Archives de tags | hommes

La neige a décidé

La neige a décidé Poème de Rolland Jr St-Gelais avec la permission spéciale de Jenovaxlilith DeviantArt : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith

La neige a décidé

  

La neige a décidé,

Dans ce pays, d’y rester.

Tout est d’un blanc immaculé

Je suis là sans dire un mot sans bouger

 

Neige blanche tombée des cieux.

Qui recouvre le pays de mes aïeux,

Ce pays où jadis vivaient les amoureux

Où ils y fondèrent des villages si nombreux.

  

Tout autour de moi est magnifique.

Tout semble tiré d’un conte féerique.

De ces contes aux aventures épiques.

De ces histoires tellement romantiques.

 

En cet endroit où je suis toute de blanc vêtue.

Même si je désirais au plus profond de moi être nue.

Car, avouons-le, en cette forêt vierge qui m’aurait vue ?

Dès le moment où je me suis assise, tout s’est tu.

 

Maintenant, la neige recouvre le sol fatigué,

Épuisé d’avoir été, par les hommes, tant exploité.

Repose-toi bien, dans ce silence, terre bien-aimée.

Aimée par toutes les âmes de bonne volonté. 

 

Je serai immobile bien sagement

Sans faire de bruit bien évidemment

À cet endroit, je resterai aussi longtemps

J’admirerai le paysage enneigé tout ce temps.

 

La neige a décidé aujourd’hui d’être avec moi,

En cette forêt perdue qui met mon cœur en émoi

J’aimerais dès maintenant être pour toujours avec toi

Ô belle et douce neige, dans les nuages en guise de toit.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

En feuilletant

En feuilletant Poème de Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/00-1750-902694396

En feuilletant

 

En feuilletant quelques revues,

J’ai alors compris comme passe le temps.

Un concept inventé pour définir les heures et les ans.

Alors que j’étais en ma modeste maison toute nue.

 

Ces magazines si étranges, dans lesquelles,

Se trouvèrent de bien charmantes demoiselles.

J’avais aussi posé dans mon plus simple apparat.

Bien des hommages de la haute société cela m’amena.

 

J’ai parcouru les plus belles pages,

Dans lesquelles étaient photographiées,

Des dames de mon pays et celles de lointaines contrées,

Aux visages si gracieux que l’on ne pouvait guère deviner leur âge.

 

Écoutant le vent d’hiver souffler avec force,

Je me suis mise à rêver longuement de ces séances,

Pour lesquelles, j’ai voyagé dans ma belle France.

Allant de la région des Ardennes jusqu’en Corse.

 

Quels beaux souvenirs je revis en cet instant.

Quelles gens, d’une extraordinaire beauté, j’ai rencontrés.

Hommes et femmes, si attachant, dans mon lit j’ai amené.

Des gestes de tendresse, avec générosité, nous nous sommes donnés.

 

Parmi ces femmes avec qui j’ai succombé à la luxure,

J’ai voulu conserver d’elle un magnifique souvenir.

Elle m’a fait grâce de son plus beau sourire,

Sur une toile que j’ai accrochée au mur.

 

En parcourant tous ces magazines,

Je revis en songes quelques aventures.

Qui me rappelle mes nombreuses pensées impures.

Des fantasmes insaisissables, telle une fumée si fine.

 

Ô, quel temps précieux à mes yeux!

De ces jours et de ces nuits à faire envier les saints,

Ces êtres qui du haut des cieux ne rêvent qu’à me titiller les seins.

Une belle époque que je désire ardemment revivre, tel est mon vœu.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La nouvelle Emmanuelle

La nouvelle Emmanuelle Poème composé par Rolland Jr St-Gelais Modèle : Nat Holt (Avec sa permission)

Poème inspiré par le roman « Emmanuelle » et cette magnifique photo de Nat Holt

 

La nouvelle Emmanuelle

 

Je suis de retour,

Juste pour vous, mes amours.

J’étais trop longtemps absente de vos souvenirs.

De vos rêves, de vos fantasmes et de vos discrets désirs.

 

Être sortie sur les pages d’un roman écrit,

Par un auteur, un romancier de volupté prit.

Chef-d’œuvre rédigé de sa plume bien aiguisée.

D’une plume manipulée de façon tellement soignée.

 

Les aventures interdites d’une femme libérée.

Une femme, fraîche comme une fleur, et de la vie passionnée.

Une hôtesse de l’air à l’allure fière qui a connu de belles aventures sur les nues,

Mais qui a su conserver au fond de son cœur un lieu secret pour son élu.

 

Pour l’instant, j’attends que vous découvriez mes aventures.

Assise sur cette chaise en rotin près de ma demeure sur la devanture.

Je porte avec grande pudeur une robe noire aussi douce que la soie,

Une robe qui me rappelle que je suis femme, il en va de soi.

 

Allez ! Prenez ce livre ! Et sans gêne, parcourez-le.

Allez ! Chaque mot, avec grande délectation, savourez-le.

Que chaque chapitre vous emporte dans vos rêves les plus enfouis.

Que chacune de mes aventures vous rappelle comme si belle est la vie.

 

Je n’ai point besoin d’un imaginaire Adam,

Des hommes, des vrais et des authentiques, il y en a tant.

Que chaque phrase vous donne entière satisfaction,

Pour votre plus grand plaisir et le mien comme de raison.

 

Je suis celle à qui sans cesse vous rêvez,

Serais-je votre raison de vivre, votre destinée?

Quoiqu’il en soit, je suis la nouvelle Emmanuelle.

Oui, je le sais déjà, mes chéris, je suis la plus belle.

 

N’essayez surtout pas de me mettre en cage.

Bien des gars ont essayé au fil des époques et des âges.

Je suis femme fidèle à l’amour libre et sans aucune attache.

Je suis Emmanuelle d’une âme pure et sans tache.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

L’espoir et la peur

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

L’espoir et la peur

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui, j’ai décidé de rédiger un texte sur deux émotions liées de très prêt à l’existence humaine. Vous l’avez sans doute deviné en voyant le titre de mon exposé. Il s’agit de l’espoir et de la peur. Deux émotions qu’aucune personne ne peut échapper au cours de son existence tellement elles sont innées à la vie.

En effet, elles sont à la fois source de motivation et de prudence dans la grande majorité de nos prises de décision. Une motivation qui nous incite à toujours d’aller de l’avant et d’un garde-fou sur la route sinueuse de la vie. De notre vie laquelle est jalonnée de vallées, de champs parfois de roses parfois de mines, de défis à surmonter et de surprises bonnes ou mauvaises. Il en est ainsi pour chacun d’entre nous.

L’espoir est sans contredit ce qui a permis aux êtres humains de vouloir offrir un avenir meilleur aux générations futures. Ce qui n’a jamais voulu dire que nous pouvons faire fi des menaces qui nous entourent mais, si je peux me permettre cette expression, de relativiser chaque chose en son temps. Les menaces auxquelles nous devons faire face peuvent être sensiblement les mêmes que celles d’un passé plus ou moins lointain mais, elles peuvent aussi être tout à fait différentes. Dans un tel cas, les modalités qui serviront à les affronter devront être adaptées selon la réalité du moment.

Il en est ainsi pour chacun d’être nous. Ce que nous avons jadis affronté à différentes étapes de notre vie passée est loin de ce que nous devons faire face maintenant. Il en sera ainsi pour notre futur. Nul ne peut y échapper!

J’ai toujours un certain plaisir à utiliser une phrase pour expliquer que la peur est ce qui nous rend humain alors que le courage est ce qui nous fait découvrir l’être divin qui se cache en chacun de nous. En effet, la peur est humaine, mais le courage est divin. Combien d’hommes et de femmes, parfois même des enfants, ont trouvé en eux une force extraordinaire qui leur a permis de soulever des montagnes et même d’aller au-delà de tous les défis? L’on a qu’à penser à ces personnes qui ont refusé de se laisser abattre par le coup du destin. Je lève mon chapeau bien haut à toutes ces personnes.

Oui, l’espoir peut être à l’origine d’une certaine témérité. Oui, la peur peut être une source de grande prudence. Mais, entre les deux, il y a ce qui construit l’être humain. Ça s’appelle l’expérience de la vie.

Merci de votre attention!

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Mélancolie

Mélancolie Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. D’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Melancholy-895523615

Mélancolie

 

Journée d’automne, 

Journée de pluie tombante, 

Journée des pensées qui me hantent,

Journée des souvenirs qui en mon cœur résonnent.

 

Ciel recouvert d’un gris tellement lourd,

Ciel qui cache le soleil qui est pourtant est là, 

Ciel qui empêche cet astre de briller de ses éclats,

Ciel qui assomme mes idées par un bruit si sourd.

 

Ces périodes de mon existence, 

De mon existence bien particulière, 

Aussi particulière que celle de ma mère, 

Des événements de ma lointaine enfance.

 

Je revois en pensées mes amourettes,

De ma courte mais si belle adolescence,

Cette adolescence où berça la douce romance, 

Douce romance accompagnée par une agréable fleurette.

 

Devenue femme attirante, 

Bien des hommes m’ont invitée, 

À danser et à passer superbes soirées,

Soirées de caresses et de paroles enivrantes.

 

Est-il utile de tout raconter?

De ma vie, de mon amour et de conjoint,

Lui qui est parti vers un monde très lointain,

Il faut savoir par respect jardin secret savoir garder.

 

Quoiqu’il advienne en cette journée, 

Journée automnale où les feuilles mortes, 

Tombent sur la terre froide mais toujours forte, 

La mélancolie fait prendre conscience de la vie sa beauté.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada