Archives

La neige a décidé

La neige a décidé Poème de Rolland Jr St-Gelais avec la permission spéciale de Jenovaxlilith DeviantArt : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith

La neige a décidé

  

La neige a décidé,

Dans ce pays, d’y rester.

Tout est d’un blanc immaculé

Je suis là sans dire un mot sans bouger

 

Neige blanche tombée des cieux.

Qui recouvre le pays de mes aïeux,

Ce pays où jadis vivaient les amoureux

Où ils y fondèrent des villages si nombreux.

  

Tout autour de moi est magnifique.

Tout semble tiré d’un conte féerique.

De ces contes aux aventures épiques.

De ces histoires tellement romantiques.

 

En cet endroit où je suis toute de blanc vêtue.

Même si je désirais au plus profond de moi être nue.

Car, avouons-le, en cette forêt vierge qui m’aurait vue ?

Dès le moment où je me suis assise, tout s’est tu.

 

Maintenant, la neige recouvre le sol fatigué,

Épuisé d’avoir été, par les hommes, tant exploité.

Repose-toi bien, dans ce silence, terre bien-aimée.

Aimée par toutes les âmes de bonne volonté. 

 

Je serai immobile bien sagement

Sans faire de bruit bien évidemment

À cet endroit, je resterai aussi longtemps

J’admirerai le paysage enneigé tout ce temps.

 

La neige a décidé aujourd’hui d’être avec moi,

En cette forêt perdue qui met mon cœur en émoi

J’aimerais dès maintenant être pour toujours avec toi

Ô belle et douce neige, dans les nuages en guise de toit.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

En feuilletant

En feuilletant Poème de Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/00-1750-902694396

En feuilletant

 

En feuilletant quelques revues,

J’ai alors compris comme passe le temps.

Un concept inventé pour définir les heures et les ans.

Alors que j’étais en ma modeste maison toute nue.

 

Ces magazines si étranges, dans lesquelles,

Se trouvèrent de bien charmantes demoiselles.

J’avais aussi posé dans mon plus simple apparat.

Bien des hommages de la haute société cela m’amena.

 

J’ai parcouru les plus belles pages,

Dans lesquelles étaient photographiées,

Des dames de mon pays et celles de lointaines contrées,

Aux visages si gracieux que l’on ne pouvait guère deviner leur âge.

 

Écoutant le vent d’hiver souffler avec force,

Je me suis mise à rêver longuement de ces séances,

Pour lesquelles, j’ai voyagé dans ma belle France.

Allant de la région des Ardennes jusqu’en Corse.

 

Quels beaux souvenirs je revis en cet instant.

Quelles gens, d’une extraordinaire beauté, j’ai rencontrés.

Hommes et femmes, si attachant, dans mon lit j’ai amené.

Des gestes de tendresse, avec générosité, nous nous sommes donnés.

 

Parmi ces femmes avec qui j’ai succombé à la luxure,

J’ai voulu conserver d’elle un magnifique souvenir.

Elle m’a fait grâce de son plus beau sourire,

Sur une toile que j’ai accrochée au mur.

 

En parcourant tous ces magazines,

Je revis en songes quelques aventures.

Qui me rappelle mes nombreuses pensées impures.

Des fantasmes insaisissables, telle une fumée si fine.

 

Ô, quel temps précieux à mes yeux!

De ces jours et de ces nuits à faire envier les saints,

Ces êtres qui du haut des cieux ne rêvent qu’à me titiller les seins.

Une belle époque que je désire ardemment revivre, tel est mon vœu.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Bois ton lait

Bois ton lait Poème par Rolland Jr St-Gelais Dessin de Atsuko gracieusement offert par Alain et Atsuko

Bois ton lait

 

Bonjour mon copain.

Viens vers ma douce main.

Que je te caresse avec amour,

Pour te consoler de ce triste jour.

 

Une journée où je me suis longtemps absentée.

Parfois, il y a des situations que je ne peux pas contrôler.

Malgré moi, je devais rester au boulot tard ce soir,

Afin de répondre à tant de gens bizarres.

 

J’avais tellement hâte de me retrouver avec toi.

Être seule et nue, en cette fin de soirée, sous mon toit.

Loin de tous ces clients hagards sans cesse insatisfaits,

Même si, pour que tout leur plaise, j’ai tout fait.

 

Tu vois bien, mon minet chéri, que ta mère est là.

Nous allons passer le Temps des fêtes toi et moi.

Loin des bruits insignifiants de ces enfants devenus grands.

Allez, bois ton lait ! Maman est avec toi maintenant.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Figés dans le temps

Figés dans le temps Poème de Rolland Jr St-Gelais Source de la photo : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/9200579-Qzcug5zr-901217473

Figés dans le temps

 

Il me semble que rien n’est comme avant,

Tout a tellement changé, tout s’est si vite transformé.

Les jours sont devenus des nuits, lesquelles sont mutées en journées.

Les valeurs semblent avoir disparu depuis des lustres depuis longtemps.

 

La science allait tout prévoir et tout arranger, avait-on dit.

La foi en Dieu transcendant a fait place en la croyance aux devins.

Et aux charlatans, qui, pour de l’argent, réconfortent d’un avenir incertain.

Tout est aléatoire, au gré des caractères de chacun, en dépit de la vie.

 

Quelle drôle d’époque que nous vivons,

Où le simple fait de s’enlacer est devenu un crime.

De faire l’amour et de connaître la mort est un synonyme.

Le danger de trépasser est présent chaque fois que nous respirons.

 

Il y a quelque chose en moi,

Qui me dit que des jours meilleurs.

Arriveront, en temps opportun, à la bonne heure.

Souvenons-nous que les grandes aventures se font pas à pas.

 

Figés dans le temps, nous sommes contraints.

Mais, aucun mal ne peut durer éternellement.

Car l’amour est plus fort que la crainte assurément.

L’espoir en un futur meilleur est le gage le plus certain.

 

L’assurance d’une promesse d’une vie nouvelle,

Que toutes choses doivent passer en ce monde,

Tel le mistral qui traverse toutes les ondes,

Pour aller réchauffer les terres si vieilles.

 

Je suis figé dans l’hiver tout blanc,

De cette saison à la quiétude divine,

Je bois mon vin tiré d’une lointaine vigne,

En pensant aux journées ensoleillées du printemps.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Jusqu’à ce que sorte de nos bouches

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Jusqu’à ce que sorte de nos bouches

 

Laisse-moi faire,

Je désire te divulguer.

Les plaisirs de la luxure, sans hésiter.

En découvrant ce lieu chaud comme l’enfer.

 

J’irai tout doucement,

En te faisant mille baisers, ô, ma beauté.

Des baisers auxquels tu ne sauras pas résister.

En te disant des mots d’amour bien tendrement.

 

Je contemplerai la pente de ton dos,

En cajolant tes jolies fesses dignes d’une déesse.

Une reine de beauté à soigner avec grande délicatesse.

Que je satisferai en écoutant Serge Gainsbourg et Brigitte Bardot.

 

Au rythme de leur chanson fétiche,

J’irai et je viendrai à mon tour en ce lieu interdit.

Cet endroit par les Grecs qu’ils ont tant aimé et décrit.

Je viendrai et j’irai aussi longtemps que tu le voudras ma biche.

 

Je serai attentif à tes moindres caprices,

J’écouterai ta respiration haletante de satisfaction.

Jouissance que j’augmenterai afin que tu en perdes la raison.

De la concupiscence naît la luxure, mon préféré de tous les vices.

 

Je suis le flot terrible des mers,

Qui frappe avec ardeur les berges.

Je suis le propriétaire de cette noble verge,

Qui pénètre avec élan, la plus belle de toutes les terres.

 

Reste comme ça! Ne bouge pas, mon amour.

Je saurai bien te préparer pour recevoir mes hommages.

Car, sans cet ultime bonheur, l’humanité n’aurait pas d’âges.

Des vénérations, je prodiguerai sur ton corps tous les pourtours.

 

Que je puisse sentir tes doigts grivois,

Dorloter avec soin les contours de mon intimité,

Pendant que j’explorerai de ma hampe ta zone cachée,

Jusqu’à ce que sorte de nos bouches le cri d’une incroyable joie.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada