Archives

Si je le pouvais, je le ferais.

Si je le pouvais, je le ferais.
Si je le pouvais, je le ferais. Prose par RollandJr St-Gelais Photo par Francisco Vazquez Modèle JenovaxLilith Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/finding-766902829

Si je le  pouvais, je le ferais.

 

Si je pouvais t’offrir la lune, je le ferais. Si je pouvais te donner la moitié de mon cœur pour que tu puisses vivre, je le ferais.

Si je pouvais me jeter dans la mer pour te chercher la plus belle des perles, je le ferais. Mais, comment pourrais-je le faire? Aucune perle ne peut égaler ta beauté.

Si je pouvais me transformer en papillon pour te donner un tendre baiser sur ta joue, je le ferais. Si je pouvais être une goutte de pluie pour rafraîchir tes lèvres, je le ferais.

Si je pouvais te donner mon dernier souffle pour te permettre de vivre, je le ferais. Mais, que veux tu? Je suis qu’un simple être humain.

Un être humain avec bien des limites.

 

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Un pure chef-d’œuvre photographique

fine_art_nude_by_jenovaxlilith_d9pit1r-fullview
Un pur chef-d’oeuvre photographique texte de RollandJr St-Gelais Modèle : JenovaxLilith Réalisation photo : Patrick Sun Photography Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/Fine-Art-Nude-587063439

Un pure chef-d’œuvre photographique

Bonjour tout le monde,

Que ça fait du bien de pouvoir profiter du soleil en cette belle journée. Bien entendu que je mets en pratique les modalités de protection exigées par les instances gouvernementales du Québec. Je tiens par-dessus tout à préserver ma santé et celle des autres surtout à une époque où les personnes ayant un système immunitaire défaillant sont les plus vulnérables. Quoiqu’il en soit, il n’y a rien de tel qu’une promenade sous le soleil printanier, particulièrement chaud en cette période l’année, pour se mettre en pleine forme.

En parlant de formes, j’ai eu la chance de découvrir une photo d’une qualité tout à fait exceptionnelle d’un modèle américain du nom de JenovaxLilith. À vrai dire, Elle est devenue l’un de mes modèles féminins préférés depuis que je suis membre de DeviantArt. Son sens professionnel, son imagination débordante lors de ses choix de poses et, avouons-le, sa très grande beauté ainsi que sa capacité à rendre extraordinaire la plus simple des poses lui sont des atouts majeurs dans son domaine.

De plus, j’ai la chance de suivre ses publications sur son compte Instagram puisque j’y suis abonné depuis déjà plus années. Ce qui m’a permis d’échanger avec elle quelques mots de manière très respectueuse sur son travail. Elle est non seulement magnifique mais très intelligente tout en ayant une belle personnalité.

Je profite de l’occasion qui se présente pour vous présenter cette photo mettant en vedette, si je peux m’exprimer ainsi, tout le charme de JenovaxLilith. Il s’agit véritablement d’un pur chef d’œuvre photographique, réalisé par Patrick Sun, où la beauté féminine est exhibée, de manière purement artistique, dans sa plus simple expression. Félicitations à la fois au photographe et à son modèle.

Je vous remercie de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

De tes ombres

De tes ombres
De tes ombres Poème de RollandJr St-Gelais Réalisation photographie par David Hobbs Modèle : JenovaxLilith

De tes ombres

 

Étendu sur les draps,

J’entends ta douce voix,

Qui me tire de mon sommeil,

Qui m’invite à voir une merveille.

 

En pleine nuit, sous la lune blanche.

Tu viens lentement vers moi et tu te déhanches,

Que de larmes mes yeux versent tels des torrents,

Des torrents qui apaisent mon attente depuis si longtemps.

 

Si longtemps, j’ai rêvé de te rencontrer.

Au fil du temps, j’avais même cessé d’espérer.

À quoi bon penser que tu voudrais venir me réconforter?

Moi, un simple homme, un pur inconnu, ce mal-aimé.

 

De tes ombres qui m’entourent langoureusement,

De tes ombres qui m’enveloppent tout doucement,

De tes ombres qui m’enferment bien lentement,

De tes ombres qui m’encerclent chaleureusement,

 

Étrangement, je ne les craignais point.

Si bien qu’avec joie, j’ai desserré mes poings,

Poings relâchés et cœur léger par la joie de te retrouver,

Tu étais là au milieu de ces ombres en train de me regarder.

 

Tu me regardais sans dire une parole,

La douceur de tes yeux valait mille paraboles,

Était-il utile de dire un seul mot pour comprendre?

Que tu étais là pour m’amener avec toi pour me prendre?

 

Ô mon amour, amène-moi.

Avec tes ombres, je veux être avec toi.

Avec tes ombres, vers l’éternité, je t’accompagnerai.

Ô mon amour, sur le chemin des damnés, avec toi je marcherai.

 

De tes ombres, je veux y pénétrer.

De tes ombres, je veux m’y engouffrer.

De tes ombres, avec toi pour toujours j’y serai.

Car sans toi, en cette misérable vie, jamais je n’y survivrai.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Je te le dis : prépare-toi mon amour

Je te le dis
Je te le dis : prépare-toi mon amour Poème par RollandJr St-Gelais Réalisation photo par RickB. : https://rickb500.deviantart.com/Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Je te le dis : prépare-toi mon amour

 

Que je souffre de ne pas pouvoir,

Te serrer dans mes bras, t’embrasser ou juste te voir,

Sentir ta douce présence à mes côtés juste un moment vite passé,

Nous rappeler nos moments de bonheur sous le soleil d’un lointain été.

 

Depuis ce jour où j’ai du vivre suis séparé de toi,

Je ne fais te verser de froides larmes sous mon toit,

J’ai perdu toute ma raison de vivre, ma raison d’être,

Depuis que mon âme est envahie par ce foutu mal-être.

 

Je n’ose plus me regarder dans le miroir,

Tellement tourne autour de moi cette nuit noire,

Je rêve de caresser tes cheveux blonds et ta peau satinée,

Me réveiller de nouveau tout près de toi par une belle matinée.

 

Je te le dis : prépare-toi mon amour.

Toutes nos attentes en valent le détour,

Je rêve de t’abreuver de mes baisers telle une eau vive,

Ô ma chérie, je n’en peux plus d’attendre : Attends-moi, j’arrive !

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Exprimer une émotion

Par Lyvie Llonatelli
 » Son conjoint pour modèle  » Réalisation artistique par Lyvie Llonatelli.

Exprimer une émotion

Bonjour tout le monde,

Tout d’abord, je tiens à vous souhaiter un excellent début de semaine annonciatrice de la chaleur printanière et d’un été qui, espérons-le, nous sera accessible afin de nous faire oublier la situation que nous vivons actuellement. Mais, d’ici-là, gardons le moral.

Ensuite, je dois avouer que le fait de ne pas avoir de contrat de modèle nu pour des écoles d’arts et des ateliers en arts me chagrine puisque d’une part, cela me donnait une raison pour sortir de mon patelin et d’autre part, de faire la rencontre de gens intéressants. Oui, je l’avoue, je suis quelque peu casanier de tempérament au grand plaisir, semblerait-il, de ma belle princesse Goldy.

Enfin, une telle réalité est pour moi l’occasion de découvrir des œuvres de nudité artistique tout à fait remarquables. Certaines de ces œuvres sont présentées au sein de groupes d’artistes sur le réseau social Facebook tandis que d’autres sont partagées sur le site DeviantArt. Quoiqu’il en soit, il est impératif à mes yeux de demander la permission des auteurs avant d’utiliser leurs œuvres dans la rédaction d’articles dans mon blogue. C’est pour moi une question à la fois légale et de respect à leur endroit.

La découverte de certaines œuvres m’a souvent tellement interpellé que mon désir de connaître leur raison d’être n’a eu de cesse. Dis autrement, je voulais savoir ce qui a amené l’artiste à les réaliser, à les faire et les créer. Trois verbes qui n’ont pas tout à fait la même connotation. En effet, on peut réaliser une idée, on peut faire une chose quelconque, mais créer implique à la fois son âme et son cœur dans les moindres gestes que nous faisons pour donner vie à cette création. Un peu à l’image de Dieu dans le livre de la Genèse, un artiste est un être divin dans son essence même puisqu’il crée à partir des choses invisibles pour le commun des mortels. Il tire du néant ce que nous tenons pour réel. Ce qui est encore plus le cas lorsque l’œuvre a pour origine la nudité.

Comme le dit si bien Lyvie L. dans notre entretien à propos de son œuvre : « Je voulais créer une ambiance. Ambiance relative à mon émotion du moment. (…) J’emploie mon propre langage, comme champ d’exploration de mes émotions. » Créer, émotions et langage propre vont donc de pairs dans toute œuvre artistique surtout lorsque la nudité y est le sujet. Oui, je sais bien que je me répète mais il est crucial de bien saisir toute l’importance de cette idée afin de mieux comprendre ce qui va suivre.

Mais qu’en est-il de l’intégralité du corps nu, en particuliers celui de l’homme, dans la présentation de celui-ci ? Est-il possible de le percevoir comme un être à la fois doué de raison et un être sexué, surtout dans un cadre artistique ? Devra-t-il plutôt rester dans un monde angélique, un monde purement spirituel ? Quoi de mieux que de partager avec vous l’opinion de Lyvie L. afin d’y répondre de manière plus adéquate ? Après tout, la vision de l’artiste, notamment lorsqu’elle est une femme, est ici d’une importance fondamentale. Et comme elle le dit si bien : « Le fait que ce soit une femme qui exprime le corps masculin, donne une autre dimension à la lecture. Je serais un homme, on lirait différemment, c’est sociétal (puisque) les questions de genre interpellent les esprits. »

Mais quelle est sa pensée à l’égard des parties intimes de l’homme ? Doit-on le cacher ? Et dans le cas ou dans l’autre de la réponse, quelles sont à la fois sa philosophie et son éthique de travail ? Ce à quoi elle répond en ces termes : Il est « … important de représenter le corps dans sa première expression. Sans camouflage et néanmoins sans idée de voyeurisme. (Par conséquent) Le sexe masculin est rarement représenté dans l’oeuvre en général. Comme s’il s’agissait d’un tabou. On se permet dans ce contexte, de représenter la femme, mais jamais l’homme. Comme si cela était provocateur d’un trouble profond, d’un dérangement. Ouverts ou non. Je ne crois plus utile de cacher aujourd’hui. »

Toujours selon l’artiste interrogée, voilà la raison pour laquelle la représentation du phallus possède également une place, en soi sa place, dans une création artistique. Qui plus est, une telle place déloge les idées préconçues au sein d’un acquis désuet. Certes, la sensualité apparait qu’on le veuille ou non. Toutefois, elle conclut son analyse par une question que je qualifierais d’essentialisme puisqu’elle réfère à l’essence même de la réalité. Une réalité qui existe avant même les regards portés sur elle. Une question qui résume bien l’idée de l’artiste est celle-ci : « mais est-ce vraiment de l’érotisme que de montrer en toute simplicité et innocence. » Dans ce cas-là, « … seul le lecteur traduit à sa façon. »

Pour conclure le présent article sur la représentation des parties intimes, je me réfère aux propos tenus par Lyvie L. sur ce sujet. Selon elle toute serait une « … question d’éducation et d’ouverture sur (…) une certaine différence artistique qui pour autant ne plonge pas dans la pornographie. » L’objectif serait, si j’ai bien compris sa vision des choses, de simplement exprimer une émotion vécue dans une ambiance précise.

Je remercie cette artiste d’avoir si chaleureusement accepté de collaborer à la réalisation de ce présent article. Je remerciement bien entendu chacun et chacune de mes abonnés-es pour leur fidélité.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada