Archives de tags | Québec

Prendre une douche

dcsfxu0-bd8a6549-ceea-4179-a359-c296ec7206ea
 

La photo présentée ci-dessus est de mon ami et collaborateur RickB. photographe. Lien DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Avis aux intéressés !
Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

 

Prendre une douche

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que la neige n’affecte pas trop votre moral. Pour ma part, tout va à merveille. Quelques projets dans le cadre de mes activités de nudité artistique sont en voie de développement. En effet, outre le fait que je serai modèle nu pour une séance qui aura lieu à Montréal le 4 décembre prochain, il y a une forte possibilité qu’une séance photos soit réalisée prochainement, et ce ici même à Québec.

Vous devez certainement vous questionner sur l’importance que je donne à ma propreté corporelle dans le cadre de mes activités de modèle nu. Rassurez-vous ! J’y accorde une importance extrême. Rien n’est donc négligé pour ce qui est de mon hygiène. À vrai dire, cela m’est un devoir de prendre une douche avant chacune de mes séances. Ma règle de base est la suivant : pas de douche ? pas de séance ! C’est aussi simple que cela.

Sur ce sujet, j’ai eu vent à quelques occasions que certains modèles vivants tant féminins que masculins manifestèrent un manque flagrant au niveau de leur hygiène corporelle. Si tel est le cas, je trouverais triste qu’une telle situation puisse arriver à  notre époque surtout qu’un rien est moins dispendieux à se procurer qu’une barre de savon et quelques serviettes. D’ailleurs, il est étonnamment facile de s’en acheter dans tous bons supermarchés.

Pour ma part, je transporte dans ma valise tout ce qu’il me faut dans le cadre d’un bon nettoyage tels que shampoing, savon, brosse à dents électrique et pâte dentifrice ainsi qu’un désodorisant à effet longue durée. Et, croyez-moi sur parole, aucune partie de mon anatomie est laissée de côté lorsque je me douche. Un bon coup de savonnette par-ci et par-là et puis encore-là. Il y en va du respect mutuel entre les artistes qui seront présents en salle et votre humble serviteur.

IMG_20181114_201324 (1)Fait cocasse à retenir ! J’avais réalisé une pose assez amusante devant les étudiants et les étudiantes lors de ma prestation réalisée dans la salle de cours de dessin de l’Université du Québec à Chicoutimi ce mercredi 14 novembre. Et quelle en était le thème ? Nul autre le fait de prendre une bonne douche après avoir affronté le terrible vent glacial du Royaume du Saguenay. Vous devez certainement vous doutez que nous avons ri de bon cœur  surtout qu’on vivait l’une de ces journées où la bise du nord embrassait les joues des gens de cette belle région. Bref, la propreté est un élément à ne jamais négliger dans le cadre d’une activité de modèle vivant. Beau temps ! Mauvais temps ! Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Écoutez cette voix magnifique !

Écoutez cette voix magnifique !

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous allez bien et que vous passerez une semaine agréable. Pour ma part, je dois dire que je suis vraiment honoré d’apprendre que mon dernier poème intitulé  » Je danse avec mes chaînes  » a été traduit dans la langue de Shakespeare par mon ami et correspondant d’Allemagne Rick B. lequel est un photographe spécialisé dans le nu artistique.

En effet, il a tellement aimé mon poème qui accompagne la photo publiée dans l’un de mes précédents article qu’il a décidé de le traduire et de le publier à la suite de la photo de son modèle féminin se retrouvant sur son DeviantArt. C’est un véritable honneur pour moi de voir que mon talent de poète est reconnu même en Allemagne, pays de cultures et d’art par excellence.

Cependant, je suis dans l’obligation morale de vous expliquer que ledit poème m’a été aussi inspiré par la réalisation vidéo d’une jolie jeune dame à la voix extraordinaire. J’ai découvert sa vidéo en parcourant la page Facebook d’une de mes amies de Québec. Toutefois, en guise de respecter sa vie, j’ai cru utile de lui demander la permission avant de partager sa vidéo avec vous. Elle a eu l’amabilité de m’accorder cette faveur. Je lui en suis reconnaissant.

Vous serez certainement d’accord avec moi que sa voix possède une prestance féminine formidable. Une voix qui a fait résonner les moindres fibres de mon âme dès l’instant que je l’ai écoutée. Bravo mille fois à Kate Cloutier ! Merci de m’avoir lu et bonne semaine à tous et à toutes !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Rappel de la publication de la photo qui m’a aussi été une source d’inspiration pour mon poème: https://modelevivantaquebec.com/2018/11/12/je-danse-avec-mes-chaines/

Déjà un an

45730376_554163601671333_1339831338798153728_n

Déjà un an

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. Pour ma part, je suis étonné de constater jusqu’à tel point ma vie est magnifique. En effet, il y a de beaux projets à l’horizon et ce, tant pour les semaines à venir que pour la prochaine saison hivernale. On a qu’à retenir mes deux séances qui auront lieu respectivement mercredi le 14 novembre à Chicoutimi et mardi le 4 décembre à Montréal. Deux séances où je pourrai pratiquer l’une de mes passions qui est, vous le savez déjà, la nudité artistique.

Mais, il y a d’autres séances prévues pour l’année prochaine lesquelles auront lieu dans des villes situées dans la région de Montréal et même, c’est une forte probabilité, à Québec. En effet, une institution d’enseignement et votre humble serviteur ont débuté des pourparlers afin d’être parmi les modèles invités dans le cadre de séance artistique. Ce sera là un élément de plus à ajouter au sein de mon portfolio professionnel. Un portfolio qui s’est grandement enrichi depuis le tout début dans le domaine du nu. Voilà bien une preuve irréfutable que « … petit train va loin. »

Par ailleurs, j’ai constaté avec joie que cela fait maintenant plus d’un an où un collège m’avait invité en tant que modèle vivant pour quelques séances. J’ai bien écrit « quelques séances » puisqu’il fallait tenir compte de la distance incroyable qui sépare la ville de Québec et celle où je suis né, c’est-à-dire Sept-Îles. Vous comprenez sans aucun doute toute la fierté qui m’animait de retourner au sein même du collège où j’y ai passé ma formation pré-universitaire.

Chose amusante ! J’ai retrouvé l’ensemble des photos prises par la responsable du groupe pendant que les élèves s’appliquaient à peaufiner leurs techniques de dessin. Toutefois, pour souligner le fait que cela fait exactement un an aujourd’hui que votre humble serviteur a contribué à leurs études, j’ai décidé de mettre en avant-plan l’une de ces photos sur mon smartphone. Question de me rappeler qu’il faut en tout temps croire en ses rêves.

Merci infiniment de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La simplicité a souvent meilleur goût

statuina_2_by_anioblica_dbs5xb8-fullview

Rechercher l’harmonie entre la beauté et l’excellence.

La simplicité a souvent meilleur goût

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous allez bien. Pour ma part, je dois reconnaître que la vie coule bien tranquillement à l’image d’une rivière se préparant à accueillir l’hiver canadien. En effet, j’accueille la vie comme elle vient avec amour, patience et espérance. L’amour en la vie, la patience au quotidien et l’espérance en l’avenir. Voilà ce qui motive mon humble existence.

Bien des gens rêves de devenir riches, populaires et voyager dans le monde entier alors que moi, je désire profiter de l’instant présent, être apprécié dans le domaine qui me passionne vraiment, c’est-à-dire la nudité artistique et, enfin, découvrir ma belle province qu’est le Québec. La terre qui m’a vu naître et qui, à moins d’un imprévu majeur, me verra rendre le dernier soupir. Attention ! Je ne dis pas qu’il y a en moi l’absence de projets. Bien au contraire ! Mais devant l’inconnu face à notre époque, je préfère être modeste dans mes attentes. Serait-ce une question de prudence ? C’est fort possible.

img_20180915_161410256215794692612413.jpgQuoiqu’il en soit, s’il y a une chose que la vie m’a enseigné c’est que la simplicité a souvent meilleur goût. Combien de gens ignorent apprécier la vie comme elle est, avec ses hauts et ses bas, avec ses surprises et parfois avec ses déceptions, avec les espoirs et les rêves inachevés sans omettre bien d’autres aspects de l’existence humaine ? C’est une réalité indéniable : Nul d’entre nous ne peut savoir ce dont l’avenir sera fait. Mais, nous pouvons tous contribuer à notre bonheur actuel en y apportant notre contribution.

Là encore, faisons attention de croire que je ne donneLe pélerin aucune importance à l’avenir. Ce serait à la fois superflu et honteux d’affirmer une telle chose. Superflu par le simple fait que nos ancêtres ont cru en un avenir meilleur pour leurs descendants et ce, travaillant souvent pour ne pas dire toujours d’arrache pieds dans des milieux hostiles. Honteux de ne pas reconnaître notre responsabilité à l’égard du monde que nous laisserons aux générations futures et, par conséquent, d’accorder toutes priorités aux actions positives afin de leur éviter de vivre dans un monde invivable. C’est à mon avis une question de logique pure.

En résumé, la simplicité est devenue au fil du temps la pierre angulaire de mon existence. Une simplicité où il m’est tout de même permis de rechercher l’harmonie entre d’une part, la beauté en toutes choses et, d’autre part, la réalisation de l’excellence dans le monde qui m’entoure. Croyez-moi sur parole ! Une telle possibilité existe. Il suffit d’ouvrir grand les yeux et de prendre le temps en prenant tout son temps. Je vous souhaite de le découvrir par vous- mêmes.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Réaliser une pose, faire vivre des émotions

IMG_20180815_173933_548

Votre humble serviteur: RollandJr St-Gelais de Québec

 

Réaliser une pose, faire vivre des émotions

Bonjour tout le monde,

IMG_20180816_154012_529J’espère que vous passez un bel été. Pour ma part, je dois dire que ce fut vraiment très bien. En effet, j’ai eu la chance d’aller voir mon père qui vit dans la belle ville de Matane en Gaspésie, de visiter différents lieux de ma belle province qu’est le Québec, notamment la Montérégie et voir un lieu de culte d’une importance plus que considérable dans l’histoire du premier peuple fondateur du Canada, c’est-à-dire les Canadiens français. Vous avez sans aucun doute deviné qu’il s’agit de la basilique Notre-Dame de Montréal. Une question m’est venue à l’esprit en visitant ce haut lieu de pèlerinage du catholicisme : « Pourquoi un tel endroit suscite-t-il tant d’émotions chez les visiteurs, qu’ils soient de simples touristes ou bien des catholiques voulant faire un acte de dévotion à Notre-Dame? »

Personnellement, j’opterais pour trois causes possibles  qui doivent être présentées en interrelation avec ma  passion de modèle vivant pour des écoles d’arts. Soyez rassurés! Nulle est mon intention de me comparer, ne fut-ce qu’une seconde, avec la splendeur des lieux et encore moins avec la notion de sainteté qui s’y rattache. C’est à mon avis faire preuve de modestie que d’éviter une quelconque comparaison entre mon travail de modèle vivant et l’art présenté en cet endroit. J’oserai pourtant cette comparaison. C’est ce que je vous invite à découvrir maintenant.

En effet, il y a trois causes qui peuvent être mises enIMG_20180817_181059_552 interrelation avec ma passion de modèle vivant. La première étant tout d’abord, l’intention de faire vivre des émotions chez le spectateur. C’est d’ailleurs la principale caractéristique du domaine des arts. Faire vivre des émotions parce que l’être humain vit avant toute chose à la fois grâce et par celles-ci. L’amour, la crainte, l’envie, la peur et bien d’autres font de celui-ci un être doué de raison et qui dépend fondamentalement de ses émotions. De telles émotions si elles ne sont pas analysées, à l’image du tamis qui retient l’ivraie du bon grain de manière à lui éviter tout débordement, risquent tôt ou tard de projeter l’individu vers le côté sombre de son âme. Il peut s’agir d’un individu seul ou d’une collectivité. L’histoire regorge d’exemples qui démontrent la véracité de mes propos.

IMG_20180816_153940_712En ce qui me concerne, l’objectif fondamental recherché est de réussir à faire ressortir une émotion lors de chacune de mes poses réalisées en classe. Une émotion qui se retrouve tant chez votre humble serviteur que chez les étudiantes et les étudiants en arts. Il en est de même pour toutes les personnes avec qui je travaille. Certes, mon corps est loin d’être celui d’un Apollon mais, c’est là où réside sa principale qualité, il possède une histoire qui lui est propre. Une histoire que je tente par tous les moyens mis à ma disposition par les responsables des groupes, de transmettre de façon à la fois humaine et positive. Parfois, certaines occasions suscitent le fou rire au sein des groupes. Ce qui prouve que l’objectif recherché a été atteint.

Ensuite, l’ambiance qui émane des lieux saints estIMG_20180817_180936_371 d’une importance indéniable. Une telle ambiance peut amener le spectateur à se recentrer sur lui-même. N’est-ce pas le rôle des lieux de culte? Amener le pèlerin à faire une introspection avant de poursuivre son chemin? Par ailleurs, le chemin qui se trouve en chacun de nous est souvent jalonné de détours sinueux, parfois cruels, quelques fois agréables et bien souvent insoupçonnés. C’est la rançon de la vie.

Il en est de même de l’endroit où se déroule une séance de nu artistique. C’est-à-dire que l’ambiance doit amener à la réflexion. Un peu comme si les artistes présents, qu’ils soient professionnels ou amateurs, transcendent l’endroit pour se réfugier au plus profond d’eux-mêmes. Quelle est donc leur réflexion? Quelles pensées ont-ils? Que vivent-ils en parcourant leur chemin intérieur? Quel est donc leur jardin secret? Des questions pour lesquelles seuls les artistes possèdent la réponse. Et, croyez-moi sur parole, il est bien qu’il en soit ainsi.

Je me rappelle une anecdote à ce sujet. Voilà plusieurs années, j’ai participé en tant que modèle vivant à un atelier libre. Une participation non planifiée puisque la  modèle qui devait se présenter avait eu un empêchement majeur. Voyant l’occasion et voulant bien faire, j’ai proposé à la responsable mes services. Elle a donc demandé aux artistes présents si cela les dérangerait de prendre pour modèle un homme vivant avec un handicap physique apparent. Ils lui répondirent par la négative. Bon! Je reconnais qu’une telle question m’avait quelque peu indisposé surtout si l’on pense à l’image de tolérance que véhicule le milieu artistique. Cependant, j’ai préféré ne pas en faire un plat puisque ma candidature impromptue a été acceptée.

L’ambiance qui a régné tout au long de ladite séance fut extraordinaire. Je voyais bien par les regards des artistes sur mon corps nu et fragilisé une série de questions, une curiosité légitime et la recherche d’un je-ne-sais-quoi, qu’il y avait un effort de concentration au plus profond d’eux. Une telle concentration fut facilitée par la diffusion d’une douce mélodie durant la séance. Oui, je me suis laisser aller sans aucune retenue.

Oui, j’ai laissé libre court à ma créativité. Oui, j’ai assumé pleinement ma virilité sans gêne mais aussi sans la rechercher. Oui, j’ai été l’être que je suis: un être humain à la fois physique et spirituel. Chose étrange! J’ai ressenti la même ambiance lors de ma visite en ce lieu extraordinaire qu’est Notre-Dame de Montréal et ce, dès les premières notes de la cinquième symphonie de Jean-Sébastien Bach jouée à l’orgue. Ce fut tout simplement angélique.

Enfin, réaliser une pose c’est entreprendre l’émotion vécue dans son instantanéité. Être émotionnellement présent afin de transmettre au spectateur ce que l’on désire donner. Ne l’oublions pas, il s’agit de donner un peu de soi, parfois même de se donner bien au-delà de ce que l’on voulait à première vue. Pour se faire, une intériorisation de nos sentiments est fortement efficace surtout lorsqu’un jeu de mouvements est envisagé particulièrement lors de séances photos.

Ce fut notamment le cas lors de ma dernière séance vécue avec la formidable Phylactère Raina de Montréal.* En effet, la mise en place de mouvements plus ou moins rythmés, coordonnés ou bien recherchés est un élément fort apprécié dans la réalisation des photos. Or, et c’est intéressant à retenir, le résultat final a été tout à fait exceptionnel. Comme quoi, vivre ses émotions sans nécessairement les rechercher est un facteur important dans le domaine du nu artistique. En était-il ainsi lors de la réalisation des œuvres d’arts religieux? J’en suis plus que convaincu. Et vous? Qu’en pensez-vous?

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

* Des articles concernant la séance vécue le 14 août dernier avec Phylactère Raina seront publiés prochainement. C’est à ne pas manquer.

Bonne fête nationale du QUÉBEC

Québécois

 
Nous sommes Québécois 
Le Québec saura faire 
S’il ne se laisse pas faire 
Que l’on soit un bleu ou un rouge 
Capitaliste ou communiste 
Moi je suis un idéaliste

 

Je crois qu’il faudrait que ça bouge

 

En devenant plus solidaires 
On ne sera plus minoritaires 
Pourquoi faut-il se faire 
La guerre mes frères ?

 

Québécois
Nous sommes Québécois 
Le Québec saura faire 
S’il ne se laisse pas faire

 

Québécois 
Nous sommes Québécois 
Le Québec saura faire 
S’il ne se laisse pas faire

 

Québécois 
Nous sommes Québécois 
Le Québec saura faire 
S’il ne se laisse pas faire

 

Québécois…

Il faut parfois de l’audace

are_you_serious__by_rickb500-dawofjr

« Marmor, tu es si magnifique. » Toutes les photos présentées dans cet article sont de mon ami et collaborateur RickB. photographe. Lien DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Livre portfolio de Marmor : https://www.deviantart.com/tag/marmorbook?offset=2

 

Avis aux intéressés ! Pour acheter un exemplaire du livre de Marmor, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de 

 

Il faut parfois de l’audace

Bonjour tout le monde,

J’espère que tout va bien pour vous en ce début de semaine. Pour ma part, je dois dire que la vie est magnifique surtout que nous avons enfin une réelle température digne du printemps et ce, après avoir connu quelques jours de grand froid. Fait intéressant à noter ! La ville de Sept-Îles située sur la côte-nord, où naquit votre humble serviteur le 24 mai 1962, a reçu des précipitations sous forme de neige ce samedi 5 mai. Fort heureusement que les gens de l’endroit y sont habitués. Et oui ! Il faut parfois que mère Nature ait de l’audace pour nous faire découvrir, ou redécouvrir selon le cas échéant, les merveilles de notre hiver tout blanc même si on y s’attendait pas.

marmor___the_book_by_rickb500-d8gos78En parlant d’audace, je tiens à rendre hommage au sein de ce présent article à la fois au photographe et à son modèle, tous les deux vivant en Allemagne, avec qui je communique de manière assidue depuis maintenant plusieurs années. À vrai dire je suis littéralement tombé en amour avec l’immense talent que Rick B. et son modèle connu sous le pseudonyme de Marmor, possèdent dans le domaine de la nudité artistique avec parfois un soupçon d’érotisme lequel n’a strictement rien de pornographique. Je suis impressionné par l’aisance avec laquelle le photographe manipule sa caméra afin d’une part, de saisir l’instantanéité du moment et d’autre part, les différents angles avec lesquels la modèle nue est découverte.

Ici deux aspects doivent être expliqués pourun peu daudace 1 comprendre l’importance de tels clichés. En premier lieu, l’instantanéité est le facteur fondamental de la réussite d’une telle prise photographique. On peut prendre n’importe quelle position, en n’importe quel lieu et n’importe quand, cela ne servira à rien si la volonté de trouver le moment précis où l’âme se manifeste par une quelconque expression tant faciale que corporelle, et même les deux à la fois si cela s’avère être possible. Ici, la manifestation est la pierre d’angle sur laquelle se base toute la séance de nudité artistique voir érotique dans certains cas. En second lieu, la découverte du modèle nue doit se faire de manière à la fois provocante et avec une certaine pudeur. C’est là tout un défi pour le photographe, vous en conviendrez. N’est-ce pas ?!

2014_11_01_martyna_p2809_02_bw_by_rickb500-dcaohf1Mais, par quels moyens un photographe peut-il accomplir un tel exploit ? Voici une question qui mérite une réponse claire et précise. C’est justement par l’utilisation d’un jeu d’ombre et de lumière qu’il est tout à fait possible, et parfois contre toute attente, que provocation et pudeur, deux réalités que nous pouvons placées au diapason l’une de l’autre, puissent se joindre en un point précis appelé l’excellence. Dans le cas qui m’intéresse, force est d’admettre que l’utilisation d’ombre et de lumière favorise une harmonie entre les différents angles à laquelle la magnifique modèle nue, la charmante Marmor, nous est présentée.

Un fait demeure et que je ne peux nier : cette photo est très explicite car une partie de son anatomie est dévoilée sans ambiguïté. Or, la primauté du noir & blanc dans un tel type de photo favorise davantage l’importance du jeu de l’ombre et de lumière. Ce qui rend toutes les lettres de noblesse à cette photo.

Cela aurait-il été envisageable dans le cas où elle aurait été réalisée en format couleurs ? Peut-être bien que si comme peut-être bien que non. Personnellement, j’opterais pour le second choix vu le caractère hautement explicite de la photo. Un caractère qui n’enlève rien au professionnalisme tant du photographe qu’à son modèle. Bien au contraire ! Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada 

Savoir rendre grâce

 

IMG_20180422_165437_244

Votre humble serviteur à la célébration eucharistique en l’église St-Roch de Québec dimanche le 22 avril 2018

Savoir rendre grâce

 » Parce que être modèle vivant, c’est vivre et vivre c’est aussi être capable de rendre grâce pour cette vie. « 

de RollandJr St-Gelais de Québec

Bonjour tout le monde,

J’espère que se passe bien pour vous. De mon côté, la vie est magnifique avec la venue de la chaleur, le soleil qui commence enfin à nous sourire et les gazouillis des oiseaux. Que ça fait du bien au moral. Qu’on se sent vivre et même revivre après les longs mois de l’hiver canadien.

Personnellement, je n’ose pas trop me plaindre. Bien au contraire. J’ai la chance d’être né dans un pays où il fait bon vivre, d’avoir pu obtenir le maximum d’éducation au sein d’institutions d’enseignement réputées pour leur excellence au Québec et d’avoir plus que le nécessaire pour vivre de manière confortable. À cela s’ajoute une santé de fer et des activités diverses rendant ainsi mes journées fort occupées.

Oui, je rends grâce à Dieu pour la vie qu’il m’a donné et tout ce que j’ai pu vivre jusqu’à maintenant. Je dois reconnaître que certains événements ont été loin d’être agréables, voire pénibles dans certains cas, à vivre particulièrement durant mon enfance. Je pense notamment à mes multiples opérations qui visaient à corriger certaines malformations causées par la thalidomide mais aussi à l’assassinat de l’un de mes frères en 1972. Cela fera bientôt 46 ans qu’un tel événement a eu lieu. Un événement qui marqua à jamais l’histoire de ma famille et celle de la ville de Sept-Îles. (1)

Mais qu’à cela ne tienne, ma vie est magnifique et je ne l’échangerai jamais avec qui que ce soit. En effet, je me réalise pleinement dans ce que je fais. Qui plus est ! Lorsque je vais dans un centre spécialisé pour la fabrication et la réparation des prothèses et orthèses pour les personnes handicapées, je m’aperçois que mes « bobos » sont très petits comparativement à ce que certains pensionnaires de dudit centre peuvent vivre. Et pourtant, ces derniers remercient la vie, ou si vous préférez Dieu dans le cas où vous êtes croyants, pour le simple fait d’être encore en vie.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

(1) J’ose en glisser quelques mots car certaines publications se rapportant à cet événement sont mentionnées dans un groupe amical des gens de Sept-Îles sur le réseau social Facebook. Vous devez certainement vous imaginer que je ne rate jamais l’occasion d’y mettre mon grain de sel lorsque je juge cela nécessaire.

Poser nu dans la neige

Poser nu dans la neige

Bon début de semaine tout le monde,

J’espère que vous allez bien. Pour ma part, la vie estMaker:S,Date:2017-12-23,Ver:6,Lens:Kan03,Act:Lar02,E-Y fantastique. En effet, je m’aperçois de la chance de vivre dans un si beau pays qu’est le mien. Un pays où abondent les multiples beautés des quatre saisons. Il va de soi que chacune d’entre elles possède un charme qui est propre. Que puis-je dire de plus de la splendeur des quatre saisons en vous mentionnant ces quelques exemples ? En effet, l’on a qu’à songer au printemps où semble renaître le sol endormi dans les profondeurs du froid boréal, à la chaleur réconfortante des rayons du soleil de l’été et des arbres au feuillage rougeâtre de l’automne annonçant le doux repos hivernal où dame nature sera recouverte d’un beau manteau blanc.

IMG_20180408_101118Ceci me fait penser à une possibilité de création artistique qui se mijote actuellement entre une photographe du Québec et votre humble serviteur. Une création de nudité artistique qui devrait être réalisée dans un proche avenir et ce, à l’extérieur d’un studio. Ce ne sera pas la première fois qu’une telle séance aura lieu pour moi. C’est un fait qu’une telle séance a déjà été vécue, je devrais plutôt écrire expérimentée, dans la région du Saguenay voilà déjà deux ans. Une séance qui se déroula en deux temps: soit lors d’une récitation de poésie pour un public averti et par la suite à l’occasion d’une série de clichés faite par une poète de Saguenay laquelle voulait donner un sens particulier à l’ensemencement du sol.

Certes, j’ai adoré vivre une telle expérience même si cela fut fait dans un cadre plus ou moins formel. Et pour cause puisque cela m’avait permis de découvrir cette ville fort jolie qu’est la ville de Saguenay situés dans la région du même nom. Une ville à l’accent particulier et berceau d’une famille au patronyme le plus commun au Québec.

Quoiqu’il en soit, je souhaite ardemment revivre uneIMG_20180408_131431_715 telle expérience mais avec une photographe professionnelle. Pour quelles raisons me demandez-vous ? Les réponses sont de trois ordres. En premier lieu, le regard féminin possède un potentiel tout à fait différent de celui de la gente masculine. Qu’on le veuille ou non, et ce n’est pas un défaut, les regards portés sur l’autre est souvent influencé par le fait que nous sommes un homme ou bien une femme. Enfin bref, c’est ce que mon expérience de modèle nu m’a permis de découvrir au fil des ans. En deuxième lieu, poser nu à l’extérieur offre une possibilité incroyable de relever des défis auxquels il serait pratiquement impensable d’y songer ne serait-ce qu’une seule fois si cela n’avait pas lieu. En dernier lieu, poser nu en période hivernal, en autant que la température le permet, donnera un cachet de nordicité au résultat final.

Certes, le Québec peut être perçu comme une terre où l’hiver règne presque en maître absolu pendant une période plus ou moins longue. Ce qui provoque en quelques occasions des moments de dépression chez certains de mes concitoyens. Personnellement, je me dis : Voilà une raison de plus de profiter de ce temps pour faire reculer les barrières de créativité. Alors mes amis et amies ! Soyons prêts et prêtes à relever les défis et à se réaliser pleinement beau temps, mauvais temps. Été comme hiver, printemps comme automne. Car qui dit saisons dit la splendeur de la vie.

Merci infiniment de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Quel travail !

IMG_20180408_125952_760

Respect à l’artiste qui a créé et fabriqué ce costume !

Quel travail !

Bonjour tout le monde,

Maker:S,Date:2017-12-23,Ver:6,Lens:Kan03,Act:Lar02,E-YJe vous ai parlé brièvement dans mon précédent article à propos de l’originalité et de la créativité de certains costumes portés par quelques-uns des cosplayers présents au Nadeshicon de Québec. Plusieurs des cosplayers passent un nombre d’heures incroyables sur la fabrication de leurs costumes dans le but ultime à la fois de ressembler le plus possible à leurs personnages préférés et de faire bonne impression auprès du grand public venu assister à ladite convention. Pour ma part, je dois reconnaître que j’en étais presque arrivé à me faire un torticolis à force de me tourner et retourner afin de ne rien rater des costumes portés par des cosplayers fiers, et avec raison, du résultat de leur travail.

Cependant, il était inutile de virevolter dans tous les sens pour yIMG_20180408_144211_374 dénicher la perle rare. Bien souvent, c’est cette dernière qui venait aux pieds de votre humble serviteur afin de lui permettre, avec une demande en bonne et due forme et une acceptation sans équivoque, de la photographier pour une publication future au sein de mon blogue artistique. Il va de soi que chacune des photos prises par moi a été présentée à la personne concernée. Le respect a toujours été de mise avenant le cas où il y a refus de la part du cosplayer tout comme sa demande de soustraire de ma banque de photos toutes celles qui ne répondirent pas à ses attentes. C’est à mon avis la moindre des choses.

En terminant ce présent article, je désire lever mon chapeau à tous les cosplayers qui ont rendu si intéressant et ce, tant par leur présence que par leurs costumes à la fois colorés et diversifiés. Qui ose dire qu’il n’y a pas de créativité au sein de notre jeunesse ? En tout cas, pas moi !

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada