Archives de tags | Europe

Les séances de nudité artistique au C.E.G.E.P. de Drummondville : Pour clarifier les choses

IMG_20190404_090937_007

Les séances de nudité artistique au C.E.G.E.P. de Drummondville : Pour clarifier les choses

Bonjour tout le monde,

57459364_10156433294517523_3892926286573600768_oJe profite de cette journée pluvieuse pour vous expliquer le déroulement d’une séance qui m’a grandement surpris tant par l’accueil que par l’ouverture d’esprit de la part des étudiantes du cours de dessins de modèles vivants au sein du collège d’enseignement général et professionnel de Drummondville. En effet, je crois utile de développer davantage sur la journée où j’ai servi de modèle vivant pour les groupes concernés dans le cadre d’une telle activité.

Une telle initiative vient de ma volonté de clarifier56242481_10156413336567523_4275342366358896640_n certains aspects liés à une telle activité au sein d’un collège d’enseignement. Tout d’abord, la définition même d’un collège d’enseignement diffère énormément entre ce qui se trouve en Europe et ce qui existe au Québec et même du reste du Canada. C’est ainsi que le Québec a créé à la fin des années 1960 un réseau d’institutions d’enseignement afin de préparer de manière plus adéquate les étudiants et les étudiantes ayant complété leurs secondaires, l’équivalent du lycée en France, à entrer dans le milieu universitaire. Qui plus est ! De telles institutions offrent aussi à leurs élèves de poursuivre leurs études dans un domaine plus aptes à répondre à leurs capacités intellectuelles. C’est ainsi que l’on peut y retrouver des cours de techniques répondants davantage au marché de l’emploi en complétant une formation de trois ans au lieu des deux requis dans un cadre préparatoire à l’université.

IMG_20190405_163647Ensuite, il est important de retenir que le cours de dessins où votre humble serviteur a offert son savoir-faire en tant que modèle nu s’adresse avant tout à des élèves ayant déjà complété leurs cours secondaires et ce, depuis un temps assez long. De plus, chacune des poses que j’ai choisies a été élaborée à partir de mes réflexions sur deux éléments précis. En premier lieu, je devais tenir-compte de leur niveau de connaissance versus leur niveau d’expérience dans le domaine du nu artistique. Certaines d’entre elles, les classes étaient constituées de jeunes dames, possédaient déjà une expérience importante en pareille matière. En second lieu, je prenais toujours le temps d’une part, d’expliquer l’objectif de ma démarche auprès d’elles en début de chacun des deux cours, et, d’autre part, de leur demander de vive-voix et devant la professeure responsable du cours, de me dire si telle ou telle pose leur posait un quelconque problème en tout début desdites séances.

En tout temps, je réfléchissais à la pose choisie enIMG_20190405_165021 fonction de la durée allouée pour la réalisation du dessin. Ceci pouvait être en un simple croquis jusqu’à un dessin davantage élaboré. Que de fois m’étais-je dit en moi-même ? « Bon ! Celle-ci est-elle convenable ? Celle-là est-elle appropriée pour cette première heure ? Comment dois-je faire afin que chaque étudiante puisse travailler sur les mêmes angles d’approche en me rappelant qu’elles formèrent un cercle autour de moi ? Fort heureusement, avec un peu d’intelligence et en me souvenant de mes précédentes expériences, j’ai pu effectuer des poses qui répondirent à la perfection aux attentes de la professeure et au plus grand plaisir des étudiantes présentes en ces lieux.

 

56954320_10156413336467523_4126316819482935296_nJe ne le répéterai jamais assez souvent : Être modèle nu est avant toute chose une passion. Je dirais même une vocation tellement je suis imprégné par la libération que cela me procure d’être vu, connu, reconnu et apprécié non pas comme une erreur de la pharmacologie, ni une source de revenus pour des avocats qui ont flairé la chance de faire un bon coup d’argent. Une telle démarche me d’être bel et bien comme un homme certes différent en-dehors mais semblable en-dedans comme n’importe tel être humain.

Là encore, une telle réalité semble avoir été partagée par les étudiantes du cours de dessin pour lesquelles leur humble serviteur a donné le meilleur de lui-même. Merci infiniment pour cet échange pleinement vivant.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

La dernière séance de nudité artistique vécue à l’U.Q.A.C.

IMG_20190410_194940
Séance de nudité artistique U.Q.A.C. mercredi le 10 avril 2019

La dernière séance de nudité artistique vécue à l’U.Q.A.C.

Bonjour tout le monde,

IMG_20190410_200901Aujourd’hui, je désire vous parler de ma séance de nudité artistique vécue à l’université du Québec à Chicoutimi mercredi le 10 avril 2019. Une séance qui restera gravée en mon cœur puisque d’une part, il s’agit de la dernière séance pour l’année universitaire 2018-2019 au sein de cette institution d’enseignement et, d’autre part, que j’ai eu à la fois le privilège et l’honneur d’y avoir été invité en tant que modèle vivant.

Qui plus est ! Il s’agissait de me seconde venue en ces lieux. Une double participation en tant que modèle vivant en la même année constitue à mes yeux un véritable respect à l’égard de mon savoir-faire et une reconnaissance en mon sens professionnel. À vrai dire, je ne m’y attendais pas. Comme quoi, la vie nous réserve de belles surprises.

Sous un autre ordre d’idées, ladite séance m’a permisIMG_20190410_200907 de parfaire mes poses afin de les rendre plus conformes au niveau de l’expérience des étudiants en classe. Est-il utile de rappeler qu’il s’agit d’étudiants en arts de rang universitaire ? C’est pourquoi, j’avais longuement réfléchi aux choix de mes poses bien avant que ladite séance ait lieu. Il ne s’agit pas ici de chercher ce que je dois faire, mais plutôt comment rendre intéressante LA pose choisie pour un laps de temps de plus en plus long.

Voilà la raison pour laquelle j’opte souvent pour des poses « couché » dans le cas des périodes courtes, d’une durée d’environ de 1 à 5 minutes, tandis que les poses « debout » seront davantage favorisées afin de permettre un travail que je qualifierai de plus minutieux dans les détails. Il est cependant vrai qu’une telle procédure est souvent de mise dans chacune de mes prestations.

IMG_20190410_200812Or, et contrairement à la séance vécue au C.E.G.E.P. de Drummondville, la séance n’est pas sous la supervision d’un enseignant voulant initier ses élèves dans ce domaine. En effet, ces derniers ont déjà une expérience plus ou moins grande dans le dessin du nu. La tâche de rendre le « travail » plus ardu, plus recherché, plus adapté à leur rang me revient donc en quasi-totalité. J’ai bien écrit « en quasi-totalité » puisque la responsable du groupe peut avoir son mot à dire dans le déroulement de la séance. Ce qui est tout à fait normal.

Enfin bref, et pour faire simple, j’ai décidé de vousIMG_20190410_205707 présenter au sein même de cet article quelques-unes des œuvres réalisées par les personnes présentes à cette occasion. Il est à noter que plusieurs de ces œuvres seront utilisées dans un futur plus ou moins proche pour des publications soit sous forme de proses ou bien de poèmes. Je profite de l’occasion à la fois pour remercier la responsable du groupe pour sa confiance à mon égard et pour souhaiter un bon retour aux étudiants et aux étudiantes qui sont venus-es soit de l’Europe ou bien du continent d’Amérique du sud pour étudier et vivre dans le magnifique « Royaume du Saguenay ». Bon retour chez-vous et bon succès dans vos projets ! Merci infiniment de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

La reprise est pour bientôt

46462317_10156109592187523_1998541732727226368_o

La reprise est pour bientôt

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon coeur que le déroulement du mois de mars vous soit profitable. Pour ma part, je dois avouer qu’il est de loin au-delà de mes espérances. En effet, j’ai eu de nombreuses belles surprises depuis le début de ce mois. Qui plus est ! La guérison de mon bras, blessé à la suite de ma mésaventure vécue à Matane, va bon train. Bref, la vie semble prendre un chemin plutôt positif.

IMG_20181114_211125 (1)Quoi de mieux ? Me diriez-vous. Eh bien, j’ai le bonheur de vous annoncer que la reprise de mes activités en tant que modèle vivant (nu intégral) reprendra dès le début du mois d’avril au sein du département des arts visuels de l’Université du Québec à Chicoutimi, connu sous le sigle de l’U.Q.A.C., où j’ai déjà eu la chance d’y exercer ma passion. En effet, une des responsables a eu l’amabilité de m’informer que la première séance de nudité artistique pour le mois prochain me sera réservée. Une séance que je promets d’être à la hauteur des attentes des personnes qui y seront présentes.

Cela me fait réellement plaisir de constater que la46485624_10156103895412523_6533465196537577472_o reprise de mes activités dans le domaine de la nudité artistique se déroule plus vite de ce que à quoi je m’attendais. À vrai dire, je doutais au fil du temps de pouvoir reprendre de telles activités et ce, pour deux raisons majeures. En premier lieu, ma convalescence a grugé le début de l’année 2019. Ce qui correspond à une période où les modèles sont souvent sollicités dans les écoles d’art et les ateliers en prévision des sessions académiques. En second lieu, mes inquiétudes allèrent grandissant lors de mon hospitalisation prolongée. Allais-je être apte à reprendre mes poses de manière satisfaisante ? De plus, une hospitalisation est loin d’être agréable surtout pendant la période des fêtes. Bon ! J’ai passé à travers cette épreuve, tout de même minime, avec une  grande détermination.

IMG_20181114_212055 (1)Quelques mots concernant ma première séance de nudité artistique me semblent être essentiels afin de vous expliquer la raison de ma joie de retourner poser au sein de ce département. Tout d’abord, j’y ai fait la connaissance d’élèves qui possèdent des talents indéniables dans le domaine du dessin. Des élèves qui, à ma grande surprise, sont pour la plupart d’entre eux, originaires d’Europe. Ensuite, le simple fait que mes services soient requis pour une autre séance démontre que l’on fait confiance une fois encore à mon professionnalisme. À vrai dire, c’est pour moi un honneur qu’une telle chose puisse m’arriver en début de printemps. Enfin, la reprise professionnelle au sein de cette activité me donne l’occasion de voyager un peu partout au Québec. J’en profite alors pour visiter les endroits susceptibles de m’intéresser et, pourquoi pas? de rédiger des articles au sein de mon blogue consacré à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie.

Fait à noter ! Je tenterai de profiter de mon séjour à Saguenay pour aller faire un tour au C.E.G.E.P, collège d’enseignement général et professionnel, de Jonquière pour y retrouver la photo d’une personne qui était présente durant une bonne partie de mon enfance mais que la vie m’a arraché à la suite d’un événement qui a laissé une empreinte indélébile dans l’histoire de la ville de Sept-Îles, du Québec et de ma famille au mois de mai 1972. Le fait de découvrir sa photo sera pour votre humble serviteur une source d’une joie immense.

Je vous remercie de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Une excellente vidéo sur le yoga nu

Une excellente vidéo sur le yoga nu

Bonjour tout le monde,

Vous savez le probablement déjà, mais je suis actuellement dans un centre de réadaptation où d’une part, je poursuis ma convalescence et d’autre part, j’entreprends une période de réadaptation suite à mon accident survenu à Matane le 23 décembre dernier. Un 23 décembre qui restera gravé pour toujours dans la mémoire de votre humble serviteur. Toutefois, soyez sans crainte, J’ai bel et bien l’intention de poursuivre mes activités professionnelles en tant que modèle vivant (nu intégral) au sein des écoles d’arts et des ateliers pour artistes tant amateurs que professionnels dès que l’occasion se présentera.

Néanmoins, force est de constater que le temps alloué pour ma convalescence et ma réadaptation est beaucoup plus long que prévu. Ce qui ne m’empêche guère, et ce avec l’aide plusieurs de mes amis et amies artistes de publier des articles, surtout des poèmes, au sein de mon blogue artistique. Lesdits artistes demeurent surtout en Europe en particuliers en France et en Allemagne. Comme quoi cette passion pour la nudité artistique a rapproché des gens qui n’auraient pas pu faire connaissance autrement. Parfois, la vie prend des détours insoupçonnés. N’est-ce pas ?

Vous noterez que je continue de faire des recherches sur la thématique de la nudité artistique dans un double objectif. En premier lieu, Diversifier autant que possible mon blogue afin de le rendre sans cesse de plus en plus intéressant. Il n’a jamais été question de le laisser s’appauvrir alors qu’il existe une multitude de reportage où la nudité est présentée à la fois de manière noble et digne d’intérêt. En second lieu, il s’agit d’harmoniser la thématique de la nudité artistique avec d’autres activités, du moins chez certaines personnes, de la vie. Je pense notamment à la pratique du yoga dans son plus simple apparat.

Voilà pourquoi j’ai décidé de vous présenter cette magnifique vidéo. Une vidéo où la pratique du yoga nu est décrite de manière à la fois explicative et sans ambiguïté avec toutes formes de vulgarité. Le tout est accompagné par une trame musicale fort appropriée pour les circonstances. Je termine donc ce présent article en vous souhaitant bon visionnement.

Je vous aime !

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Avec un plaisir immense

5-pascale-nicolas-modele-aquarelle

Avec la permission de Pascale Nicolas

Avec un plaisir immense

Bonjour tout le monde,

Comment allez-vous ? Comment s’est passée votre journée ? Que ferez-vous de bon cette semaine ? Que de questions ! De mon côté, tout va bien si ce n’est d’un petit incident vécu en toute fin de ce dimanche. Croyez-moi sur parole, sentir de plein fouet une porte de voiture se refermer sur le bout de mon moignon est loin d’être agréable. Bah ! Il y a des choses pires dans la vie. N’est-ce pas ?! L’essentiel, c’est de m’en être sorti indemne malgré les quelques jurons typiquement québécois que j’ai lancés en un court laps de temps. Comme on dit chez-nous : « On peut sortir un québécois du Québec, mais on ne pourra jamais sortir le Québec d’un québécois. »

3-pascale-nicolas-modele-photo-nuCeci écrit, je profite de ce précieux moment pour vous présenter la  magnifique Pascale Nicolas qui est modèle vivant professionnelle en France. C’est toujours un plaisir de pouvoir discuter avec elle lors de nos échanges sur divers réseaux sociaux dont le populaire Facebook. Son grand professionnalisme lui confère une aura toute particulière dans ce monde quelque peu mystérieux qu’est celui de la nudité artistique. Je dis bien « quelque peu mystérieux » puisque d’une part, l’image du modèle vivant est très peu développée en Amérique du nord et que, d’autre part, il semblerait que l’Europe soit avant-gardiste dans ce champ académique et ce, depuis plusieurs décennies. C’est un fait indéniable qu’en matière de nudité, le vieux-continent et tout spécialement la France possèdent des lettres de noblesse qui font l’envie de bien de mes collègues dans ce domaine.

Vous le savez déjà que j’ai le privilège incroyable de pouvoir poser nu pour des5-pascale-nicolas-modele-photo-nu écoles d’arts et des ateliers un peu partout au Québec. Qui plus est ! Le fait d’avoir posé nu pour le Musée des Beaux-Arts de Montréal est sans contredit le summum de mes prestations artistiques au Québec et, par ricochet au Canada. Toutefois, pouvoir dialoguer avec des modèles vivants de l’Europe est une chance inouïe que la vie offre à votre humble serviteur. Il va de soi que  le fait d’avoir jadis visité une galerie d’arts, situé dans la capitale du pays des Helvètes, et dont le thème du nu était à l’honneur est sans contredit un cadeau que me firent les Cieux.

Quoiqu’il en soit ! Je souhaite ardemment pouvoir réaliser quelques6-pascale-nicolas-modele-aquarelle séances de nudité artistique à même le sol européen. En effet, une telle réalisation serait l’aboutissement de tant d’efforts et, avouons-le, de patience pour me faire une place auprès des géants dans ce milieu. Un milieu réservé, peut-être moins que l’on pourrait le croire à première vue, à une élite dont les membres seraient triés sur le volet. Serait-ce une réalité ? Serait-ce une lubie ? Serait-ce un peu des deux ? Je ne saurai vous répondre. Mais, une chose est sûre. Poser nu en Europe serait tout simplement mirifique.

Merci de m’avoir lu. Merci infiniment à madame Pascale Nicolas pour son autorisation à utiliser quelques-unes de ses réalisations en tant que modèle vivant. Merci à toutes les personnes qui ont cru et qui continuent de croire en moi et en mon potentiel dans ce domaine que j’affectionne plus que tout : celui de la nudité artistique.

Je vous aime tous et toutes.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Source des photos : http://www.modele-pascale.com/

J’aimerais bien y assister.

New Image 90J’aimerais bien y assister.

Bonjour mes amis et amies de l’Europe,

J’espère que vous allez bien et que la vie soit belle pour vous. De mon côté, elle est magnifique surtout avec un temps ensoleillé comme nous avons eu aujourd’hui même à Québec. Vous savez probablement que j’ai eu la chance inouïe de visiter une galerie d’arts en Suisse au cours du mois de juillet dernier. Une galerie d’arts où la nudité artistique était à l’honneur grâce à la présentation d’oeuvres réalisées par des maitres en ce domaine.

Vous devez sans doute vous douter que je me tiens à l’affût de tout ce qui se passe dans les différentes expositions dans ce domaine. Voilà pourquoi je lis divers articles, notamment grâce à mes alertes du service Google, sur lesdites expositions. C’est ainsi que j’ai été informé d’une présentation théâtrale a lieu en France où le thème du monde du modèle vivant est abordé, selon les critiques, de manière fort remarquable. J’ai donc décidé de partager avec vous l’un de ces articles trouvés sur le web. Ledit article est reproduit en noir et blanc et un lien se trouve en annexe, et ce par souci de respecter les droits d’auteurs. Pour ceux et celles qui ont eu la chance d’assister à l’une ou l’autre présentation, j’aimerais avoir vos appréciations personnelles.

Merci de m’avoir lu !

Bon vendredi !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Festival d’Avignon : “Nu dans le bain”, ivre de peinture

Peintre et metteur en scène, David Géry nous invite à pénétrer dans son atelier, tandis qu’il réalise le portrait de Beth (Agnès Sourdillon). Se dessine alors sous nos yeux l’histoire des modèles de peintres célèbres, tragiquement oubliées.

Festivaliers, prenez votre courage à deux mains… traversez le Rhône (le bus passe au pied des remparts tous les quarts d’heure) et grimpez jusqu’à la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon. Pas seulement pour aller dans la salle du Tinel qui accueille des spectacles du In. Car l’hôte des lieux, le Centre national des écritures du spectacle, y présente lors de ses (trop courtes) Rencontres d’été les œuvres travaillées lors de résidences organisées toute l’année. Pour Nu dans le bain, pièce d’une jeune Américaine d’habitude mise en scène Off-Broadway, le metteur en scène David Géry et la comédienne Agnès Sourdillon ont bénéficié de ce dispositif. Ils semblent ici chez eux et nous, spectateurs, nous nous glissons comme par effraction dans leur « atelier ». Atelier de théâtre comme atelier du peintre, car ici la fiction dramatique (le monologue d’une femme qui pose dans un atelier de dessin et creuse l’histoire des modèles oubliées des peintres célèbres) est rejointe par la réalité.

Le metteur en scène David Géry, en effet, est peintre – de ceux qui aiment l’huile et la matière – et cette magnifique salle aux poutres monumentales où l’on pénètre est envahie de châssis, de toiles retournées, de pinceaux séchant dans les pots… Une odeur de térébenthine plane. Géry, assis de dos, mélange ses couleurs pendant que le public s’installe. Celui-ci pourra, papier et crayon en mains, participer lui aussi à cette vraie-fausse séance de pose.

Une baignoire sur pieds attend au milieu de cette salle au nord dont la lumière naturelle est peu à peu travaillée. Et puis elle entre. Agnès Sourdillon – ex-Agnès de L’Ecole des femmes monté par Didier Bezace dans la Cour d’honneur du palais des Papes en 2001 – s’est glissée dans la peau de Beth, une femme mûre chassée de sa place de serveuse, découvrant par hasard ce boulot de la débrouille. Elle fait ses premiers pas dans le monde de l’art dont elle ignorait tout. Jamais entrée dans un musée. Jamais eu l’occasion d’être touchée par un tableau. Pendant que Beth/Agnès nous délivre le flot de ses pensées subtilement modulé entre humour mutin et lassitude inquiète, elle pose nue, avec une grâce naturelle, intense et pudique. Le texte mêle avec intelligence la situation vécue – les contraintes musculaires –, et le chemin de Beth vers l’émotion esthétique au fil de son enquête sur le destin tragique de Renée Monchaty, jeune modèle que le peintre Pierre Bonnard a fini par trahir et qui s’est suicidé en 1925. Le cinéaste Jacques Rivette dans La Belle Noiseuse en 1991 avait déjà mis en scène, grâce à Emmanuelle Béart et Michel Piccoli, les relations d’un peintre à son modèle. Ici, pas de tension extrême dans la séance qui sert davantage de cadre au jeu de l’actrice et met le public en situation. L’enjeu dramatique tourne surtout autour de l’histoire de l’art vue par la lorgnette des modèles et de la prise de conscience de Beth d’autres vies possibles. Mais le peintre Géry nous réserve quand même une surprise qui fait de la représentation de Nu dans le bain une expérience rare.

Source : http://www.telerama.fr/scenes/festival-d-avignon-nu-dans-le-bain-ivre-de-peinture,160732.php

Une œuvre qui interpelle.

 

exposition_de_nu_geneve_juin_2017_7_by_lequebecois1962-dbcdy6d

 

« Nude » par Roger Parry (1905-1977)

 

Une œuvre qui interpelle.

Bonjour tout le monde, Comment allez-vous ? Que se passe-t-il de beau dans vos vies respectives ? Quels sont vos projets pour la saison estivale qui frappe à nos portes ? Bref, quoi de neuf ? Que de questions ! Je le sais que trop bien. Mais, voyez-vous ?, être un modèle nu c’est aussi accepter de vivre et de partager avec authenticité en s’ouvrant au monde qui nous entoure. C’est ce que je tente de faire avec vous, et ce avec un grand plaisir.

New Image 64Sous un autre ordre d’idée, je voulais absolument vous présenter cette œuvre vraiment magnifique réalisée par le photographe Roger Parry (1905-1977). Et pour cause, puisque cette photo m’interpelle au plus profond de mon être en m’amenant à me questionner sur l’être humain et sa crainte face aux autres et, surtout, face à lui-même. Comme on dit si bien, il suffit parfois de se rendre à l’étranger pour mieux se connaître soi-même. Mon séjour en Europe prouve toute la véracité de cet adage. Enfin, c’est ce que je ressens.

Cette photo semble démontrer la crainte innée chez l’être humain du jugement. Une crainte alimentée par la religion, par la société et par la famille ainsi que par cet « autre » que l’on rencontre sur la route de notre vie. Bien que parfois une telle crainte peut être salutaire puisqu’elle nous permet d’établir des comportements pouvant servir à vivre en société, n’oublions pas que l’instinct animal est aussi présent en chacun de nous, elle peut aussi être un fardeau qui empêche l’Homme d’atteindre son plein épanouissement.

Un grand philosophe du nom de Jean-Paul Sartre a dit que «… l’enfer, c’est les autres.» Et, dans une certaine mesure, on ne peut nier qu’il ait raison. Combien d’entre nous a retenu ses élans afin de voler sur des mondes qui lui étaient inconnus et ce, parce qu’on lui disait que cela lui serait impossible ? Combien d’entre nous a refusé de faire les premiers pas vers l’autre afin de lui exprimer ses sentiments amoureux davantage par la crainte des qu’en-dira-t-on que par celle du rejet ? Combien d’entre nous a peur du regard de l’autre à son endroit et, par-dessus tout, de son propre regard envers lui-même ? Oui, la crainte du regard de l’autre et de soi-même est exprimée d’une manière sans équivoque au sein de cette photo.

Je vous pose maintenant une simple question et je vous y invite à yNew Image 62 répondre dans le silence de votre cœur. Que craignez-vous dans le regard de l’autre et, encore plus important, dans votre propre regard ? Ne serait-il pas le temps de s’accepter en toute sincérité et ce, en dépit du regard des autres à notre endroit ? Et, entre vous et moi, il y aura toujours quelqu’un quelque part sur cette planète qui sera sans cesse prête à nous juger mais qui s’abstiendra de prendre notre place dans le tombeau lorsque notre heure de quitter ce monde aura sonné. C’est là un fait que l’on devrait toujours garder à l’esprit.

Il est à noter que par un souci de respect envers l’auteur de cette photo magnifique, mais aussi de la seconde qui accompagne cet article puisqu’il s’agit du même auteur, j’ai décidé de mettre un lien en annexe afin de vous diriger vers un article trouvé sur le web qui présente de manière très intéressante ce photographe. Il va de soi qu’un autre lien vous donnant les informations sur cette exposition qui a lieu à Genève est aussi mis en annexe.

Merci infiniment de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Présentation de ce photographe: https://www.photo-arago.fr/C.aspx?VP3=CMS3&VF=GPPO26_3_VForm&ERIDS=2C6NU0OBY4CR:2C6NU0OBSIV4:2C6NU0OBMJQP:2C6NU0O0XJ9F:2C6NU0ZCM3VG 

À visiter absolument: http://www.tdg.ch/culture/grob-gallery-peintres-photographes-deshabillent-corps/story/12281762

J’ai eu la chance incroyable.

New Image 54

J’ai eu la chance incroyable.

Bonjour tout le monde,

J’ai eu la chance incroyable de tenir une promesse que je me suis faite avant de partir pour la Suisse pour les trois dernières semaines. Je vous présenterai une série d’articles accompagnés de photos prises, avec la permission de la galerie d’arts, très prochainement au sein de mon blogue artistique concernant mon appréciation sur cette exposition où la nudité est mise à l’honneur. Je souhaite que lesdites publications vous plairont.

Il va de soi que plusieurs autres articles seront aussi publiés concernant mon voyage sur le Vieux Continent. Un continent à découvrir dont la richesse culturelle est à préserver coûte que coûte.

Bonne semaine

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Bonjour de l’Europe

New Image 58

Bonjour de l’Europe

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon coeur que vous allez bien. Pour ma part, je suis depuis déjà une semaine en Europe où j’ai eu la chance de visiter l’Italie et la Suisse. J’ai adoré faire un petit pèlerinage au Vatican le 24 mai à l’occasion de mon anniversaire de naissance. 

Que de choses magnifiques j’ai vues et admirées: des lieux saints, des œuvres d’arts extraordinaire sans oublier le charme des italiens. Soyez rassurés! Je publierai des articles dès mon retour au Québec.

Je vous aime.

Rollandjr St-Gelais

Rome (Italie)

Faire ressortir les émotions

new-image145

Faire ressortir les émotions

Bonjour tout le monde,

new-image-149J’ai eu la chance dernièrement de faire la découverte d’un photographe qui réalise un travail tout à fait remarquable dans le domaine de la nudité artistique. Oui, vous le savez déjà qu’il s’agit de l’une de mes passions préférées. Une passion qui m’a amené jusqu’à maintenant  à me surpasser et à faire la rencontre de gens extraordinaires tant à Québec qu’à Montréal et un peu partout dans la province de Québec. Il va sans dire qu’une telle passion est aussi partagée par des artistes européens dont  notamment en Allemagne, en Suisse où je suis actuellement pour encore quelques temps et, enfin, en Russie. Or, j’échange souvent par l’entremise d’un site de partage artistique avec bon nombre de ces artistes.

Savez-vous ce qui m’a le plus étonné jusqu’à maintenant? Et bien, croyez-le ounew-image-147 non, c’est le grand talent de certains photographes pour faire ressortir toute la douceur présente chez leur modèle vivant. En l’occurrence le modèle vivant féminin quoique le fait d’avoir un modèle vivant masculin aurait pu être tout aussi bien dans l’exemple qui suit. Il est assez rare, du moins en ce qui me concerne, de retrouver autant de douceur dans chacune des photos où cette formidable modèle féminin transpose son art. Que de douceur dans ses poses! Que de sensualité dans ses yeux, son regard et  son visage. Un visage presque  angélique même si la nudité y est adjacente. Nudité certes, mais  aucunement vulgarité et encore moins obscénité puisque  tout est fait dans le respect des règles de l’art. Un art qui mérite d’être connu, reconnu et divulgué au plus grand nombre possible.

new-148En terminant cet article, il serait bien de noter que les réalisations faites  en noir et blanc donnent un cachet tout  à  fait particulier à l’ensemble de ces œuvres lesquelles démontrent d’une part, tout le sérieux du photographe envers chacun  des clichés et, d’autre part, une certaine originalité au sein de ceux-ci. Un sérieux qui se manifeste entre autre par la qualité du résultat et une originalité qui se  démontre  par une  certaine forme  de pudeur du modèle vivant. Qualité et originalité qui permettent de faire ressortir les émotions chez celui ou celle qui regarde l’oeuvre. N’oublions pas que la beauté réside dans les yeux qui regardent. Bref, je me dois de féliciter ledit photographe et son modèle pour de si magnifiques poses nues. Bravo mille fois!

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Canton de Vaud

Suisse

Source: http://halfford.deviantart.com/