Archives de tags | humanisme

Dans la chaleur de la lumière

Dans la chaleur de la lumière

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Dans la chaleur de la lumière

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui, j’ai décidé de rédiger une critique personnelle portant sur l’une des photos réalisées par mon ami et collaborateur Rick B., d’Allemagne. Pourquoi donc faire une critique au lieu de tout simplement composer un poème en m’inspirant de cette photo ? Voilà une question à laquelle j’ai le devoir de répondre de manière franche et sans ambiguïté. Une question pour une double réponse.

En premier lieu, il me paraissait plus que nécessaire de porter un jugement critique sur cette photo afin d’alimenter davantage mon blogue dédié à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie. Certes, mon blogue est parsemé de poèmes inspirés par les œuvres que mes fidèles collaborateurs et amis m’ont gentiment permis d’utiliser afin de diversifier ce blogue. Toutefois, les critiques personnelles sur l’une ou l’autre de ces œuvres y sont quasi-inexistantes. C’est, de mon point-de-vue, une carence majeure au sein de ce blogue dont l’auteur est à la recherche de la perfection. La perfection existe-t-elle en ce monde ? Bien sûr que non, mais il nous est permis de vouloir l’atteindre.

En second lieu, cette photo suscite chez votre humble serviteur de nombreux éclaircissements tant par son caractère légèrement érotique que par celui que je qualifierais de « provocant ». Pourquoi a-t-elle attiré mon regard ? Pourquoi a-t-elle mis en moi le désir de la prendre pour exemple au lieu d’en choisir une autre ? Et, la question la plus importante entre les trois, pourquoi j’aime cette photo ? Voilà les problématiques auxquelles je tenterai de résoudre dans le présent article.

Tout d’abord, qu’avait-elle de si particulier pour susciter mon attention ? Je dirais tout simplement qu’elle renferme à elle seule tout le professionnalisme du photographe Rick B. En effet, je peux y déceler le souhait de faire ressortir la couleur, les ombrages, les différents jeux de lumière sur chaque partie du corps nu de son modèle. Un modèle féminin qui, j’en suis convaincu, a été choisi pour l’esthétisme de sa silhouette laquelle dénote une féminité tout à fait remarquable. Tout est à l’avantage de ce modèle. Un modèle dont Rick B. a su chercher tirer sa beauté, disons-le franchement, remplie de mystère.

Pourquoi a-t-elle mis en moi le désir de la prendre pour exemple au lieu d’en choisir une autre ? Il est vrai que j’aurais pu en choisir une autre. Cependant l’instantanéité de mon regard a une raison toute simple, une simplicité déconcertante, puisqu’elle est celle qui est mise à l’avant en ce jour du 13 février 2019 par mon ami Rick B. au sein de son compte DeviantArt. Un site dans lequel plusieurs artistes amateurs ou bien professionnels publient leurs créations artistiques qu’elles soient des dessins, des photos, de proses ou bien des poèmes. Pourquoi donc aurais-je voulu choisir une autre photo ? Poser la question est aussi y répondre.

Et, finalement, quelles sont les raisons qui me font aimer cette photo ? Un fait demeure : il y a autant de motifs d’aimer une œuvre d’art qu’il y en a de la détester ou tout simplement de rester de marbre. Pour ma part, j’adore cette photo car elle renferme à la fois le charme féminin, la douceur de la pose, un certain érotisme et une aura de mysticisme. Un charme féminin dans le positionnement du corps où même les parties intimes sont présentées dans une parfaite harmonie avec tout le reste.

Par exemple, et à juste titre, le jeu de lumière semble irradier une chaleur quasi-divine sur la nudité du modèle. Autrement dit, le modèle est réchauffé par la lumière diffusée à ses pieds. La nuit la recouvrant de telle façon que l’on a peine à découvrir ses yeux qui semblent être ceux d’une divinité païenne.

Une divinité qui aurait certainement beaucoup à nous apprendre de l’époque où la nature et l’humanité ne faisaient qu’un. Je dirais même à une époque où le mysticisme et l’humanisme vivaient en parfaite symbiose. Une symbiose qui, pour notre malheur, est perdue dans les limbes de l’histoire.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Hommage à Audrey Desrosiers

10171925_935865096425839_7048474926671874468_n

Hommage à Audrey Desrosiers

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui, j’ai décidé de rendre hommage à une artiste et amie formidable qui œuvre dans le domaine10410845_1511319689099136_2593809544790043772_n artistique d’un type que je pourrais qualifier, et c’est loin d’être péjoratif, de “underground”. En effet, je ne me rappelle pas d’avoir été mis au courant de quelques manières que ce soient qu’un tel projet artistique pourrait avoir été imaginé. Un projet qui va d’une certaine façon à l’encontre de ce qu’est l’a jouissance. La jouissance est-elle un art? Peut-on en tirer des caractéristiques proprement artistiques? Que peut-on penser de la jouissance? Possède-t-elle une capacité énergétique qui est libérée au même même où la personne atteint un orgasme? Que perd-t-on à l’instant précis de la jouissance? Au contraire, obtient-on quelque chose de plus? Quelle image peut-on en retirer? Voilà des questions qui méritent d’être répondue de manière franche, directe, sans ambigüité mais avec diplomatie et libre de toute forme de vulgarité.

C’est-là tout le travail que madame Audrey Desrosiers tente d’élucider en utilisant le domaine des arts visuels. Un travail réalisé avec minutie, avec patience, avec humanisme et un grand respect à l’égard des participants-es. Mais, pourquoi vouloir écrire un tel article dans mon blogue dédié à la nudité artistique? À cette question légitime, je vous répondrai tout simplement ceci: La nudité, sans être explicitement sexuelle, renferme à elle seule toute cette sensibilité qui relie deux êtres qui se manifestent mutuellement leur amour. C’est d’ailleurs, ce qui m’a plu dans le projet de Madame Audrey Desrosiers, la jouissance est non seulement légitime mais elle peut être manifestée avec une vision purement artistique.

Il y a aussi trois autres raisons qui m’ont incité à publier le lien dans lequel on parle abondamment de ce projet, ledit lien est placé en annexe, et qui, je le crois, mérite d’être lu par vous mes fidèles lecteurs. Tout d’abord, je dois féliciter madame Audrey Desrosiers pour son projet fantastique. Un projet qui mérite d’être à la fois connu et d’avoir le plus de participants-es que possible. Ensuite, il s’agit d’une chance unique où le thème de la jouissance, vue et expérimentée, sera présenté de manière où la barrière linguistique et culturelle sera levée grâce à l’anonymat des personnes. Enfin, il est à noter que je suis le premier participant à ce projet fantastique et j’ai adoré y participer. Non, je n’ai aucune honte à le dire. Je suis LE premier participant et j’en suis fier. Qui plus est! Le fait d’y avoir participé m’a donné l’occasion de rencontrer des gens fantastiques.

Allez-y! C’est vraiment un beau projet.

Bravo à cette artiste.

le_lecteur_by_lequebecois1962-d83jwho

RollandJr St-Gelais (Modèle nu)

Québec (Québec)

Canada

Lien: http://www.lesnerds.ca/audrey-desrosiers-lart-de-la-jouissance/