Archives de tags | classique

Feuilles mortes

Feuilles mortes Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo de la collection de Appetitive-Soul Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/Fallen-Leaves-937434817

Feuilles mortes

 

Marchand dans les bois de Bavière jusqu’au matin.

J’ai découvert ce qui allait être la source de mon chagrin.

Quelle horreur ! Je n’en croyais pas mes yeux.

Qu’avais-je donc fait aux dieux, aux cieux ? 

 

Quelle calamité s’est accablée sur mes bien-aimées !

Pour mes chéries adorées, j’aurais tout fait, tout donné.

Avec toute ma ferveur et ma plus grande tendresse.

Quel malheur ! Voici que j’éprouve une détresse.

 

Dix femmes que j’ai tant désirées.

De ces muses que j’ai tant favorisées.

De ces dames que j’ai emportées en cette forêt.

En mon royaume pour réaliser tous leurs souhaits.

 

N’avais-je pas été généreux envers chacune d’elles ?

Elles pouvaient à leur guise voler de leurs ailes.

Une rivière de sang au clair de lune les abreuvait.

Si vous pouviez savoir comme je les aimais.

 

Nous faisions à la nuit tombée une sublime orgie,

Dès que sonnèrent du clocher de l’église les douze coups de minuit.

Avec bonté et attention, j’invitais à l’occasion de nouvelles recrues.

Pour la dernière fois face au miroir elles virent leur beauté nue.

 

Par expérience, devant la méchanceté des êtres soi-disant humains.

Je les avais souvent prévenues de ne pas croiser une seule fois leur chemin.

En effet, il n’y a rien de plus vil et cruel que les individus avides de pouvoir.

Surtout lorsqu’ils utilisent la religion pour égarer leurs frères dans le noir.

 

J’apprécierais savoir : qu’ai-je donc fait à mes amours pour avoir désobéi ?

Je vous avais gracieusement donné ce qu’il y a de plus sacré en cette vie.

La possibilité divine de ne jamais connaître la froideur pestilentielle de la mort.

Pour vous, j’aurais amené dans les enfers le prédateur même le plus fort.

 

Pour vous préserver des affres de la guerre et des conflits à venir.

Face à tous ces fléaux, je souhaitais ardemment vous prémunir.

Sans relâche, j’ai bâti de mes mains glaciales cette forêt maléfique.

J’y ai mis par mon savoir tant d’herbes et de fleurs aux propriétés magiques.

 

Mais, hélas, mes pouvoirs sont loin d’être tout à fait fantastiques.

Tout comme vous, je ne peux guère affronter sans péril l’astre cosmique.

Ses rayons plongeront inexorablement nos corps vivant pourtant sans âme,

Nous serions alors jetées telles que des feuilles mortes, dans les flammes.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Tristesse

Tristesse

Cette magnifique version de ce classique de Noël exprime toute la tristesse que je ressens pour le décès de ma belle-mère. Elle est décédée dans la nuit du 22 au 23. C’est un triste Noël pour mon père. Je pense qu’il méritait mieux que ça dans la vie.

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Alors que ma guitare pleure doucement

Quand ma guitare pleure gentiment.
« While my guitar gently weeps » réalisation photographique par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da inspirée par la chanson éponyme de George Harrison

« While My Guitar Gently Weeps »

 

I look at you all, see the love there that’s sleeping
While my guitar gently weeps
I look at the floor and I see it needs sweeping
Still my guitar gently weeps

 

I don’t know why nobody told you
How to unfold your love
I don’t know how someone controlled you
They bought and sold you

 

I look at the world and I notice it’s turning
While my guitar gently weeps
With every mistake we must surely be learning
Still my guitar gently weeps

 

Well…

 

I don’t know how you were diverted
You were perverted too
I don’t know how you were inverted
No one alerted you

 

I look at you all, see the love there that’s sleeping
I look from the wings at the play you are staging.
While my guitar gently weeps

 

Look at you all
As I’m sitting here doing nothing but aging
Still my guitar gently weeps

Oh, oh
Oh, oh, oh, oh, oh, oh, oh
Oh, oh, oh, oh

Yeah, yeah, yeah, yeah, yeah
Yeah, yeah, yeah, yeah, oh, ooh

Un bel exemple

Ce soir
« Ce soir » par Stefan Grosjean de la Suisse. Son site internet est : www.stefangrosjean.com et https://www.deviantart.com/stefangrosjean

Un bel exemple

Bonjour tout le monde,

Comment allez-vous? Que faites-vous pour passer le temps en cette période de confinement? Faites attention à vous si vous êtes obligés de sortir de chez-vous et prenez soin de vos proches. Pour ma part, je vais très bien. En effet, je profite du temps qui passe pour partir à la découverte de réalisation photographique liée au domaine de la nudité artistique.

De fil en aiguille, et après avoir discuté avec certaines de mes connaissances, j’ai remarqué qu’il y a une mésentente sur le fait qu’il serait supposément obligatoire que la nudité soit intégrale lors d’une séance où le service d’un modèle soit requis. Or, il n’en est rien. En effet, la nudité du modèle peut tout aussi bien être partielle qu’intégrale. Dans un cas comme dans l’autre, tout se rapporte à l’optique développé par l’artiste en question et au support médiatique utilisé par celui-ci.

Certains vont opter pour une approche que je qualifierais de « vintage » alors que d’autres opteront pour une approche plus moderne, et même futuriste dans quelques cas tandis que d’autres choisiront le genre conventionnel et, dans bon nombre de cas, ils se jetteront sur l’aspect plutôt « sexy ». Toutefois, et c’est là le sujet principal de cet article, la simplicité est souvent le meilleur outil dans la réussite d’une réalisation photographique d’un modèle. 

Un bel exemple qui me vient à l’esprit est cette photo réalisée par Stefan Grosjean de la Suisse. Bon! Je reconnais d’emblée que le modèle féminin est d’une grande beauté. Facteur loin d’être négligeable dans l’élaboration d’une telle pose. Néanmoins, le fait qu’il n’y a pas de frivolité, ni d’artifice et, encore moins, de décors extravagant démontre hors de tout doute que la simplicité est souvent un élément à ne jamais prendre à la légère. Ici, tout est simplement parfait tout en étant parfaitement simple. En effet, le décors à la fois sobre et classique facilite la présentation du modèle féminin en avant-plan. À cela s’ajoute la douceur de la couleur du vêtement que celle-ci porte. Est-ce un choix délibéré ou bien par pure coïncidence? Je ne saurai pas répondre.

Pour ce qui est du modèle féminin, trois éléments intéressants sont à relever. Tout d’abord, la pose choisie. Une pose à la fois sexy et avec une certaine pudeur. Deux réalités contradictoires sur une seule photo. Fait assez inhabituel ! Ensuite, l’accent est mis non pas sur l’ouverture du vêtement laissant voir, je dirais même dans une certaine mesure admirer, une poitrine magnifique, mais plutôt la beauté féminine même de ce modèle. Enfin, l’agencement des couleurs présentes dans ladite photo est très intéressant. Ceci concerne autant les couleurs d’arrière-plan que celles de l’avant-plan. Un agencement qui agrémente de manière remarquable une photo remarquablement bien réalisée. Je tiens à remercier ce photographe pour m’avoir donné sa permission d’utiliser son oeuvre afin d’élaborer cet article.

Merci à vous tous pour votre assiduité.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Sobriété et classicisme

la fois sobre et classique
Très belle réalisation de Gérard Teillot de la France

Sobriété et classicisme

Bonjour tout le monde,

C’est avec un plaisir immense que je vous présente une oeuvre réalisée par Gérard Teillot de la France. J’aime beaucoup de genre de dessin dans lequel la nudité artistique y est présentée de manière à la fois sobre et classique. Comme quoi, comme on dit si bien au Québec, la modération a bien meilleur goût.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada