Archives de tags | Côte-Nord

Une très belle journée à la fois patriotique et artistique

Une très belle journée à la fois patriotique et artistique

Bonjour tout le monde,

IMG_20190623_130735J’espère que vous allez bien et que votre début de saison estivale se déroule selon vos attentes. Pour ma part, j’ai eu la chance de vivre une célébration tant patriotique qu’artistique haut en couleurs. En effet, je suis allé assister aux activités de la St-Jean-Baptiste, communément appelé Fête nationale du Québec depuis 1977 dans ma belle province, ce dimanche 23 juin. Et, je dois dire que j’ai été agréablement surpris à maints égards.

Tout d’abord, je dois avouer que je suis à la foisIMG_20190623_101419 patriotique et nationaliste. J’aime autant la terre où je suis né que l’ensemble du peuple qui y vit depuis des générations. Le peuple québécois est fier de ses racines tout en étant tourné vers l’avenir. C’est aussi un peuple attaché à ses principes tout en étant ouvert à la différence et au respect d’autrui. Un respect qui doit aller dans les deux sens. Un peuple qui désire garder sa culture, sa langue et ses traditions lesquelles ont pour fondement la recherche de la paix. À ce sujet, saviez-vous que le Québec est l’une des rares nations, peut-être même la seule, où l’amour est la pierre d’angle de l’œuvre de son auteur ? Un auteur natif de la même région que votre humble serviteur qu’est la côte-nord et j’ai nommé Gilles Vigneault.

Bref, cette journée revêt pour moi une importance capitale en tant que membre de la seule nation francophone en Amérique qui possède ses institutions politiques et ses principaux leviers économiques tout en promouvant la beauté de la langue française.

IMG_20190623_143401Ensuite, les festivités auxquelles j’ai assisté m’ont permis de découvrir un trio musical aux talents formidables. À vrai dire, cela faisait longtemps que je n’avais pas entendu des chansons aussi bien jouées par des artistes de Québec. Des voix féminines sublimes, des chansons chantées de manière à la fois simple et remplie de chaleur humaine, le tout accompagné très sobrement. Le résultat a été fort respectable. J’ignore si vous le saviez, mais je ne rate jamais l’occasion de discuter avec les artistes quand ces derniers veuillent bien m’accorder quelques minutes de leur précieux temps. C’est ainsi que j’ai eu la chance de rencontrer les membres féminins du trio musical connu sous le nom de Barbara Tempête tout de suite après leur spectacle.

Quelle belle chaleur humaine qui se dégage dans lesIMG_20190623_153018 yeux de ces charmantes dames ! Quelle gentillesse qui se manifeste dans chacune de leurs paroles et quelle courtoisie sublime qui s’exprime dans leur attention qu’elles eurent envers votre humble serviteur ! À vrai dire, ce fut l’un de mes plus beaux moments de la journée. J’ai tellement aimé leur prestation que je profite de cet instant pour vous présenter une vidéo réalisée par ce trio au sein même de mon blogue artistique dédiée à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie ainsi que par un phénomène de ricochet aux découvertes que je fais dans ma vie. Une vie remplie de belles surprises.

IMG_20190623_160847Enfin, comment puis-je passer sous silence la présence formidable d’un trio féminin d’origine amérindienne, plus précisément de la nation huronne-wendat, qui vit dans la grande région de Québec ? Est-il utile de vous expliquer que sans l’aide inestimable des amérindiens la présence du peuple québécois aurait été léguée aux oubliettes de l’histoire ? En effet, ils ont été présents à chaque fois où les canadiens-français, le nom que nos ancêtres portaient fièrement, avaient besoin d’eux. D’ailleurs, les relations entre les québécois et les amérindiens vivant sur les terres qui allèrent devenir le Québec ont été plutôt positives. On ne peut pas en dire autant des relations amérindiennes et de l’envahisseur britannique. Mais, c’est une autre histoire.

La prestation de ce trio huron-wendat a été faite sousIMG_20190623_161032-ANIMATION la forme de danses traditionnelles. Non seulement, la foule présente a eu droit à un petit cours de spiritualité amérindienne mais elle a eu l’opportunité de participer elle-même à l’une de ces danses. Je dois lever mon chapeau pour ces dames costumées en habits traditionnels aux couleurs flamboyantes et qui ont su maintenir l’attention des gens présents sur les lieux. Ce fut pour moi un moment inoubliable car, rappelons-le, je suis originaire de la ville de Sept-Îles où vit deux importantes communautés amérindiennes.

Je vous remercie de votre attention et bonne fête nationale aux Québécoises et aux Québécois tant de souche que d’adoption.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Quel beau moment

 

20171110_100908Quel beau moment

Bonjour tout le monde,

Je suis présentement à Sept-Îles sur la côte-nord du Québec où j’y ai passé un week-end tout à fait formidable. En effet, la séance de nudité artistique qui a eu lieu ce vendredi 10 novembre dernier a été un franc succès. Les étudiants et étudiantes ont été tout simplement formidables envers votre humble serviteur.

Pour ma part, je leur ai offert une prestation de nudité artistique la plus professionnelle qui soit avec, grâce à la collaboration de la professeur du cours de dessins, madame Laurence Boulay, qui a eu l’amabilité de faire jouer des mélodies fort appréciées par tout le monde.

Qui plus est! Votre humble serviteur a eu deux autres contrats de séance de nudité artistique prévues respectivement les 22 et 29 novembre prochain d’abord à Montréal et ensuite à Grand Mère située près de Trois-Rivières. Je vous promet que plusieurs photos et vidéos seront réalisées à l’occasion de ces séances.

D’ailleurs, j’aurai la chance formidable d’être accompagné par deux amies intéressées par le monde du nu artistique. Ces amies me seront d’une aide précieuse pendant le déroulement des séances à venir. Je ne vous dis pas pourquoi. C’est un secret que vous découvrirez en temps et lieu.

D’ici là, portez-vous bien!

Je vous aime.

Rollandjr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

En attendant mon retour de Sept-Îles

En attendant mon retour de Sept-Îles

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que la vie soit bonne pour vous comme elle l’est pour moi. En effet, je prépare tranquillement mes effets personnels afin d’être prêt à passer un autre séjour au sein de ma ville natale qu’est Sept-Îles et de vivre ma troisième séance de nudité artistique au collège de l’endroit. D’ailleurs, c’est avec une grande fierté que j’ai accepté d’offrir encore une fois mes services en tant que modèle nu pour le département des arts visuels.

20171002_1043202 (2)Toutefois, ce qui me fait réellement chaud au cœur c’est de pouvoir admirer la mer de la côte-nord. En effet, il s’agit d’un des plus beaux endroits au Québec où on peut contempler l’immensité du golfe St-Laurent. Été comme en hiver, printemps comme en automne, le golfe St-Laurent possède un charme irrésistible pour toutes les personnes qui savent apprécier la beauté unique de la mer. Oui, c’est un privilège incroyable d’y avoir passé une bonne partie de ma vie puisque la nature m’y a offert tout ce qu’elle a de plus beau afin de grandir dans la sérénité la plus complète. Voilà pourquoi j’ai eu l’idée de vous présenter une vidéo où la richesse de la mer s’harmonise de manière impeccable avec la grace de ces modèles nues qui y nagent telles des sirènes. Et que dire de la musique ? Tout simplement angélique.

Au plaisir de vous retrouver à mon retour de Sept-Îles.

Je vous aime tous et toutes.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

P.S. Quelques publications seront néanmoins publiés au cours de mon séjour. Leur présentation sera corrigée dès mon arrivée.

Ce fut court mais agréable

20170914_190259-ANIMATION

Votre humble serviteur : RollandJr St-Gelais

Ce fut court mais agréable

Bonjour tout le monde,

J’espère que votre semaine a été bonne pour vous. Pour ma part, elle a été bien haut-delà de mes attentes. En effet, j’ai obtenu un contrat en tant que modèle nu pour une durée de quatre séances qui auront lieu dans un établissement d’enseignement situé dans la belle ville de Sept-Îles sur la côte-nord. Cela va me faire drôle de poser nu au sein d’un collège que j’ai jadis fréquenté avant d’effectuer mes études universitaires. Qui plus est ! C’est à Sept-Îles où votre humble serviteur est né un 24 mai 1962. Bref, cela me fait un petit velour au cœur d’y retourner dans un cadre artistique et de nudité absolue.

Ma semaine s’est terminée en beauté grâce notamment par un court20170914_185003 séjour dans la métropole du Québec, c’est-à-dire Montréal, où une exposition sur le thème de l’érotisme, voir même la sexualité proprement dite, avait lieu dans un local réservé pour cette occasion. Croyez-moi sur parole ! Je n’ai en aucune façon regretté mon aller-retour Québec-Montréal afin d’être présent à l’ouverture d’une telle exposition. Une exposition où le corps nu, l’érotisme, la sensualité et la sexualité y étaient présentés de manière, certes fort provocatrice vu la teneur du thème proprement dit, respectueuse tant envers les modèles qui ont posé nu pour les réalisations présentées au grand public que pour les personnes venues assister à cette toute première.

20170914_184104Que puis-je dire de ma soirée ? Tout d’abord, j’ai été fort heureux d’y retrouver une photographe avec qui j’ai jadis travaillé à l’occasion d’une série érotique. Une série qui nous a permis d’explorer une facette méconnue du public en général et qui est la sensualité d’un corps nu atteint d’un handicap physique. Mais, attention ! Il s’agit avant toute chose de l’exploration d’une telle sensualité à travers le regard féminin. Que de beaux souvenirs nous avions pu nous remémorer lors de nos discussions. Il va sans dire que j’en ai profité pour découvrir d’autres réalisations photographiques que ma charmante amie Gabrielle Doutre a gracieusement présentées aux gens venus participer à cet événement. D’ailleurs, et c’est un élément fort intéressant à retenir, elle est l’une des rares artistes présents à cette exposition à avoir montré une oeuvre où la splendeur du sexe masculin en érection y est exhibée, au sens noble du terme, parmi toutes les photos. Il y a là quelque chose qui mérite quelques applaudissements de votre part. N’est-ce pas ?!

Ensuite, j’ai été impressionné par l’accueil chaleureux des gens. Un accueil qui prouve à la perfection que l’art érotique peut à la fois ê20170914_191437tre vécue, expérimentée et manifestée de manière des plus respectueuses tant chez les artistes et leurs modèles que par le public. Ceci est, du moins à mes yeux, fort important à souligner puisque d’une part, l’image de la sexualité est malencontreusement galvaudée de façon fort déplorable au sein de notre société et que d’autre part, les artistes qui oeuvrent dans un tel domaine semblent recevoir une opinion  qui leur est plutôt défavorable au sein de la population. Un peu comme si ils étaient, et j’y inclus les modèles, que des pervers assoiffés de sexe et sans moralité. Or, il n’en est strictement rien.

20170914_192802Enfin, la diversité des oeuvres est sans conteste un facteur qui rend une telle exposition si intéressante. À ce sujet, j’ai été ébahi par les oeuvres réalisées par madame Ania Jarda qui se sert uniquement de son imagination pour créer des nus féminins réellement extraordinaires. Que de couleurs ! Que de beautés illuminées ! Que de vie en chacune de ses oeuvres ! Que d’imagination débordante ! Et, le plus intéressant, quelle liberté dans sa manière de peindre ses modèles enfouis dans le plus profond de son esprit. À vrai dire, ses peintures m’ont fait vivre,  un tant soit peu, la fabuleuse époque du psychédélique et du Peace & Love des années 1960 tellement elles m’ont amené à voyager à travers le temps. Bravo à cette artiste extraordinaire. Qui sait ! Un jour, je serai peut-être un de ses futures modèles … en chair et en os. Soyez convaincus d’une chose, je le souhaite ardemment d’autant plus, et je l’affirme avec grande humilité, la nudité de mon corps est, semble-t-il pour l’ensemble des artistes, une source incroyable d’inspiration.

Je termine ce présent article pour vous rappeler que ladite exposition se déroule actuellement dans la ville de Montréal au 3890 rue Ste-Catherine Est, et ce du 14 au 17 septembre inclusivement de 18h00 à 23h00. Coût du billet est de 10.00$. À ce prix-là, c’est à ne pas manquer.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Une exposition à découvrir: De passage

En compagnie de Audrée Demers-Roberge

En compagnie de Audrée Demers-Roberge artiste

Une exposition à découvrir: De passage

(Du 28 septembre au 17 octobre 2015)

-Salle d’exposition du pavillon Alphonse-Desjardins de l’université Laval-

Ne pas déranger svp.!

Ne pas déranger svp.!

Bonjour tout le monde,

J’ai décidé en ce début du mois d’octobre, l’un des plus beaux mois de l’année car les couleurs automnales envahissent nos forêts, de vous parler d’une belle découverte que j’ai eu la chance de réaliser hier soir. Vous le savez probablement déjà, sinon je vous l’apprends, que mes intérêts sont très variés. En effet, je m’intéresse à divers sujets tels que, pour en nommer quelques-uns, la musique, le cinéma, le hockey et la lecture.

Bien évidemment qu’il m’arrive, quand le temps me le permet, de visiter des expositions artistiques. Ce qui me donne l’occasion d’admirer des oeuvres d’art fort intéressants et, dans plusieurs cas, de faire la connaissance de quelques-uns des artistes qui les y exposent. Des artistes aux multiples talents dignes d’être connus et reconnus dans leurs domaines respectifs. Oui, j’aime beaucoup pouvoir partager avec les créateurs des expositions visitées.

Vous savez probablement aussi que mes origines proviennent de la belle région de la côte-nord, encore-là si vous ne le saviez pas je vous l’apprend. Une région où la forêt occupe une place prépondérante tant dans le secteur économique que pour le simple bien-être de la population qui y vit. Ladite population est composée d’une part, par les amérindiens lesquels ont tiré leurs subsistances de la forêt et de la mer. Une forêt riche en gibier et une mer où abonde une flore aquatique extraordinaire. Et, d’autre part, par une population de blancs dont la plupart proviennent de la Gaspésie et dans une moindre mesure du Saguenay-Lac-St-Jean. Ces derniers immigrèrent sur cette terre, jugés à tord d’inhospitalière par le commun des mortels surtout à une époque où les moyens de locomotion étaient peu développés. Chacune de ces populations ont laissé des traces au sein de cette région, et ce tant par leurs échanges économiques que par leurs relations sociales et, dans certains cas, par des unions maritales. Des traces qui démontrent sans équivoque qu’ils sont … « De passage ».

Or, qui dit  » de passage » dit à la fois « traces » et « êtres humains »! Ces termes sont interdépendants. En effet, les êtres humains ont de tous temps laissé des traces de leurs passages. Ces traces ont certes souvent été faites de manière plutôt agressive à l’égard de l’environnement, mais dans d’autres cas, elles ont surtout été réalisées en tant que simples témoignages de leurs présences pour ceux qui allèrent les suivre. Nous n’avons qu’à penser aux monticules de pierres formés par les Inuits du Grand nord canadien qui avaient pour but d’indiquer leur passage à ceux qui les verraient. Bref, les traces sont des constituantes de chaque être humain. Nul ne peut laisser de traces puisqu’elles témoignent de son passage.

Oui, c’est vrai que coule dans mes veines du sang nord-côtier et j’en suis fier. Il est tout aussi vrai que je suis fier d’avoir eu la chance de vivre pendant une bonne partie de ma vie sur une terre où jadis vécurent les vikings. Encore-là, les traces laissées par ces derniers témoignent de leur passage. Oui, je suis heureux d’avoir pu visiter une exposition qui a su susciter en moi des émotions toujours vivantes. Lesdites émotions constituent des preuves indéniables que mon passé a laissé des traces au plus profond de moi. Des traces pas toujours agréables, mais qui ont façonné la personne que je suis. Et, je suis tout comme vous simplement de passage sur cette terre.

Je profite de cet instant pour féliciter chacune des artistes qui ont participé à une si belle exposition. Je remercie également la responsable de cette exposition, madame Sophie Jacques, pour avoir eu l’amabilité de m’expliquer l’ensemble des oeuvres  qui y étaient présentées. Un remerciement, et croyez-moi elles le méritent amplement, à mesdames Audrée Demers-Roberge et Éloïse Plamondon-Pagé qui, non seulement ont eu la courtoisie de partager leurs expériences avec votre humble serviteur, mais aussi d’avoir accepté d’être photographiée en ma compagnie. Elles ont tous mes respects.

Merci de m’avoir lu.

En compagnie de Éloïse Plamondon-Pagé

En compagnie de Éloïse Plamondon-Pagé

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada