Archives de tags | grand publique

Tes cheveux

Tes cheveux
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Tes cheveux

 

Ce que je me souviens de cette nuit,
Ce n’est pas seulement cette tendre mélodie,
Qui jouait à la radio pendant que je te savourais,
Pendant que ma langue dans ton intimité se glissait.

 

Ce n’est pas avec peine lorsque tu me suppliais,
D’arrêter par moment et parfois de plus bel continuer,
De cette sensation de bien-être je t’avais sans cesse donnée,
Donnée avec entrain car pour moi seul ton bonheur comptait.

 

Je sentais couler sur ma langue ton nectar,
Je le buvais avec gourmandise avant qu’il ne soit trop tard.
Embrassant ces lèvres interdites au grand publique,
Loin de tous ces yeux si immoraux et impudiques.

 

Ce qui m’a le plus agrémenté,
Ce que j’ai vraiment en cet instant adoré,
C’est l’impression d’avoir vu des milliers de feux,
Lorsque dans tes spammes de jouissance tu agitas tes cheveux.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

À l’occasion du vernissage « Décadré »

18010707_1259825327468890_7074810042241770762_n

À l’occasion du vernissage « Décadré »

La censure, avec l’intention de contrôler et de supprimer, est immorale.

-Dalaï-Lama

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous allez bien. Pour ma part, je me relève d’un problème de santé qui a bousculé mon quotidien de manière assez importante. Toutefois, tout semble se régler graduellement. Après tout, Rome ne s’est pas bâti en un jour. Laissons donc le temps suivre son cours et tout ira mieux. 

New Image103Sous un autre ordre d’idées, vous le saviez probablement déjà, j’avais participé en la fin de 2016 à une séance de nudité artistique à laquelle un jeune étudiant en photographie, du nom de Simon Douville, m’avait invité dans le cadre de son projet de fin d’année intitulé «Décadré». Une telle invitation m’avait fait grandement plaisir pour deux raisons majeures. En premier lieu, il m’est un devoir de venir en aide à tout artiste qui désire explorer des avenues susceptibles de remettre en question nos idées sur notre monde environnant. Et, en second lieu, favoriser les échanges entre l’artiste et votre humble serviteur. Des échanges pouvant porter bien entendu sur le monde de la nudité artistique, mais également sur des sujets divers tels que la conception du monde, sur l’évolution social et encore bien d’autres.

Bref, c’est avec une grande joie que nous avons travaillé ensembleNew Image97 dans le but de produire un résultat susceptible soit, de plaire au grand publique, soit de susciter des interrogations auprès du plus grand nombre possible. Allons-nous réussir à atteindre ce double objectif ? Qui plus est! Comment Simon Douville allait-il juxtaposer les quelques photos choisies parmi toutes celles faites en cette après-midi, croyez-moi sur parole qu’il y en a eu plus ce à quoi on s’y attendait, au sein du lot des autres participants qui ont voulu aussi y collaborer ? Et, le plus important, quel est le message que ce jeune photographe voulait-il transmettre chez le public-cible ? Que de questions aux multiples réponses.

New Image98Un élément important à retenir ! Simon Douville a subi une censure de la part des professeurs sur certaines de ces œuvres artistiques. Pour quels véritables motifs ? Avaient-ils raison ou pas d’avoir agis ainsi ? Quelle image renvoient-ils auprès du public présent en salle lors dudit vernissage ? Je ne crois pas avoir le droit d’émettre mon opinion sur le sujet. Après tout, j’ai servi de modèle nu pour son projet et mon rôle doit s’arrêter là. Par contre, la censure est une lame à double tranchant. En effet, à trop vouloir protéger le peuple contre lui-même, on en vient à l’infantiliser, l’empêchant ainsi à franchir le pas menant vers un monde plus adulte et responsable. Enfin, je ne ferai pas le monde. Ce qui est fait a été fait.

J’ai beaucoup aimé participer à un tel vernissage puisque d’une part,New Image99 l’opinion des gens rencontrés à cette occasion a été somme toute favorable à la démarche de Simon Douville. J’imagine qu’il y a bien eu des voix dissidentes, mais c’est leur droit le plus stricte. Ne vit-on pas dans une démocratie? D’ailleurs, plusieurs personnes m’ont d’une part félicité pour ma participation à un tel projet, même si la majorité d’entre elles savaient que je suis modèle nu pour des écoles d’art et des artistes tant à Montréal qu’à Québec, et d’autre part, pour me dire qu’elles ont été émues par mon texte de réflexion sur ma perception de mon corps et surtout sur le fait que je ne me voyais pas comme une victime de la vie. Bien au contraire !

Quelles réponses puis-je apporter aux questions posées en début d’article ? Je l’ignore totalement. Pour être franc avec vous, il y a fort probablement autant de réponses à ces questions qu’il y a eu de visiteurs venus assister à ce vernissage. Un vernissage où la diversité était de mise.

Merci infiniment de m’avoir lu !

Portez-vous bien.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada