Archives de tags | bijou

Moments sentimentaux de bien des maux

Moments sentimentaux de bien des maux
Photo par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Moments sentimentaux de bien des maux

 

Nous sommes le 25 décembre,
Et en moi, tout mon être tremble.
J’avais tout préparé pour te recevoir,
Ensemble, nous aurions passé douce nuit noire.

 

Table de festin était préparée avec grand soin,
Tant avec mon cœur, mon âme et mes fragiles mains.
Je désirais tant à tes côtés poursuivre mon chemin, vivre notre destin.
J’imaginais parcourir le monde jusqu’à cet appel reçu en ce glacial matin.

 

Le téléphone blanc sonna trois fois,
Tel un clocher d’église qui sonna le glas,
Mon intuition féminine ne m’a jamais hélas trompé,
Une voix d’un agent de police triste nouvelle m’a alors annoncée.

 

Vent d’hiver et route enneigée font mauvais mélange,
Même pour celui qui à mes yeux était beau comme un ange,
Au tournant de la route, courbe fatale allait mortellement s’annoncer,
Freins trop tard appliqués, quelques tonneaux suffirent pour de ma vie t’enlever.

 

Cet homme, ce simple policier, avec des trémolos dans la voix s’était excusé.
Me demanda mon pardon de m’avoir avisé de cette nouvelle en pareille journée,
En me disant qu’il avait trouvé dans la poche du manteau de mon tendre bien-aimé,
Un bijou de grande valeur qui devait m’être adressé : une bague pour une fiancée.

 

Doucement avant de raccrocher le combiné,
Je l’ai remercié d’avoir été malgré tout avec moi délicat,
Me retournant vers les roses qu’il m’avait offert j’ai fait quelques pas,
Humant leur parfum je ne savais que faire sinon que de pleurer en ce jour de festivités.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Le voile noir

Le voile noir
Photo réalisée par mon ami Joel Pèlerin

Le voile noir

 

Il est maintenant l’heure de poser nue,
Poser une fois encore pour être bien vue,
Cependant ce moment de silence est le bienvenu,
Car, entre deux séances, la fatigue est très vite venue.

 

J’ignorais vraiment quoi apporter,
Pour cette séance pouvoir l’agrémenter,
J’ai alors pensé à amener quelque chose de léger,
Car, en cette région du sud, la saison froide tarder à arriver.

 

J’ai fouillé dans mes nombreux recoins,
Fouiller çà et là et puis encore là avec soin,
Une écharpe ou un bout de tissu ou bien un bijou ?
De quoi pour rendre les artistes de moi amoureux fous.

 

Et à force de chercher, j’ai enfin trouvé.
Un tendre souvenir que m’avait donné ma mère adorée.
Un voile noir qu’elle avait porté le jour des funérailles de mon père,
Qui avait donné sa vie pour me permettre d’être libres moi et ma mère.

 

Oui, mon père qui était avant tout un homme vrai.
Et pour qui l’injustice en tous genres profondément le répugnait,
Homme bon qui aimait plus que tout son épouse et son unique enfant,
Il lui donna ce voile noir pour qu’elle me le donne à son tour au bon moment.

 

Ce moment où il m’avait fallu prendre cruciale décision,
De choisir pour bien vivre une nouvelle terre et d’inédits horizons,
C’est en retrouvant par hasard ce précieux voile noir que j’avais bien caché
Que je me suis rappelée, malgré le temps et la distance, mes parents bien-aimés.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Si heureuses ensemble

Si heureuses ensemble
« Si heureuses ensemble » Poème de RollandJr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Si heureuses ensemble

 

Si heureuses ensemble,
Car rien ne nous ressemble,
Toi, moi et quelques fois Rubis,
Ce bijou si joli qui sans cesse reluit.

 

Nous sommes enfin dans ce lit,
À entendre les bruits de la nuit,
Pendant que nous explorons nos corps,
Du crépuscule de la nuit jusqu’à l’aurore.

 

Te voir ainsi prendre tant de plaisir,
Me donne envie à nouveau te faire jouir,
Main dans la main, nous exaltons de cette joie,
Sans pareille car ce qui est pour moi est aussi pour toi.

 

Oui avec toi, je suis toujours si heureuse.
Savourant ton fleuve d’amour semblable à La Meuse,
Ensemble je veux passer les dernières nuits d’été,
Pour te couvrir sans ménagement de mille et doux baisers.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Je t’attends

je t'attends
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Je t’attends

 

Mon cher amour,
Toi et ton beau Rubis,
Ton tendre et fidèle ami,
Je t’attends depuis ce jour.

 

Ce jour où j’ai su la nouvelle,
Que tu as osé faire l’impensable,
Que tu as osé accomplir l’inimaginable,
Pour satisfaire moi qui es pour toi si belle.

 

Laisse-moi te déshabiller,
Laisse-moi ce bijou admirer,
Laisse-moi le goûter le savourer,
Avant de commencer avec passion t’enlacer.

 

Mais, aimerais-tu prendre un bon vin?
Pendant que je te caresse de mes douces mains,
Tu sais bien que tout ce que je te fais c’est avec entrain,
Allez ! Allez ! Entre chez-moi. N’attends surtout pas à demain.

 

J’ai fait couler pour nous un bain chaud,
Afin que nous soyons si intimes en ce soir si beau,
Je verrai à prendre grand soin de ce bijou que tu as fait poser,
Pour moi comme un pur acte d’amour et d’une éternelle fidélité.

 

Je t’attends avec le plus doux sourire,
Alors, rentre chez-moi. Ne me fais plus souffrir.
J’ai hâte de faire la rencontre de ce légendaire Rubis,
Juste à l’idée de le savoir cette nuit être en moi, déjà j’en jouis. 

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Pour se souvenir

Pour se souvenir
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de Poème écrit par RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Pour se souvenir

 

Drôle de coïncidence,
Ou bien par une incidence,
Nous avons ce point particulier,
Que notre corps aimons y dessiner.

 

Y faire quelques dessins,
Qui nous ferons souvent penser,
Peut-être même un peu le regretter,
À ce temps où nous fîmes joyeux festins.

 

Nous avons satisfait nos désirs intimes,
Avec notre respiration haletante pour le rime,
Celle que nous fîmes en nous enlaçant l’un contre l’autre,
Car de nos corps pour l’autre en avions fait son humble hôte.

 

J’ai demandé à quoi servait ce bijou,
À cet endroit où j’aime tant faire joujou,
Dès le moment que tu me présentas ce rubis,
Un rubis que je trouvas fort original et tellement joli.

 

C’est alors que je t’ai montré à mon tour,
Le tatouage que pour toi l’on m’a fait un jour,
Car comment pourrais-je oublier ce moment de délice,
Où toi et moi avions tant apprécié ces péchés et ces vices ?

 

Nous avons nos quelques tatouages,
Qui nous accompagnerons au fil des âges,
Mais jamais je n’oublierai ce bijou merveilleux,
Qui, une fois au profond de moi, me fit monter aux cieux.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada