Archives de tags | accent

Torsions

Torsion
 « Torsion » Dessin par Eri Kel de la France

Torsions

 

Quelle saison que l’hiver,

Il réussit toujours à mettre en boule mes nerfs,

O hiver froid! O hiver glacial ! O hiver bien québécois!

Comme tu sais bien depuis toujours me mettre aux abois.

 

Désolée, mes chers élèves, pour cette introduction.

Je le sais bien qu’il s’agit d’une drôle de présentation.

En cette première séance de la session de la nouvelle année,

Malgré ce vent si froid, je suis heureuse de vous voir, soyez-en rassurés!

 

Avez-vous passé de belles vacances?

Avez-vous pu vous régaler en abondance?

Que de beaux souvenirs que cela me fait revivre de mon enfance,

À une époque, pas si lointaine, où je vivais dans la belle région de Provence.

 

J’aime bien votre beau coin de pays,

Les gens sont souvent si gais et tellement jolis,

De votre accent si éloquent, très vite j’en suis devenue éprise.

L’éclat de vos mers et contrées, très vite dans leurs filets je fus prise.

 

Mais, comme rien en ce monde est parfait.

Seul votre hiver nordique gâche un peu tout ce qui est,

Car, voyez-vous, glace si froide et si dure, est loin de faire bon paillasson.

Voilà pourquoi pour me remettre de ma chute, je vais faire quelques torsions.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

 

Mon corps comme seul langage

Mon seul langage
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Mon corps comme seul langage

 

Bonsoir mon cher ami,
Vous rentrez bien tard cette nuit,
J’espère que vous me reconnaissez,
Nous avons pris quelques verres dans un café.

 

Nous avions discuté de nos chemins de vie,
Et, bien souvent, de votre sourire j’en étais ébahie.
Que pouvais-je faire de la douceur de votre accent étranger ?
Au fil de nos rencontres, à vous je me suis finalement attachée.

 

Mais dernièrement une idée m’est apparue,
Sans faire de bruit, je vous ai suivi dans les rues.
Afin de savoir où je pourrais vous faire cette belle surprise,
Même si je savais qu’une autre femme au loin était de vous éprise.

 

Mais, comment pouvais-je m’empêcher de vous aimer ?
Comment de votre charme aurais-je pu un seul instant y résister ?
Sans ainsi que, ayant pris ma décision, par cette fraîche nuit d’automne.
J’ai décidé de faire de moi votre maîtresse et que vous seriez mon homme.

 

Il est vrai que tant de choses nous séparent pour toujours,
Voilà la raison d’être de mon malheur et de ma souffrance en cet amour.
Tant de vos mots et de vos expressions me sont inconnus sans oublier nos âges,
C’est ainsi que j’ai choisi de vous prouver ma passion par mon corps comme seul langage.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

C’est à gauche

54386886_10157302214888919_1545785796714299392_o
Magnifique dessin réalisé par mon ami Eri Kel de la France

C’est à gauche

 

Bonjour mes chéries, bonjour mes amies,
Quel plaisir pour moi d’être avec vous aujourd’hui,
Ne soyez pas gênées, mettez-vous à l’aise, je vous en prie,
Cela fait tellement longtemps de ne pas avoir posé nu un midi.

 

Il est vrai que venir dans cette classe est pour moi une première,
Voilà pourquoi je suis arrivé dans votre ville depuis avant-hier,
Afin de pouvoir visiter vos riches musées et fréquenter autres lieux,
Et des auberges de haute gastronomie pour combler quelques creux.

 

Merci infiniment de votre chaleureux accueil,
Et de vos dessins et croquis qui seront dans mon recueil,
Afin de m’inspirer grandement dans mes récits et mes poèmes,
De mes écrits dont plusieurs gens en ce monde les aiment.

 

Comme vous pouvez le constater,
Je suis un homme à l’allure drôlement constituée,
Heureusement, dame nature, membre viril a gracieusement préservé,
Je le vois bien par vos sourires espiègles à tel point vous en êtes étonnées.

 

J’ai toutefois quelque chose à vous raconter,
Un secret, une anecdote, une indiscrétion à vous relater,
Votre local est tellement difficile à trouver,
Qu’il m’en est fallu de peu pour me perdre pour la journée.

 

Mais, une jeune et jolie dame à l’accent fort prononcé,
De mon chemin, avec joie dans ses yeux, elle m’a tout indiqué,
C’est à gauche, encore et encore à gauche, m’a-t-elle répété,
Puisqu’elle est ici, je veux de ma première pose, la lui dédier.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Cachée dans la lumière

Cachée dans la lumière par Juste Angèle de la France

Poème dédié à Anne

(Infirmière à l’Enfant-Jésus de Québec)

 

Cachée dans la lumière

 

J’ai rencontré, Dieu merci, fort jolie dame

En une période où j’étais submergé par les flammes

Des flammes de douleur et de souffrance

Qui brûlèrent mon corps et transpercèrent mon âme telle une lance,

 

Une dame à l’accent de mère-patrie

Qui a su me réconforter lorsqu’elle m’a souri

Avec attention! Elle prit soin de calmer mes craintes

Sans compter toutes mes demandes et mes plaintes.

 

Elle me fit découvrir son talent d’écrire

Qui me redonna envie de continuer mes poèmes

Car, pourquoi cesser de faire ce que l’on aime ?

Si cela nous donne une raison de vivre ?

 

Une femme toute menue

Que je n’ose pas imaginer voir nue

De peur que sa beauté irradie ma vie

Au point de vouloir la serrer dans mes bras meurtris.

 

Ô douce amie de ces moments difficiles

Je devrais suivre le labyrinthe en me fiant au fil

Car chaque belle histoire a semble-t-il une fin

Mais, sait-on jamais, nous nous verrons un de ces lendemains.

 

De

 

RollandJr St-Gelais de Québec