avez sans doute deviné que je fais référence à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie.

Toutefois, il y a une autre passion qui vient me chercher. Une passion qui élève mon âme au plus haut sommet. De quoi s’agit-il ? Tout simplement du domaine musical et, croyez-moi que j’en ignore la raison fondamentale, plus particulièrement la chanson de style gothique et de langue allemande.

Pourquoi gothique ? Si j’ose une réponse, il est fort possible que c’est ce qui se trouve en moi-même. Oui, j’ai d’une certaine façon une âme gothique car malgré le soleil qui brille à l’extérieur, force est d’admettre que ce n’est pas le cas pour tout le monde. J’en suis conscient plus que vous pouvez même le penser. Et pourquoi la langue allemande ? Cette langue possède un charme qui lui est propre. Un charme créé par les déesses germaniques venues ensorceler les guerriers pour les amener vers le Val Halal où un somptueux banquet les attendaient dans une orgie digne de ce nom.

Enfin bref, la musique est sans contredit une de mes principales passions. Des passions qui animent ma soif de partager avec vous mes nombreux articles au sein de mon blogue artistique. Pour votre plaisir et pour celui de votre humble serviteur.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Une belle oeuvre digne de mention

19748746_1390604097653763_7474177306897358425_n

Une belle oeuvre digne de mention

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. Pour ma part, je dois avouer que le temps maussade qu’il fait présentement à Québec me pèse sur le système. En effet, le peu de jours où le soleil est présent compense à peine les journées où la pluie est au rendez-vous. Toutefois, cela favorise grandement nos terres qui en ont besoin et, entre vous et moi, ce temps est tout de même idéal pour se reposer loin des bruits nauséeux qui pullulent en ce bas-monde.

Sur un autre d’idée, il me fait plaisir de partager avec vous un dessin réalisé par un artiste de la Belgique du nom de Marcel Lien. Il est membre d’un groupe Facebook où des artistes tant professionnels qu’amateurs de pays de la francophonie présentent leurs oeuvres. J’ai tellement aimé l’une de ses créations qu’il m’a paru bon de vous la faire connaître par l’entremise de mon blogue artistique. Soyez rassurés ! Je lui ai demandé sa permission avant même d’entreprendre la rédaction de cet article. Permission qu’il m’a été accordée à mon grand plaisir et au sien.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Une artiste impressionnante : Milo Moiré


<p><a href= »https://vimeo.com/120567436″>THE NAKED LIFE – &ldquo;How little abstraction can art tolerate?&rdquo; (2015)</a> from <a href= »https://vimeo.com/milomoire »>Milo Moir&eacute;</a> on <a href= »https://vimeo.com »>Vimeo</a&gt;.</p>

Une artiste impressionnante : Milo Moiré

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui j’ai décidé de partager avec vous une vidéo réalisée par la magnifique Milo Moiré, mondialement reconnue dans le domaine de la nudité artistique. Certes, une telle vidéo ne passe pas inaperçue puisqu’elle présente une facette méconnue de ce domaine et qui est l’ouverture de la société envers la nudité. J’entends ici une nudité à la fois saine et libre de toutes contraintes face aux corps.

New Image24Je dois reconnaître que je suis en admiration devant cette femme. Une admiration que je qualifierais presque d’idolâtrie étant donné mon désir de pousser plus loin mes propres expériences dans ce domaine. Attention ! Je fais ici référence à de l’expérimentation respectueuse des lois et de la moralité, bien entendu. C’est un fait ! Il m’est arrivé en quelques occasions d’avoir posé nu devant public. Le récital de poésie à Saguenay est parmi de ce nombre. Or, il serait intéressant de pousser davantage mes limites en évitant tout de même de devenir une bête de cirque.

Or, Milo Moiré est pour moi une source incroyable d’inspiration. Je dois avouer que sa grande beauté et son corps parfait sont pour elle des attributs qui, soyons francs, l’aident grandement dans sa profession. Toutefois, il n’y a rien qui m’empêche de réaliser encore une fois une prestation de nudité artistique, en dehors du cercle peinture versus dessins versus photographie, dans un proche avenir. C’est d’ailleurs dans mes projets.

Je termine cette missive en vous informant que des séances sont en vue pour la saison automnale. Des séances qui auront lieu tant à Québec qu’à Montréal et même dans le reste de la province. Vous noterez qu’en cette saison de vacances d’été, les séances sont beaucoup plus rares vu le repos bien mérité des artistes-peintres et des photographes. Mais, croyez-moi, ce n’est que pour donner le meilleur de moi-même.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Une soirée au concert … suite.

Une soirée au concert … suite.

Bonjour de nouveau,

J’ai décidé de partager avec vous un de mes nombreux enregistrementsDSCN3265.JPG réalisés à l’occasion du concert qui a eu lieu ce mardi 4 juillet en la cathédrale anglicane Holy Trinity Church de Québec laquelle est un joyau architecturale en plein cœur du secteur appelé la basse-ville. Un des secteurs de la capitale du Québec à découvrir absolument si vous venez visiter cette ville qui est, avouons-le, le symbole par excellence de la lutte pour le fait français en Amérique du nord. Fait à retenir ! Cette lutte n’a jamais empêché le peuple canadien-français, et plus particulièrement celui habitant dans la seule province où le français fait force de loi communément dénommé les Québécois, de s’ouvrir au monde et d’être reconnu pour sa grande tolérance et son empathie pour les moins nantis de ce monde.

DSCN3299.JPGUne question doit être impérativement être résolue : Pourquoi donc inclure quelques-unes de mes vidéos concernant le concert ? C’est que, voyez-vous ?, peut importe ce que votre humble serviteur pourrait écrire afin d’expliquer ce qu’il a ressenti pendant une telle prestation musicale, rien ne pourrait mieux le faire qu’une vidéo. Certes, comme l’affirme si bien le dicton, une image vaut mille mots. Personne ne le niera. Cependant, rien ne vaut une telle présentation pour vous donner un aperçu, bien mince je l’accord, de la beauté et la grâce des pièces musicales interprétées de manière si magnifique. Je dirais même presque angélique.

Bon visionnement et surtout bon écoute !

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Une soirée au concert

DSCN3294

Une soirée au concert

Bonjour à vous,

DSCN3270Je suis heureux de partager avec vous mon impression d’une soirée passée au concert. Mais, attention ! Il ne s’agit pas d’un concert comme un autre puisqu’il n’a pas eu lieu dans une salle de spectacle, ni dans un amphithéâtre et encore dans une discothèque où l’alcool coule à flot. Bien au contraire ! Cela s’est déroulé dans l’un des lieux de cultes chrétiens parmi les plus beaux à Québec, et j’ai nommé la « Holy Trinity Church » de Québec. La toute première cathédrale anglicane construite à l’extérieur des Îles britanniques. Et quel lieu extraordinaire !

En effet, cette église, qui est en fait une cathédrale, possède une histoire presque mirifiqueDSCN3301 puisque l’on y retrouve une place jadis réservée à la reine du Royaume-Uni, d’Irlande et du Commonwealth ainsi que de sculptures et ornements qui font l’envie de bien des églises catholiques. Et que dire de la sonorité de l’endroit ? Une pure merveille pour l’amateur de musique classique et sacrée. D’ailleurs, c’est pour cette raison que plusieurs choristes acceptent de venir y réaliser leurs prestations auprès du grand public et au grand bonheur de votre humble serviteur.

Vous ne le saviez peut-être pas, mais la musique fait partie de mon quotidien au même titre que la prière. Ne dit-on pas que la musique est la prière de l’âme ? Quelle chance inouïe de passer une soirée à un concert ayant lieu dans une cathédrale reconnue pour son acoustique exceptionnelle auprès des mélomanes ! Oui, c’est un fait. Le Québec n’a peut-être pas la prétention d’avoir une histoire aussi riche que le Vieux-Continent, mais il a su développer son goût pour la culture et les arts, et ce grâce à son ouverture vers l’autre. 

DSCN3278Pour ce qui est du concert proprement, il fut l’œuvre d’une chorale en provenance de San José en Californie. Cette chorale est composée d’élèves d’un lycée américain et elle est sous la supervision  de deux professeurs de chants. Je n’ose pas un seul instant imaginer le nombre d’heures d’élaboration, de travail, de choix des chansons choisies et d’heures de pratiques pour arriver à produire un concert. Quand je pense que ces élèves ont eux aussi droit d’avoir une vie normale comme toutes personnes de leurs âges. Éléments à retenir ! La chorale est composée presque à parts égales de garçons et de filles.

En terminant ce premier article d’une série de trois portant sur ledit concert, je vous dirais que votre humble serviteur, et je ne suis pas le seul, a chaudement applaudi cette chorale à chacune de leurs interprétations musicales. Une acclamation hautement méritée. Croyez-moi sur parole ! Bravo mille fois à la « Vivace Youth Chorus of San Jose »

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Qui a dit qu’il fallait avoir un corps parfait ?

Qui a dit qu’il fallait avoir un corps parfait ?

Bonjour tout le monde,

J’espère que tout se passe bien pour vous. Pour ma part, j’ai passé un dimanche très reposant en compagnie de ma minette Plume tout en regardant quelques films à la télévision. Holàlàlà ! Cela m’a fait beaucoup de bien de me changer les idées. Je ne vous cacherais pas que j’ai en quelques occasions pensé à écrire un second billet sur les propos controversés d’une chroniqueuse fort populaire au Québec. Non pas écrire un billet pour dénoncer ses propos. Après tout, la liberté d’expression est consentie dans les constitutions tant québécoise que canadienne en tenant compte des modalités légales.

J’ai donc songé à trouver une vidéo sur laquelle un modèle vivant, de surcroît de sexe féminin, s’est exprimée sur son rôle au sein de la société. Or, ce modèle vivant possède un surplus de poids, avouons-le, bien visible. Ce qui n’empêche pas d’une part, de pratiquer sa profession de manière noble et empreinte d’une grande sérénité et, d’autre part, de permettre aux artistes, amateurs ou professionnels, de trouver de la beauté sur son corps malgré le fait qu’il soit loin de ce que l’on est en droit de s’attendre selon les critères de beauté de certaines personnes au sein de notre société.

Je suis heureux de vous présenter une telle vidéo.

Merci de m’avoir lu !

Bon visionnement !

RollandJr St-Gelais Québec (Québec) Canada