Archives de tags | péchés

Avec vos gants

portrait_of_a_young_woman_with_gloves_by_rickb500_dd4qjv9-pre
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Avec vos gants

 

Bonsoir jolie jeune dame,
Vous êtes aussi belle que Notre-Dame,
Mes avec vous point de péchés à confesser,
Bien au contraire, nous sommes ici pour les réaliser.

 

Ô péché agréable de la chair !
Vous savez vraiment comment me plaire,
Ô péché tellement exquis de la luxure,
Belle dame, je vous en pries, faite que cela dure.

 

En vos yeux paraissent vos pensées,
Celle que je suis puisse vous embrasser,
Celle que vous pouvez allègrement me dominer,
Tel un esclave soumis, je saurai obéir à vos ordres donnés.

 

Mettez vos gants,
Apprenez-moi à vous être obéissant,
Que je satisfasse chacun de vos désirs les plus pervers,
Cela fera mon ultime bonheur de voir scintiller vos yeux verts.

 

De vos gants blancs,
Enseignez-moi à être votre amant,
Et de votre corset d’un blanc immaculé,
Avec grande délicatesse je saurai vous l’enlever.

 

Faites de moi votre jouet,
Faites de moi votre bilboquet,
Venez sur moi lorsque je serai couché devant vous,
Prenez ma hampe afin que de ces délices nous en soyons fous.

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Je continuerai de …

Je continuerai de ...
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Je continuerai de …

 

Aujourd’hui, j’ai décidé
De poursuivre mes rêves et ma destinée,
De reprendre enfin ma vie tel un nouveau-né,
Afin d’éviter de rejoindre le pays des regrets pour l’éternité.

 

Les pages de mon passé sont à jamais tournées,
Pour écrire des récits de ma nouvelle vie où je regarderai,
Assez de ces regrets, de ces chagrins et de ces funestes remords,
Tant que je serai en vie, nul est mon intention de nourrir le royaume des morts.

 

Ce jour est nouveau,
Car il est à mes yeux le plus beau,
J’ai décidé d’être pour toujours une femme affranchie,
Une femme libre de tous ces mensonges et toutes ces tromperies.

 

Malgré mes erreurs de jeunesse,
Celles qui en mon esprit me poursuivent sans cesse,
Celles qui m’ont enseigné l’art de l’empathie et de l’amour,
Puisqu’aucun être humain sur terre n’est parfait, et ce depuis toujours.

 

Je continuerai d’avancer sur ma route,
Avec mes erreurs, mes fautes, mes péchés et mes doutes,
Car c’est avec notre expérience et nos épreuves que l’on se construit,
Que l’on apprenne à s’élever, à se créer afin de mieux affronter la vie.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

En cette soirée de vice

IMG_20190223_193247_685

Être comblé de mes petits péchés

En cette soirée de vice

 

Plaisir le temps d’un soupir,
En vous, je sais que vous aimez me sentir.
Sentir vous pénétrer, vous combler de ce péché.
De ce péché où tant de gens m’ont convoité.

 

Tous ces gens qui ont admiré mon savoir-faire,
De mon expérience de m’envoyer en l’air,
Pour votre plus grand plaisir
Sans trop les faire souffrir.

 

Je suis un homme et un grand pécheur,
Qui n’a point de moralité ni de pudeur,
Voilà pourquoi des enfers, je n’en éprouve point de peur,
Car bien des hommes succombent sous le poids de leurs labeurs.

 

Peut-être ai-je une crainte de mon ombre ?
Car elle est comme ma conscience couleur d’ambre,
Qui me suit malgré moi et me rappelle que je suis un scélérat,
Tout juste bon à être jeté aux égouts et aux rats.

 

Mais, j’ai choisi de vivre libre et nu.
J’ai tant désiré d’être au-dessus des nues,
Libre et frais comme l’air vivifiant de la mer,
Et loin de toutes ces moralisatrices mères.

 

Loin des règles de société,
Qui acceptent de tuer le nouveau-né,
Avant même sa première bouffée d’air,
C’est cela qu’est pour moi le véritable enfer.

 

Plaisir qui enivre mon existence,
Plaisirs jouissifs de mes addictions,
Quel bonheur de succomber à mes pulsions,
Quel grâce d’avoir cédé à ces divines tentations.

 

Loin de ce temps où je vivais l’innocence,
Où je n’en avais pas encore conscience
Savourant chaque geste que vous demoiselles,
Sur mon corps offert avec grâce à ces fausses pucelles.

 

Plaisir ! Oh oui, plaisir de jouir !
De jouir de la vie par un pur plaisir,
Cesser de penser à ce lointain lendemain fini,
Qui sera pareil qu’hier, aujourd’hui et à l’infini.

 

En me laissant dorloter par vos féériques mains.
De vos douces mains qui savent extirper mon nectar,
Ce breuvage sacré que je vous offre directement de mon dard,
Que vous savourez avec gourmandise jusqu’à la fin.

 

C’est sans aucun regret,
Que pour vous je serai toujours prêt,
Prêt à recevoir vos si bonnes attentions,
En cette soirée de vice, vous me comblerez d’affections.

 

Cependant, je penserai à mon âme en allant me confesser.
Car je veux bien comparaître devant mon Dieu avec les mains blanches,
Même si avec délice j’ai caressé vos seins et vos corps jusqu’aux hanches.
Et à quoi bon aller se confesser si on a rien à se faire pardonner ?

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Viens jouer !

Viens jouer
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Viens jouer !

 

Viens jouer ! Viens jouer ! Viens jouer !

Viens avec moi, nous allons nous amuser.

Viens dans ma chambre, pour y commettre des péchés.

Allez viens, mes parents sont depuis longtemps couchés.

 

Ça fait longtemps que je ne suis plus une enfant,

Et que j’ai connu bien des hommes, des petits et des grands.

Alors n’ai pas de gêne car je n’en ai point de mon côté,

Allez montes ! Et tu seras comblé par tout ce que je te montrerai.

 

Je sais à quoi tu penses, mon ami.

Voilà pourquoi bien gentiment je te sourie.

Alors, jouons ensemble à ces jeux coquins

Car je devine que tu es un peu vilain.

 

Mais rassure-toi, j’adore ces jeux de mains.

Ces jeux qui se terminent seulement au matin.

Matin qui se poursuit parfois tard dans le jour,

Et que nous aimerions faire durer pour toujours.

 

Jouons ensemble, veux-tu ?

Réponds-moi mon beau, je n’en peux plus.

Viens jouer ! Viens m’embrasser ! Viens me cajoler !

Car de toi j’en ai envie, et seulement près toi je veux me coucher.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Gravir cette colline

bullet_by_rickb500_dcyfz83-pre

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Gravir cette colline

 

Bonsoir mon amour,

Je suis enfin de retour,

De ce voyage au-delà des mers,

J’ai parcouru milles lieux et terres.

 

Cherchant toutes les richesses,

Je n’en avais que cesse,

Trésors promis par les déesses,

Allant de la pure folie à la détresse.

 

Mes pas traînant dans l’eau,

Ce que j’étais un vrai idiot

Ayant oublié que la seule voie,

Se trouve au plus profond de soi.

 

Alors j’en ai eu plus qu’assez,

Aux noms de ces rois de lever mon épée,

J’ai donc décidé vers toi, ô mon amour, de revenir,

En l’espace d’une larme versée, d’un profond soupir.

 

Est-il utile de te raconter ?

Est-il important de te dévoiler ?

Tout ce que j’ai vécu, fait et subi ?

Ne me questionne pas, je t’en supplie.

 

Pour le reste de mes jours mon âme est blessée,

À jamais, je chercherai la rédemption de mes péchés.

Mais Dieu, par sa divine grâce, m’a ramené vers celle,

Qui est depuis toujours à mes yeux de ces dames la plus belle.

 

Laisse-moi t’aimer ! Laisse-moi te prouver !

Que l’homme que tu as connu n’existe plus,

Car toute cette souffrance que j’ai vue et que j’ai eu,

Nul homme vraiment digne de ce nom ne peut y résister.

 

Je ne te promets pas grand chose,

Mais je te donne ma parole, si j’ose.

Que nous élèverons nos nombreux enfants,

Loin de tous ces tyrans, de ces menteurs et ces mécréants.

 

Laisse-moi près de toi me coucher,

Laisse-moi pour la vie te dorloter,

Laisse-moi cette unique chance de revivre,

Laisse-moi gravir cette colline pour que nous puissions vivre.

 

De

 

RollandJr St-Gelais de Québec

En ce lieu de prières

IMG_20181111_105246

 

Une prière est éternelle

 

En ce lieu de prières

 

Je suis venu en ce lieu de prières,

Réciter du fond de mon cœur,

Afin d’atténuer mes peurs,

Qui me font sans cesse la guerre.

 

Une humble requête en ce lieu saint,

Vers toi Dieu, je tends mes mains.

En pensant à celles que j’ai tant aimées,

Et pourtant j’ai tant blessées.

 

Je ne peux revenir sur mon passé,

C’est pourtant mon plus grand souhait,

Effacer tout le mal que j’ai fait,

Et pouvoir tout recommencer.

 

Mais, je n’y peux rien malgré moi.

Voilà que je viens simplement vers toi.

Avec la confiance d’un petit enfant,

Moi, que tu tiras d’un lointain néant.

 

Entends mes cris !

Écoutes-moi, je t’en pries.

Regarde Seigneur mon désarroi,

Car de l’univers tu es en le seul roi.

 

Consume en moi mes péchés,

Pardonne mes nombreuses fautes,

Fais de mon corps meurtri ton hôte,

Efface à jamais mes ineffables iniquités.

 

Mais avant toute chose !

Je te demande cette faveur si j’ose,

C’est de veiller sur celles pour qui mon cœur a vibrées,

Car toi seul tu sais comme je les aimerai pour l’éternité.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Puisse cette eau

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Photo par Phylactère

 

Puisse cette eau

 

En un temps il faut se purifier,

Et est une chose à faire par nécessité,

En un temps plus que certain se confesser,

 Et est chose nécessaire pour ses péchés se libérer.

 

Mais de tous les symboles sacrés,

Que ce soit le sel protecteur contre les forces obscures,

Les pendentifs que pieusement nous portons et qui perdurent,

Un seul pourtant garde avec force nos âmes loin des lieux damnés.

 

C’est en réfléchissant à cette vérité,

Que bien sereinement j’ai laissé sur moi l’eau couler,

Couler en méditant sur ma vie tant actuelle que passée,

Couler en sachant que cette photo sera peut-être immortalisée.

 

Ai-je bien réussi mon chemin ?

Ai-je vraiment assumé mon destin ?

Pourrais-je décrire mon parcours sur un parchemin ?

Aurais-je à en tirer fierté en le donnant à Dieu de main à main ?

 

C’est vrai que j’aurais pu faire mieux,

Comme il est tout aussi vrai que j’aurais pu faire pire,

Certes, je n’ai point construit d’église ni bâti un empire,

Mais, sous l’ordre du Christ, j’ai pris ma croix et marché sous les cieux.

 

Affrontant bien des regards malsains,

Tout en ayant pitié de ceux qui craignent des lendemains,

Car qui suis-je pour juger autrui de leurs erreurs face à leurs peurs ?

Comme cette terre et tous ceux que nous aimons nous quitterons à notre heure.

 

Alors voici mon humble vœu !

Une requête que j’adresse à mon Dieu,

Puisse cette eau purifier mon corps et mon esprit,

Afin d’entreprendre avec grande joie une nouvelle vie.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Rétrospection

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Photo par Phylactère

Rétrospection

 

Regarder derrière soi,

Pour mieux comprendre pourquoi,

Sans trop vraiment avoir de raison,

Peut-être parce que je suis un mauvais garçon.

 

Un mauvais garçon ?

Ou simplement de ses expériences,

De rires à en perdre le souffle ou atteindre la démence,

C’est souvent le prix à payer pour de la vie en tirer des leçons.

 

Visiter des hauts-lieux saints,

Pour me faire pardonner d’avoir admiré,

Pour me faire absoudre mes péchés si adorés,

D’avoir par actions et en pensées caressé de beaux seins.

 

Je regarde sans gêne mes fautes et mes faux-pas,

Car si je dois apprendre ce sera le prix qu’il le faudra,

Pourtant s’il n’y a qu’une seule transgression à ne jamais faire,

C’est de dire non à l’amour qui seul m’évitera les peines de l’enfer.

 

« Un grand saint pèche sept fois par jour. » dit-on !

« Combien humbles mortels le faisons-nous ? » assure-t-on !

Me regarder autrement devrais-je faire en cette période de l’Avent,

Voilà ce qui est plus que certains assurément !

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Fruit défendu

Fruit défendu

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ 
Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Fruit défendu

 

Tu sais chérie,

De toi, j’ai si envie

 Depuis notre adolescence,

Avec toi je rêvais de perdre mon innocence.

 

Mais ce soir n’est pas comme les autres,

Puisque je désire accomplir un fantasme en étant ton hôte,

Un fantasme digne des plus beaux péchés car point de mal il y a,

Allez ! Mon amour ! Allez chérie ! N’aie crainte ! Alors, tu verras.

 

Revêts-toi de cet habit de sœur,

De celle qui le portait, récitait le rosaire par-cœur.

Des prières récitées pour les péchés que ce soir nous allons faire,

Des prières de délivrance pour tenir loin de nous les Enfers.

 

Cette nuit, je veux te faire goûter le fruit défendu,

Cette chaude semence que tu extirperas de mon corps nu,

Avec l’aide précieuse de ta bouche si chaleureuse,

Tu aspireras avec délice ma crème onctueuse.

 

Seras-tu mon élue de ce soir ?

Seras-tu celle qui acceptera de recevoir ?

Seras-tu celle qui consentira à participer à ce jeu ?

Ou bien serait-ce encore une fois et malgré moi un vœu pieux ?

 

Fruit défendu depuis le Jardin d’Éden de la Genèse !

Fruit défendu qui depuis ce temps nous rend mal à l’aise !

Fruit défendu qui nous apporta la connaissance ultime !

Fruit défendu qui nous transporta vers la jouissance divine !

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Quelques gouttes d’eau

Quelques goutes d'eau

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ 
Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Quelques gouttes d’eau

 

Journée enfin terminée !

Épuisée ! Fatiguée ! Exténuée !

Aussitôt entrée dans mon humble demeure,

De cette foule mes pensées s’en éloignent puis meurent.

 

Ayant pour fidèle compagnon,

Mon chat noir roulé en boule sur le paillasson,

Se levant doucement et de ses pattes de velours,

Vient vers moi en me souhaitant en ronronnant un bon retour.

 

Quelques câlins,

Je lui donne chaque matin,

En lui promettant d’être bientôt là avec chagrin,

Car en vérité esclave de mon labeur je n’en sais rien.

 

Mes pas se dirigent vers la salle de bain,

Laissant tomber vêtements afin de reprendre,

Mon droit sur mon corps qui désormais n’est plus à vendre,

Et pour cet instant, je suis la maîtresse de ma vie et de mon destin.

 

Coule sur moi ! Réchauffe-moi !

Purifie-moi ! Que disparaissent mes péchés !

Ceux que j’ai faites avec passion et volupté,

Ceux que j’aurais aimé commettre de bon aloi.

 

Ce que je me sens bien en ce lieu,

Loin des terres arides et de tous ces curieux,

Quel inestimable bienfait sur ma fragile peau,

Que peuvent accomplir tel un miracle ces quelques gouttes d’eau.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada