Archives

La simplicité avant toute chose

sensual_by_rickb500-dc92cbp

« Be ! There and now » picture by my friend Rick B. from Germany

 

Réalisation photo : Rick B.

Lien artistique : https://rickb500.deviantart.com/art/Sensual-740819941

La simplicité avant toute chose

« Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perdait son âme? ou, que donnerait un homme en échange de son âme? »

Matthieu 16:26

La simplicité avant toute chose

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. Pour ma part, j’ai choisi de mettre du soleil dans ma tête étant donné son absence prolongée dans le ciel du Québec et ce, depuis quelques jours. À vrai dire, selon les données du service météorologique canadien, nous n’avons pas connu un printemps aussi, excusez-moi pour le terme utilisé, exécrable depuis les 75 dernières années. Bah ! L’essentiel est de conserver la chaleur dans notre cœur, le sourire aux lèvres et quelques mots réconfortants pour ceux et celles qui en ont besoin. Et, croyez-moi sur parole, il y en a à profusion au sein de notre monde actuel.

Personnellement, j’ai choisi de vivre au jour le jour afin de ne point me faire subjuguer par tout ce qui arrive actuellement sur notre planète. Vivre au jour le jour ! Être là tout simplement parce que c’est la seule chose qui me soit possible de réaliser au quotidien. Oui, j’aimerais bien changer le monde mais je ne suis qu’un être mortel, destiné à le quitter à un moment où fort probablement je ne m’y attendrai pas et bien limité dans le temps et l’espace.

J’ai donc choisi la simplicité avant toute chose à la1523921046040 suite d’un moment de réflexion. Hé bien oui ! Il m’arrive de réfléchir. Chose rarissime pour un homme. N’est-ce pas ?! Une réflexion qui m’a incité à répondre à une interrogation existentielle : Ai-je réalisé quelque chose de valable au cours de ma vie ? C’est sans équivoque que je peux répondre à une telle question. Cependant, ce que j’ai accompli ne relève ni d’un exploit militaire, ni d’une action politique d’envergure et encore moins la réalisation d’une découverte médicale.

Qu’ai-je donc fait de si particulier ? Tout simplement d’être là. De m’avoir accompli en dépit des « non-dits » à mon endroit. D’avoir réussi à déjouer les plus sombres pronostics médicaux face à ce corps. D’avoir persévéré là ou bien des gens auraient baissé les bras alors que cela n’avait jamais effleuré l’esprit. Certes, je n’ai pas eu la chance ou l’opportunité de me réaliser dans un travail rémunéré au quotidien, mais ce que je fais en tant que modèle vivant, je l’accompli avec dignité et passion. Mais avant toute chose, je le fais dans un objectif absolu : la simplicité avant toute chose.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Poser nu dans la neige

Poser nu dans la neige

Bon début de semaine tout le monde,

J’espère que vous allez bien. Pour ma part, la vie estMaker:S,Date:2017-12-23,Ver:6,Lens:Kan03,Act:Lar02,E-Y fantastique. En effet, je m’aperçois de la chance de vivre dans un si beau pays qu’est le mien. Un pays où abondent les multiples beautés des quatre saisons. Il va de soi que chacune d’entre elles possède un charme qui est propre. Que puis-je dire de plus de la splendeur des quatre saisons en vous mentionnant ces quelques exemples ? En effet, l’on a qu’à songer au printemps où semble renaître le sol endormi dans les profondeurs du froid boréal, à la chaleur réconfortante des rayons du soleil de l’été et des arbres au feuillage rougeâtre de l’automne annonçant le doux repos hivernal où dame nature sera recouverte d’un beau manteau blanc.

IMG_20180408_101118Ceci me fait penser à une possibilité de création artistique qui se mijote actuellement entre une photographe du Québec et votre humble serviteur. Une création de nudité artistique qui devrait être réalisée dans un proche avenir et ce, à l’extérieur d’un studio. Ce ne sera pas la première fois qu’une telle séance aura lieu pour moi. C’est un fait qu’une telle séance a déjà été vécue, je devrais plutôt écrire expérimentée, dans la région du Saguenay voilà déjà deux ans. Une séance qui se déroula en deux temps: soit lors d’une récitation de poésie pour un public averti et par la suite à l’occasion d’une série de clichés faite par une poète de Saguenay laquelle voulait donner un sens particulier à l’ensemencement du sol.

Certes, j’ai adoré vivre une telle expérience même si cela fut fait dans un cadre plus ou moins formel. Et pour cause puisque cela m’avait permis de découvrir cette ville fort jolie qu’est la ville de Saguenay situés dans la région du même nom. Une ville à l’accent particulier et berceau d’une famille au patronyme le plus commun au Québec.

Quoiqu’il en soit, je souhaite ardemment revivre uneIMG_20180408_131431_715 telle expérience mais avec une photographe professionnelle. Pour quelles raisons me demandez-vous ? Les réponses sont de trois ordres. En premier lieu, le regard féminin possède un potentiel tout à fait différent de celui de la gente masculine. Qu’on le veuille ou non, et ce n’est pas un défaut, les regards portés sur l’autre est souvent influencé par le fait que nous sommes un homme ou bien une femme. Enfin bref, c’est ce que mon expérience de modèle nu m’a permis de découvrir au fil des ans. En deuxième lieu, poser nu à l’extérieur offre une possibilité incroyable de relever des défis auxquels il serait pratiquement impensable d’y songer ne serait-ce qu’une seule fois si cela n’avait pas lieu. En dernier lieu, poser nu en période hivernal, en autant que la température le permet, donnera un cachet de nordicité au résultat final.

Certes, le Québec peut être perçu comme une terre où l’hiver règne presque en maître absolu pendant une période plus ou moins longue. Ce qui provoque en quelques occasions des moments de dépression chez certains de mes concitoyens. Personnellement, je me dis : Voilà une raison de plus de profiter de ce temps pour faire reculer les barrières de créativité. Alors mes amis et amies ! Soyons prêts et prêtes à relever les défis et à se réaliser pleinement beau temps, mauvais temps. Été comme hiver, printemps comme automne. Car qui dit saisons dit la splendeur de la vie.

Merci infiniment de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Mais, avant toute chose …

000000810012

En hommage à la poésie érotique

Mais, avant toute chose …

 

Devant cette caméra,

Qui se trouve à quelques pas,

Filmant nos étreintes et nos ébats,

Dans un silence absolu digne d’un abbaye ici-bas.

 

Je te prend ma chérie avec tendresse,

Pendant que tu tires plaisir de mes caresses,

Point utile de dire un mot pour deviner ta satisfaction,

De mes jeux interdits insufflés par notre perte de raison.

 

Dis-moi, chérie ! Pourquoi s’en faire ?

Puisque demain ou un autre jour viendra l’enfer,

De ces gens avides de passions et jaloux de notre bonheur,

Qui ne peuvent faire autrement que de souhaiter aux prochains malheur.

 

Je n’en peux plus ma chérie, ô ma bien-aimée.

Comment oserais-je avec humilité te le demander ?

De me présenter avec douceur le lieu de mes fantasmes.

Afin que nous connaissions mille plaisirs et autant d’orgasmes.

 

Ce que je veux t’amener au pays des merveilles.

Je te désire par-dessus tout. Oui toi ma toute belle.

Au septième ciel je t’apporterai pour à jamais y demeurer,

Sans toi, à quoi bon vivre ? Voilà la raison pour laquelle je mourrai.

 

Avec délice, ma chère, je te lécherai.

Avec délice, mon trésor, je te savourerai.

Avec délice, ma muse, j’admirerais ton suave sourire,

Mais avant tout chose, avec délice, mon souhait est de te faire jouir.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Quelle peine as-tu eu ?

20180225_113737

Homme libre ! Homme heureux !

Quelle peine as-tu eu ?

 

Ô tendre mère,

Terre de mon corps,

Façonné avec la pureté de l’or,

Existant par-delà cieux et lointaines mers.

 

Peine et souffrance,

Depuis le jour de ma naissance,

Avec quelques beaux moments de répit,

Que tu as tellement aimé et souvent bien rit.

 

Rire de bon cœur

Afin d’oublier tes craintes et tes peurs,

De ne savoir comment allais-je accepter ma situation.

Ne vois-tu pas combien le temps est pour moi si doux et si bon ?

 

Homme viril et plein de vie,

Qui l’aurait pensé ? Qui l’aurait cru ?

Fils d’Adam échappé de son Paradis perdu,

Vivant l’instant présent qui perdure vers l’infini.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ce soir, c’est pleine lune.

28058735_10156313230843919_1319710147614812072_n

 

Magnifique dessin réalisé par Eri Kel de la France

 

Ce soir, c’est la pleine lune.

 

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que vous pouvez profiter de cette première journée de repos dominical du mois de mars. Pour ma part, tout va très bien. Les photos réalisées durant mes dernières prestations de nudité artistique arrivent par les divers services de messagerie auxquels mes contacts et moi-même nous nous servons pour nos communications. Ces photos constituent une banque de données fort importante pour la planification de mes futures publications au sein de mon blogue dédié à la nudité artistique, la poésie et la photographie.

Certes, certaines des photos qui seront incluses au sein desdites publications feront scandale. J’en suis tout à fait convaincu et ce, pour deux causes majeurs. Il y a le fait que d’une part, elles ont été prises lors d’une session de shibari, art japonais du bondage, qui a eu lieu à Montréal le 20 février dernier et, d’autre part, elles apparaîtront dans une série d’articles qui portera sur un sujet précis et qui sera “ la souffrance chez l’être humain “. Qu’est-ce qui nous fait souffrir ? Pourquoi souffre-t-on autant ? Est-ce de notre plein gré ? Est-il possible de surmonter nos douleurs ? Et, surtout, est-ce à quoi nous devons nous attendre de notre destiné ? Bref, ce sera fort probablement une série qui suscitera à la fois scandale, curiosité et, je le souhaite ardemment, matière à réflexion.

Une réflexion propice en ce temps du carême. Un temps où porter notre regard au plus profond de soi tout en l’amenant vers les horizons lointains peut d’une manière aussi infime soit-elle nous faire grandir. Mais, pour ce soir, c’est un soir de folie, un soir de paix, un soir de pleine lune. Je termine le présent article en remerciant Dea Kaizoku pour sa fabuleuse contribution à la réalisation et à la bonne marche d’une telle session à la fois spéciale et artistique.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Une réalité méconnue : Le vécu d’une prestation

20180225_090840-ANIMATION

 

Une réalité méconnue : Le vécu d’une prestation

Bonjour tout le monde,

C’est avec un plaisir immense que je vous présente un diaporama composé de photos prises sur le vif lors de ma dernière prestation en tant que modèle vivant (nu intégral) réalisé à Mont-Tremblant dans la belle région des Laurentides. Une telle présentation est la suite logique des diaporamas précédemment réalisés au sein de mon blogue portant sur la nudité artistique, la poésie et la photographie.

Ledit diaporama expose les photos qui expliquent, ne dit-on pas qu’une image vaut mille mots?, ce que j’appellerais  » le vécu  » proprement dit d’une telle séance. Comme j’ai déjà mentionné, une séance renferme avant toute chose à la fois un vécu propre à chacune d’entre elles, une interrelation quasi spirituelle basée sur un silence complice et un échange parfois très intime entre le modèle vivant et les artistes. Un peu à l’image de l’archéologue qui manie avec prudence une pièce datant des temps anciens et qui a la chance d’en être le découvreur pour le bonheur de la postérité, l’artiste transpose non seulement ce qu’il voit mais aussi ce qu’il perçoit dans chaque trait qu’il appose sur son papier. Oui, une séance de nudité artistique est d’abord et avant tout une découverte du modèle dans ce qu’il a de plus noble mais aussi de plus sensible et qui est sa nudité.

Une grande vérité qui est, hélas, souvent occultée en cette époque où la vulgaire pornographie semble régner en maîtresse absolue.  C’est à ne jamais oublier.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Un bref aperçu

Un bref aperçu

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous allez bien. Pour ma part, je dois avouer que ma surprise est grande ce matin puisque il m’est assez difficile de réaliser que nous sommes déjà le 1er mars. En effet, un nouveau mois commence. Ce qui signifie que d’une part, l’hiver tire à sa fin laissant entrevoir les premiers signes du printemps. Bon ! Avouons-le ! La coupe est encore loin des lèvres. Cependant, le temps d’ensoleillement rallonge petit à petit et le froid se fait de moins en moins ressentir.

20180225_110845Sous un autre ordre d’idée, j’ai décidé de vous présenter une courte vidéo réalisée lors de ma séance de nudité artistique qui a eu lieu à Mont-Tremblant dans la belle région des Laurentides. Une telle vidéo démontre de manière claire et précise tout le calme qui doit régner lors d’une telle séance. Cela est un pré requis pour la bonne marche du travail tant celui des artistes présents que celui du modèle vivant. En effet, un tel calme a pour but ultime la pleine concentration des participants à un tel atelier.

Force est d’admettre qu’un tel calme peut, dans le cadre d’un cours en arts, être interrompu par les directives du professeur en charge de la classe. Toutefois, et j’en parle par expérience, le sérieux est  présent tant chez les étudiants en arts que chez les artistes professionnels ou amateurs. Certes, le plaisir est aussi une modalité à ne jamais négliger dans ce domaine. Souvenons-nous que sans un certain plaisir dans ce que nous faisons, la raison même de le faire en est fortement ébranlée.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Rétrospective artistique de février 2018

20180225_103910.jpg

Dessin réalisé à Mont-Tremblant ce dimanche 25 février 2018

Rétrospective artistique de février 2018

Bonjour tout le monde,

Nous sommes déjà rendu au 1er mars. Que le temps passe vite lorsque nous avons la chance de se réaliser dans ce que nous affectionnons le plus dans notre vie. Pour ma part, outre le fait d’être passionné par le monde de la nudité artistique, force m’est d’admettre que la poésie et la photographie occupent bien entendu une part importante dans mes activités sans omettre mon penchant pour la lecture et la rencontre de gens avec qui une possibilité d’échanges est toujours possible. Échanger pour s’enrichir mutuellement ! S’enrichir en donnant le meilleur de soi ! S’enrichir en accompagnant notre prochain sur la route de la vie. S’enrichir en étant simplement soi-même, et rien d’autre.

20180219_165950.jpgSous un autre ordre d’idée, il m’a paru intéressant de réaliser une rétrospective de mes dernières activités en tant que modèle vivant, nu intégral, qui eurent lieu en ce mois de février. Un mois certes court, mais si bien rempli pour ce qui est de mes participations au sein d’écoles et d’ateliers. En effet, j’ai eu la chance de retourner dans la belle région de Montréal à la demande expresse de la professeure Samuelle D.-H. de l’U.Q.A.T. satellite Montréal afin d’offrir mes services en qualité de modèle vivant dans le cadre de son cours de création artistique. Il est vrai qu’il s’agit pour moi d’un grand honneur que l’on me fait lorsqu’une telle dame m’invite à une telle participation.

dea93_by_lequebecois1962-da2c92nJ’ai aussi eu l’opportunité de vivre pour la seconde fois une séance de shiwari avec la photographe professionnelle et elle-même adepte de cette discipline ancestrale asiatique du nom de Dea Kazoku. Une séance qui m’a été fort utile pour la publication future d’articles sur un sujet qui risquera d’en étonner plus d’un d’entre vous. Attention ! Il est à noter que tout a été pensé, fait, revu et exploré uniquement dans un cadre artistique et loin d’une quelconque forme de pornographie. Cette dernière n’a jamais eu, et n’aura jamais, de place au sein de mon blogue artistique. J’ai bel et bien écrit qu’il s’agissait là d’une seconde expérience puisqu’elle et moi avions déjà tenté pareille expérience en 2017.

 

Il est probable que plusieurs d’entre vous ne parvenez pas à comprendre le lien entre d’une part, ma passion en tant que modèle vivant et, d’autre part, l’expérimentation dans un tel domaine jugé surtout de « underground ». Je vous suggère d’attendre les publications à ce propos et, je vous le promet, vous serez étonnés du résultat. Rien est fait sans avoir eu au préalable un motif raisonnable et avec un souci constant pour le bon goût.

Qui plus est ! Mon petit détour dans la région hautement apprécié dans20180225_110927.jpg les sphères artistiques du Québec que sont les Laurentides a été pour votre humble serviteur une chance à laquelle il ne pouvait pas refuser. En effet, un groupe d’artistes au grand talent dans le monde du dessin a eu l’amabilité de m’inviter à venir leur offrir une prestation de mon crû. Allais-je rater une telle occasion de démontrer tout mon savoir-faire ? Pouvais-je me permettre de refuser mon aide, basée sur un professionnalisme sans faille et une authenticité dans chacune de mes poses. D’ailleurs, je me rappelle avec un certain amusement des poses que je tenais l’une après l’autre dès que le chronomètre sonnait la fin du temps requis pour chacune d’entre elles. À tel point que les artistes avaient à peine le temps d’aiguiser leurs crayons.

Enfin, la collaboration de mon bon ami Eri Kel de la France qui m’autorisa à m’inspirer de ses véritables petits chef-d’œuvres dans l’optique de composer plusieurs de mes plus beaux poèmes m’a été fort utile à la fois pour agrémenter mon blogue mais aussi à l’enrichir par tant de talent. Un talent immense. Il est toutefois vrai que bien d’autres activités eurent lieu en ce mois de février, mais il m’est paru plus que nécessaire de citer que celles-ci dans le but d’alléger le présent article.

Merci infiniment de m’avoir lu.

Bon et heureux mois de mars à tout le monde !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Une séance

 

Une séance

Bonjour tout le monde,

J’ai décidé aujourd’hui de vous présenter une courte vidéo réalisée lors de ma séance de nudité artistique qui a eu lieu ce dimanche 25 février à Mont-Tremblant. Ce fut une séance très intime, pas plus de 5 participants dont votre humble serviteur, qui se déroula dans une pièce adaptée d’une habitation fort jolie pour permettre un tel événement.

Pourquoi donc vouloir vous présenter une telle vidéo ? Me direz-vous. Je vous répondrai qu’il y a trois raisons fondamentales à une telle publication. Tout d’abord, démystifier le déroulement d’une séance lorsqu’elle se déroule dans un cadre tout à fait intime. Ensuite, favoriser une meilleur compréhension de ce que les artistes peuvent vivre, ressentir, expérimenter et exprimer par la création de leurs dessins. En effet, chaque dessin reflète une vision de mon corps qui leur appartient. Enfin, mon désir est de vous transporter en ce lieu et en ce temps où ma passion de modèle vivant (nu intégral) se vit en toute simplicité.

Bref, comme l’affirme si bien le dicton : « une image vaut mille mots. » Imaginez ce que peut bien faire une vidéo. Je tiens tout de même à spécifier qu’aucune scène de vulgarité, ni à caractère sexuel ou bien de comportement pouvant offenser les participants d’une séance de nudité artistique, en privée ou bien en salle de cours, n’est tolérée. J’ai jugé utile de vous le rappeler.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Titanic version québécoise

20180225_120417

Le Titanic version québécoise (Mont-Tremblant 25 février 2018)

Titanic version québécoise

Bonjour tout le monde,

20180225_120331Je poursuis la rédaction de mes articles concernant ma prestation surprise qui a eu lieu à Mont-Tremblant en vous parlant d’une pose que j’affectionne et qui peut être intitulée  » Titanic version québécoise ». Vous comprendrez sans aucun doute qu’il s’agit ici d’une point d’humour à l’égard de ce grand classique, peut-être même le plus grand dans l’histoire du cinéma, qu’est l’oeuvre gigantesque de James Cameron du « Titanic ». Véritable chef-d’oeuvre réalisé en 1997 et dont les critiques de cinéma et le grand public eurent que des éloges à l’endroit du réalisateur. Éloges pleinement mérités selon moi.

J’aime beaucoup réaliser une telle pose lorsque la20180225_113704 durée de travail, c’est-à-dire le temps alloué pour le maintien de telle ou telle pose, dépasse les 20 minutes. Pourquoi donc me demanderez-vous ? Trois raisons majeures m’incitent à prendre cette pose tirée d’une séquence des plus romantiques du film de James Cameron. C’est ce que je vous explique dans ce qui suit.

20180225_110858En premier lieu, l’aisance avec laquelle je peux tenir ainsi devant un groupe d’artistes, et ce peu importe leur nombre est sans aucune comparaison avec les autres positions pratiquées lors des séances. D’ailleurs, ladite pose a été faite après celle où je devais me tenir debout pour environ le même temps demandé. Souvenez-vous que je n’ai qu’un demi pied pour accomplir pareille tâche. Qu’à cela ne tienne, mon désir de me surpasser était plus fort que moi. Bref, une position plus confortable était plus que bienvenue.

En deuxième lieu, une telle position permet à l’artiste20180225_113726 de percevoir presque les moindres parcelles de mon physique avec une aisance incroyable. Mais, attention ! Ceci ne signifie aucunement qu’il y ait une forme quelconque de voyeurisme, ni d’exhibitionnisme. Deux réalités qui n’ont pas de place dans le domaine de la nudité artistique. Ceci écrit, l’artiste peut dessiner avec une plus grande aisance ce qu’il a envie de transposer sur papier pour son plaisir et pour celui de la postérité. Que voit-il ? Comment le voit-il ? Que peut-il bien découvrir et, surtout, que désire-t-il laisser sur son support ? Le rôle du modèle, et c’est là mon opinion, consiste justement à lui facilité la tâche.

En dernier lieu, une telle position me permet de me projeter dans le temps et dans l’espace. Autrement dit, mon âme quitte momentanément mon corps pour se retrouver en d’autres lieux et en d’autres moments de ma vie. C’est, si me permettez l’expression, exactement comme si je rêvais sans dormir et sans perdre la conscience d’être modèle pour un groupe. Être là sans y être tout à fait. La meilleur image qui me vient à l’esprit est celle de l’ermite qui du fond de sa grotte ressent le monde qui l’entoure sans quitter les lieux. Il est là sans être là, absent tout en étant pleinement présent.

En résumé, voilà bien une pose qui nous fait penser certes à une séquence cinématographique extraordinaire. Et pourtant, nonobstant ma petite point humoristique dans le titre du présent article, elle renferme toute une gamme de mysticisme. Un mysticisme vécu au plus profond de soi. Être en soi pour devenir plus prêt de l’autre.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada