Archives de tags | courage

Accepter son destin

Accepter son destin Texte de RollandJr St-Gelais Photo par par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/I-accept-my-fate-858054335

Accepter son destin

Accepter son destin? C’est plus facile à dire qu’à faire, bien évidemment surtout lorsque l’on vit en cette période de pandémie où tout semble au ralenti et même quasi immobile dans certaines situations. Accepter son destin implique, qu’on le veuille ou non, savoir être responsable de nos choix, de nos décisions et de nos actions et mêmes inactions. En effet, ne rien faire est en soi faire quelque chose aussi paradoxal que cela puisse paraître à première vue. Accepter son destin est loin d’être synonyme de tout abandonner car il y a toujours un petit quelque chose que nous pouvons accomplir pour l’améliorer. Ici, le courage est un élément à toujours estimer à sa juste valeur.

Oui, c’est par et grâce au courage que bien des hommes et des femmes ont relevé des défis leur permettant ainsi d’améliorer leur destin. Certes, il existe des situations qui sont hors de contrôle, mais il y a toujours quelque part, en un instant précis une petite lumière qui peut faire toute une différence.

C’est aussi par le courage que des hommes et des femmes ont réussi à accomplir des exploits qui, à leur tour, ont dévié le cours de l’histoire permettant ainsi un meilleur destin pour l’humanité. Mais, c’est aussi par manque de courage que le destin a pris un tournant plutôt négatif pour bon nombre d’individus. Bref, le destin est que le résultat de nos pensées, de nos actions, de nos comportements lesquels deviennent des habitudes qui à leur tour façonneront notre mode de vie lequel accomplira notre destin.

Changez vos pensées et vous changerez vos actions. Changez vos actions et vous changerez vos comportements. Changez vos comportements et vous changerez vos habitudes. Changez vos habitudes et votre mode de vie deviendra tout autre. Et, finalement, votre destin en sera fort différent.

Cependant, si votre destin actuel vous convient, alors là c’est une toute autre histoire. Mais, rappelez-vous de ceci : ‘’Rien est écrit à l’avance, tout s’écrit avec l’encre que nous et nous seuls avons choisie pour les pages de notre destin.’’

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

 

 

Être sceptique

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Être sceptique

Il est bon d’être sceptique face à tout ce qui nous entoure. Je ne dis pas de ne croire en rien mais simplement d’être prudent. Être sceptique nous suscite à se questionner sur certains faits qui nous paraissent soit illogiques, soit trop beaux pour être vrais ou bien qu’il y a anguille sous roche. Cela concerne tous les aspects de la vie.

En effet, nous faisons face à des situations dans lesquelles nous devons tôt ou tard faire des choix. Certains peuvent être plus difficiles à faire que d’autres soit parce que cela nous vient chercher émotionnellement, soit parce que les informations peuvent être insuffisantes mais que le temps est compté pour nous ou pour nos proches. Accepter telle ou telle proposition est certes chose aisée de manière générale surtout si les conséquences négatives sont peu importantes ou quasi inexistantes. Ce qui est loin d’être le cas où la qualité de notre vie immédiate ou future est mise en jeu.

Être sceptique reflète une intelligence chez la personne qui veut bien croire, mais non pas aveuglément même si elle voit le fait exposé devant ses yeux. Un peu à l’image de l’apôtre Thomas qui refusait de croire en ce Jésus ressuscité lequel se tenait debout devant lui à moins de mettre son doigt dans ses plaies. Le Christ lui-même ne l’a pas condamné pour son scepticisme. Bien au contraire! Il l’invita à toucher ses plaies lui permettant ainsi de vivre une expérience que nul disciple n’avait vécue avant lui. C’est-à-dire de toucher le Ressuscité et non pas le voir simplement.

Être sceptique est une preuve indéniable de toute la richesse qui est contenue dans les vertus cardinales que sont la sagesse, la prudence, la tempérance et le courage. En effet, c’est par la sagesse que l’être humain manifestera un certain scepticisme face ce qui verra. C’est aussi par la prudence liée de près au scepticisme qu’il prendra les décisions qui s’imposeront. Mais, c’est également par la tempérance de ses sources d’information, c’est-à-dire de choisir celles qui sont reconnues comme les dignes de mentions, que le sceptique en arrivera à départager les faussetés des vérités. Enfin, il faut avoir une certaine dose de courage pour manifester son scepticisme dans le monde actuel. Un monde où tout semble  être dirigé vers une seule direction qui est celle d’une force obscure.

Vous trouvez que j’exagère? Regardez ce qui arrive depuis les vingt dernières années et surtout faites vos propres recherches, toujours en suivant les quatre vertus cardinales précédemment décrits, et vous constaterez à tel point il est plus que nécessaire d’être sceptique à notre époque.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

 

Joue pour moi cette chanson

Joue pour moi cette chanson
Joue pour moi cette chanson par RollandJr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/You-want-me-to-play-853717857

Joue pour moi cette chanson

 

Assis au fond de la salle,

Je m’y sentais un peu mal,

En voyant ces gens te dévisager,

Alors que mon cœur était prêt à t’aimer.

 

Ne disant point un mot,

Je buvais ma bière comme de l’eau,

En entendant que tu commences à jouer,

De cette guitare que pour ta fête je t’avais donnée.

 

Je t’avais promis d’être présent,

À ton premier spectacle depuis longtemps,

Un spectacle, je le reconnais, assez inhabituelle,

Car tu étais nue sur scène et comme tu étais belle.

 

Dès l’instant où tu as commencé à jouer,

Mon cœur et mon âme sans retenu se sont mis à valser,

À danser à en perdre la raison à en perdre l’haleine,

Car nulle femme autre que toi ne peut ressembler à la divine Hélène.

 

Regardant partout, tu me vis assis au loin,

Sans attendre tu as pris ton courage à deux mains,

Tu descendis de la scène tout en chantant de ta voix angélique,

S’avançant vers moi, je croyais vivre dans un monde féérique.

 

Arrivée à ma table, tu me dis : ‘’ Bonsoir chéri ‘’

Quelle est chanson que tu aimerais que je te dédie?

Une chanson qui exprime ce que mon cœur ressent pour vous,

Tu m’as répondu : ‘’ Très bien, alors cette chanson sera pour nous.’’

 

Quelle belle chanson tu as alors chantée,

Tu es venue me chercher jusqu’à me faire pleurer,

Pleurer de joie car tu as deviné comme je t’aimais,

Depuis le jour où je t’ai rencontrée en un mois de mai.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La belle inconnue

the_great_unknown_by_jenovaxlilith_da63fi3-fullview
La belle inconnue Poème de RollandJr St-Gelais Modèle : JenovaxLilith Réalisation photo : Eryn P. O. Photography Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/The-Great-Unknown-614899515

La belle inconnue

 

Écoute mon fils l’histoire que je vais te raconter,

Il y a de cela si longtemps que tu n’étais pas encore né,

Tu ne le savais pas mais dans ma jeunesse, j’ai tant voyagé.

Sur bien des mers, sous bien des cieux, j’ai souvent navigué.

 

Certes, j’étais un simple matelot.

Mais ce que ce temps de ma vie était beau,

Travaillant avec ardeur au ventre et avec joie au cœur,

Pas grand-chose en ce monde pouvait arriver à me faire peur.

 

Courage dans toute mon âme, vaillance et force en mon corps,

Oui, mon fils, face à ma vieillesse grandissante, tout ça valait de l’or.

Ce que j’ai connu bien des gens, parfois adorables parfois méchants,

De ces gens qui cherchèrent à leur façon d’être heureux pour un instant.

 

J’ai entendu bien des histoires de la mer fantastiques et merveilleuses,

De ces navires fantômes éclairés à la proue par une lugubre veilleuse,

Naviguant avec lenteur sur les noires mers dans la nuit ténébreuse,

Brisant le silence des lieux par leurs coques pourries et grincheuses.

 

Mais de toutes ces légendes, une seule m’a bouleversé.

Une légende incroyable d’une sirène ayant une rare beauté,

Voulant en avoir le cœur net, après tant de recherche, je l’ai trouvée.

Dans mon filet auparavant ensorcelé, je l’ai finalement attrapée.

 

Mais, devant tant de tristesse en son visage et dans ses yeux,

De mon geste insouciant, j’en étais fort malheureux.

Je lui demanda son pardon avec sincérité,

Pour aussitôt sans hésitation la libérer.

 

Elle m’a alors souri en me promettant ceci,

Que chaque jour de ma vie, je serai homme comblé,

Et peu après, j’ai connu une femme que j’ai follement aimée,

Et nous nous sommes mariés pour le meilleur et pour le pire pour la vie.

 

Que de bonheur j’ai eu à ses côtés,

Que de chaleur nos cœurs ensemble se sont partagé,

Elle m’a donné le plus beau des cadeaux qu’un homme puisse espérer,

Elle m’a donné un fils fier de lui et digne de pouvoir perpétuer ma lignée.

 

Pendant la nuit des noces éclairée par la lune et les étoiles,

J’ai soulevé avec une grande délicatesse son si précieux voile,

C’est alors que dans un profond silence j’ai reconnu la belle sirène,

Et que pour toujours de cœurs et d’âmes, je serai sien et elle sera mienne.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Un peu de lumière

Un peu de lumière
Un peu de lumière Poème de RollandJr St-Gelais Réalisation photographie par Craig Gum Photography & Emily Pittman Photography. Modèle : JenovaxLilith

Un peu de lumière

 

Enfin, te voilà!

Viens près de moi,

Allez! N’aie pas peur.

Je t’attendais à cette heure.

 

Au loin, je te voyais naviguer.

Sur des mers aux vagues si agitées,

Regardant au loin à la recherche d’un rivage,

Cherchant pour y trouver un lieu sûr et un doux visage.

 

Naviguant sur les flots déchainés,

Face contre vents puissants et hautes marées,

Cœur chaviré et lèvres serrées par les courants incessants,

Courage au ventre et les mains serrées sur les cordages du voile blanc.

 

Affrontant le froid mordant venu des océans,

Telle la volonté des dieux chantant leurs funestes chants,

En envoyant les vagues frapper la coque de ton navire dansant,

Jamais tu n’abandonnas car tu savais que je pensais à toi en priant.

 

Je t’ai maintes fois appelé,

À chaque fois, ton âme m’a répondu.

J’arrive. Attends-moi, je serai là le moment venu.

Et en mon âme, j’ai sans cesse cru à ton retour si espéré.

 

Avec ton sang-froid, tu arrivas à bon port.

Je n’en ai jamais douté car depuis toujours tu es le plus fort,

Voilà pourquoi depuis tout ce temps, pour toi je me suis préparée.

Avec délicatesse, je me suis fait belle afin de mon amour te le prouver.

 

Allez ! Rentre mon amour en ma demeure.

Que cette tempête devienne qu’un simple leurre,

Un mauvais rêve qui fait place à ce doux moment de bonheur,

Voici un peu de lumière après avoir vécu ces instants de grande noirceur.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada