Archives de tags | soir

Je suis fier

20171129_152040

Je suis fier

 

Je suis fier

De mon corps de fer

Fer blanc forgé avec force

Et viril d’un amour si féroce.

 

De ce tendre visage

D’un homme pas toujours sage

Aimant la vie mais ne craignant pas la mort

Car c’est-là où chacun connaîtra son sort.

 

Heureux en mon sein

Car bien des maîtresses m’offrirent leurs siens

De ces femmes aux courbes magnifiques

Et que dire de leurs regards si féeriques ?

 

Amoureux d’un soir

Ou d’une vie sans espoir

Amours de cette lointaine jeunesse

Où elles adorèrent m’offrir leurs chaudes caresses.

 

Que pourrais-je vous offrir ?

Pour vous faire à nouveau jouir ?

Que je suis heureux en mes pensées

Car j’ai su à la fois vous combler et vous aimer.

 

De

 

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

J’ai succombé

20171128_192324~2

J’ai succombé

 

Ce soir
Je devais te voir
Voir la douceur de tes yeux
Admirer la beauté que te firent les dieux

 

Comment pouvais-je résister?
De ne jamais comme hier succomber ?
Succomber la grâce de te regarder ?
De regarder celle que tu es sans t’aimer ?

 

Oui, j’ai succombé
Mais ce que j’ai aimé
J’ai succombé avec joie
Car il n’y en pas d’autres que toi

 

De

 

RollandJr St Gelais
Québec (Québec)
Canada

Mélancolie

20171110_101232_HDR

Mélancolie

 

Ces jours heureux ou bien ces nuits torrides,
Instants de pure joie et de grands plaisirs deviennent insipides,
Déversant les pensées dans le puit sans fond de l’ennui et de l’acrimonie,
De ces gens insécures qui m’entourent et de toutes leurs hypocrites manies.

 

Je m’en fous éperdument depuis fort longtemps,
Car en moi a lieu un combat entre lumières et ténèbres,
Transposant leur lutte sur mon corps devenu semblable à un zèbre,
Offert en pâture à la plèbe vouée à ses bassesses et à ses écœurements.

 

Qui suis-je pour parler ainsi ?
Seulement une âme chagrinée par tant d’envie,
Blasée par le noir qui sans cesse semble m’envahir,
Mais qui voit encore, Dieu merci! cette lumière qui encore reluit.

 

Ô belle lumière ! Symbole d’espoir !
De grâce, ne me quitte pas alors qu’arrive le soir,
Je t’en prie, gardes-moi, en ta protection et en ton amour,
Afin que je puisse protéger ceux que j’aime et qui m’entourent.

 

Éloigne de moi cette mélancolie,
Car je sais qu’au plus profond de mon être,
Tel qu’aurait incrusté un auguste sage appuyé sur un hêtre,
Tout reste à découvrir, à explorer et à aimer sur cette terre et en cette vie.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Les mains que je n’ai pas…

23167786_1689825741050705_4835229059931001937_n_InPixio

Les mains que je n’ai pas…

 

Lorsque j’aide sont des ailes,
Se tendent pour l’amitié belle,
S’amusent à faire des poèmes,
Palpent l’amour quand très fort j’aime,

 
Griffent si je m’encolère, 
Implorent et font la prière,
Essuient mes yeux lorsque je pleure,
Peuvent être tendresse à toute heure,

 

Supplient qu’on ne me quitte au soir,
Et puis disparaissent au miroir,
Mais je les retrouve au cœur de moi,
Cherchez bien… mes mains sont là.

 

De

 

Ghislaine Lavoie

Québec (Québec)

Canada

Ce soir

20170820_202514

Ce soir

Ce soir,
Je ressens le besoin de boire,
De boire en moi tout mon désespoir,
Car j’ignore qui je suis où je vais : Ciboire !

Un gros mot,
Qui exprime bien des maux,
En moi coule le sang de mes aïeux,
Qui m’ont transmis la noblesse d’être valeureux.

Mes dents sont ceux d’un loup,
Mon regard plonge dans la nuit à chaque coup,
De mon corps blessé par les médecins et leurs scalpels,
Et pourtant, je crie, je hurle et au loin des terres j’appelle.

Ce soir, je suis seul.
Seul de corps et d’esprit,
Ainsi en a voulu la vie et c’est ainsi.
Qui d’entre vous me suis ? Qui bien le veuille ?

Boire un verre imaginaire,
Pour effacer mes peines de cet hier,
Trouver le courage de continuer le combat,
Protéger le futur de ma nation, de ma patrie de ces faux pas.

Ce soir ou cette nuit,
Ou bien serait-ce un autre demain ?
Où le peuple se prendra peut-être en main ?
Alors là, entre vous et moi, je n’en sais vraiment rien.

De

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Femme d’y voir !

stanislas-blagenkov10 bis

Femme d’y voir

 

Femme du lointain orient,

Femme nue de ce bonheur d’antan,

Un moment ! Un instant ! Le temps d’une chanson !

Un refrain repris avec tant d’élan et tant d’émotion !

 

Un air fredonné pour un homme,

Semblable à un humble et sincère Shalom,

Quelques paroles sacrées provenant du haut des cieux,

Les entendre de ta bouche est pour moi tellement délicieux.

 

Femme d’y voir !

Femme qui me donne espoir !

Point de chagrin dans un cœur pur au soir,

C’est dans la beauté de l’âme que se trouve le plus beau des miroirs.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Le fruit défendu

Capture 2

Le fruit défendu

 

Au jardin d’Éden vivait un couple,

Amoureux dans l’âme et le vent en poupe,

Faisant sans cesse l’amour du matin au soir,

Ils ne vivaient qu’un peu d’eau fraîche et d’espoir.

 

Homme nu devant sa bien-aimée,

Celle-ci remarqua ce fruit et il voulu y goûter,

Goûter et savourer à en tirer son précieux nectar,

Allez ! Allez ma belle ! Lui dit-il, avant qu’il ne soit trop tard.

 

Ô toi, le fruit défendu !

Fruit d’un amour à jamais perdu,

Comme ce couple à jamais banni de leur jardin,

Saurions-nous revenir à ce temps où la nudité se vivra au matin ?

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada