Archive | avril 2016

Un petit mot sur les tatouages

11139443_1752086325022470_3211563239331738659_n

 

Votre humble serviteur: RollandJr St-Gelais

 

Un petit mot sur les tatouages

Bonjour tout le monde,

J’ai décidé de rédiger un petit article sur un sujet dont il est plutôt rare que12249801_10154817583978378_8765509039851880995_n j’aborde au sein de mon blogue. Un blogue réalisé avec amour et passion. Quoi de mieux que de partager avec vous mon amour de la vie et ma passion pour tout ce que je fais? Il va de soi que la nudité artistique occupe une place centrale au sein de ce blogue puisque je suis moi-même un modèle vivant. Vivant avec tout ce que cela implique de positif et de négatif au sein de l’existence humaine.

Vous savez! J’ai toujours fait mon possible pour rendre mon blogue intéressant aux yeux de ceux et de celles qui ont eu l’opportunité de le parcourir. Tantôt, j’y décris les séances auxquelles j’ai participé au sein de diverses écoles ou bien des ateliers d’arts. Tantôt, j’y publies des poèmes tirés de mon vécu. Et, d’autres fois, je vous parle de sujets plus ou moins en lien avec la nudité artistique.

DSC00172_thumb.jpgOr, voilà ce qu’il en est. En effet, aujourd’hui, je vous parle de l’une de mes passions les plus secrètes, celle des tatouages. Hé bien, oui! J’adore les tatouages. Et pour cause! D’une part, les tatouages peuvent évoquer un cri du cœur, un souvenir parfois heureux, parfois triste, vécu par son « propriétaire », un symbole parfois quasi-religieux et même un rite de passage chez certains groupes. D’autre part, ils ont toujours été tabou au sein des sociétés occidentales puisqu’ils reflètent dans une certaine mesure un anticonformisme, voir dans certain cas, une forme rejet des valeurs véhiculées parmi un nombre important des citoyens vus comme, du moins pour plusieurs tatoués, de bon petit bourgeois.

Pour ma part, mes tatouages possèdent une signification qui lui est particulière. Je pense notamment à celui de ma croix de Jérusalem qui est située sur le côté droit de ma poitrine. Une telle croix représente ma résurrection face à l’enfer de l’alcoolisme dont je ne voudrais pour rien au monde y replonger. Celui de mon tigre représente à la fois mon signe du zodiac chinois et mes années d’entraînement dans les arts martiaux dont celui du karaté. Pour ce qui est des autres tatouages, il ont aussi leur importance. Cependant, vu la limite de paragraphes que je me dois de respecter dans ce présent article, il me semble bon de ne pas trop élaborer sur le sujet.

13041110_868420996602400_6933938144159296558_o

Avec la permission de Jennifer C.

Je désire en terminant ce présent article vous présenter un tatouage qu’une de mes amies de la belle ville de Québec a eu hier en après-midi. Un des plus beaux tatouages qu’il m’a été permis de voir jusqu’à maintenant.

Comme vous pouvez le constater par vous-mêmes, il s’agit-là d’un véritable petit chef-d’oeuvre.Chaque détail a été réalisé avec un soin méticuleux rendant ainsi un tel dessin vraiment digne de mention. Qui plus est! Le choix fait par Jennifer C. est, et je crois bien que bon nombre d’entre vous serez d’accord avec moi, un choix judicieux puisque primo, il n’y a aucune forme de violence qui y est présentée et, secundo, la beauté du dessin respectera l’âge de cette femme au fil du temps qui passe. Souvenons-nous que nous vieillissons tous que nous le voulions ou pas.

Je le reconnais d’emblée, ce tatouage est tout simplement magnifique et il m’est impossible de m’empêcher de féliciter tant Jennifer pour son choix que l’artiste pour son talent. Bravo mille fois à vous deux.

Merci de m’avoir lu!

Rollandjr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada 

Je t’aime malgré tout

12919700_1752626931635076_2496619182451756264_n

Je t’aime malgré tout

 

De mes jours sans ta présence visible,

Je te vois dans mes yeux en un monde invisible.

Ce que tu es belle auprès de moi,

Ce que tu le seras lorsque je serai loin de toi.

 

Bien des gens me disent que je suis un héros,

Mais, c’est de ton sourire que se nourrissent mes os,

De tout ce temps partagé ensemble sur un paradis,

Malgré nos différences, je t’aime, c’est moi qui te le dis.

 

À genoux, tard le soir tu me voyais,

Et pourtant, en tout temps ce que je t’admirais.

Ho ! Combien de fois je te disais,

Que tu es belle, jamais je ne me taisais.

 

Sous le soleil et sur le sable chaud,

De notre complicité, les anges nous jalousèrent de haut.

Dans le bain de minuit où tout est calme et endormi,

Ce que nous étions bien loin de tous ces mamies.

 

De nos différences, je m’en moquais.

Car toi seule, je t’aimais.

De mes craintes en ces lendemains incertains,

Tu ne t’en souciais guère en m’offrant tes tendres mains.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Prendre conscience

rol-04-low

Prendre conscience 

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que la vie soit bonne pour vous. De mon côté, je file le bonheur parfait. Non pas parce que j’ai gagné une quelconque somme à la loterie, je ne suis pas un adepte des jeux de hasard, mais bien parce que je m’aperçois jusqu’à tel point la vie a été bonne pour moi. Bon! Il est vrai que plusieurs événements ont été guère réjouissants au cours de mon existence, surtout durant mon enfance. Et pourtant, il s’agit d’une période de la vie où l’on fait les premiers pas vers l’inconnu, vers les autres et, dans une certaine mesure, vers soi-même. Inutile d’élaborer sur le sujet. Le passé appartient aux chimères.

Toutefois, certains faits de ma vie actuelle m’ont amené à apprécier davantage mon existence.   À vrai dire, j’ai rarement pris 12799116_10153455660108513_1686137347576414897_nconscience jusqu’à aujourd’hui à tel point je suis chanceux. « Pourquoi donc?! » me direz-vous, et ce avec raison. Oui je peux exprimer de nombreux remerciements en cette journée printanière. Tout d’abord, un grand remerciement à la vie pour le simple fait d’être ce qu’elle est: À la fois riche et éphémère! Riche pour ses bienfaits, pour la variété de ses beautés telles que la nature, les gens que l’on rencontre, le soleil, les étoiles, les plus petites parcelles de joie, de satisfaction et de plaisir qui font mon bonheur au quotidien, sans omettre les côtés moins agréables, voire tristes de la vie lesquels me portent à être davantage compatissant vers mes frères et sœurs en cette humanité.  Ensuite, un grand remerciement à mes parents qui m’ont servi de modèles exemplaires. Grâce à leur volonté de me rendre fier, heureux, responsable et de ne jamais, au grand jamais, avoir honte de ma situation physique, mais bien au contraire, d’en être pleinement satisfait. Une telle satisfaction a amené votre humble serviteur à se réaliser bien haut de-là de tout ce dont il a espéré jusqu’à maintenant.

rc-03Il va de soi qu’un merci tout spécial va à Dieu. Qui est-il? Nul ne le sait avec certitude puisque de nombreux livres saints le présentent sous une multitude de visages, de noms et d’attributs. En ce qui concerne ma vision de Dieu, sans faire abstraction de ma foi catholique, je peux vous dire qu’il est un Dieu d’un amour véritable. Un tel amour se reflète par la manifestation de sa bonté dans tout l’univers et dans le cœur de ceux et de celles qui acceptent de le laisser entrer en leurs vies. Oui, je suis croyant et je tente dans la mesure du possible de manifester ma foi chrétienne lorsque l’occasion se présente, mais avec souci de respecter la foi potentiellement différente de la mienne. Ce qui inclut l’athéisme.

Merci à moi-même, car j’ai eu l’humilité de demander de l’aide afin de combattre le pire handicap qui a risqué de détruire ma vie, c’est-à-dire l’alcoolisme. 18 ans de sobriété! 18 ans de liberté! 18 ans de vie renouvelée! Mais, attention! Contrairement à ce que plusieurs personnes osent affirmer, on ne peut pas être un ex-alcoolique, tout comme on ne peut être guère un ex-toxicomane. Je suis un alcoolique vivant dans la sobriété tout en reconnaissant cet adage : « Pour un alcoolique, un verre est toujours de trop et mille bouteilles ne sera jamais assez. » Faire preuve d’humilité peut parfois vous sauver la vie. Croyez-moi! C’est moi qui vous le dis.

Je ne peux pas oublier de remercier mon ange gardien. Oui, je crois aussi aux anges quirc-02 peuvent intercéder auprès de Dieu et même guider nos pas dans la bonne direction même si ils doivent en tous temps respecter notre libre-arbitre. Je revois en pensées certains faits de ma vie et je suis plus que convaincu qu’il y a un ange gardien qui était là dans les moments les plus fatidiques de mon existence. Merci mon bel ange d’avoir veillé sur moi.

Merci à vous d’avoir bien voulu suivre mes publications. C’est par l’assiduité de vos visites et la publication de vos commentaires que ma passion pour mon blogue artistique consacré notamment à la nudité artistique et à la poésie a toujours été présente en mon cœur. Un cœur ouvert à la beauté sous toutes ses formes.

Que Dieu bénisse chacun et chacune d’entre vous!

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Aimer, c’est se montrer nu.

FB_IMG_1459438215649

 

Aimer, c’est se montrer nu.

 

Aimer, c’est se montrer nu.

Aimer, c’est sans aucun doute, se montrer nu à l’autre: nu dans sa force et nu dans sa fragilité! Tout se dévoile et tout se vêt de grâce! La nudité est le vêtement du roi: naître c’est peut-être cette mutation du voilé en ce vêtement plus dense que dix mille traditions clandestines… C’est la même chose que d’aimer ou d’écrire: ce n’est que se soumettre à la claire nudité du silence et du regard inquisiteur humain… C’est en quelques sortes, toujours s’effacer!

La poésie est une parole aimante: elle rassemble celui qui la prononce et elle se recueille dans la nudité de quelques mots… Ces mots, sont avec eux, un mystère de la présence humaine et sont offerts à celui qui les entend, les reçoit… Ils ne tuent parce qu’un amour nous révèle dans notre nudité, mais bien dans notre misère, notre état désarmé, notre néant! La vieillesse ne peut ouvrir la nudité que par la véritable gloire: la gloire seule tient lieu des talents qu’une longue vie a usés… 

La nudité est un vêtement et le vêtement en est sa parure… Tout comme la pureté, dont le reste n’est que souillure.. La pauvreté en est l’ornement ultime!

La nudité dans la relation amoureuse, c’est une offrande que l’on fait de son moi véritable, dépourvu des boucliers et des masques qui nous protègent de la société, celle qui nous facilitent l’épreuve de ses règles et de ses contraintes… L’exhibition de la plus luxueuse nudité ne prouve point à la chair plus d’attraits que le récit des touts que tisse la pensée: une sorte de priapisme sentimental causé au cœur…

Il faut chercher à comprendre et à disséquer les pires exactions, toujours essayer de retrouver la place de l’homme dans sa fragilité, souvent introuvable… Ensevelis parmi les ruines monstrueuses de ses actes absurdes! Nous vivons dans une époque étrange où tous ont peur de la nudité alors que l’idée qui en découle, est que c’est en fait, quelque chose de magnifique! Aujourd’hui, c’est pour nous, affaire de convenance que l’on ne veuille pas tout voir dans la nudité… Tout comprendre, c’est pouvoir tout mépriser! Elle gêne moins celui qui est vu que celui qui regarde! Lorsque la nudité rend au corps un culte pur d’amour, c’est la chair qui en demeure humiliée!

Beaucoup d’entre nous mourront ainsi sans jamais être nés à leur humanité… Ayant pour ainsi dire, confiné leurs systèmes associatifs à l’innovation marchande, tout en couvrant de mots la nudité simpliste de leur inconscient dominateur…

Collaboration spéciale

Québec (Québec) Canada